Retraites : Eric Woerth privilégie l'allongement de la durée du travail

Le ministre du Travail, Eric Woerth, a jugé impossible ce mercredi de financer le régime de retraite par une augmentation des cotisations ou de la fiscalité et a privilégié plus explicitement la piste d'un allongement de la durée du travail.

2 mn

(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Eric Woerth n'a pas caché ses préférences, ce mercredi matin, dans le grand débat sur le financement des futures pensions pour lequel, selon le Conseil d'orientation des retraites (Cor), le déficit du régime atteindra 72 à 114 milliards d'euros par an à partir de 2050 si rien n'est fait. "On voit bien que ce sont des chiffres qui ne sont pas atteignables par la fiscalité", a estimé le ministre sur RTL. 

Il a rappelé que le produit de l'impôt sur le revenu est d'environ 50 milliards d'euros annuels, de même que celui de l'impôt sur les sociétés. "Il faudrait doubler ces impôts pour uniquement parvenir à l'équilibre. On voit bien que quand il y a des problèmes de cette nature, structurels, il faut passer par d'autres voies", selon lui.

Excluant aussi une baisse du niveau des pensions, il a expliqué que la seule piste crédible à ses yeux était celle d'un allongement de la vie au travail. "Quand vous vivez plus longtemps, vous devez passer plus de temps au travail (...) L'âge légal de 60 ans est évidemment en débat, il ne faut pas avoir de tabou dans ce type de sujet", a-t-il insisté.

L'une des autres pistes, a-t-il convenu, est de modifier le mode de calcul des retraites pour les fonctionnaires, basés sur les six derniers mois de salaires et non sur les 25 meilleures années comme dans le privé. "Il faut plus de convergence", a-t-il déclaré.

Dans l'hypothèse d'un alignement de la règle pour les fonctionnaires sur ce fondement des 25 ans, il serait techniquement possible pour l'administration de retrouver les chiffres, a dit Eric Woerth, démentant des affirmations de certains techniciens et élus de gauche, selon lesquels l'Etat n'a pas les données nécessaires. "Vous croyez que l'administration française ne peut pas reconstituer une carrière de fonctionnaire ? Il n'y a pas de problème pour reconstituer la carrière d'un fonctionnaire, ce n'est pas un sujet", a-t-il assuré.

Les syndicats de salariés refusent une réforme de l'âge légal de 60 ans et disent vouloir privilégier une recherche de nouvelles sources de financement. Ils s'appuient ainsi sur une conclusion de la Cour des comptes en 2007 qui préconisait une taxation des stock-options et des indemnités de départ, perçues en particulier par les cadres et dirigeants d'entreprises. Une telle taxe aurait rapporté plus de six milliards d'euros en 2005, soulignait la Cour des comptes.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 34
à écrit le 26/05/2010 à 14:41
Signaler
J'apprends aux infos ce jour que les régimes spéciaux (GDF, EDF, SNCF, RATP, Poste?....) ne seront pas concernés par l'augmentation de la durée du travail !!! Je comprends qu'il soit nécessaire d'augmenter la durée de cotisation et je n'ai pas réagis...

à écrit le 26/05/2010 à 6:24
Signaler
Ahhh!! Oui c'est clair C toujours les mêmes qui se plaignent dans ce pays. "Les fonctionnaires" de toute façon c'est toujours eux que l'on trouve dans la rue .. pendant les grèves .. Ils sont tellement utiles !! .. qui peuvent en faire plusieurs jour...

à écrit le 12/05/2010 à 4:27
Signaler
toujours les memes attaques du privé est ce notre faute après etre licencié du privé d'etre entré dans la fonction publique bien sur quand on reçoit la déclaration d'impot c'est toujours notre faute qui aurait voulu balayer les trottoirs personnes du...

à écrit le 12/05/2010 à 4:27
Signaler
toujours les memes attaques du privé est ce notre faute après etre licencié du privé d'etre entré dans la fonction publique bien sur quand on reçoit la déclaration d'impot c'est toujours notre faute qui aurait voulu balayer les trottoirs personnes du...

à écrit le 12/05/2010 à 4:27
Signaler
toujours les memes attaques du privé est ce notre faute après etre licencié du privé d'etre entré dans la fonction publique bien sur quand on reçoit la déclaration d'impot c'est toujours notre faute qui aurait voulu balayer les trottoirs personnes du...

à écrit le 28/04/2010 à 10:57
Signaler
Si déja nos chers gouvernants mettaient en place un système volontaire par capitalisation pour les salariés du privé comme cela existe pour les fonctionnaires (PREFOND) on aurait fait un pas en avant. Je trouve inimaginable que les fonctionnaires aie...

à écrit le 22/04/2010 à 15:51
Signaler
Il ne devrait pas y avoir de retraites au dessus de 3000 euros ceux qui ont eu de bons salaires ont pu mettre de l'argent de côté, pour les smicards ce n'est pas possible; Alors un peu de solidarité......................

à écrit le 22/04/2010 à 13:08
Signaler
moins de gachis financier et tout irat mieux le probleme des retraites est un faux probleme ,quand on voit que les pensions des retraites complementaires sont financées uniquement par les interets des placement mobiliers et immobilier des cotisation...

à écrit le 22/04/2010 à 9:47
Signaler
"L'une des autres pistes, a-t-il convenu, est de modifier le mode de calcul des retraites pour les fonctionnaires, basés sur les six derniers mois de salaires et non sur les 25 meilleures années comme dans le privé. "Il faut plus de convergence", a-t...

à écrit le 22/04/2010 à 9:38
Signaler
"Quand je suis entré dans la fonction publique, il fallait bien cet engagement pour compenser ce que j'aurais pu toucher dans le prvivé." jeanderien..le monde bouge.....et le probleme est là, c'est que nous ne sommes pas assez reactifs. Mon grand pe...

à écrit le 20/04/2010 à 13:48
Signaler
Avant tout débat que penser de la retraite de nos élus ? ne serait il pas juste que tout le monde fasse un effort , même symbolique, il y a bien eu une réforme pour nos députés mais dans quel sens? voyez et réfléchissez. !

à écrit le 19/04/2010 à 14:01
Signaler
Ne vous faîte pas de soucis chers fonctionnaires vous auraient comme d'habitude gain de cause pour vos retraites (toujours indexées sur les salaires) et vos cotisations seront toujours inférieures à celles du privé et le départ à la retraite 50 ans,...

à écrit le 19/04/2010 à 8:53
Signaler
il faut bien trouver des bouc émissaires (les fonctinnaires ! ) comme d'habitudes certains parlent sans connaître; tout cela parce que le chef a dit qu'il fallait moins de fonctionnaires donc c'est leur faute; je précise que je suis du privé et q...

à écrit le 17/04/2010 à 2:58
Signaler
Pour répondre à logcoo2, je pense qu'il devrait revoir la langue française, le "la " imposerait une solution unique! Il est regrettable de rappeler à ce monsieur qu'à tout problème posé, de nombreuses solutions existent. La réalité c'est l'incompéten...

à écrit le 16/04/2010 à 19:44
Signaler
La dépense publique reprèsente 53% du PIB c"est beaucoup de trop, pour rétablir l'équilibre, il faut beaucoup moins de fonctionnaires.

à écrit le 16/04/2010 à 19:29
Signaler
La dépense publique reprèsente 53% du PIB c"est une charge écrasante pour le pays il faut faut rétablir l'équilibre en allégeant le nombre de fontionnaires c"est absolument indispensable.

à écrit le 16/04/2010 à 13:56
Signaler
Il a entièrement raison, c'est la piste majeure à suivre, avec un alignement total du public sur le privé...

à écrit le 16/04/2010 à 12:45
Signaler
Que d'inexactitudes, et d'aproximations. Contrairement à ce qui se répète ici, il n'y a pas de caisse de retraite des fonctionaires. Historiquement, ce n'est pas un régime de répartition, mais un engagement de l'état, engagement dans lequel il a déja...

à écrit le 16/04/2010 à 6:08
Signaler
Les fonctionnaires (les nantis) toujours dans la rue, ils ne sont jamais contents de leur sort. ils veulent toujours plus que les autres.

à écrit le 16/04/2010 à 5:58
Signaler
Réponse à Fatigué venez vous reposer dans le privé à vous croire les fonctionnaires travaillent plus et plus durement, alors que vous faîtes beaucoup moins d'heures et que vous partez en retraite à partir de 50, 55, 60 ans avec une retraite supérieur...

à écrit le 15/04/2010 à 15:22
Signaler
Pour nous les fonctionnaires nos caisses de retraites sont déficitaires en permanence, il est normal que les caisses du régime général viennent en aide à nos retraites sinon ce n'est plus de la solidarité; nos syndicats ont raison de nous protèger.

à écrit le 15/04/2010 à 11:28
Signaler
Pour travailler plus il faut déjà être en bonne santé ; or, nous sommes très mal soignés. Laisser libre ceux qui veulent travailler plus. Le problème des avantages 6 mois avant le départ est un faux problème. Les salaires du Privé ont toujours été p...

à écrit le 15/04/2010 à 5:53
Signaler
On nous parle d'un allongement exceptionnel de la durée de vie. Qu'en sera-t-il en 2050? Entre les hommes et les femmes, l'espérance de vie est très différante et pourtant on ne va pas demander aux femmes de partir plus tard à la retraite. On nous de...

à écrit le 15/04/2010 à 4:39
Signaler
Par quel tour de passe-passe les caisses de retraites EXEDENTAIRES du secteur PRIVE sont utilisées pour alimenter les retraites des fonctionnaires (caisses DEFICITAIRES)... ???

à écrit le 14/04/2010 à 15:15
Signaler
Il est indispensable d'aligner le temps de cotisartion, ce qui est fait partiellement, le taux des cotisations, la méthode de calcul des pensions et de la réversion des fonctionnaires et régimes spéciaux sur le régime général. Bien entendu, il est ég...

à écrit le 14/04/2010 à 13:59
Signaler
Je pense que pour beaucoup, à la fin de la cinquantaine,, il y a une lassitude qui s'installe au travail. Epuisement, ras le bol,ou autre cause, je pense que ce phénomène touche toutes les catégories de salariés. Ces gens ont une formidable expérienc...

à écrit le 14/04/2010 à 13:36
Signaler
la rigidité des partenaires sociaux risque de conduire un régime de retraite que les salariés de nombreux pays nous envient à la faillite totale; si c'est cela protéger les travailleurs il faudra nous expliquer. Alors avec un allongement exceptionne...

à écrit le 14/04/2010 à 12:49
Signaler
Pourquoi ne pas laisser à chacun d'entre nous le libre choix de sa date de départ (45, 50... 65 ans...). Par exemple, pour celui qui souhaite arrêter son activité à 50 ou 55 ans... ne peut on envisager la mise en place d'une régle de calcul qui tien...

à écrit le 14/04/2010 à 11:38
Signaler
La verité ne serait-elle pas que les ystème par répartition est à bout de souffle et qu'il faudrait en changer? Ce sytème qui était génial après la guerre dans une période de forte croissance n'a plus de carburant... Le plus dur serait de trouver co...

à écrit le 14/04/2010 à 7:34
Signaler
les syndicats pourrait gérer la retraite des ministres, des députés et sénateurs.

à écrit le 14/04/2010 à 7:32
Signaler
Je vois que le Ministre tord le cou à cette rumeur imbécile d'impossibilité de calculer la retraite dans la FP au delà des 6 derniers mois, pour ...des raisons informatiques! Vraiment les syndicats doivent se sentir le c... m.... pour en être réduits...

à écrit le 14/04/2010 à 7:31
Signaler
"la seule piste crédible à ses yeux était celle d'un allongement de la vie au travail. " Bien évidemment, tirer les acquis sociaux vers le bas, encore et toujours, décidement les gens ordinnaires auront beaucoup perdus avec ce gouvernement. Par c...

à écrit le 14/04/2010 à 6:23
Signaler
Allongement du temps de travail? oui mais : Le problème est qu'il n'y a plus assez de travail pour tout le monde tout du moins dans bon nombre de secteurs d'activités. D'où l'art de se débarasser du problème élégament!

à écrit le 14/04/2010 à 5:32
Signaler
Je pense qu'il faudrait jouer sur plusieurs tableaux à la fois : minorations des retraites les plus grosses, augmentation des cotisations, rallongement des années de cotisations, augmentation de l'âge de la retraite pour les catégories les plus favor...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.