Ce que propose Xavier Bertrand pour faire baisser - rapidement - le chômage

Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, doit recevoir du 5 au 12 janvier les partenaires pour préparer la réunion. La CGT s'oppose d'ores et déjà aux "pactes compétitivité emploi" proposés par le ministre.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le gouvernement français espère mettre en oeuvre des mesures sur l'activité partielle et les "pactes compétitivité emploi" dans les entreprises d'ici à l'élection présidentielle de 2012 afin de lutter contre la hausse du chômage, a déclaré mardi Xavier Bertrand. Le taux de chômage en France a augmenté de 1,1% en novembre pour atteindre son plus haut niveau depuis novembre 1999 (4.244.800 demandeurs d'emploi en métropole).

Le président Nicolas Sarkozy organise le 18 janvier un sommet social avec l'ambition de proposer des solutions "d'application rapide pour contenir au maximum les effets de crise". Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, doit recevoir du 5 au 12 janvier les partenaires pour préparer la réunion.

"Le chômage n'est pas un problème franco-français. Il n'y a que l'Allemagne aujourd'hui qui voit son chômage reculer parce qu'ils ont fait des réformes de fond sur le marché du travail depuis dix ans et pendant dix ans", a dit ce dernier sur RTL. "Nous, nous l'avons entrepris depuis quelques années seulement. C'est la différence", a-t-il ajouté.

Deux mesures peuvent être mises en oeuvre rapidement pour contenir les effets de la crise, a estimé le ministre.

"Sur l'activité partielle, simplifier, raccourcir les délais pour y avoir davantage recours, c'est tout à fait possible", a expliqué Xavier Bertrand.

"Il y a aujourd'hui des moyens qui ne sont pas utilisés", a-t-il affirmé, évoquant "des besoins de l'Etat, des besoins des partenaires sociaux".

"Sur le pacte compétitivité emploi, s'il y a un accord des partenaires sociaux, on peut aussi aller très vite", a-t-il jugé. Le principe du "pacte compétitivité emploi", proposé par le ministre est simple : "Quand ça va bien, on peut augmenter la durée du travail, les rémunérations, beaucoup plus vite, beaucoup plus facilement. Quand ça va moins bien, adapter le temps de travail s'il y a des garanties pour l'emploi. C'est ce qui se fait par exemple en Allemagne". "Cette idée, elle est en train de faire son chemin avec les partenaires sociaux", a affirmé Xavier Bertrand.

Problème, la CGT n'a pas tardé à faire connaître son opposition à cette dernière mesure. "Ces propositions-là ont déjà été faites!", a réagi le secrétaire confédéral Eric Aubin sur RTL. "Je pense notamment à Continental qui a défrayé la chronique il y a quelques mois, où les salariés ont accepté des baisses de rémunérations, des aménagements du temps de travail et au bout du compte, les entreprises ont fermé quand même. Donc, je crois que la solution n'est pas là. Et de conclure : "Il vaut mieux garder dans l'entreprise que licencier, surtout si la crise a un caractère temporaire. Cette crise, nous en sortirons, donc pendant ce temps, gardons les salariés plutôt que de s'en séparer".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 32
à écrit le 27/02/2012 à 17:14
Signaler
hé bah il était temps de s'y mettre

à écrit le 26/02/2012 à 13:07
Signaler
cela serait à hurler de rire X.Bertrand si cela n'était si grave! il lui faut 10 ans pour trouver un remède àau chomage, il insiste, l'allemagne a mis 10 ans, pauvre homme en 5 ans le chômage à plus augmenter qu'en 15 ans tu vas dans la forêt de Broc...

à écrit le 26/01/2012 à 13:01
Signaler
Faire baisser rapidement le cômage : il faut être doublement idiot pour émettre et croire une telle idée.

à écrit le 25/01/2012 à 22:23
Signaler
Moi, j'attend de voir ces fameuses solutions miracle de M.Bertrand, en 2003 on à mis fin au CES pour avoir des contrats idiot et voilà que peu à peu on y reviens mais que ce monsieur ne se moque pas des chômeurs travailler en CES on paye son loyer, s...

à écrit le 25/01/2012 à 18:25
Signaler
Mais avec quelles entreprises obtient-on un emploi? Elles sont toutes en liquidation ou en désertification,comme la Machine-outil,l'imprimerie,l'electronique,l'acierie,etc etc. la faute à Qui???? Les Syndicats,les Ouvriers qui évoquent en continu ...

à écrit le 29/12/2011 à 8:14
Signaler
Après le travailler plus pour gagner plus L'UMP invente le travailler moins pour gagner moins. le Pb c'est qu'avec l'effet cliquet les employeurs en profiteront pour faire une pression à la baisse sur l'ensemble des salaires. vive le président du po...

à écrit le 28/12/2011 à 19:23
Signaler
M.Xavier Bertrand serait-il MERLIN L'enchanteur...........

à écrit le 28/12/2011 à 16:53
Signaler
Mr Xavier Bretrand: faire baisser le chomage rapidement, vous dites? Mais est que vous savez au moins COMBIEN il y a de chomeurs???? L'embauche des intérimaires par leurs sociétés ça ne ressemble a RIEN. SUPPRIMEZ ces sociétés de négriés, ces marchan...

à écrit le 28/12/2011 à 16:02
Signaler
Qui vous croit encore ?

à écrit le 28/12/2011 à 15:03
Signaler
quelqu?un qui a perdu son emploi au bout de 41 a 42 ans de carrière et de cotisation ayant commencé a 16 ans n' a rien a faire chez pôle emploi priorité au jeunes pour un emploi et ensuite a ceux qui doivent encore travailler et cotiser sinon demain ...

le 28/12/2011 à 17:00
Signaler
vous ne savez encore que pôle emploi ne vous trouve pas d'emploi???Il vous envoie dans les boites de marchands de viande, les négriés...Ouvrez les yeux!!!!! L'intérim, l'intérim ça c'est du profi!!!!!! Pas de boulot, dehors, besoin de maçon on vous m...

à écrit le 28/12/2011 à 14:17
Signaler
j'adore le "si la crise est temporaire" pour cette gestion au jour le jour qui d'annonce en annonce de la baisse du chômage devient à l'approche de l'élection présidentielle "Il y a aujourd'hui des moyens qui ne sont pas utilisés". Chaud devant Xavie...

à écrit le 27/12/2011 à 20:36
Signaler
Ce n'est pas en 4 mois avant l'élection présidentielle qu'il faut s'en occuper, mais au début du gouvernement de M.Sarkozy est-çe que M.Xavier Bertrand à lu les prévisions de baisses pour l'emploi, je pense pas.

le 28/12/2011 à 8:21
Signaler
peut être ne sait il pas lire ! nous pourrions en douter quand on constate les anneries qu'il explique je crois cependant que le pauvre homme n'a vraiment pas le niveau je fais un voeux pour lui pour 2012 connaitra t'il ANPE comme cela il pourra m...

le 28/12/2011 à 10:44
Signaler
Le pauvre homme, on peut dire comme cela est complètement dépassé par les évènements. Il parle de mesures à court terme pour résoudre le problème du chômage. En fait, hormis la fermeture du robinet de l'immigration qu'il est incapable de faire, il n'...

à écrit le 27/12/2011 à 16:40
Signaler
La seule solution: créer de l'activité pour plusieurs millions de personnes, Hier c'était NOEL Mr Bertrand, demain ce sera la réalité, dur,dur,dur!!!!!! Non ce n'est pas de la poudre aux yeux, c'est de la farine et nous sommes dans le pétrin!!!!!!!

à écrit le 27/12/2011 à 16:35
Signaler
ce n'est plus de la poudre aux yeux, c'est un sac de farine!!!!!!!!!

à écrit le 27/12/2011 à 16:15
Signaler
cher Mr BERTRAND pourquoi ne revoyez vous pas le statut des CDD dans la fonction publique trouvez vous normal que dan l'administration ou les PTT certains travaillent en CDD pendant 10 années vous avez les mannettes pour modifier cela mais pour fai...

à écrit le 27/12/2011 à 16:11
Signaler
pauvre bertrand il est temps de trouver des solutions a 4 mois des elections te fait pas de bile " bertrand" début mai tu pourras retourner dans les assurances ou peut être essayer de reprendre UMP à coppé parce que si vous perdez les elections à UM...

le 27/12/2011 à 17:41
Signaler
@skippaco, ne pas tirer sur l'ambulance ! ( travailler plus pour gagner plus? )

à écrit le 27/12/2011 à 14:16
Signaler
tour de passe passe prévu par bertrand, on facilite le chômage partiel et comme cela ces chomeurs n'apparaissent plus dans les chiffres du chômage, et hop le tour est joué. emplois supplémentaires : néant qualité du ministre : pareil (néant!)

à écrit le 27/12/2011 à 13:47
Signaler
Par définition, une crise est temporaire. Il faut donc savoir si nous sommes en crise ou si nous changeons de modèle ! Les prestations sociales ne sont déjà plus indexées sur l'inflation, mais sur la croissance : cherchez l'erreur ... Maintenant, on ...

à écrit le 27/12/2011 à 12:43
Signaler
Qu il arrête son cinéma, moi aussi je suis acteur, qui l arrête avec son gouvernement d emprunter sur les marchés internationaux avec des intérêts et que l'on fabrique notre propre monnaie à taux 0 , donc Xavier annule la loi pompidou/giscard de 1973...

à écrit le 27/12/2011 à 10:59
Signaler
Pour que ce discours marche il faudrait que le carnet de commande pour 2012 soit bien garni mais à ce jour beaucoups d'entreprises l'ont pratiquement sinon complétement vide! alors que fait-on?

à écrit le 27/12/2011 à 10:53
Signaler
Xavier Bertrand ne fera rien du tout car la crise bat son plein et le nombre de personnes aux restos du coeur est de 860 000 personnes à ce jour avec une progression de 25% en 3 ans, ce qui veut dire que dans 10 ans nous aurons 2 milions qui devront...

à écrit le 27/12/2011 à 8:35
Signaler
la crise a un caractère temporaire ??? sûr de cela ???

le 27/12/2011 à 10:55
Signaler
Ca s'appelle la méthode Coué !

à écrit le 27/12/2011 à 8:31
Signaler
Pas la peine Flamby va recruter à tour de bras dans l'EN pour renforcer l'électorat socialiste. Il complètera avec les collectivités et le sénat. Le tour sera joué.

le 27/12/2011 à 8:59
Signaler
rien a ajouter exact

à écrit le 27/12/2011 à 8:24
Signaler
Et les TPE/PME ? Tout ça ne les concerne pas vraiment alors qu'elles représentent le gros de l'emploi. On mise trop sur les grands groupes et grandes entreprises, trop sur l'industrie en France. Le chômage partiel c'est bien joli mais ça n'existe pas...

le 27/12/2011 à 10:56
Signaler
Pas besoin, elles sont là pour payer les impôts, pour embaucher et pour faire du crédit fournisseur aux grandes entreprises. C'est un peu comme le salarié au Smic par rapport au haut fonctionnaire !

le 27/12/2011 à 17:47
Signaler
Vos commentaires sont justes. Il faut savoir que ce ministre (soi-disant libéral) refuse de revoir la mécanique obsoléte de la répartition des charges pour les TPE (qui ne demande aucune assistance par définition) ; il ne veut surtout pas se fâcher...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.