Vers le déremboursement de 600 médicaments

Le gouvernement envisagerait de ne plus rembourser à court terme près de 600 médicaments.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters

Le gouvernement envisagerait de ne plus rembourser près de 600 médicaments, dont les bénéfices pour la santé seraient jugés incertains, indiquait lundi Le Parisien.

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) doit être présenté à l'Assemblée nationale jeudi. Il prévoit de diviser par deux son déficit d'ici 2012.

Selon Yves Bur, le rapporteur de la commission des Affaires sociales, 600 médicaments à "vignette orange", remboursés à 15%, pourraient faire les frais de cette nouvelle politique d'économie. Le député UMP reprend ainsi la position de la Cour des comptes dans un rapport rendu public le 8 septembre, qui pointait en particulier le manque de cohérence du remboursement des médicaments en France. Xavier Bertrand, ministre de la Santé, envisagerait même d'aller plus loin, en baissant les prix de certains médicaments, qui seraient, de fait, moins remboursés par la "Sécu". Le gouvernement avait déjà annoncé le déremboursement de 126 médicaments en janvier dernier. En avril 2010, 200 médicaments avaient vu leur remboursement passé de 35 à 15%. Une mesure sans effet puisque le déficit de la Sécurité sociale s'est tout de même creusé, atteignant un record en 2010 à 30 milliards d'euros...

Une étude menée par un cabinet de conseil parisien portant sur 136 produits remboursés à 15% (lire la Tribune datée du 12 septembre) représentant un chiffre d'affaires de 311,3 millions d'euros, soulignait que la moitié du chiffre d'affaires généré par ces produits, soit 155 millions d'euros, revenait à des fabricants hexagonaux. Une proportion deux fois supérieure à leur part de marché en France (hôpital compris). Ainsi, le premier de la liste, le Tanakan, contre les troubles de la mémoire, a rapporté 48,4 millions d'euros à Ipsen l'an dernier.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 40
à écrit le 09/10/2011 à 14:53
Signaler
le Français est prêt à dépenser une fortune pour ses loisirs mais pour sa santé il renâcle !!

à écrit le 20/09/2011 à 16:52
Signaler
Il est extraordinaire de voir avec quelle rapidité on peut détricoter les acquis sociaux qui influent immédiatement sur la qualité de vie des gens. Alors que l'on pourrait couper dans des projets aussi farfelus qu'ITER ou encore le nouvel avion prés...

le 21/09/2011 à 10:22
Signaler
nan, mais c'est pas çà qu'on leurs apprends à nos elites, c'est le seul domaine qui se fait par voie d'apprentissage!! ils font comme leurs ainés.. du coup, rien ne change car on leur a pas appris à arreter de se servir dans le pot commun..

le 21/09/2011 à 15:29
Signaler
@maroussan Le projet ITER n'a rien de farfelu. A force de crier au loup pour tout, on ne vous crois plus lorsque le loup est là...

à écrit le 20/09/2011 à 16:21
Signaler
Avant de tout jeter il faut suivre les avis des autorites. A quoi servent toutes les commissions ad hoc qui proposent sur des bases d evaluation scientifiques des deremboursements que le ministre ne prend pas en compteI ! Ils ont ete listes recemment...

à écrit le 20/09/2011 à 15:30
Signaler
Voila qui est une bonne mesure. Elle est à poursuivre. Il est nécessaire d'envisager également la question du prix des médicaments remboursés, excessifs souvent, puis celle de la réalité de certaines prestations comme les visites aux "psychologues" d...

le 21/09/2011 à 12:08
Signaler
oui corso c'est un bien commun pour ceux qui cotisent obligatoirement tous les mois ! pourquoi personne n'évoque-t-il le coût de la CMU ? pourquoi prendre en charge des trithérapies (plus de 1500? par mois) de personnes en situation irrégulière sur ...

le 21/09/2011 à 13:41
Signaler
entierement d'accord avec vos propos alienor

le 09/10/2011 à 14:39
Signaler
@alienor A part le traditionnel "y a qu'à..faut qu'on " que proposez vous concrètement pour les clandestins malades qui ne possèdent pas 1500? pour se payer les fameux médicaments???? Vs les laissez crever dans leur coin ????? Cela appelle une...

à écrit le 20/09/2011 à 15:14
Signaler
encore une fois une leçon de bonne gestion à nos énarques, ministres et autres députés, concernant la sécurité sociale.C'est pourtant bien simple,on prend les cotisations et on ne rembourse RIEN pendant une année.300 milliards récupérés d'un seul co...

le 20/09/2011 à 15:48
Signaler
Avoir autant vecu pour raisonner encore de la sorte, un exemple de vie inutile?

le 20/09/2011 à 16:56
Signaler
C'est du sadisme d'une part et d'autre part la sécurité sociale ne représente pas 300 milliard par an, Ce sont plutôt les recettes de l?État qui avoisine ce montant ridicule depuis les cadeaux faits aux riches. Comment peut-on même imaginer abandonn...

le 20/09/2011 à 17:37
Signaler
Bucy : Bravo pour votre auto-dérision et votre humour noir !

le 20/09/2011 à 18:26
Signaler
Bucy : Bravo, oui un grand Bravo. J'adore votre Humour que je partage. je suis un peu plus jeune que vous. Mais comme vous je me marre. Merci, Bucy. yves.

le 20/09/2011 à 18:34
Signaler
Mimelle.Merci a vous l'humour est parfois bien mal compris.MAROUSSAN ,pour vtre information le budget général de la sécurite sociale est de de plus de 350 MILLIARDS D'euros ne vous en deplaise.Merci

à écrit le 20/09/2011 à 14:44
Signaler
La notion de" service rendu du médicament" qui fait référence en matière de déremboursement appelle à envisager une notion du "service rendu de l'homme politique". Quitte à faire un tri en matière de service rendu, dé-rémunérons tous ces politiques ...

le 20/09/2011 à 15:52
Signaler
Faisons payer SERVIER et les autres labos rois du lobbying, vrai responsable du derapage des coûts. Confions la gestion de la Secu a la Cour des Comptes et mettons a l'amende les jetons de presence

à écrit le 20/09/2011 à 11:37
Signaler
changeons vite de ministre de la sante et de gouvernement , ils naturalisent a qui va et ns avons de plus en plus de personnes assistees qui ns coutent une fortune c'est la le probleme , ils n'ont rien fait -

à écrit le 20/09/2011 à 11:29
Signaler
Mais bien sûr. C'est la règle du capitalisme actuel, les peuples doivent payer? Et quand on parle de peuple; ça se limite aux salariés et retraités du pays. Parce que les toubibs du secteur deux, faut surtout pas y toucher. Ils se gavent litérallemen...

à écrit le 20/09/2011 à 11:29
Signaler
Mais bien sûr. C'est la règle du capitalisme actuel, les peuples doivent payer? Et quand on parle de peuple; ça se limite aux salariés et retraités du pays. Parce que les toubibs du secteur deux, faut surtout pas y toucher. Ils se gavent litérallemen...

à écrit le 20/09/2011 à 10:54
Signaler
Et l'argent de la SS versé aux pharmacies (330 E)sous couvert de formation et retombe dans les finances du syndicat des pharmaciens au travers de l'UTIP...?Comme par hasard le personnel des officines n'y a pas accés..?

le 16/03/2012 à 18:45
Signaler
Faux ! Le personnel officinal est formé en continu ! Et l'UTIP organise pour les étudiants des formations !

à écrit le 20/09/2011 à 10:25
Signaler
C'"est bien ce que je disais. Au lieu de supprimer la CMU ou (et l'AME), ou de les réglementer de façon draconnienne, ils veulent faire mourir plus vite , les cotisants, puisqu' ils ne pourront bientôt , plus se soigner efficacement...par manqu...

le 20/09/2011 à 10:39
Signaler
Supprimer la CMU ou l'AME? Comment vont etre soignés les sans papiers sur le territoire national? N'oublions pas que certaines maladies sont contagieuses et que certaines affections non prises à temps finissent par couter plus cher à la collectivité....

le 20/09/2011 à 11:12
Signaler
OUI, nous pouvons soigner tous les sans papiers du monde, pour cela il suffit simplement d'augmenter de façon drastique nos impôts. Je propose même de leur laisser nos emplois pour qu'ils s'intègrent mieux. Ainsi nous serons aimés et glorifiés par to...

à écrit le 20/09/2011 à 9:58
Signaler
Au delà du déremboursement des faux médicaments, l'ETAT doit taper du poingt sur la table et INTERDIRE à OSEO d'approte une quelconque aide aux laboratoires cupides... quand OSEO finance les laboratoires de médicaments, l'ETAT paye 2 fois : 1 premièr...

à écrit le 20/09/2011 à 9:50
Signaler
Et si on commençait par dérembourser l'homéopathie, dont il est démontré depuis longtemps qu'elle n'a pas plus d'efficacité qu'un placebo ? Ah ben non, on ne peut pas, les laboratoires Boiron font partie des généreux donateurs de l'UMP...

le 20/09/2011 à 11:10
Signaler
L'homéopathie n'est pas cher. Certe l'efficacité est a démontrer. Mais pour la secu avec les petits bobo, c'est moins cher de rembourser de l'homéopathie qu'un médicament qui n'est pas efficace.

le 20/09/2011 à 14:45
Signaler
Un placebo administré par un médecin a plus d'effet thérapeutique que le même administré par une infirmière. L'esprit humain est fichtrement compliqué. Quand on y croit, même avec du "rien", on guérit. [pas valable pour toutes les maladies]

à écrit le 20/09/2011 à 9:26
Signaler
Cette décision si elle était prise scellerait l'indépendance du gouvernement français vis à vis des grandes sociétés pharmaceutiques car effectivement une partie du déficit de la sécu est du à l'incohérence de la sécu elle meme dans ses pratiques de...

à écrit le 20/09/2011 à 8:37
Signaler
Bientôt la sécu prélèvera les cotisations et ne remboursera plus rien. Et si on s'attaquait aux marges des pharmaciens et aux emballages ? Outre-Manche les médicaments sont vendus dans les grandes surfaces à un comptoir dédié pour ceux sous prescri...

le 16/03/2012 à 18:48
Signaler
FAUX ! Les dernières études montrent que notre système malgré le gaspi(hélas) est plus économique car il y a d'énormes économies d'échelles dans la fabrication du médicament ! Je vous rappelle aussi que les marges des pharmacies sont réglementées par...

à écrit le 20/09/2011 à 8:22
Signaler
bonjour depuis 2001 le tanakan est considéré comme non efficace d après ce que j ai lu,pourquoi depuis plus de dix ans est il toujours remboursé?le gouvernement attend t il la vente de ipsen DREUX ou il est fabriqué,?pour le derembourser apres? comme...

à écrit le 20/09/2011 à 8:15
Signaler
Cela rappelle les "ordonnances scélérates" de De Gaulle sur la SS.

à écrit le 20/09/2011 à 8:14
Signaler
Quand un âne brait, on ne peut que se boucher les oreilles. (proverbe personnel) Traduction: ceux qui n'y connaissent rien ne vont pas cesser de gloser, et on n'y peut rien. Laissons les finir leurs discours, et continuons de réfléchir et d'agir au m...

à écrit le 20/09/2011 à 7:56
Signaler
Si un médicament n'est plus efficace, au lieur d'en supprimer le remboursement et de continuer à "engraisser" les groupes pharmaceutiques, IL FAUT LE RETIRER DU CIRCUIT. Que fait l'AMM (Autorisation de Mise sur le Marché). Nous l'avons vu avec le méd...

à écrit le 20/09/2011 à 7:26
Signaler
Tant mieux, j'en avais marre que mes impôts servent à enrichir les laboratoires aux méthodes douteuses (Servier par exemple). Il serait temps maintenant de s'attaquer aux cliniques privées qui facturent de temps en temps de fausses nuitées à des mala...

le 20/09/2011 à 10:55
Signaler
Et aussi des anesthesies qui n ont pas eu lieu suite a l examen de l estomac par exemple, ca m est arrive 2 fois

à écrit le 20/09/2011 à 6:31
Signaler
Les médicaments inutiles, il faut leur supprimer l'AMM, ça fera de la place dans les pharmacies. Les remboursements à 15%, ça rime à quoi ? Demi-mesure. Si pas efficace, pas remboursé et pas vendu. A voir s'il y a une alternative. On va finir par se ...

le 20/09/2011 à 6:53
Signaler
BRAVO ENFIN UN TERME POSITIF A CETTE SPECULATION PAR L4ENSEMBLE DU CIRCUIT MEDICAL

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.