Selon Valerie Pécresse, "les économies de dépenses sont la ligne directrice" du nouveau plan d'austérité

La ministre du Budget, Valérie Pécresse, a indiqué ce dimanche sur M6 que "la ligne directrice" du nouveau plan d'austérité du gouvernement annoncé lundi sera "d'abord des économies en dépenses".
Copyright Reuters

La France ne "peut plus vivre au-dessus de ses moyens", a insisté la ministre, qui a en même temps promis "de la justice" pour tous les Français.
"Cette semaine, l'Europe a clairement été au bord du gouffre, et on voit bien que, grâce à l'énergie et à la fermeté du couple formé par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, le train européen s'est remis sur les rails", a-t-elle estimé après le psychodrame créé par l'annonce surprise d'un référendum en Grèce puis son retrait.
"Aujourd'hui nous sommes à un niveau d'endettement qui est insupportable, il faut bien rembourser sa dette, chaque Français sait qu'il faut rembourser sa dette, les Etats doivent rembourser leur dette", a-t-elle souligné.
Mme Pécresse a fait porter "la responsabilité" de la dette en premier lieu sur "la facilité et le laxisme: pendant les quarante dernières années, on a jugé qu'on pouvait vivre au-dessus de ses moyens, que quand on avait une croissance molle ce n'était pas grave et qu'on pouvait faire des déficits, c'est la moitié de la dette".
Une autre partie de la dette est due "pour 40% est la crise de 2008 qui nous a plongé dans la récession", et qui "nous a obligé à faire des plans de relance et à mettre en place des amortisseurs sociaux", a ajouté la ministre du Budget. La crise, selon elle, laisse la France "surendettée, et quand on est surendetté on n'est pas maître de son destin".
"Les 10% restants sont des décisions prises en 2007 par le gouvernement (Fillon) qui étaient des décisions de soutien au travail, des décisions de défiscalisation, et qui se sont heurtées à la crise de 2008", a-t-elle admis.
Lundi, "ce que le Premier ministre va dire, c'est que notre objectif est un retour à l'équilibre budgétaire en 2016. Le président de la République a tracé le chemin, et sur ce chemin il y a des étapes et demain ce sera une étape", a résumé Valérie Pécresse.
"La ligne directrice ce sera d'abord des économies en dépenses, et puis de la justice", c'est-à-dire que "tout le monde paiera à due proportion de ses capacités", a-t-elle déclaré.
"On ne peut pas vivre à crédit, on ne peut plus vivre au-dessus de ses moyens. Nous devons faire des économies, nous ne pouvons pas dépenser plus que nous ne crééons de richesse", a conclu la ministre du Budget.
 

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 16/11/2011 à 9:00
Signaler
1) DIMINUER LES DEPENSES DE L ETAT. 2) Ne pas augmenter la fiscalité, pour ne pas détruire la croissance. 3) ACHETER EUROPEEN, même si c'est un peu plus cher.

à écrit le 06/11/2011 à 21:16
Signaler
Une autre partie de la dette est due "pour 40% est la crise de 2008 qui nous a plongé dans la récession", et qui "nous a obligé à faire des plans de relance et à mettre en place des amortisseurs sociaux" => AVEUX D'ECHEC DE LA POLITIQUE LIBERALE MOND...

à écrit le 06/11/2011 à 18:48
Signaler
Valérie Pecresse n'est ni une menteuse ni une enfant chérie. Elle dit ce que nous n'aimons pas entendre mais il va bien falloir entendre la vérité: nous ne pouvons pas vivre au-dessus de nos moyens. et ça c'est valable pour chacun de nous sans except...

le 06/11/2011 à 20:22
Signaler
Valérie Détresse n'a pas grand chose d'intelligent à proposer au Pays pour remonter le niveau de vie des français. Valérie a seulement dans sa besace la Détresse d'un pays TIRé vers le Bas, dans les tréfonds des pays pauvres, dans lesquelles la MISèR...

le 06/11/2011 à 21:19
Signaler
la crise que nous traversons est celle du surendettement des états européens. .... QUE DES COLLABOS !!! la dette USA 100% du PIB !! du Japon 200 % du PIB !!! non ce n'est pas la sociale démocratie qui est attaquée !!! c'est l'occident qui a du s'ende...

le 06/11/2011 à 21:31
Signaler
Valérie Détresse .... c'est excellent !!! Bon elle parle bien ... façon berçeuse, juste ce qu'il faut pour endormir le peuple en cas de détresse ....

à écrit le 06/11/2011 à 18:16
Signaler
Elle a fait une crise à l'Elysée pour avoir le poste. Pauvre enfant chérie...........

à écrit le 06/11/2011 à 18:15
Signaler
Menteuse, rebellion contre ces gens à l'image dépourvue de tout sens moral. Ras le bol.

à écrit le 06/11/2011 à 18:10
Signaler
Le GACHIS,c'est d'abord le manque de dialogues,d'ecoutes,de concertation entre tous les rouages de l'Etat. Faire de l'Elitisme,MOI,je sais tout,les Autres sont des Godillots,ce raisonnement était celui du Général,maintenant,nous en voyons les conséq...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.