Le chômage va continuer d'augmenter

 |   |  303  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'augmentation du taux de chômage sera toutefois plus modérée qu'en 2009

La crise n'est pas finie. « Elle sera terminée lorsque le chômage recommencera à diminuer », a estimé Nicolas Sarkozy lors de sa conférence de presse consacrée au grand emprunt, lundi dernier. Ce ne sera pas pour 2010, en tout cas pas pour le premier semestre. « Fin 2009 et début 2010, le taux de chômage continuerait d'augmenter », explique la note de conjoncture de l'Insee publiée jeudi. Le taux de chômage s'établirait ainsi à 9,4 % de la population active en France au dernier trimestre 2009 et à 9,8 % au deuxième trimestre 2010, soit son plus haut niveau depuis 1999. »

Malgré la reprise de l'activité, l'économie continuerait donc de perdre des emplois quelques trimestres encore. Moins qu'avant cependant. Et comme « la population active augmenterait moins fortement que par le passé », la hausse du taux de chômage serait donc plus modérée qu'elle ne l'a été depuis le début de la récession, prévoit l'Insee.

Au troisième trimestre 2009, le taux de chômage s'établit à 9,1 % de la population active en France métropolitaine (9,5 % avec les Dom), soit son niveau d'avant la forte baisse de 2006-2007. Les jeunes ont été les plus touchés, puisque le taux de chômage des 18-25 ans a crû de 6,2 points entre le premier trimestre 2008 et le troisième trimestre 2009. La hausse est de 1,7 point chez les 25-49 ans et de 1,5 point chez les plus de 50 ans sur la même période.

Au total, 451.000 emplois salariés marchands non agricoles seraient perdus sur l'ensemble de l'année 2009, et 126.000 le seraient au premier semestre 2010. « Le niveau de l'emploi dans les secteurs marchands reviendrait mi-2010 à celui de mi-2003 », estime l'Insee. La contraction de l'emploi dans l'industrie devrait se poursuivre début 2010, sur un rythme plus modéré toutefois, tandis que la construction continuerait de pâtir de la crise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :