Politique sur les Roms : la France sévèrement rappelée à l'ordre

Paris est stigmatisée par une démarche exceptionnelle de la part d'un collège d'experts des 47 Etats membres du Conseil de l'Europe.
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (Ecri), un organe du Conseil de l'Europe, a mis en garde mardi la France contre une stigmatisation des Roms.

Cette déclaration publique, une démarche exceptionnelle de la part de ce collège d'experts des 47 Etats membres, fait suite au démantèlement de campements illégaux demandé fin juillet par le président Nicolas Sarkozy dans un discours où il faisait un lien entre délinquance et immigration.

"Ces dernières semaines, des déclarations politiques de responsables de haut rang ainsi que des actions menées par le gouvernement ont stigmatisé les Roms migrants", déclare l'Ecri.

"Ceux-ci sont présentés collectivement comme auteurs d'infractions pénales et sont en particulier caractérisés comme seuls responsables d'abus de la réglementation européenne en matière de liberté de circulation", ajoute la commission.

L'Ecri rappelle avoir demandé en juin aux autorités françaises de combattre les attitudes racistes vis-à-vis des Roms et de "respecter les droits sociaux" de cette population et exprime "sa déception face à cette évolution particulièrement négative".

"Une politique fondée sur des expulsions forcées et des mesures 'incitant' à quitter la France ne peut fournir une réponse durable", ajoutent les experts européens.

"L'antitsiganisme, qui constitue une forme particulière du racisme, devrait être combattu de manière efficace dans tous les pays européens", concluent-ils.

Les déclarations du chef de l'Etat et de membres du gouvernement français concernant les Roms ont suscité de nombreuses critiques à gauche mais également à droite, jusqu'au sein de l'UMP, ainsi que de la part de l'Eglise catholique.

Le Premier ministre, François Fillon, a demandé mardi aux ministres intervenant sur ce dossier d'agir avec fermeté, "sans laxisme ni excès".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 28/09/2013 à 10:30
Signaler
20000 roms un problème pour la France? Nous disposons d'un immense territoire en partie dépeuplé (Creuse, Corrèze etc...) où ces malheureux pourraient être décemment logés, où ils pourraient exercer mille activités bénéfiques à tous et à eu-_mêmes, o...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.