Le déficit commercial français s'atténue

 |   |  210  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le déficit commercial de la France a reculé à 3,43 milliards d'euros en octobre quand il était s'élevait à ,378 milliards (révisé) le mois précédent, selon les données CVS/CJO publiées mercredi par les Douanes. Les mouvements sociaux n'y sont pas pour rien.

La France a vu son déficit commercial se réduire au mois d'octobre de 3,43 milliards d'euros, rapportent ce mercredi les Douanes (données CVS/CJO). Ce déficit atteint  3,431 milliards d'euros contre 4,378 milliards (révisé) le mois précédent et dépasse les estimations des quatre économistes interrogés par Reuters qui s'attendaient en moyenne à  4,1 milliards d'euros.

Sur les dix premiers mois de l'année, le déficit cumulé CVS/CJO des échanges commerciaux de la France ressort à 41,330 milliards contre 34,171 milliards accumulés la période correspondante de 2009.

Dans un communiqué, le ministère du Budget explique ce recul par la baisse des importations d'hydrocarbures, liée notamment aux mouvements sociaux d'octobre.

Les exportations FAB en données CVS/CJO sont ressorties à 32,389 milliards d'euros, en légère progression par rapport à septembre (+1,15%) tandis que les importations, de 35,82 milliards, ont reculé dans le même temps de 3,5%.

En octobre, la France a vendu 29 Airbus qui lui ont rapporté 1, 758 milliard d'euros. C'est 9 appareils de plus qu'en septembre. Les ventes d'automobiles et de produits pharmaceutiques sont également en hausse.

Nos voisins allemands ont pour leur part vu leur excédent commercial se contracter n octobre à 14,3 milliards d'euros contre 15,0 milliards attendus par les économistes interrogés par Reuters et 15,4 milliards en septembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2011 à 23:02 :
La France importe plus de voitures d'Allemagne qu'elle en exporte, cela explique une grande partie du déficit. Comment favoriser les automobiles françaises ?
a écrit le 08/12/2010 à 10:32 :
Quand est ce qu´un gouvernement francais (gauche ou droite) comprendrant qu´il faut soutenir nos PME qui sont bient trop petites. les PME allemande bien plus grosses. Il est la selon moi le relais de croissance de la France.
Ce n´est pas le CAC qui peut encore grossir en France mais biens de nos PME...
Cela me semble evident et pourtant ...
a écrit le 08/12/2010 à 9:04 :
Il est toujours dommageable de constater que le niveau du déficit commercial (je ne me souviens plus de la période ou l'on parlait d'excédent) repose sur la vente d'airbus, de TGV ou de voitures. cela confirme la pauvreté du tissu industriel français, des PME/TPE, dont les flux à l'exportation sont dérisoires. La force de l'Allemagne repose sur des secteurs marchands (machines outils, sidérurgie, automobile, pharmaceutique,...) puissants à l'export...)qui permettent de parler d"excédent commercial...le gap France/Allemagne sera impossible à combler...d'autant que nos fleurons (avions/train) seront battus en brèche, ils le sont déjà un peu aujourd'hui, dans quelques années, par les pays émergents.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :