Les directeurs d'IUT veulent faire sécession

Les IUT, qui s'estiment pénalisés par la loi sur l'autonomie des universités, veulent créer une structure autonome.
DR

Faute d'avoir obtenu des garanties, les instituts universitaires de technologie (IUT) menacent de faire bande à part. Le "projet alternatif" visant à créer au niveau national une structure dotée de la personnalité morale, déjà approuvé vendredi dernier par les présidents d'IUT, est soumis ce jeudi au vote de l'assemblée des directeurs d'IUT. Cette structure labelliserait au niveau local les IUT. L'objectif poursuivi par les présidents d'IUT, réunis au sein de l'UNPIUT, est de s'émanciper des universités en revêtant un statut identique à celui écoles d'ingénieur par exemple.

Les germes de ce divorce latent entre ces filières sélectives professionnalisantes et les universités qui les hébergent trouvent leur origine dans la loi LRU sur l'autonomie. Dès la rentrée 2008, les IUT ont exprimé leur opposition au nouveau système d'allocation des moyens qui supprime la dotation spécifique dont ils bénéficiaient jusqu'alors. Avec en filigrane la menace de voir les universités, désormais maître de leur budget, rogner leur enveloppe.

Deux ans plus tard, force est de constater que sur le terrain, les relations entre les 115 IUT et universités ne sont pas toujours au beau fixe malgré les garanties données par Valérie Pécresse, encore réaffirmées en mai dernier, l'intégration au code de l'éducation d'une "charte de bonne relation" et la signature de contrats d'objectifs et de moyens entre les deux parties (pas toujours respectée).

En attendant un hypothétique passage à l'acte, la menace des IUT suscite une large opposition, que ce soit de la part des candidates à la présidence de la conférence des présidents d'universités ou des syndicats tel le Sgen-CFDT qui estime que "le rapprochement universités-grandes écoles pourra se réaliser si la spécificité des IUT trouve rapidement une réponse institutionnelle sécurisée dans les universités ou les nouvelles structures universitaires qui se mettent en place au niveau des régions".

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.