Conseils d'administration : les femmes investissent le CAC 40

Désormais, les femmes représentent 20% des membres des conseils d'administration des plus grandes sociétés françaises cotées avec 119 mandats d'administrateurs. Mais on ne compte encore aucune femme représentant l'Etat.
La Tribune Infographie
La Tribune Infographie

Qui l'eût cru ? Les entreprises du CAC 40 sont en avance sur la loi pour ce qui est de la parité hommes-femmes au sein des conseils d'administration. Au cours des deux dernières années, le nombre de mandats confiés à des femmes est passé de 60 à 119. Les administratrices occupent désormais 20% des sièges, alors que la loi Zimmermann-Copé avait fixé la date de 2014 pour que ce seuil soit atteint. Certes, ce comportement vertueux ne s'observe que dans les plus grandes entreprises cotées. Selon l'étude menée par Ethics & Boards, qui a produit une vaste banque de données sur les conseils d'administration des entreprises françaises et européennes, le taux de femmes administrateurs au sein du SBF 80 n'est encore que de 15%, un pourcentage nettement inférieur à celui du CAC en 2010. Seules deux sociétés du CAC 40 (EADS et STMicroelectronics) et cinq sociétés du SBF 80 (Biomérieux, Derichebourg, Faiveley Transport, Gemalto et Ubisoft Entertainement) ne comptaient pas d'administratrices à leur conseil au 30 juin 2011. Plus étonnant encore, l'Etat, pourtant ardent promoteur de la parité, ne compte aucune femme parmi ses représentants au conseil d'administration des grandes entreprises françaises dans lesquelles il est actionnaire.

Ces résultats indiquent que l'influence des femmes au sein des conseils gagne en puissance. D'autant que les administratrices sont plus jeunes que leurs collègues masculins (54,7 ans d'âge moyen contre 60,7 pour les hommes). "Mais le plus remarquable est certainement la nette augmentation des femmes extra-nationales au sein du CAC 40", note Alexandra de La Martinière, présidente d'Ethics & Boards et auteur de l'étude. En 2011, elles constituent environ un tiers des administratrices de l'indice (31%). Plus jeunes et plus internationales que leurs collègues masculins, les femmes administrateurs s'inscrivent dans les tendances actuelles des conseils d'administration. Mais elles commencent à succomber au péché mignon des administrateurs français, le cumul des mandats, puisque deux femmes, Patricia Barbizet et Guylaine Saucier, se sont glissées dans le club privilégié des administrateurs détenant plus de trois mandats.

L'étude d'Ethics & Boards aborde d'autres aspects de la composition des conseils d'administration des entreprises françaises. Elle révèle en particulier une très forte majorité des conseils d'administration (80% du total des sociétés du CAC 40) par rapport aux conseils de surveillance, ainsi qu'une régression de la séparation des pouvoirs entre le président et le directeur général.

La proportion de présidents dirigeants a augmenté en 2011, pour atteindre 55% des sociétés de l'indice, alors que cette séparation des pouvoirs est généralement considérée comme un signe de bonne gouvernance. Il est à noter également que l'ouverture internationale des conseils se poursuit : en 2011, les administrateurs extra-nationaux occupent plus de 27% des sièges dans le CAC 40, contre seulement 20% pour le SBF 80.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 16/07/2011 à 18:42
Signaler
Que ce soit des hommes, des femmes ou des poissons rouges, seul le résultat importe. Il n'y a que les simplets pour croire qu'un représentant de l'un ou de l'autre sexe fait une différence.

à écrit le 16/07/2011 à 15:18
Signaler
Homme ou femme ça change quoi?C'est quoi un administrateur?Jusqu'a preuve du contraire une entreprise cotée appartient à ses actionnaires qui sont les vrais propriétaires des lieux donc se sont eux qui commandes et deffinissent la strategie majoritai...

le 16/07/2011 à 19:25
Signaler
Cela donne quand même un bon indicateur du coté "vieille France" de cette caste ... bon c'est toujours mieux que 2% .... où qu'une loi interdisant les femelles pour certaines taches difficiles et nécessitant courage , lucidité, (je n'ai pas dit cupid...

à écrit le 16/07/2011 à 12:47
Signaler
En France nous laissons peu de place aux femmes,nous sommes en retard comparé aux Etats-Unis. Les femmes ne sont pas assez considérés alors qu'elles sont pourtant autant capables que les hommes d'être à des postes à responsabilités. Ca devrait être ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.