Retraites : Eric Woerth privilégie l'allongement de la durée du travail

 |   |  415  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le ministre du Travail, Eric Woerth, a jugé impossible ce mercredi de financer le régime de retraite par une augmentation des cotisations ou de la fiscalité et a privilégié plus explicitement la piste d'un allongement de la durée du travail.

Eric Woerth n'a pas caché ses préférences, ce mercredi matin, dans le grand débat sur le financement des futures pensions pour lequel, selon le Conseil d'orientation des retraites (Cor), le déficit du régime atteindra 72 à 114 milliards d'euros par an à partir de 2050 si rien n'est fait. "On voit bien que ce sont des chiffres qui ne sont pas atteignables par la fiscalité", a estimé le ministre sur RTL. 

Il a rappelé que le produit de l'impôt sur le revenu est d'environ 50 milliards d'euros annuels, de même que celui de l'impôt sur les sociétés. "Il faudrait doubler ces impôts pour uniquement parvenir à l'équilibre. On voit bien que quand il y a des problèmes de cette nature, structurels, il faut passer par d'autres voies", selon lui.

Excluant aussi une baisse du niveau des pensions, il a expliqué que la seule piste crédible à ses yeux était celle d'un allongement de la vie au travail. "Quand vous vivez plus longtemps, vous devez passer plus de temps au travail (...) L'âge légal de 60 ans est évidemment en débat, il ne faut pas avoir de tabou dans ce type de sujet", a-t-il insisté.

L'une des autres pistes, a-t-il convenu, est de modifier le mode de calcul des retraites pour les fonctionnaires, basés sur les six derniers mois de salaires et non sur les 25 meilleures années comme dans le privé. "Il faut plus de convergence", a-t-il déclaré.

Dans l'hypothèse d'un alignement de la règle pour les fonctionnaires sur ce fondement des 25 ans, il serait techniquement possible pour l'administration de retrouver les chiffres, a dit Eric Woerth, démentant des affirmations de certains techniciens et élus de gauche, selon lesquels l'Etat n'a pas les données nécessaires. "Vous croyez que l'administration française ne peut pas reconstituer une carrière de fonctionnaire ? Il n'y a pas de problème pour reconstituer la carrière d'un fonctionnaire, ce n'est pas un sujet", a-t-il assuré.

Les syndicats de salariés refusent une réforme de l'âge légal de 60 ans et disent vouloir privilégier une recherche de nouvelles sources de financement. Ils s'appuient ainsi sur une conclusion de la Cour des comptes en 2007 qui préconisait une taxation des stock-options et des indemnités de départ, perçues en particulier par les cadres et dirigeants d'entreprises. Une telle taxe aurait rapporté plus de six milliards d'euros en 2005, soulignait la Cour des comptes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/05/2010 à 14:41 :
J'apprends aux infos ce jour que les régimes spéciaux (GDF, EDF, SNCF, RATP, Poste?....) ne seront pas concernés par l'augmentation de la durée du travail !!! Je comprends qu'il soit nécessaire d'augmenter la durée de cotisation et je n'ai pas réagis face à cette idée...jusqu'à maintenant ! Oui à la condition que les régimes spéciaux pré-cités soient aussi concernés !! Dans le cas contraire, on devrait tous s'y opposer ! Mais bien entendu, et bien que cela m'interpelle, ce sont justement ces fonctionnaires qui vont faire grève demain (SNCF, RATP), contre le gouvernement (trouver l'erreur). Ridicule !
a écrit le 26/05/2010 à 6:24 :
Ahhh!! Oui c'est clair C toujours les mêmes qui se plaignent dans ce pays. "Les fonctionnaires" de toute façon c'est toujours eux que l'on trouve dans la rue .. pendant les grèves .. Ils sont tellement utiles !! .. qui peuvent en faire plusieurs journée .. Quand on voit les cheminots, ces messieurs qui disent qu'ils ont un boulot difficile avec une grand pénibilité .. Laisser Moi rire !! .. assis sur un siège à tourner un variateur regardant que leur jolie machine suit bien les rails .. AHAH !! je suis mort de RIRE !! .. Je parle même pas du TGV qui lui est quasi Automatique il suffit d'appuyer pour dire que l'on est bien assis sur son siège .. C'est pas vrai ?? Messieurs !! .. J'ai fait le concoure pour y être .. malheureusement je ne pensai pas comme eux .. Du coup !! adieux le tchoutchou .. Franchement ! Que pourrait donc dire les chauffeurs de poids lourds .. Qui eux sont emmerdé en permanence par des Flics, Les heures .. Etc ... Etc .. NAN ! faut être juste Messieurs les Cheminots ... Pourquoi avez vous la retrait avant les autres ??? .. Je me demande bien votre métier vous plaît vraiment ?? ... C'est Vrai !! Mon arrière Grand père était cheminot sur machine à vapeur .. C'était sa vie cette Machine .. D'ailleurs un truc qui me chiffonne ... C'est toujours les cheminots voir les contrôleurs qui font grèves .. Les autres de la SNCF comme ceux des caténaires, des voies .. Enfin bref les technicien de la maintenance .. EUX !! ils font parti de la SNCF ??? parce que j'ai bien l'impression que NON !! .. Jamais en Grève .. Si cela se trouve ils n'ont même pas le même régime de retraite .. Possible !! C'est tellement juste en FRANCE.


Par contre le monde Hospitalier, on est loin que cela soit pareil .. je les plains !!! ... avoir des études et être si mal traité C honteux .. Les salaires sont indécents les horaires aussi !! comme quoi certains fonctionnaires sont pas loti à la même enseigne :o/

Autre chose !! eh ! Personnellement je trouve injuste qu'une personne retraité touche 2500 Euros voir plus .. C'est pas très solidaire pour les autres .. NAN ! Surtout que d'autres touches des misères pour survire .. Une retraite cela devrait être une base descente pour vivre à tous .. Vous allez me dire ils vont voyagé !! et ça coûte chère .. Moi je dis ils vont pollué notre planète et c'est inutile :o/ .. De toute façon ont est dans un monde de débile .. En plus si ils ont une retraite aussi grasse, c'est qu'ils avaient donc un salaire très gras .. Du coup !! ils doivent avoir un matelas plus que douillet .. ou alors c'était des gros dépensier .. Eh là !! j'estime qu'ils se foutent bien de la misères des autres .. La solidarité à bon dos !!! chez certains !!! ):o/

Mais surjections :
- Je pense qu'un plafond à 2000 Euros net Maxi se serait logique "pas besoin de plus"..
- un choix à la carte de son départ à la retraite en fonction de ces cotisations ..
- Une restructuration des régimes spéciaux "Solidarité Oblige"
Voilà !! C'est mon avis Mais bon c'est évident que se sera jamais comme ça ..

La vie n'est pas juste et les gens sont solidaire quand cela les arrangent
a écrit le 12/05/2010 à 4:27 :
toujours les memes attaques du privé est ce notre faute après etre licencié du privé d'etre entré dans la fonction publique bien sur quand on reçoit la déclaration d'impot c'est toujours notre faute qui aurait voulu balayer les trottoirs personnes du privé bien sur on tient trop à son image moi j'en suis fier et çà m'a permis d'évoluer actuellement adjoint au contremaitre merci la fonction publique
a écrit le 12/05/2010 à 4:27 :
toujours les memes attaques du privé est ce notre faute après etre licencié du privé d'etre entré dans la fonction publique bien sur quand on reçoit la déclaration d'impot c'est toujours notre faute qui aurait voulu balayer les trottoirs personnes du privé bien sur on tient trop à son image moi j'en suis fier et çà m'a permis d'évoluer actuellement adjoint au contremaitre merci la fonction publique
a écrit le 12/05/2010 à 4:27 :
toujours les memes attaques du privé est ce notre faute après etre licencié du privé d'etre entré dans la fonction publique bien sur quand on reçoit la déclaration d'impot c'est toujours notre faute qui aurait voulu balayer les trottoirs personnes du privé bien sur on tient trop à son image moi j'en suis fier et çà m'a permis d'évoluer actuellement adjoint au contremaitre merci la fonction publique
a écrit le 28/04/2010 à 10:57 :
Si déja nos chers gouvernants mettaient en place un système volontaire par capitalisation pour les salariés du privé comme cela existe pour les fonctionnaires (PREFOND) on aurait fait un pas en avant. Je trouve inimaginable que les fonctionnaires aient accès à de tels mécanismes (en plus pour des gens qui ne risquent pas les licenciements et le chomage) alors qu'ils sont interdits au privé ...C'est d'ailleurs tellement incroyable que je me demande si cela ne constitue pas une discrimination inconstitutionnelle ...
a écrit le 22/04/2010 à 15:51 :
Il ne devrait pas y avoir de retraites au dessus de 3000 euros
ceux qui ont eu de bons salaires ont pu mettre de l'argent de côté,
pour les smicards ce n'est pas possible;
Alors un peu de solidarité......................
a écrit le 22/04/2010 à 13:08 :
moins de gachis financier et tout irat mieux
le probleme des retraites est un faux probleme ,quand on voit que les pensions des retraites complementaires sont financées uniquement par les interets des placement mobiliers et immobilier des cotisations des salaries
a écrit le 22/04/2010 à 9:47 :
"L'une des autres pistes, a-t-il convenu, est de modifier le mode de calcul des retraites pour les fonctionnaires, basés sur les six derniers mois de salaires et non sur les 25 meilleures années comme dans le privé. "Il faut plus de convergence", a-t-il déclaré." a savoir que j'ai eu l'exemple d'un enseignant qui avait eu une promotion l'année qui precedait celle de sa retraite .....sic !!
a écrit le 22/04/2010 à 9:38 :
"Quand je suis entré dans la fonction publique, il fallait bien cet engagement pour compenser ce que j'aurais pu toucher dans le prvivé." jeanderien..le monde bouge.....et le probleme est là, c'est que nous ne sommes pas assez reactifs. Mon grand pere est decede à 93 ans en touchant une retraite mais sans jamais avoir cotiser. Mon pere est decede à 83 ans en ayant touche une retraite pendant 23 ans, grace a nous et en ayant payer la retraite de la generation precedente. Mais nous, nous arrivons en fin de carriere, cad (dans le privé) souvent chomage, (allez depose un cv dans une entrprise avec date de naissance : 1955) . Donc heureusement pour nous finalement que ce sont les 25 années qui sont pris en compte...sinon nada.
et que dire de nos enfants ? il ya ceux qui font de brillantes etudes et qui partent...a l'etranger; donc qui ne cotisent pas en France.
et puis il y a ceux qui gallerent pour trouver du travail en france et que les parents doivent aider finacierement. il y a en fait 2 a 3 problemes.
le premier est que il va y avoir plus de inactifs que d'actifs , donc les actifs ne pourront pas subvenir aux besoins des inactifs.Dans les inactifs il ya les chomeurs et les retraites. Mais il n'y a + de boulot en France !!! fini . Alors on fait comment ? alors on fait quoi ? on fait greve ? on va dans la rue ? on demande a l'etat de subvenir a nos besoins, logement, nourriture, sante ? mais l'etat c'est nous !!! alors allons de l'avant, trouvons de nouvelles idées, soysons surtout reactifs et surtout solidaires : nous n'arriverons à rien si chacun regarde son bifteak du passé


a écrit le 20/04/2010 à 13:48 :
Avant tout débat que penser de la retraite de nos élus ? ne serait il pas juste que tout le monde fasse un effort , même symbolique, il y a bien eu une réforme pour nos députés mais dans quel sens?
voyez et réfléchissez. !
a écrit le 19/04/2010 à 14:01 :
Ne vous faîte pas de soucis chers fonctionnaires vous auraient comme d'habitude gain de cause pour vos retraites (toujours indexées sur les salaires) et vos cotisations seront toujours inférieures à celles du privé et le départ à la retraite 50 ans, 55 ans ou 60 ans et toujours à 75% de votre dernier salaire revalorisé pour la circonstance, alors pas de soucis vous avez assez de stress comme ça!
a écrit le 19/04/2010 à 8:53 :
il faut bien trouver des bouc émissaires (les fonctinnaires ! )
comme d'habitudes certains parlent sans connaître; tout cela parce que le chef a dit qu'il fallait moins de fonctionnaires donc c'est leur faute;

je précise que je suis du privé et que vu comme nous sommes partis, j'irai bosser chez Carrefour vers 70 ans, souhaiter la bienvenue aux consommateurs en leur proposant le caddie....

alors bosser plus longtemps, je ne pense pas que ce soit l'unique solution; bosser ok, mais à condition d'avoir un boulot !!

un bel avenir en sommes...
a écrit le 17/04/2010 à 2:58 :
Pour répondre à logcoo2, je pense qu'il devrait revoir la langue française, le "la " imposerait une solution unique! Il est regrettable de rappeler à ce monsieur qu'à tout problème posé, de nombreuses solutions existent. La réalité c'est l'incompétence! Etre incapable de proposer des solutions équitables pour tous relèvent plus de la bêtise et de l'incompétence mais la réalité c'est qu'aujourd'hui sous la bnanière de la liberté tout le monde peut écrire ce qu'il veut sans pour cela être capable d'un jugement impartial.
France où allons nous?
Bon courage à tous! La naufrage est largement entamé...
a écrit le 16/04/2010 à 19:44 :
La dépense publique reprèsente 53% du PIB c"est beaucoup de trop, pour rétablir l'équilibre, il faut beaucoup moins de fonctionnaires.
a écrit le 16/04/2010 à 19:29 :
La dépense publique reprèsente 53% du PIB c"est une charge écrasante pour le pays il faut faut rétablir l'équilibre en allégeant le nombre de fontionnaires c"est absolument indispensable.
a écrit le 16/04/2010 à 13:56 :
Il a entièrement raison, c'est la piste majeure à suivre, avec un alignement total du public sur le privé...
a écrit le 16/04/2010 à 12:45 :
Que d'inexactitudes, et d'aproximations.
Contrairement à ce qui se répète ici, il n'y a pas de caisse de retraite des fonctionaires. Historiquement, ce n'est pas un régime de répartition, mais un engagement de l'état, engagement dans lequel il a déja fait défaut en passant
le droit à pension des années dêja travaillées (rétroactivité), de 2% à 1,75%, puis en décrochant la valeur de la pension du point d'indice de l'actif, pour l'acrocher à l'indice INSEE, dont chacun a pu constater la constante honêteté.
Quand je suis entré dans la fonction publique, il falait bien cet engagement pour compenser ce que j'aurais pu toucher dans le prvivé. Quand au départ avant 60 ans, c'est réservé aux militaires et à certaines catégories de policiers... Le reste est à l'avenant dans l'à-peu-près des arguments.
a écrit le 16/04/2010 à 6:08 :
Les fonctionnaires (les nantis) toujours dans la rue, ils ne sont jamais contents de leur sort. ils veulent toujours plus que les autres.
a écrit le 16/04/2010 à 5:58 :
Réponse à Fatigué venez vous reposer dans le privé à vous croire les fonctionnaires travaillent plus et plus durement, alors que vous faîtes beaucoup moins d'heures et que vous partez en retraite à partir de 50, 55, 60 ans avec une retraite supérieure à celle du privé. Il n'est pas vrai que vous ne bènificiez pas de complèmentaire, vous avez la caisse PREFOND qui de plus est les versements sont déductibles des impôts et vous pouvez faire bénificier votre conjoint (e). Pour la réversion vous avez aucune limite d'âge et aucune condition de ressources; ce sont comme même des avantages apprécialbles que le privé n'a pas! Si vous êtes malheureux dans la fonction publique alors venez vous reposer dans le privé vous verrez que c'est la planque et sans stress. Vous n'aurez plus de fatigue!
a écrit le 15/04/2010 à 15:22 :
Pour nous les fonctionnaires nos caisses de retraites sont déficitaires en permanence, il est normal que les caisses du régime général viennent en aide à nos retraites sinon ce n'est plus de la solidarité; nos syndicats ont raison de nous protèger.
a écrit le 15/04/2010 à 11:28 :
Pour travailler plus il faut déjà être en bonne santé ; or, nous sommes très mal soignés. Laisser libre ceux qui veulent travailler plus.
Le problème des avantages 6 mois avant le départ est un faux problème. Les salaires du Privé ont toujours été plus élevés que ceux du public; Pendant les 25 années où le privé gagnait bien sa vie, le fonctionnaire n'avait que la stabilité de l'emploi et un maigre salaire. Le privé pourrait pour un temps prendre la place du fonctionnaire et il se rendrait compte de sa méprise. Il faut se renseigner avant de parler. De même lorsque l'on dit que le fonctionnaire a 75 % de retraite, le privé oublie de dire qu'aux 50 % Retraite Sécurité Sociale il doit ajouter une retraite complémentaire AGIRC ou ARCCO que le fonctionnaire n'a pas.
a écrit le 15/04/2010 à 5:53 :
On nous parle d'un allongement exceptionnel de la durée de vie. Qu'en sera-t-il en 2050? Entre les hommes et les femmes, l'espérance de vie est très différante et pourtant on ne va pas demander aux femmes de partir plus tard à la retraite.
On nous demande de travailler plus longtemps. Encore faudrait-il qu'il y ait du travail pour tous. on ne peut pas demander aux uns de travailler plus longtemps quant les jeunes ne trouvent pas de travail.
Du travail il y en a mais aujourd'hui on préfère le faire faire par les autres.
Pour équilibrer les caisses de retraite, supprimons tous les incapables qui gèrent les caisses de retraite. supprimons tous les avantages pour que certains fonctionnaires puissent passer leur retraite au soleil. Supprimons ces avancements d'échelons ou de grade six mois avant la retraite pour que les fonctionnaires puissent avoir une retraite très confortable. En supprimant tous ses avantages, les caisses de retraite seront plus facile à gérer et cela coûtera forcément moins cher.
Arrétons de faire peur aux français et de monter les retraités d'aujourd'hui contre les futurs retraités de demain (travailleurs d'aujourd'hui).
Mais il est bien connu "Diviser pour mieux régner et faire peur pour imposer sa loi".
Au lieu de demander l'avis des partenaires sociaux (les syndicats qui représentent aujourd'hui qu'une minorité) demandons l'avis aux français par le bias d'internet et on sera surpris des solutions qui seront proposées. Et il serait bien étonnant que parmi ces solutions, il n'y en ait pas de très bonnes.
a écrit le 15/04/2010 à 4:39 :
Par quel tour de passe-passe les caisses de retraites EXEDENTAIRES du secteur PRIVE sont utilisées pour alimenter les retraites des fonctionnaires (caisses DEFICITAIRES)... ???
a écrit le 14/04/2010 à 15:15 :
Il est indispensable d'aligner le temps de cotisartion, ce qui est fait partiellement, le taux des cotisations, la méthode de calcul des pensions et de la réversion des fonctionnaires et régimes spéciaux sur le régime général. Bien entendu, il est également indispensable de revenir à l'age légal de 65 ans pour tous pour avoir droit à une retraite complète. Enfin, il est nécessaire d'adjoindre au régime de retraite par répartition, voué à tirer les retraites vers le bas, un régime de capitalisation
a écrit le 14/04/2010 à 13:59 :
Je pense que pour beaucoup, à la fin de la cinquantaine,, il y a une lassitude qui s'installe au travail. Epuisement, ras le bol,ou autre cause, je pense que ce phénomène touche toutes les catégories de salariés. Ces gens ont une formidable expérience, mais peut être moins de punch. Une solution ne serait-elle pas dans une sorte de trois quart temps entre 55 et 65 ans, compensée pour l'entreprise par une réduction des charges?
a écrit le 14/04/2010 à 13:36 :
la rigidité des partenaires sociaux risque de conduire un régime de retraite que les salariés de nombreux pays nous envient à la faillite totale; si c'est cela protéger les travailleurs il faudra nous expliquer. Alors avec un allongement exceptionnel de la durée de vie depuis l'après guerre il faudra au moins allonger la durée de cotisation et harmoniser les régimes en supposant que la courbe démographique ne se dégrade pas.
a écrit le 14/04/2010 à 12:49 :
Pourquoi ne pas laisser à chacun d'entre nous le libre choix de sa date de départ (45, 50... 65 ans...). Par exemple, pour celui qui souhaite arrêter son activité à 50 ou 55 ans... ne peut on envisager la mise en place d'une régle de calcul qui tient compte de l'age, de la durée de cotisations et de l'espérance de vie.
a écrit le 14/04/2010 à 11:38 :
La verité ne serait-elle pas que les ystème par répartition est à bout de souffle et qu'il faudrait en changer? Ce sytème qui était génial après la guerre dans une période de forte croissance n'a plus de carburant...
Le plus dur serait de trouver comment gèrer une période de transition vers un système par points et compte personnel par exemple.
Cette solution est-elle envisagée par le gouvernement et les partenaires sociaux?
a écrit le 14/04/2010 à 7:34 :
les syndicats pourrait gérer la retraite des ministres, des députés et sénateurs.
a écrit le 14/04/2010 à 7:32 :
Je vois que le Ministre tord le cou à cette rumeur imbécile d'impossibilité de calculer la retraite dans la FP au delà des 6 derniers mois, pour ...des raisons informatiques!
Vraiment les syndicats doivent se sentir le c... m.... pour en être réduits à avancer de tels arguments!
a écrit le 14/04/2010 à 7:31 :
"la seule piste crédible à ses yeux était celle d'un allongement de la vie au travail. "

Bien évidemment, tirer les acquis sociaux vers le bas, encore et toujours, décidement les gens ordinnaires auront beaucoup perdus avec ce gouvernement.
Par contre pas un mot sur les régimes spéciaux de nos députés, sénateurs etc...
Il faudra à nouveau se battre pour sauver ce qui nous reste de nos acquis.
a écrit le 14/04/2010 à 6:23 :
Allongement du temps de travail? oui mais : Le problème est qu'il n'y a plus assez de travail pour tout le monde tout du moins dans bon nombre de secteurs d'activités. D'où l'art de se débarasser du problème élégament!
a écrit le 14/04/2010 à 5:32 :
Je pense qu'il faudrait jouer sur plusieurs tableaux à la fois : minorations des retraites les plus grosses, augmentation des cotisations, rallongement des années de cotisations, augmentation de l'âge de la retraite pour les catégories les plus favorisées.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :