Alain Bosetti : "J'aurais préféré que la taxe soit proportionnelle au chiffre d'affaires"

 |   |  301  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Alain Bosetti préside à la fois le portail internet Planète auto-entrepreneur et le salon des micro-entreprises. Il explique à Latribune.fr pourquoi la décision du gouvernement n'est pas à ses yeux totalement satisfaisante.

Estes-vous satisfait par l?annonce de la suppression de la CET pour les auto-entrepreneurs qui réalisent 0 euro de chiffre d?affaires ?

C?est très bien parce que cela répare une injustice. Lorsque le régime a été annoncé le gouvernement avait dit : "Pas de chiffre d?affaires = pas de taxe et des charges et impôts proportionnels au montant des factures encaissées" C?était dans l?ADN de l?auto-entrepreneur. Et compris comme tel par eux. Le problème c?est que lors de la création de ce régime, la taxe professionnelle n?avait pas été réformée. Il y a eu collision de réforme. Globalement les auto-entrepreneurs n?ont pas vu venir le coup - et le coût - de la contribution foncière des entreprises (CFE). Cette décision est apaisante et juste. Maintenant les auto-entrepreneurs qui facturent peu ? quelques centaines d?euros ? doivent se poser une question : poursuivre et développer son activité ou y mettre un terme.

Regrettez-vous que le gouvernement n?ait pas créé un plancher minimal de chiffre d?affaires en deçà duquel les auto-entrepreneurs comme les artisans auraient été exonérés du paiement de la CFE ?

Non. J?aurais en revanche préféré que la taxe soit proportionnelle au chiffre d?affaires au moins pour les auto-entrepreneurs afin de respecter le principe de base qui a présidé à la création de ce régime.

Mais cela serait contraire au principe même de la contribution qui remplace la taxe professionnelle ?

La demande de réforme de la taxe professionnelle n?est pas venue des petites entreprises Je n?ai d?ailleurs pas compris l?intérêt de cette modification puisqu?on a remplacé un impôt par un autre impôt.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/12/2010 à 21:15 :
Dans les livres qui expliquaient le fonctionnement du régime AE en détail, il n'était jamais mentionné autre chose que les cotisations en fonction du CA. Pourquoi venir d'un coup avec une taxe supplémentaire, comme pour nous prendre par surprise ?

Les autoentrepreneur qui facturent peu devraient mettre un terme à leur activité ?? Le statut d'AE a été mis en place en partie pour officialiser ce qui se faisait au black. Ainsi tout le monde peu se faire des revenus complémentaires "honettement", aussi modeste qu'il soit. Quelqu'un croyait que chaque AE ferai un chiffre à crever le plafond ?

Je suis AE pour avoir un complément de revenu, ainsi que pour continuer à exercer ma passion. Mon objectif n'est pas de faire du chiffre, mais bien de pouvoir réaliser mon travail "honettement". Seulement voila, c'est toujours les gens honetes qui se font avoir. Devrions-nous penser au black ?
a écrit le 01/12/2010 à 17:18 :
Un auto-entrepreneur régle,une bonne fois pour toute, un prélèvement libératoire sur le chiffre d'affaires réalisé.Il n'a jamais été question d'autres taxes, imprévisibles et non négociables pour 2010.Des discussions peuvent avoir lieu en 2011,pour trouver un compromis, éventuellement.
a écrit le 30/11/2010 à 17:54 :
Il a raison. Il est normal de payer des taxes mais il faut qu'elles soient proportionnelles à ce que l'on gagne, sinon cela n'a pas de sens !
Réponse de le 01/12/2010 à 14:54 :
TROP de TAXES!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :