Fin de la grève des dabistes après la signature d'un accord

 |   |  273  mots
Un accord entre syndicats et patronat a mis fin ce mercredi à la grève des agents chargés de l'approvisionnement des distributeurs de billets, les dabistes.

Cinq syndicats (CFDT-CFTC-CFE/CGC-FNCR-FO) ont signé un accord avec le patronat du transport de fonds ce mercredi, mettant fin à une grève chez les agents chargés de l'approvisonnement des distributeurs de billets, les dabistes. La CGT n'était pas présente à la réunion de ce mercredi, alors qu'elle avait appelé à la grève vendredi dernier, grève qui au final aura causé peu de perturbations.

"C'est un accord honorable qui comprend une revalorisation des grilles de salaires de toutes les catégories (dabiste , convoyeurs, agents de caisse) comprise entre 8,6% et 10,6%, étalée en deux fois sur 2010", a précisé Pascal Guirogat, délégué de la CFDT, premier syndicat du secteur.  Il n'y avait pas eu de revalorisation des minima conventionnels depuis 2006.

"C'est une issue de secours qui permet de faire passer la prime des dabistes de 73 euros à 140 euros en janvier et à 150 à partir de juillet", a estimé la CFTC. L'accord ne va pas toutefois jusqu'à aligner la prime de risque sur celle des convoyeurs (233 euros), la demande initiale de l'intersyndicale.

Métier à risque

Patronat et syndicats se retrouveront en janvier pour aborder la sécurité des dabistes, qui, selon eux, font l'objet de plus en plus d'attaques. Selon le président de la Fedesfi (Fédération patronale) Patrick Lagarde, 61 attaques ont été enregistrées en 2009 sur des dabistes, dont les deux tiers à la voiture bélier.

Les syndicats sont toutefois opposés au projet du patronat d'associer les dabistes aux convoyeurs de fonds qui évoluent à bord de véhicules blindés et qui sont armés. Les dabistes circulent, eux, en véhicules banalisés, en civil et sans armes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :