La grève sur les terminaux pétroliers de Fos-Lavera se poursuit

 |   |  178  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les agents des terminaux pétroliers de Fos-Lavera ont entamé leur quatorzième jour de grève, à l'appel du syndicat CGT. Ils protestent contre la mise sur pied d'une filiale chargée de gérer ces terminaux dans le cadre de la réforme portuaire.

La grève sur les terminaux pétroliers du port de Marseille est entrée dimanche dans son quatorzième jour, entraînant une réduction de l'activité de la raffinerie Total de La Mède par manque de pétrole brut.

Cinquante-trois navires, dont 35 pétroliers, étaient bloqués dimanche devant les terminaux de Fos-Lavera ou à Marseille, a annoncé le port maritime dans un communiqué.

Le blocage des terminaux a commencé à se faire sentir dimanche dans les raffineries de l'Etang-de-Berre (Bouches-du-Rhône), avec la baisse de régime du site Total qui a commencé la procédure d'arrêt de la distillation atmosphérique.

"C'est le premier maillon de la raffinerie qui a sauté faute de brut", a dit à Reuters le délégué CGT du site, Michel Denis.

La raffinerie peut toutefois poursuivre sa production pour l'instant.

Les grévistes des terminaux pétroliers, qui protestent contre la réforme portuaire, ont de nouveau été rejoints dimanche par les dockers, en grève contre la réforme des retraites, qui paralysaient le trafic marchandises du port.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :