La France vue par les managers internationaux : une puissance moyenne

Une étude de l'Insead dresse un portrait peu flatteur de la France vue par les managers internationaux.

2 mn

Copyright Reuters

Lorsque les managers internationaux, ceux qui sont formés dans les meilleurs MBA, donnent leur vision de la France, que ressort-il de ce sondage ? C'est l'exercice auquel s'est prêté l'Insead auprès de 1.300 cadres dirigeants, à 75% originaires d'un pays européen, et dont les trois quarts ont vécu au moins un an en France, pour la sixième édition des Etats de la France.

Pour résumer, si la France a une voix qui continue de porter à l'étranger, sa performance économique est très en-deçà des capacités de ses managers. Faute, conclut l'étude de l'Insead, d'une capacité à gérer l'inéluctable changement de son modèle, et à mobiliser ses talents par une véritable ambition collective.

La performance d'abord. Près d'un manager sur deux trouve sa performance économique mitigée, presque autant la juge insuffisante ou préoccupante. Sur le plan politique aussi, le modèle français ne fait plus rêver les managers. C'est sur le plan social, au regard de son système éducatif, son système de santé et le bien-être, que la France est considérée, par plus de un manager sur deux, comme étant l'un des pays les meilleurs au monde.

Comment expliquer la faiblesse de ses performances économiques, alors que la France ne manque pas de talents de managers, si l'on en croit l'avis de leurs pairs. Près de six sur dix considèrent que les Français ont du talent, et qu'ils sont dotés de nombreuses compétences. En revanche, ils se montrent plus sévères sur les qualités de nos hommes politiques, ce qui est cette fois cohérent avec la faible audience de notre système politique.

Car c'est dans la capacité de gérer le changement que la France recèle un vrai blocage. Et ceci, dans tous les univers, économique, domaine dans lequel les managers n'auraient qu'une compétence moyenne pour mener le changement, et surtout politique. Quant à la capacité de la France à faire évoluer son modèle social, elle est jugée comme très faible.

C'est aussi dans l'esprit collectif, dans la capacité de partager une vision et une ambition communes que la France pèche. Elle manque à la fois d'esprit d'entreprise, de capacité à s'engager pour l'intérêt national, avec une devise nationale, liberté-égalité-fraternité, qui sonne de plus en plus faux.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 06/12/2011 à 12:06
Signaler
La france est un pays qui va "crever" de ses "hommes politiques et de leurs magouilles.

à écrit le 06/12/2011 à 11:32
Signaler
Liberté égoiste, Egalitarisme forcené, Fraternité quand ça arrange, la France se croit toujours un modèle alors qu'elle n'est plus, bien souvent, que l'exemple à ne pas suivre. C'est toujours "la faute à", pas encore "la raison pour" ...........mais ...

à écrit le 06/12/2011 à 4:46
Signaler
la France est un pays très moyen..qui frôle la ligne jaune..j appel ceci ...ou la cause comme des expériences économiques désastreuses, une démocratie en perdition..et aucune perspective nouvelle, a tous les niveaux..ni projet,ni structure,.Ce pays r...

à écrit le 05/12/2011 à 22:04
Signaler
"L'inéluctable changement" : et oui car il n'existe qu'une seule voie ( plus de libéralisme) qui montre tellement sa grande réussite depuis les années 70 que la croissance n'a été possible qu'à coup d'endettement faramineux. Et comme on arrive à la f...

le 05/12/2011 à 23:50
Signaler
Tout a fait d'accord. Cette incohérence des acteurs économiques libéraux devient une marque de fabrique. Le fait que les managers "internationaux" plébiscitent notre système de santé et éducatif alors qu'ils nous expliqueraient par A + B que nous aur...

le 06/12/2011 à 12:49
Signaler
bien résumé.

le 06/12/2011 à 15:57
Signaler
Le management moderne à l'anglo-saxonne c'est ça la vraie plaie

à écrit le 05/12/2011 à 21:12
Signaler
peut-être que nos professionnels compétents ne sont plus assez nombreux ni très motivés a exécuter les ordres émanants de tous ces managers "talentueux"

à écrit le 05/12/2011 à 17:26
Signaler
Une belle leçon pour nos" élites" et les médias qui veulent croire encore que la France, et surtout Paris, sont au centre du monde. Pour s'en convaincre il suffit de constater le déclin de notre langue partout dans le monde et particulièrement en Eur...

le 05/12/2011 à 18:57
Signaler
L'Europe est gouvernée par une anglomanie galopante.Le gouvernement français y participe en acceptant les documents qui lui sont envoyés par Bruxelles en anglais alors qu'il existe une version en français! Le gouvernement français et l'UE ne font rie...

le 05/12/2011 à 19:41
Signaler
et que dire de la qualite de la langue que parlent les francais eux meme? Seulement lorsque l'on innove, peut on donner un nom a un objet, un service ou un phenomene. La France n'innove pas et les nouveaux mots sont anglo saxons.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.