Discriminations au travail : où en est-on ?

 |   |  249  mots
Retrouvez dans cet article le troisième baromètre annuel de la Halde et de l'OIT sur les discriminations au travail. Il montre une augmentation du nombre de victimes ou de témoins de discriminations en 2010, que ce soit dans le secteur public ou dans le privé.

L'institut CSA dresse ce jeudi pour la Halde (Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité) et l'OIT (Organisation internationale du travail) un état des lieux de la perception de la discrimination par les salariés.

Selon ce troisième baromètre annuel, le nombre de victimes et de témoins de discrimination est en augmentation. Un tiers des salariés du privé (36%, contre 28% en 2009) et un quart de ceux du public (26%, contre 22% en 2009) disent ainsi avoir subi une discrimination ou à en avoir été le témoin.

Pour 38% des salariés du privé et 28% de ceux du public, l'origine ethnique est le principal critère de discrimination.

Mais la grossesse et la maternité, nouvelles données introduites dans le questionnaire, sont également citées par 31% des salariées, du privé comme du public, comme motifs d'une discrimination vécue.

Mécanismes d'alerte

Elément positif, la recherche de solutions internes s'améliore, notamment dans le public où 50% des salariés (+6%) en parlent à la direction, contre 34% dans le privé (+1%). Pour le président de la Halde Louis Schweitzer, "il est important de mettre en place des mécanismes d'alerte internes qui ne passent pas par la hiérarchie mais qui permettent aux salariés de signaler les cas de discrimination".

Par ailleurs, syndicats et représentants du personnel sont largement considérés comme efficaces pour intervenir dans ces situations, selon 80% des agents du public et 68 % des salariés du privé.

Retrouvez l'étude complète ici.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2010 à 18:03 :
Je pense que matiere de discrimination , vous avez oublié de mentionné le critère de l"'age ,car je vous assure que j'ai répondu à beaucoup d'annonces dans le secteur de la coiffure et qu 'avoir 51 ans est une vrai TARE
a écrit le 29/01/2010 à 4:06 :
our la première fois dans ma famille traditionnellement de droite ; notre couple s'abstiendra car la gouvernance de ce pouvoir est devenue vraiment très impopulaire ,j'ai 4 enfants une va voter modem ,et un garçon écolo, l'autre est au chômage sans indemnité je craint qu'il vote protestataire contre le gouvernement en place et ma grande fille parle de soutenir me Royal , voilà ou on en est d'une veille famille de gaullistes ! .......Si la droite ne se reconstruire pas en 2012 ce sera cuit !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :