Evasion fiscale : Paris refuserait le "deal" proposé par la Suisse

 |   |  295  mots
Copyright Reuters
Pour conserver son sacro-saint secret bancaire, la Suisse propose d'imposer elle-même les avoirs non déclarés de clients étrangers déposés dans ses coffres. Après avoir obtenu l'accord de l'Allemagne le 10 août dernier, Paris aurait rejeté cette offre selon Le Monde.

La France ne négociera pas et restera intransigeante avec la Suisse en matière d'évasion fiscale. C'est, en substance, le message que veut faire passer Paris à ses évadés fiscaux.

Le 10 août dernier, Berlin acceptait l'offre de Berne d'assurer le versement par ses banques d'un impôt libératoire préservant l'anonymat des clients allemands. Cet accord, qui entrera en vigueur en 2013, prévoit de taxer les dépôts non déclarés au fisc.

Contrairement à l'Allemagne, la France aurait refusé cette proposition selon Le Monde considérant qu'elle ne serait « pas envisageable ». Pourtant, selon Helvea, les avoirs des clients français dans les banques suisses étaient estimés en 2007 à 82,8 milliards d'euros dont seulement 2,4 milliards de déclarés au fisc français.

Avec des avoirs allemands non déclarés en Suisse estimés entre 100 et 180 milliards d'euros, ce sont 10 milliards de francs suisses (8,83 milliards d'euros) que l'Allemagne pourrait encaisser au titre de la régularisation des comptes qui jouissent actuellement du secret bancaire. Par la suite, les banques helvètes devraient s'acquitter d'un milliard de francs suisses chaque année.

Cette ressource non négligeable, en cette période de crise de la dette, aurait déjà séduit le Royaume-Uni, qui, toujours selon Le Monde, serait en passe d'adopter ce dispositif, baptisé « Rubik ».

Du côté de Bercy, même si on déclare qu'il est « humain de vouloir toucher de l'argent tout de suite », on indique que cet accord « pose un problème de principe ». « Ce système ne peut véritablement fonctionner que si l'Etat dispose d'une information fiable sur l'assiette du prélèvement », déclare au quotidien du soir Gilles Carrez, rapporteur général de la commission des finances de l'Assemblée nationale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/08/2011 à 7:25 :
Cela signifie que Johnny va revenir en France ?
a écrit le 22/08/2011 à 13:36 :
Génial!! Les casques à boulons et buveurs de thé encaissent... les pauvres Français continuent à croire que Bercy se passe d'une entrée potentielle de 8 milliards d'Euro pour une question de principe... On vous prend vraiment pour des cons...
Réponse de le 22/08/2011 à 19:28 :
Le but est de réclamer plus.
a écrit le 22/08/2011 à 12:11 :
La France ne veut pas d'un accord fiscal, tant pis pour elle, merci pour la Suisse.
Au fait c'est pas M. Mitterand qui avait défiscalisé les Antilles, laissé les passe-droit au filiales des multinationales françaises etc...
N'est-ce pas M. Sarkozy qui avait fait des largesses aux grandes fortunes avant de se rétracter à l'heure actuelle ?
Que la France arrète de faire la girouette, arrête également son côté inquisiteur du fisc (problème structurel !) et le français sera moins tenté de planquer son pécule...
Réponse de le 22/08/2011 à 12:48 :
Vous avez mal compris. La France refuse cet accord fiscal mais en souhaite un autres plus favorable. Relisez l'article et vous comprendrez mieux. D'autre part le reste de votre commentaire n'a pas de rapport avec le sujet, c'est toujours la technique habituelle qui consiste à détourner le sujet pour critiquer ce que l'on n'aime pas; pas très convaincant
a écrit le 22/08/2011 à 9:50 :
Les états qui tente de dépouiller les économies des particuliers travail pour l'économie chinoise. Les fortunes quittent l'Europe pour pour les comptoirs chinois, Macao, Hong kong. La Chine possède la bombe atomique, une armée crédible, personne n'ira lui reprocher d'accueillir les capitaux qui s'en vont. L'europe avec sa vision communiste se paupérise...
Réponse de le 22/08/2011 à 12:01 :
Oui tout a fait , si on veut être concurrentiel avec les Chinois il faut arreter de taxer les riches et diviser les salaires par 20 (c'est factuel) ... diminuer les dépenses de l'état de quelques pourcents ne changera rien ... bien sûr la population Européenne ne l'acceptera pas alors il faut aller au bout de la logique et mettre en place un état policier, interdire les syndicats bref une bonne dictature quoi ... je comprends que cela fasse rêver les Riches , pour eux c'est le système idéal !!
a écrit le 21/08/2011 à 21:07 :
Bravo à Bercy pour cette honnête démarche, il reste sûrement du boulot en matière de transparence fiscale mais en attendant il ne pouvait y avoir de signal plus fort que celui ci pour marquer la volonté d'en finir avec les paradis fiscaux.
a écrit le 21/08/2011 à 18:13 :
Si la france veux avoir plus d information comme ils ont fait avec monaco, ils vont repousser les évadé fiscaux francais un peux plus loin dans de VRAI paradis fiscaux 'LEGAUX' , Etat du Delaware (USA), Honk kong (Chine) et Singapour....Et cela ferra tourner l'economie chinoise et US au lieu de l'économie européenne.
Réponse de le 21/08/2011 à 22:22 :
ET alors qu'est ce qu'on en a foutre d'être solidaire des paradis fiscaux Européens pour faire tourner l'économie Européenne (La Suisse n'est même pas dans l'Union ...) ... la bonne blague ...
a écrit le 21/08/2011 à 13:55 :
on attend toujours l'éradication de ces fameux paradis fiscaux promis par notre cher président,je vois que rien à changer,il est évident que rien ne changera puisqu'il s'agit de tous ces petits copains,en attendant après ces élections la note va etre salée pour les contribuables que nous sommes,mais à mon grand désespoir je pense que nos chers politiques ne ferrons pas beaucoup d'efforts pour leurs énormes avantages qu'ils ce sont octroyés sans demander l'avis du peuple,à nous d'agir!.....
a écrit le 21/08/2011 à 8:45 :
La démocratie se gangrène :
Il y eut d?abord les petits juges, qui avaient eu leur heure de gloire, en osant s?attaquer aux hommes de pouvoir.

Il y eut la multiplication des médias qui, pour s?en sortir et survivre, leur fallait faire dans le sensationnel et aller fouiller les poubelles : affaires URBA , Pechiney, Bérégovoy, Betancourt et j?en oublie des tas

Il y eut l?alternance Gauche/ Droite avec les affaires étalées sur la place public puis par prudence et avec discrétion la suppression des fonds secrets qui ser-vaient à distribuer des enveloppes à discrétion?depuis 1958.

En pleine Guerre froide Est/ Ouest dans les années 1980, Mitterrand arrive au pouvoir avec des ministres communistes (L?idéal marxiste existait encore, et on voit ce qu?il est devenu) N?était-il pas humain et compréhensible que certains et de nombreux citoyens aient eu peur ? Dans ce cas ont ne cherche pas d?abord à frauder le fisc, on cherche plutôt à protéger l?essentiel du principal c'est-à-dire son épargne, le fruit du travail pour nombreux d?entre eux. Lorsqu?il y à la droite au pouvoir et qu?elle déplait à de nombreux autres citoyens, pourquoi serait-il plus tolérable que ces derniers puissent paralyser l?économie par des grèves et autres manifestations ?
Des deux cotés les comportements sont irrationnels et nous n?avons pas l?homme pour nous réunir et apaiser les esprits. Alors oui, les paradis fiscaux ont toujours des refuges provisoires. Il ne convient pas de s?en prendre à eux et, aux soi-disant fraudeurs, mais de se demander pourquoi ils sont amenés a en user ?
Réponse de le 21/08/2011 à 10:41 :
Ce n'est pas parce quelqu'un se trouve des raisons pour commettre une fraude qu'il doit en être excusé. Un fraudeur ou un criminel etc se trouvera toujours des excuses. Cela ne lui donne pas pour autant le droit de commettre des délits.
Réponse de le 21/08/2011 à 12:56 :
Quand le citoyen y voit un danger pour son pécule,aussi important que pendant l'occupation, en y mettait son épargne dans des lessiveuses, c'était aussi une fraude ??
Réponse de le 21/08/2011 à 13:24 :
Si, sous l'occupation, quelqu'un mettait son argent à l'abri après avoir payé ses impôts, je ne vois pas le problème. Si maintenant quelqu'un met son argent en Suisse ou dans une lessiveuse, dans le but de frauder les impôts, et non pas pour le protéger face à un occupant, c'est TOTALEMENT différent. J'espère que cela répond à votre question.
Réponse de le 21/08/2011 à 13:48 :
si l'argent est dans les lessiveuses l'état perd sa trace. Cet argent ne rapporte pas d'interet et donc il n'y a pas d'impôt à payer. Il est seulement protégé... Cela modifie-t-il votre raisonnement?
Réponse de le 21/08/2011 à 16:38 :
Vous mélangez deux choses : protéger l'argent face à un occupant ou quelque chose de ce genre, et frauder le fisc. Ce sont deux choses totalement différentes. Autant la première est tout à fait compréhensible et légale, autant la deuxième est un délit et doit être poursuivie comme telle, même quand cet argent est caché à l'étranger. Si vous pensez que votre argent est mieux protégé dans une banque Suisse, vous pouvez l'y déposer, mais en le déclarant au fisc. Dans ce cas je ne vois pas de problème.
a écrit le 20/08/2011 à 16:51 :
Paris refuserait l'ACCORD proposé par la Suisse. Merci.
a écrit le 20/08/2011 à 16:49 :
L'état s'accomodait bien du secret bancaire suisse lorsqu'il s'en servait pour les filiales des entreprises nationalisées:Renault, Elf et les banques nationalisées (toutes) faisaient leur beurre avec les capitaux qui venait du monde entier. L'éthique et la morale,à ces moments là, la France les ignorait.
Réponse de le 20/08/2011 à 17:28 :
vous avez raison, puis les "paradis fiscaux" existent par que les mauvaises gestions ont conduit les Etats occidentaux à créer des "Enfers fiscaux"
Réponse de le 20/08/2011 à 18:06 :
Nous ne vivons en aucun cas dans un "enfer" fiscal, il ne faut pas exagérer. Sans l'état, les riches n'auraient pas eu les moyens de devenir riches, car il n'y aurait pas eu de main d'oeuvre assez éduquée pour travailler pour eux de façon efficace, il n'y aurait pas eu d'armée et de police pour défendre leur patrimoine, il n'y aurait pas eu de chercheurs pour développer les technologies qui les ont enrichi. L'impôt est un mal nécessaire. Certains pays, toujours petits, font du dumping fiscal, en profitant de l'argent gagné par les riches dans les gros pays gràce aux infrastructures payées par les impôts de ces pays, et ceci est mauvais pour l'humanité, pour de nombreuses raisons, il faut lutter contre cela.
Réponse de le 20/08/2011 à 19:09 :
Pourquoi, la Suisse, le Luxembourg, la Belgique sont-ils des pays sous-développés ? Ils prennent moins d'impôts et s'en sortes aussi bien que quiconque..
Réponse de le 21/08/2011 à 7:30 :
Et mêmr certainement beaucoup mieux! Qu'on ne me dise pas que c'est grâce à l'argent "fraudé": Le système bancaire ne représente que 10% du pib suisse, et là dedans l'argent "fraudé" représente sans doute moind de 1% ! Ce qui n'empêche pas la Suisse d'avoir le niveau de vie parmi les plus élevé d' europe et même du monde !
Réponse de le 21/08/2011 à 10:26 :
Certains l'on très bien expliqué plus bas .. l'argent qui va en Suisse est surement à 100% de l'argent "fraudé" , l'état Suisse prend une petite part d'impôt dessus qui lui permet de baisser ses propres impôts sur les société ce qui rend ses entreprises plus compétitives (alors qu'ils ont des services publiques et une main d'oeuvre trè cher ... le paradis du salarié quoi ... :) ) , enlevez leur le secret bancaire , leurs impôts devront augmenter ou alors eux aussi devront mettre en place une grande austérité ... bref ce ne sont pas de meilleurs gestionnaires que nous , ils profitent juste "d'avantages compétitifs" .... et d'ailleurs à l'OMC les grands pays devraient demander a augmenter les droits de douane avec les pays qui ne respectent pas Kyoto, qui n'ont pas un minimum social (genre un dictature sans droit syndical comme la Chine) , et qui sont des paradis fiscaux ... !!!
Réponse de le 21/08/2011 à 13:25 :
L'argent français déposé dans les banques suisse est illégal à environ 97%, selon les chiffres donnés par l'article.
a écrit le 20/08/2011 à 9:10 :
OUF, manquerait plus que ça qu'on ne puisse plus mettre nos sous à l'abri des rapaces.
a écrit le 20/08/2011 à 6:30 :
Contrairement à la France, l'état suisse n'a absolument pas le droit de connaitre votre compte en banque ou de fouiller dans votre vie privée. Il lui faut pour cela une procédure judiciaire très argumentée, et encore !
En France, l'état connait à tout moment vos avoirs bancaires, peut pénétrer chez vous sans aucun contrôle pour fouiller. Et si par hasard vous avez oublié de déclarer 10 euros, le couperet tombera. Enfin, contrairement aux droits de l'homme dont nous nous targuons quand cela nous arrange, vous êtes présumé coupable et c'est à vous de prouver votre innocence malgré les moyens employés par l'état et que ne désavouerait pas la plus sombre dictature. C'est une autre conception de la liberté qui rène au delà de nos frontière....
Réponse de le 20/08/2011 à 8:33 :
Merci de rappeler ce que signifie concrètement le secret bancaire. Vous comprendrez peut être pourquoi le simple citoyen suisse y est attaché, même s'il n'est pas riche. Le Suisse déteste l'idée que l'Etat puisse fouiner dans sa vie privée et connaître tout de lui. La discrétion est une vertu nationale.
Réponse de le 20/08/2011 à 10:03 :
Desole mon cher Bouchy mais vous vous tromper, l etat nottement la police pour venir "fouiller sur votre compte" est tenu de fournir une commission rogatoire, de meme pour rentrer chez vous, et en plus pas avant 6H du matin. La seule exception en la matiere c est les services des douanes.

Par contre il est vrai que les banques sont tenus de connaitres la provenances des fonds detenus en banques, nottement pour eviter blanchiment, noircissement, financement du crime organise ou du terrorisme, fraude fiscale.....Voila cher amis nottement suisse à quoi se heurte votre secret bancaire..... Est ce si immoral que cela????
Réponse de le 20/08/2011 à 10:47 :
Je ne vois absolument pas en quoi il est génant que l'état ait des informations sur les comptes bancaires de ses citoyens. Ou est le problème ? Si cette transparence permet d'aider à lutter contre les mafias, les dealers, les fraudes fiscales, etc, eh bien cette transparence est une très bonne chose. Par ailleurs, je connais des Suisses opposés au secret bancaire et choqués par l'aide apportée par le secret bancaire suisse à tous ceux qui ont des raisons douteuses de cacher leur argent : dictateurs, mafieux, fraudeurs, etc.
Réponse de le 20/08/2011 à 13:49 :
Cher Monsieur Jean, je crois que vous ne connaissez pas bien le système bancaire suisse. La Suisse dispose de la loi anti blanchiment la plus sévère du monde, aussi il est bien plus facile d'ouvrir un compte bancaire à la City de Londres que dans le Delaware ou au Luxembourg. Je n'aime pas particulièrement les banquiers suisses en général, et suis contre le fait qu'ils protègent les évadés fiscaux, mais par contre, je suis à 100% contre une certaine forme de secret bancaire qui permet d'éviter que l'Etat aille fouiller pour un oui ou pour un non dans vos comptes bancaires. Est-ce que vous pouvez comprendre cela??? Les Suisses en ont marre comme tout le monde des banquiers profiteurs, mais ils ne souhaitent pas que l'Etat les espionne. Il s'agit d'une tradition culturelle.
Réponse de le 20/08/2011 à 14:25 :
Cher adrisson, si la Suisse dispose de lois sévères, pourquoi refusez vous d'aider les pays voisins à lutter contre la fraude fiscale ? Pourquoi la Suisse s'est-elle opposée aux enquètes américaines, françaises, allemandes sur la fraude fiscale ? Et si vous souhaitez voir les autres respecter certaines de vos traditions concernant le secret bancaire, pourquoi voulez vous absolument imposer ces traditions aux autres pays, sans respecter leurs propres traditions et leurs propres populations ? Les français ne souhaitent pas que la Suisse permette aux fraudeurs français de tricher vis à vis des impôts avec son secret bancaire. Pourquoi ne limitez vous pas votre secret bancaire aux citoyens Suisses ? Cela vous éviterait d'être considérés comme complices de fraudeurs Français, Allemands et Américains que vous protégez bec et ongles avec votre secret bancaire.
Réponse de le 20/08/2011 à 22:08 :
Avec les nouvelles règles de l'OCDE, la Suisse coopère beaucoup plus qu'avant lorsqu'il s'agit de fraude fiscale. Je vous rappelle à titre d'exemple les nombreux accords qu'elle a signé dont celui qui concerne la France. Vous ne pouvez pas affirmer qu'aujourd'hui la Suisse ne coopère pas c'est inexact. Je dirais même qu'à l'égard de la France, le secret bancaire est très diminué. Par ailleurs, il faut savoir qu'en Suisse, le lobby des banques est très présent. Et que les banquiers sont beaucoup plus puissants que vous ne pouvez l'imaginer. Aussi, politiquement, il serait suicidaire de prôner purement et simplement l'abandon total du secret bancaire. Ensuite, il y a l'UDC, parti profondément anti européen. Plus l'Europe attaquera la Suisse, plus ce parti ce renforcera et bien entendu, il défend becs et ongles le secret bancaire. Ils souhaitent même l'inscrire dans la constitution.
Réponse de le 21/08/2011 à 10:36 :
Je ne suis pas d'accord avec votre conclusion. En effet, je pense que c'est parce que les USA, Allemagne, France, ont beaucoup mis la pression sur la Suisse, et ses banques, en les menaçant de représailles diverses suite à leurs fraudes (par exemple, UBS envoyait des équipes pour pousser les américains riches à frauder le fisc en cachant leur argent en Suisse ! Gros scandale aux USA), je disais donc, que c'est à cause de cette forte pression mise sur les banques Suisses que celle-ci ont dû faire des concessions. Il faut donc maintenir la pression. D'autre part, la Suisse est une démocratie, et de ce fait il n'est pas acceptable que le lobby bancaire dont vous parlez ait une telle influence. La population Suisse ne devrait pas accepter que les banques aient une telle influence sur la marche de l'état, c'est totalement anti démocratique. Amis Susses, indignez vous, vous aussi !!!
a écrit le 20/08/2011 à 0:27 :
Les entreprises suisses donnent du travail à 130'000 frontaliers français. La Suisse est plus industrialisée que la France proportionnellement à son nombre d'habitants. Elle dispose d'une quantité incommensurable de PME industrielles actives dans des secteurs à très haute valeur ajoutée tels les microtechniques, la biotechnologie, la pharmacie, les nanotechnologies, la chimie, l'électronique, etc. Sans compter les multinationales industrielles d'origine suisse comme Nestlé, Roche, Novartis, Schindler, ABB, Sulzer, Oerlikon, Leica geosystem, Swatch, Kudelski, Mettler Toledo, et bien d'autres encore. La première richesse de la Suisse, c'est son industrie et non sa finance qui ne représente que 11% de son PIB.
Réponse de le 20/08/2011 à 10:15 :
Impeccable ... qu'elle arrête son secret bancaire alors ! .... de toute manière dans les mois qui viennent il va lui apporter plus de problèmes que d'avantages ... et si la mondialisation est remise en question (un peu pas complètement) avec la mise en place de droits de douane ... il se pourrait que les grands groupes industriels ou les PME Suisses en pâtissent ....
Réponse de le 20/08/2011 à 10:50 :
Oui, tonio vous avez raison. Mais je pense qu'attirer le fric douteux dans ses coffres protégés par le secret permet à la Suisse de gagner un paquet d'argent, qui lui permet de baisser sa fiscalité pour ses entreprises, ce qui explique le nombre important d'entreprises malgré un coût du travail très élevé. Supprimer le secret bancaire risquerait de couter cher à la Suisse, et c'est sans doute pourquoi ils tiennent à le conserver malgré les nombreuses critiques, et malgré les problèmes de moralité sur lesquels ils ferment pudiquement les yeux.
Réponse de le 20/08/2011 à 14:07 :
Jean, vous vous trompez, même sans secret bancaire, la Suisse continuera d'accueillir des fonds dans ses banques, et vous savez pourquoi? Parce que la Suisse est le pays le plus stable économiquement et politiquement. Cela n'a pas de prix pour qui veut déposer son argent en sûreté. Après les attaques contre le secret bancaire en 2009, les fonds sous gestion dans les banques suisses ont augmenté.
Réponse de le 20/08/2011 à 14:11 :
@ Jean

Je vous prie de bien vouloir m'excuser, mais vous dites n'importe quoi et ne connaissez vraisemblablement pas l'économie. Si la Suisse attire des entreprises, c'est en partie à cause de sa fiscalité, mais surtout à cause de ses infrastructures, de sa situation au milieu de l'Europe, de son droit du travail très complaisant à l'égard des employeurs, de la qualification de son personnel, de ses excellentes universités et de ses charges sociales qui sont moins élevées qu'en France. Ce qui fait qu'un employé suisse, même s'il est mieux payé, coûte moins qu'en France.
Réponse de le 20/08/2011 à 14:31 :
Dans ce cas, je ne vois pas pourquoi vous défendez avec autant de vigueur le secret bancaire qui dérange tant vos voisins. Si ce secret bancaire pénalise vos voisins et que ceux ci vous le reprochent, alors que ce système ne vous procure pas d'avantages, pourquoi le défendez vous ainsi ? Ce n'est pas cohérent. Pour ma part, je pense que vos charges et votre fiscalité sont plus faibles parce que votre gouvernement tire de très confortables revenus de tout l'argent stocké en Suisse gràce au secret bancaire, et que c'est pour cela que vous refusez de le supprimer. Sinon donnez moi un argument valable.
Réponse de le 20/08/2011 à 22:19 :
S'agissant de la volonté du maintien du secret bancaire, voir mes explications plus haut. En ce qui concerne la fiscalité, il est vrai que la finance rapporte à la Suisse une manne financière non négligeable, mais comme je l'ai expliqué précédemment, le premier secteur économique de la Suisse, c'est son industrie. La Suisse peut également se permettre d'avoir une fiscalité attractive pour les entreprises, car l'Etat suisse ne coûte pas cher, contrairement à l'Etat français. Il faut savoir que les parlementaires sont des miliciens, non professionnels et donc non rémunérés comme en France, par des salaires mirobolants. Le gouvernement suisse comporte seulement 7 ministres. Et d'une manière générale, la fonction publique est réduite à la portion congrue. Par ailleurs, il existe en Suisse une loi qui vise à freiner l'endettement depuis 2000. Pour cette raison, l'endettement de la Suisse est très faible. Dans ce pays, on ne peut pas dilapider l'argent du contribuable comme ça, tout doit être justifié de manière stricte. Tous ces facteurs mis ensemble font évidemment que la Suisse possède une fiscalité attrative pour les entreprises. Mais je dirais que d'une manière générale, si un pays réunit beaucoup de facteur comme la fiscalité, le droit du travail, les infrastructures, etc, il peut attirer bon nombres d'entreprises étrangères et pousser à la création d'entreprises nationales
Réponse de le 21/08/2011 à 10:37 :
@Ardisson : si vous croyez vraiment ce que vous dites pour les nombreuses raison qui expliquent la faible fiscalité en Suisse et que selon vous les fonds drainés par le secret bancaire sont marginaux , pourquoi la Suisse n'officialise pas comme Jean le suggère la fin du secret bancaire pour touts les citoyens non Suisse ?????? ... Parce que au contraire l'apport de ces fonds (soumis a faible impôt mais a impôt) rapporte énormément et permet justement de garder cette fiscalité avantageuse .... La boucle est bouclée ...
a écrit le 19/08/2011 à 21:34 :
Les Suisses ont des banques avec secret bancaire. La France des producteurs d'armes parmi les plus gros fournisseurs du monde, notamment de régimes discutables, et un lourd passif en Afrique....
Je ne suis pas sur qu'au petit jeu des calculs nous soyons gagnant....
Réponse de le 20/08/2011 à 10:11 :
Ce qui s'appelle chercher la paille dans l'oeil du voisin (on vend moins que les US, les Anglais et les Russes, d'ailleurs cela se ressent un peu dans notre déficit extérieur ...) , beaucoup de régimes sont discutables a un moment et beaucoup moins avant (ou même après) , et je me demande si l'industrie de l'armement française n'a pas quelques fournisseurs Suisses ....
a écrit le 19/08/2011 à 20:32 :
80 milliards d'argent illégalement dépose par les Français. On peut supposer qu'ils auraient dû payer environ 30% à 40% d'impôt sur le revenu dessus. Cela fait donc de 24 à 32 milliards de manque à gagner pour le fisc français à cause des banques suisses. Avec les pénalités de redressement fiscal, cela devrait faire dans les 40 milliards. Les allemands vont récupérer environ 7% de la somme illégale selon cet article, soit 5 milliards pour la France. Cela ferait donc un manque à gagner de 19 à 35 milliards pour la France. L'état a bien raison de refuser cet arrangement qui lui est très défavorable. Demandons la totalité de la somme, fermement, et les noms des fraudeurs.
Réponse de le 19/08/2011 à 22:19 :
la Suisse est un état souverain et n'a pas à obéir à une demande d'un autre état. Il y a des règles de droit à respecter.
Réponse de le 20/08/2011 à 7:03 :
30 à 40% du revenu et non pas sur le montant global des fortunes déposées... cela ferait beaucoup moins. L'Allemagne a complètement raison d'accepter. La France fait sa fine bouche et joue au moraliste. Pays prétentieux, qui devrait se souvenir qu'ELF(Nationalisé) avait sa filiale à Genève et que RENAULT (Nationalisé) avait sa filiale à Lausanne.
Réponse de le 20/08/2011 à 10:57 :
@l'idiot : vous vous trompez : les sommes déposées en Suisse l'ont été en général pour échapper à l'impôt sur le revenu, donc la fraude concerne bien 30 à 40% des sommes déposées. @bouchy : un "état souverain" comme vous dites, n'a pas pour autant le droit de faire n'importe quoi, il doit respecter ses voisins. Le "je fais ce que je veux je vous emmerde" que vous prônez n'a jamais été une très bonne technique diplomatique. Et attirer l'argent des pays voisins en facilitant la fraude fiscale est extrèmement contestable, c'est pourquoi la Suisse a des ennuis avec les USA, l'Allemagne, etc. Les USA ont d'ailleurs menacé de virer définitivement les banques Suisses de son territoire pour cause de fraude fiscale.
a écrit le 19/08/2011 à 18:41 :
Nos chers politiciens craindraient-ils pour leurs comptes personnels ?
a écrit le 19/08/2011 à 17:09 :
Juste 2 questions:
a) pourquoi la Suisse fait-elle partie de Schengen? alors qu'elle n'est pas membre de l'EU?
b) Le fait qu'elle fasse partie de Schengen et non de l'UE ( encore!) permet donc à de nombreux citoyens européens de faire la navette entre .... et genève ou Zurich.....? il y a comme un problème.... l'UE devrait avoir des frontières IMPERMEABLES autour de la confédération avec VERIFICATION de toutes les voitures.... c'est sûr, c'est chiant mais cela serait cohérent avec la politique européeene, non?
Réponse de le 19/08/2011 à 20:08 :
Vous avez raison. Je ne connaissais pas cette situation étrange et vous avez raison de soulever ce problème scandaleux. Virons les de Shengen tant qu'ils gardent leur secret bancaire. On n'a pas à autoriser la libre circulation avec un pays qui refuse la transparence bancaire.
Réponse de le 20/08/2011 à 9:11 :
@Oui : La vérité est ailleurs
Réponse de le 20/08/2011 à 9:21 :
@ eurofederal

Et on fait comment pour les 130'000 frontaliers français??? On les vire??? S'agissant plus particulièrement de Schengen, je souhaite du plus profond de mon coeur que la Suisse sorte de ce système de m....Grâce à Schengen, les banlieues françaises montent plus facilement à Genève pour y commettre des vols et des agressions.
Réponse de le 20/08/2011 à 9:51 :
mais bien sur, ces dernieres annees on a plutot vu de bande de braqueur aller faire un tour dans les casinos et bijouterie de la cote d azur et partir en suisse.

a écrit le 19/08/2011 à 14:54 :
Pour la sacro-sainte idéologie pseudo-totalitaire, on préfère se priver de quelques milliards parfaitement assurés ! L'état français préfère la répression, ce qui en dit long sur sa mentalité et sur le petit espace de liberté qu'il accepte de nous laisser. Répression, il n'a que ce mot à la bouche ! Il est vrai que accepter serait faire payer des impôts à tous les copains du régime: les Bettencourt, les Woerth, sans oublier un certain Sarkosy du temps où, avocat, il s'employait à faire sortir de France un certain nombre de patrimoines....
Au moins l'Allemagne, la Grande-bretagne sont pragmatiques et gagnerons certainement plus....
Mais chez nous, ces milliards gratuits à obtenir, on n'en veut pas et on préfère augmenter les impôts!
Réponse de le 19/08/2011 à 18:20 :
A Genève, dans le monde des banques, tout le monde se rappelle effectivement de la personne que vous évoquez.
a écrit le 19/08/2011 à 13:56 :
pourquoi la france ne devient pas un paradis fiscal ?
si on regarde la suisse et les fonds qu'ils détiennent cela pourrait sembler être intelligent.
Cela m'interesserait de connaitre si cette solution est techniquement possible.
Il faut reconnaitre qu'on est les champions du monde des impots et là les champions du monde de ceux qui refuse de l'argent pour une question de principe( on s'est assis sur nos principes pour récuperer un fichier volé !)
Réponse de le 19/08/2011 à 18:46 :
Très bien vu, Zanadoo. Et c'est déjà en partie le cas pour une multitude d'ex-dirigeants africains, d'intellectuels opposés au communisme, de riches émirs (vaisselle), oligarques en tout genre, etc...
Toute personne étrangère vient aussi se faire soigner gratuitement ou étudier pour une somme dérisoire.
Pourquoi ne pas devenir encore plus généreux et accueillir les "réfugiés fiscaux"..??
Réponse de le 19/08/2011 à 20:10 :
Cela n'est possible que pour un petit pays. Un petit pays peut attirer un nombre de riches important par rapport à sa propre population, et ainsi compenser les pertes de recettes subies en baissant les impôts par ce qui lui font gagner les riches étrangers qui affluent. Ce n'est pas possible pour un grand pays, qui n'attirera pas assez de riches pour compenser ces pertes fiscales, parce qu'il n'y a pas assez de riches dans le monde.
a écrit le 19/08/2011 à 12:56 :
Pour vivre heureux, vivons caché...
a écrit le 19/08/2011 à 12:32 :
il faudrait peut etre envoyé les chars leclerc a la frontière suisse, on leur donnerait une bonne correction a ces helvetes!
Quel monstrueux pays, qui lave le linge sale de toute la pourriture mondiale:
Réponse de le 19/08/2011 à 13:14 :
pas faux
Réponse de le 19/08/2011 à 13:16 :
c'est de la jalousie ca... faisons pareil , c'est tout.... ca enrichirait notre pays . !
Réponse de le 19/08/2011 à 13:22 :
A la frontiere seulement car ils resteraient a la ligne toblerones et apres ca c'est un pays qui compte plus de FAS90 que d'habitants qui vous attendra.
Réponse de le 19/08/2011 à 13:47 :
@banquier: bien sûr moins de taxe enrichi le pays ... c'est vrai c'est incontestable ... mais en MOYENNE .... et si tous les pays font pareils ..là pour le coup le système Suisse n'apporterait plus d'avantages ... il faudrait alors donner de l'argent au riches pour qu'ils viennent plus que dans les autres pays ... pourquoi pas ...
Réponse de le 19/08/2011 à 15:01 :
Ah ah ah, dans une fédération où chaque habitant est un conscrit, vous vous feriez étrillés juste après avoir posé vos semelles sur le sol suisse. Et j'applaudirais pour le coup nos sages et clairvoyants voisins.
Réponse de le 19/08/2011 à 15:31 :
j'en suis sûr que les allemands et les autrichiens viennent à leur secours !!
Réponse de le 19/08/2011 à 16:31 :
Au retour vous prendrez sur vos chars Leclerc les 100,000 frontalier français qui
travaillent en Suisse
Réponse de le 19/08/2011 à 20:13 :
Soyez réalistes, la Suisse ne peut en aucun cas résister à l'armée française. Elle n'est pas assez équipée, n'a que peu d'expérience, et ce ne sont pas les "conscrits" suisses, comme vous dites, qui peuvent faire quelque chose contre une armée de métier. Un peu de sérieux, voyons.
Réponse de le 19/08/2011 à 22:10 :
Et pourtant Hitler et sa Wermacht n'y sont pas entré:
Réponse de le 20/08/2011 à 0:43 :
@ Lucide

Vous ne l'êtes pas vraiment en fait. La Suisse est capable de mobiliser des dizaines de milliers d'hommes en un temps très court. Elle dispose d'un armement très moderne et la majeure partie des citoyens suisses possèdent leur fusils et tout leur équipement à la maison. De plus, je ne parle même pas de la topographie du terrain. Quand on voit l'équipement de l'armée française en Afghanistan, on constate que bien du matériel date d'un autre âge.
Réponse de le 20/08/2011 à 7:23 :
Mais bien sur, le Char Leclers un des seul char au monde capable de tirer en roulant, le Rafale qui pour memoire a battu tous les avions de chasses existant en exercie Hormis le F 18 americain, non disponible a l export, l Helicoptere Tigre,

Et vous rappelle que la france depuis ses navires de guerre peut vous lancer des bombe sans entrer sur le Territoir.....

Alors c est sur vous avez des conscrit mais qui n auront pas l entrainement des soldat de metier.....

A un moment faut aussi arreter....


@Bouchy pourquoi il y seraient entree les Allemand qui ont spollier les juif ont des comptes a numero en suisse.... on envahit pas un "pays ami"
Réponse de le 20/08/2011 à 8:08 :
@ Lucide
Cher Lucide, il est clair que la France pourrait atomiser la Suisse and so what???

Elle se prendrait ses radiations nucléaires en pleine figure. Je vous parle d'invasion et sur ce plan, ce n'est pas avec vos chars leclerc délivrés au compte goutte et vos quelques avions rafale et autres hélicoptères tigres délivrés à doses homéopatiques que l'armée française serait capable d'envahir la Suisse et de tenir.

Elle se ferait laminer par la population suisse. La force de ce pays, c'est justement que chaque citoyen suisse est un soldat.
Réponse de le 20/08/2011 à 8:43 :
@ Lucide

La Suisse a retranché son armée dans les Alpes pendant la guerre, elle disposait de tout un système de fortifications munies de batteries de canons. Par ailleurs, elle avait miné toutes ses infrasctructures. Et de nouveau, tout citoyen suisse en âge de porter une arme était mobilisé. Les Allemands reconnaissent aujourd'hui qu'ils ne voulaient pas envahir la Suisse trop vite, car ils avaient calculé qu'ils perdraient en 100 et 200'000 hommes. Ils surnommaient ce pays le hérisson. Il est totalement faux de prétendre que la Suisse était acquise à la cause nazie. Toutefois, la Suisse en tant que pays neutre et pour ne pas se faire attaquer, a joué très finement sur deux plans. Le militaire, comme déjà expliqué et une certaine forme de collaboration par le biais surtout de ses banques. Quelques dizaines d'avions allemands ont par ailleurs été abattus au-dessus du territoire suisse
a écrit le 19/08/2011 à 12:11 :
Comment, à peine 2,4 milliards déclarés sur un total de plus de 80 milliards déposés par les Français dans les banques Suisses ? Soit plus de 97% d'avoir illégaux dans les banques Suisses ? Mais c'est ENORME !!! 1) En effet il faut être intransigeant avec ces banquiers Suisses. 2) La population Suisse ne devrait pas accepter que ses banques soient ainsi complices de détournement de fonds publics français. En effet, tout cet argent non déclaré aide l'évasion fiscale et diminue donc les impôts (détournement). Et aide les fraudeurs divers à cacher leur argent au fisc et à la justice.
Réponse de le 19/08/2011 à 13:15 :
chaque pays fait ce qu'il veut... pourquoi ne ferait on pas la meme, au lieu de jalouser?? ? ? ?? ?
Réponse de le 19/08/2011 à 13:15 :
"détournement de fonds publics" vous etes communiste ??? On parle de capital de particulier a l'origine.
Réponse de le 19/08/2011 à 13:58 :
Avec son dumping fiscal la Suisse récupère les capitaux des plus riches de l'ensemble de l'Europe (voir plus car il y a des américains aussi pas réputés pour être socialistes pourtant ...) donc d'une zone de 300 à 400 millions d'habitants .. capitaux qu'elle taxe peu mais suffisamment pour faire vivre très correctement (avec service publiques en plus !) ses quelques millions d'habitants ... forcement tout va bien , elle "GERE bien " ... Maintenant imaginons que cet avantage compétitif n'existe plus , que la Suisse ne doive se démerder qu'avec ses riches a elle .... je suis sûr que sont économie deviendrais d'un cout moins bonne !! Mais alors nettement moins ... Elle doit commencer a avoir peur que cet avantage disparaisse donc elle propose de partager ... un peu ...
Réponse de le 19/08/2011 à 14:16 :
Je ne vois pas en quoi parler de détournement de fonds publics ferait de moi un communiste, je ne vois pas le rapport. @banquier : chaque pays fait ce qu'il veut, dans la limite du respect de ses voisins, et des règles internationales, etc. Un pays n'a pas à aider les habitants de ses voisins à frauder le fisc. C'est de la complicité de fraude fiscale, et aucun pays respectable ne doit faire cela. Il faut des mesures de rétortion efficaces contre ceux qui font ce genre de choses. Cela a des conséquences néfastes sur les recettes de l'état, et donc le déficit, et il faut lutter efficacement contre cela. Rien à voir avec du communisme, d'ailleurs les USA font de même.
Réponse de le 19/08/2011 à 15:01 :
Du pure communisme oui. La France n'est pas la derniére à mettre son argent dans des paradis fiscaux via Total et autres...C'est nouveau ça, le déficit des USA et de la France est du à la Suisse. Ce ne serait pas plutôt du à des hommes politiques qui se sont bien gavé avec l'argent du contribuable, qui n'ont jamais eu la moindre vision à long terme de l'économie. Quand à la Suisse, elle dispose d'une industrie bien plus puissante que nous ne penser: Altria(=Philip Morris Europe, premier bénéfice mondiale lors de l'année de la crise) les numéros 1 et 2 mondiaux des céréales: Cargill et Bunge sans compter Holcym(cimentier), Lonza...
arrêter de ramener la Suisse uniquement à ses banques. Vous pensez que tous les Suisses travaillent dans des banques, et bien non. En plus nombre d'entreprise Suisse possède des entreprise française sans que vous le sachiez. Quand à dire que ce pays est monstrueux est lave le linge sale de toute la pourriture mondiale, vous y mettez bien sur la France. Pourquoi croyez-vous que l'état française veux pas de cet accord...il y trop d'amis du petit Nicolas qui tourne autour de l'hôtel d'Angleterre à Genève
Réponse de le 19/08/2011 à 15:36 :
Arrêtez de parler de communisme a chaque fois que l'on demande aux riches de payer autant d'impôts que nous , cela devient pénible ... qu'ils aillent dans une république bananiere en Afrique si ils ne veulent pas payer d'impôts . Au lieu de payer des impôts ils paieront des gardes du corps des voitures blindées, ils paieront au prix fort leur toubib et leur soucis de santé, il devront corrompre a tour de bras (c'est plus fun que de payer des impôts , on peut négocier c'est plus rigolo) .. et auront toujours le risque de se faire planter par un "ambitieux" .... allez y , allez y ....
Réponse de le 19/08/2011 à 20:24 :
@jspag votre discours est totalement incohérent. 1) Au lieu de répondre aux critiques que vous refusez, vous parlez d'autres choses sans aucun rapport. 2) Et vous me prétez des propos que je n'ai jamais eus ! Je n'ai jamais dit que les déficits de la France étaient entièrement dûs à la Suisse. Mais la Suisse y contribue. Je n'ai jamais dit non plus que la Suisse n'avait pas d'industrie. 3) Il n'y a pas de quoi être fier d'abriter un géant mondial du tabac (qui, lui, plombe les comptes de la sécu avec les cancers...). Il aurait été plus intelligent de parler de Nestlé. C'est quand même incroyable tous ces gens qui sont incapables d'argumenter et qui préfèrent insulter les gens, leur préter des propos qu'ils n'ont pas eus, et parler d'autre chose en fuyant la réalité plutôt que de répondre aux vraies critiques.
Réponse de le 20/08/2011 à 0:46 :
@ Jean

Vous êtes pathétique. Et le fait que la France soit l'un des plus grand marchand d'armes de la planète, ça ne vous empêche pas de dormir? Arrêtez avec votre discours moralisateur, vous allez me fair pleurer.
Réponse de le 20/08/2011 à 10:00 :
@Ardisson : Pourquoi jean serait pathétique ? parce qu'il s'attaque aux paradis fiscaux ??? c'est pourtant ce que font verbalement (que verbalement) tous les gouvernements "normaux" l'ont bien fait lors de la crise de 2008 ... et je pense que la majorité des français est d'accord avec cette attaque des paradis fiscaux ... après autant de blabla il va bien falloir un jour trouver un moyen de résoudre ce problème !
Réponse de le 20/08/2011 à 11:05 :
@ revolution : merci. Comme chacun pourra le remarquer, ceux qui m'ont attaqué ici ne l'ont pas fait avec des arguments solides et réfléchis, mais avec des insultes, ce qui prouve qu'ils n'ont aucun argument valable à utiliser, et qu'il n'ont aucun savoir vivre. Par leur attitude, ils prouvent eux mêmes qu'ils n'ont aucune crédibilité, et ils montrent donc qu'il n'y a pas d'argument contre mes idées, ce qui les renforce !
Réponse de le 20/08/2011 à 12:27 :
en meme temps, les fabriquer et les vendre, ce n'est pas les utiliser....
ce sont ceux qui les utilisent les coupables....
Réponse de le 20/08/2011 à 13:58 :
Ok, les banques suisses ne doivent pas spollier les Etats voisins. C'est indéfendable. Toutefois, vous permettez qu'à l'intérieur de la Suisse, le secret bancaire subsiste. C'est une volonté du peuple, qui est souverain et qui représente le seul vrai pouvoir dans ce pays.
a écrit le 19/08/2011 à 11:58 :
Pour une question de principe !!! négliger la possibilité de réintégrer dans les finances publiques me semble pour le moins léger, surtout dans la situation d'urgence où le pays se trouve. L'alternative visant à obtenir la levée du secret bancaire peut durer des années, sans garantie d'aboutir. La position allemande me semble bien plus pragmatique.
L'autre question est que rien n'empêche les banques suisses de se goinfrer au passage, en prélevant X sur le compte de leurs clients au titre de cette taxe, et en n'en reversant que la moitié au fisc, puisque rien n'est transparent. :-)
a écrit le 19/08/2011 à 9:57 :
Personnellement, je trouve parfaitement abject la position de la France de s'en prendre à un Etat de droit, comme elle-même s'en prévaut constamment.
Pourquoi vouloir absolument anéantir un système pour un récupérer un bénéfice aléatoire en faisant constamment pression sur ce pays alors que la France a soigneusement et hypocritement préservé ces propres paradis fiscaux ?
Et le président de la République Française n'a jamais effectué de 'visite d,Etat" en Suisse, ce qui est une "Première"... pour un homme de "droite"...
Je crois qu'il faudrait plutôt que ce pays accepte enfin de reconnaitre son système fiscal comme oppressif et parfaitement improductif au lieu de donner des leçons aux autres alors que la misère, et pas seulement humaine, devient de plus en plus dramatique dans ce beau et fier pays aux vraies valeurs oubliées...
Réponse de le 19/08/2011 à 10:50 :
C'est la position de la Suisse qui est abjecte. Le concept d'anonymat des clients d'une banque est complètement INACCEPTABLE ! Après, effectivement si cela est avéré, la France n'a pas non plus à se réserver des paradis fiscaux... Quant aux choix des français en matière fiscale, je ne les soutiens pas forcément, mais c'est le choix des français et je ne crois pas que cela regarde les suisses, d'autant plus qu'ils ne font partie de la zone euro et que cela n'a pas d'influence directe sur eux... contrairement à ce que fait la Suisse en aidant les évadés fiscaux.
Réponse de le 19/08/2011 à 11:06 :
Et dire que de nationalité suisse, j'ai placé tout mon argent sur un livret A français.... Mais quel beau pays :))
Réponse de le 19/08/2011 à 11:18 :
Oui c'est la position des paradis fiscaux qui est inacceptable !!!! Si tous les pays étaient des paradis fiscaux , ils n'auraient plus d'avantage compétitif et seraient des pays comme les autres (ni plus ni moins riches) ... Par contre c'est les riches du monde qui seraient content de ne pas payer d'impôts , alors que ce sont eux qui avant 2008 se sont gavé de Subprimes , ces produits financiers complexes qui rapportaient 15% d'intérêt par an sans rien faire !
Réponse de le 19/08/2011 à 12:17 :
La position de la Suisse est inacceptable. 1) Elle est neutre, et a donc peu de frais d'armée et de défense. Elle profite implicitement du fait que ses voisins sont armés et la défendront en cas de problème. Ce qui coute cher à ses voisins, qui doivent payer des impôts pour cela : la Suisse en profite pour attirer l'argent des voisins dans ses caisses, parce qu'elle a moins d'impôts car pas d'armée ! 2) Autre hypocrisie : elle attire l'argent de fraudeurs, dictateurs, mafieux etc avec son secret bancaire... Elle est donc financée par tous ces gens contestables... Sans oublier l'affaire de l'argent des déportés Juifs "oublié" dans les coffres des banques Suisses... Si j'étais Suisse j'en aurais honte.
Réponse de le 19/08/2011 à 13:14 :
Beurk> tant de betises ecrite c'est vous qui devriez avoir honte. La Suisse elle n'a pas baissé son froc devant Kadhafi alors que la France lui a meme monté une yourte a Paris. Pas D'armée en Suisse ? vas t'y frotter tu vera. au lieu de vendre des sousmarin aux Russes ils construisent des tankers et armes les citoyens. Moins d'impots ? venez demander ou renseignez vous un minimum avant de l'ouvrir, cela ne concerne que des tres tres riches, pour les reste c'est entre 20% et 40% d'imposition.
Réponse de le 19/08/2011 à 15:10 :
euh parler de Kadhafi merci mais on peut vous retorquer si vous etes suisse que vos coffres contiennent encore des biens spolliers au juifs si je ne m abuse....Parler de collaboration quand on a soit meme collaborer par omission avec les pires regimes du 20eme siecle..... alors avant de donner des lecons on fait le menage devant sa portes: Vous etes un paradis fiscal a ERADIQUER, tous comme les autres...

Votre neutralite n excuse pas l amoralite de votre systeme
Réponse de le 19/08/2011 à 15:16 :
Ah et au fait pour Khadafi qu en sait tu??? le secret bancaire suisse???? suis a peu pres sur qu il a un compte numerote dans une de vos banques tout comme les parrains des mafia russes, colombiennes, italiennes,.....

Alors....
a écrit le 19/08/2011 à 9:29 :
2 verbes qui se suivent = le second à l'infinitif.
Par ailleurs la France y viendra tôt ou tard. Mieux vaut tenir que courir.
a écrit le 19/08/2011 à 9:08 :
Mais n importe quoi, la Suisse ne reviendra jamais sur son secret bancaire, elle propose de taxer les fonds etrangers detenu dans ses coffres a hauteur de 26% avec effet retro actif en plus et notre cher president dit non????

Lui incapable d avoir une politique fisclae coherente, juste et equitable, incapable de taper du point sur la table pour revenis sur TOUS les cadeaux fiscaux qu il a fait....

Réponse de le 19/08/2011 à 12:06 :
pragmatique :bien sur qu'il n'est pas d'accord car ses amis doivent etre concernés ne croyez vous pas ?
a écrit le 19/08/2011 à 8:20 :
Cela est clair. Même en touchant un peu d'argent, conserver le secret bancaire est faire confiance aux banques. Hors, elles nous ont déjà montré leurs limites...Vive le shadow banking et les paradis fiscaux.
a écrit le 19/08/2011 à 8:00 :
Intransigent avec la Suisse les Francais ? Peut etre que les Allemands et les Anglais ont eux compris qu'il vallait mieux ca que de voir ces miliards partir a HongKong la ou plus aucun deal ne sera possible ! (et ou ils financeraient en plus la concurence)
Réponse de le 19/08/2011 à 9:24 :
hé oui je suis d accord avec vous surtout que toute façon ca serait inverifiable a moins de declarer la guerre a la Suisse et d'y aller voir par nous même directement dans les comptes ::) mais attention sont bien armés les Suisses ::) Blague mise à part une manne reste une manne et à cheval donné on ne regarde pas les dents
Réponse de le 19/08/2011 à 9:44 :
Ceux qui vont à Hong Kong et ceux qui vont en Suisse à mon avis ne jouent pas dans la même catégorie. Et à Hong-Kong je pense que ça va plus dans des fonds financiers que dans le financement d'entreprise. A mon avis le risque n'est pas très grand. je craindrais plus un déplacement vers les fonds....Luxembourgeois, ou à Gibraltar. Les deux faisant partie de l'UE, il faudrait déjà nettoyer à domicile.
Réponse de le 19/08/2011 à 10:53 :
On a la liste des pardis fiscaux ? oui ! on taxe a 50 % tous les capitaux qui vont vers ces paradis fiscaux ... si l'Europe et les USA le font en même temps , les pays restants qui ne voudront pas s'associer seront inévitablement des têtes de pont vers les paradis fiscaux .. et on devra se poser la question de leur coller les 50 % a eux aussi ... histoire de rigoler
Réponse de le 19/08/2011 à 11:47 :
avec des si on fait tenir un éléphant en équilibre sur un cure dent, dommmage que rien ne soit si simple
Réponse de le 19/08/2011 à 13:38 :
2012 .... si les français ne votent pas tous comme des andouilles .... bien d'autres si seront possibles .... ceci dit les articles de ces derniers jours (les riches qui se proposent d'eux même a payer plus d'impôts) seraient passé pour des élucubrations irréalistes la semaine dernière ... alors .... des fois les "si ..." deviennent réalité ...
a écrit le 19/08/2011 à 7:57 :
Ceux qui gerent bien leur argent, d'autant plus par les temps qui courrent, savent qu'il ne faut pas mettre tous ses oeurfs dans le meme panier. Ce n'est pas qu'une question fiscale.
a écrit le 19/08/2011 à 7:50 :
A force de vouloir protéger les catégories les plus riches et augmenter la pression fiscale sur les français moyens qui n'ont pas les possibilités d'ouvrir des comptes en Suisse, le président perd la notion de l'égalité devant son peuple. Il est déjà trop tard pour lui, il sera durement sanctionné dsans les urnes en 2012
Réponse de le 19/08/2011 à 9:45 :
même pas, pour mettre qui à la place ? c'est bien là tout notre problème.
Réponse de le 19/08/2011 à 10:50 :
Si il faudra faire preuve d'imagination ... et sortir des principes bebettes (il n' a y a que la droite qui gère bien ... non elle gère mal c'est juste factuel) , au moins certains autres ont été plus pertinent sur l'analyse du système actuel qui meurt (la gauche qui dit depuis 20 ans que l'auto régulation c'est de la foutaise) , Le Pen qui dit depuis 20 ans qu'une mondialisation sans contraintes est de la connerie, les verts qui disent depuis 20 ans que le modèle de consommation est obsolète (donc le modèle économique qui va avec) et que nous sommes dans une crise systémique .... bref tous ont raison et on le voie maintenant ... les seuls qui n'ont rien vu venir sont les conservateurs !!! alors gardons les !!!
a écrit le 19/08/2011 à 7:46 :
Pour ne pas être ennuyé par le fisc français, je recommande aux amateurs de ne plus être français tout simplement, le secret bancaire fonctionne très bien avec de nombreux autres pays avec la Suisse...
a écrit le 19/08/2011 à 7:26 :
Pas fou ces suisses, en imposant sur leur sol, les sommes apportées par les contribuables français, ils se font de l'argent à notre détriment. Une mesure bien simple à prendre à l'égard de tous ces faux français, leur retirer leur carte vitale, afins qu'ils se soignent chez nous au prix fort. Il n'y a aucune raison qu'avec nos impots, ils viennent se faire soigner sans aucune pénalité. Pour etre de nationalité française, il faut payer son impot en France, c'est la participation à la collectivité. De là à leur retirer leur carte de français, il y a de la logique.
Réponse de le 19/08/2011 à 8:55 :
En etant francais et vivant dans un autre etat membre, on n a pas de carte vitale!!! si on vient se faire soigner en france ou qu on a un accident on paie TOUT. J en ai fait les frais personellement.
Par contre si on est indigent, quelque soit sa nationalite, on est couvert par la CMU. C est beau non?
Réponse de le 19/08/2011 à 9:10 :
T'as l'air de t'y connaitre toi dis donc pfffffiou ! Ecoute bien ca: Un Francais qui n'a meme pas fini de payer ces impots Francais lors d'une expatriation n'a PLUS AUCUNE couverture medicale Francais au premier jour de sa fin de contrat Francais. Meme si il a cotisé 10 ans. retourne a ton PMU.
Réponse de le 19/08/2011 à 9:33 :
leur retirer leur carte vitale et aussi leur passeport français a eux leur famille (femme et enfants) ...
Réponse de le 19/08/2011 à 10:38 :
Cadoudal et Tonio
vous me faites doucement rigoler : les Francais qui s'expatrient le font pas pour le climat, mais car leur patrimoine familial ou le revenu de leur travail sont taxés de facon confiscatoire par l'Etat.
Pour eux, vous voulez jouer les durs. "Retirer leur carte vitale" : sachez qu ils n'ont aucune carte vitale, renseignez vous avant de crier. Leur retirer la nationalité Francaise ? Et que préconisez vous alors aux "nouveaux francais" et aux clandestins qui brulent vos voiture et tuent des policier ou dealent dans votre rue ?
Réponse de le 19/08/2011 à 12:39 :
Cadoudal et Tonio, les personnes française qui travaillent à l'étranger n'ont pas de carte Vitale.
Je suis travailleur Frontalier et si je veux une couverture maladie correct je dois payer 2000 Euros par an,
pour une personne seule car plus il y a de membres dans la famille plus ça augmente.
Je ne me plains pas car j'ai le salaire qui va avec.
Pour ce qui est des impôts, travaillant dans le canton de Genève, mes impôts sont prélevé à la source par l'état de Genève.
Je ne paye aucun impôt sur le revenu en France, j'ai un crédit d'impôt qui me rend non-imposable...Je vous vois venir ;)
Mais voilà, chaque année l'état de Genève reverse mes impôts à...l'état français. Tiens donc....
Pour info mes impôts sont plus élevé côté Suisse que si je devais les payer côté français (charge sur les salaire et retraite comprise)
Donc je paye des impôts pour aider votre "Sécurité Sociale" mais je n'y ait pas droit.
L'état français dois commencer par restreindre ses dépenses, et ça ne passe pas par la suppression de fonctionnaires de base
mais bien par une refonte complète de notre système et virer nos petits rois de provinces, les conseil régionaux, départementaux et locaux en tout genre...
En ça, la Suisse est un exemple car dés qu'il y a déficit, on tente par tous les moyens de corriger le tir, en France on préfère augmenter les impôts et aller dans le mur.
a écrit le 19/08/2011 à 5:43 :
Notre gouvernement toujours aussi laxiste et irresponsable veut nous faire croire que les Français moyens ne sont pas les seuls à servir de "vaches à lait" mais veut protéger "les Amis trés riches" car dans la Vie ça peut servir !!! ...
a écrit le 19/08/2011 à 2:38 :
La vrai bonne solution imposer la fin du secret bancaire ou demander la taxation à 50% des échanges financiers avec la Suisse ... La mauvaise: refuser leur proposition et ne rien demander d'autre ... Viva Sarkozy ! (temps que les classes moyennes et les pauvres trinquent il n'y a pas a s'en faire ...)
Réponse de le 19/08/2011 à 6:04 :
"Imposer la fin du secret bancaire"!!!?? Depuis quand ON impose aux autres etats!?
C'est la faute de Sarkozy si Johnny a fuit en Suisse?
Réponse de le 19/08/2011 à 7:55 :
En attendant si tes Euros vallent plus que du papier c'est parceque les Suisses aident en masse la monaie europeene. Taxe a 50% (bien Francais ca) et tu pourra t'assoir sur les retours fiscaux.
Réponse de le 19/08/2011 à 9:31 :
Les Suisses aident la monnaie Européenne ?? tu me fait rigoler .. ils aident le franc suisse qui comme valeur refuge devient tellement fort qu'a part les Suisses plus personne ne peut se payer un voyage de deux jours en Suisse ... bien fait ceci dit ... Quand a la fin du secret bancaire , obtenir des listes est une façon de le faire et pour une fois cela avait bien commencé .... Quand à Johnny je répète que si tout le pognon qu'il sortait de France pour le foutre en Suisse (à la fin de chaque concert par exemple) était taxé de 50 % il aurait peut être un peu moins envie d'aller en Suisse , ou ils ne ferait que des concerts en Suisse (cela serait très bien selon moi) ... Est ce que les Suisses lui rapporteraient autant de pognon que les français ???
a écrit le 18/08/2011 à 21:43 :
au fait où en est la procédure engagée par Bercy du temps d'eric Woerth, concernent les "évadés fiscaux", combien de repentis ont régularisé leur situation ? combien d'argent a récupéré Bercy ? Apparemment peu car la publicité faite sur cette procédure est pour le moins discrète. Aurait on voulu faire croire à nous pauvres benêts que le gouvernement employait toute son énergie à récupérer ces sommes indûment sorties des frontières, alors qu'il ne s'agit encore que d'un effet de "com"
Réponse de le 19/08/2011 à 6:25 :
Comme celthic a raison ! De toutes ces effets d'annonce faits par Woerth à l'époque ont abouti à quelque chose de concret ?
Comme trop souvent Sarko and Co n'ont fait que de la com.
a écrit le 18/08/2011 à 21:40 :
La bande du Fouquets veille sur son trésor ?
Réponse de le 19/08/2011 à 7:49 :
Vous avez raison, et ils ont raison, n'en feriez vous pas autant si vous aviez quelques biens chèrement gagné.
Réponse de le 19/08/2011 à 9:17 :
Eh bien non car je ne me vois pas comme un traitre ou un profiteur de la nation !
Réponse de le 19/08/2011 à 12:20 :
En général les gens riches n'ont pas chèrement gagné leur argent, ils l'ont hérité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :