Sarkozy pousse l'offensive sur le terrain favori de Hollande : l'éducation

 |   |  331  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Parti en trombe en campagne, le président-candidat est sur tous les fronts. A l'occasion de ses vœux au monde enseignants, il a taclé le candidat socialiste en déclarant qu'il était "irresponsable" de recréer des postes dans l' Education.

Nicolas Sarkozy a jugé jeudi "irresponsable" de recréer des postes dans l' Education nationale, compte tenu de la situation financière de la France, dénonçant ainsi, sans y faire explicitement allusion, un projet en ce sens de François Hollande.  Le président de la république présentait ses voeux aux acteurs de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche, sur le site du Futuroscope, à Chasseneuil-du-Poitou (Vienne).

"Je veux le dire comme je le pense: imaginer la recréation de postes dans l' Education nationale, c'est irresponsable, compte tenu de la situation financière de notre pays", a affirmé Nicolas Sarkozy devant quelque 2.000 personnes.

Lors de la primaire socialiste cet automne, François Hollande avait dit qu'il créerait 60.000 postes dans l' Education nationale (enseignants et autres) sur cinq ans, s'il était élu président. Une proposition qu'il a confirmée depuis, notamment fin novembre au Salon de l' éducation. "La paupérisation est un problème immense pour la société française. Il faut continuer à réévaluer la condition enseignante", a poursuivi le chef de l'Etat. "Mais réfléchissez en tant que citoyen. Si nous augmentons le nombre d'enseignants, est-ce que vous croyez que la société française aura les moyens de faire l'augmentation du nombre d'enseignants et la revalorisation des enseignants ? Personne ne peut croire une minute que ce sera possible. Quant à moi, l'orientation est claire, c'est la revalorisation de la condition enseignante qui est la priorité", a-t-il martelé.

Nicolas Sarkozy a également estimé qu'"en matière scolaire - toutes les études le prouvent - la question n'est pas celle des moyens, qui ont augmenté de 80% ces trente dernières années, la question c'est d'oser le changement". "Dans la situation financière qui est la nôtre, nous devons et nous pouvons, dans l' Education nationale comme dans les autres services de l'Etat, faire mieux avec les mêmes moyens et ce n'est pas impossible", a-t-il ajouté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2012 à 13:55 :
Hollande ne fera rien d'extraordinaire , et vous le savez , tous nous allons voter contre un président alors qu'il faudrait voter pour un président .
a écrit le 07/01/2012 à 19:28 :
Seigneur ayez pitié, ils ne savent pas ce qu'ils disent !!!!!!!!!!!!!
Ouvrez vos yeux et vos oreilles. Je peux comprendre que l'on soit de gauche, mais par pitié évitez à la France le cataclysme en votant PS. C'est haro sur le Président actuel sans aucune retenue. Vous avez tord et je crains malheureusement que votre haine et votre non objectivité, ne nous conduisent à une situation qui ne fera qu'aggraver celle que nous connaissons aujourd'hui. Réfléchissez bien lorsque vous mettrez votre bulletin dans l'urne qui décidera de l'avenir de la France et surtout des Français. Parce qu'après il sera trop tard et nous connaitrons ,hélas ! des jours de crise sociale inextricable parce que vous aurez cru à des chimères.
a écrit le 06/01/2012 à 16:25 :
c'est vrai que sarko a montré l'exemple avec 2 ministres de l'éucation (darcos et chatel!) incapable de faire un simple règle de trois en direct et un ministre de l'agriculture qui ne savait pas donne en metre carré la surface d'un hectare (dailleurs c'est le dit ministre qui prépare actuellement le programme du candidat) vous vous imaginez les chiffrage, on comprend mieux l'acroissement de centaines de milliards de la dette !!!!
Réponse de le 06/01/2012 à 17:15 :
et oui voila le problème j'ai travaillé dans le privé avec un énarque qui été mon N+3 il avait des théories sur les causes des diffèrents problèmes brillantisime !
et OUI mais pour trouver les solutions il n'avait jamais rien de concret je fus l'homme de l'ombre pendant 5 années un gentil " garçon" mais d'une incompétence sur la stratégie de développement incroyable .
un jour il m'a avoué que dans les grandes écoles cela malheureusement fut un problème pour lui et ses collègues et qu'il en était conscient je constate aujourd'hui ce même gouvernement d'énarques n'ont même pas le COURAGE de parler de le bilan et il ose nous parler d'avenir alors qu'eux mêmes sont incompétent ( mais de qui ce moque ton?)
Réponse de le 06/01/2012 à 17:19 :
Vous diotes n'importe quoi. Cela peut toujours faire de l'effet auprès de personnes non critiques.
Réponse de le 06/01/2012 à 20:22 :
à pitoyable ! vs avez raison : notre gouvernement a carrément cassé l'enseignement notamment supérieur et avec la politique actuelle de l'éducation on va droit dans un mur !
Réponse de le 07/01/2012 à 11:24 :
Il doit reculer à mesure que vous avancez car vous allez souvent "droit dans le mur" monsieur "mimosa"
a écrit le 06/01/2012 à 13:52 :
Fallait y penser avant!!!
a écrit le 06/01/2012 à 10:01 :
Le problème est que taper sur Hollande c'est comme taper sur un édredon. Il n'a aucune consistance. Il change de position sans arrêt. Il émet des énormités, mais se contredit ensuite. Et l'opposition est béate devant ces propos. Du moins elle fait semblant. En réalité les leaders de l'opposition ne pensent qu'aux postes ministériels en vue, et aux prébendes à recevoir. L'intérêt des Français, ils n'en ont rien à cirer. Les plus sectaires parmi le peuple de gauche reste fasciné par la possible alternance, même si elle va conduire la France à la catastrophe. Les autres Français commencent- à s'interroger. On sait ce que l'on a, mais on ne sait pas ce que l'on aura, et ça risque d'être le pire.
Réponse de le 06/01/2012 à 20:15 :
c'est curieux ! c'est que je pense comme vous pour Sarko ? j'ai un certain penchant pour lae gauche certes ! sans réelle passion mais j'ai hâte de voir d'entendre d'autres discours ! la catastrophe ? mais on y va ! l'avenir est incertant et inquiétant depuis 5 ans et la crise financière résultant d'une bulle énorme et du déficit de l'état que Sarko a encore accru ! ouvrez les yeux cher monsieur ! sinon vs pouvez vérifier les chiffres ! on va direct vers une crise sociale....
Réponse de le 07/01/2012 à 13:44 :
à mimosa : Je pese que votre penchant pour la gauche ressort de l'inconditionnalité. Vous avez tout faux, sur toute la ligne. La crise est au coeur du problème. Sarkozy a dû réformer la France au plein coeur de cettre crise parce que personne ne l'avait fait avant, ni la droite, ni la gauche. Je ne suis pas Sarkozyste, mais j'essaie d'être objectif. Le manque de constance et de peersonnalité d'Hollande nous conduira droit dans le mur. Manifestement on ne peut pas lui faire confiance. Pour ma part il me semble plus judicieux de laissez Sarkozy poursuivre les réformes dans notre pays. Il a au moins du poids sur le plan internationnal. Et en France il agit.
a écrit le 06/01/2012 à 9:38 :
L'éducation, tout un thème....
a écrit le 05/01/2012 à 22:06 :
les pédagos sont toujours les dignes héritiers du communisme sartrien . Cette corporation est totalement responsable de l' échec du système éducatif qui a fait le malheur de 40 générations . Un vrai désatre jamais sanctionné ...
Réponse de le 06/01/2012 à 2:36 :
@bravo sarko: ce ne sont pas les enseignants qui font les programmes ou qui décident de la politique. Si je suis d'accord sur le fait qu'il faut des réformes pour adapter les programmes à la situation, je refuse de blâmer les enseignants. A t'entendre, on dirait entendre Sarko avec son "c'est pas mois, c'est la crise". Comme si les mauvaises décisions qui nous ont mis dans cette situation avaient été prise par mon charcutier et mon boulanger et non par les politiques !!!
Réponse de le 06/01/2012 à 7:01 :
encore lui? quelle mauvaise décision?? il faut développer ici; merci pour une VRAIE réponse instructive et non les habituelles. ah oui habituellement il n'y a jamais de réponse.. Allez un ti t'effort. On nous prouve les porpos intelligents, si, si
Réponse de le 06/01/2012 à 10:53 :
@ "@patrickb": Eh, oui ! Encore lui, toujours lui. Telle une teigne, il empoisonne tout le monde avec son obsession stupide de ses quatre cent millions d'Européens à sauver.
Comme tous les tenants de l'extrême-droite, il ne répond jamais aux questions, encore moins de manière instructive, qu'on lui pose et n'a rien de concret à proposer hormis pour dire les même discours ridicules sur l'immigration et blablabla... Un vrai disque rayé plutôt qu'une vraie réponse ou effort que vous attendiez. N'espérez surtout pas qu'ils développent : jeter les poubelles est déjà trop leur demander...
J'espère que nombreuses seront les personnes qui remettront les personnes de son acabit à sa place.
Si c'est l'extrême-droite qui éduquait les enfants, un déclin de la civilisation française serait inéluctable. Quand on voit le niveau des gens ici en France, on se demande vraiment qui est plus respectueux des valeurs de l'éducation française...
Nous les immigrés sommes des analphabètes. Nous ne pensons pas. Nous ne pensons qu'à détruire. Et, blablabla... Ben, voyons !
Réponse de le 06/01/2012 à 17:30 :
c'est donc désormais patrickpp le réac, un bon coup de vieux.
Réponse de le 10/01/2012 à 1:04 :
@ouille!: patrickpp le réac EST vieux (il l'a prouvé quelque part). Précisons aussi qu'il prône l'arrivée de l'extrême-droite au pouvoir en France, pays des droits de l'homme.
J'ai honte d'être Français à cause de ces gens : ils n'apporteront rien de positif à l'éducation. Il n'y a pas que Jeanne d'Arc dans la vie...
@Autre immigré: On se demande effectivement qui est plus respectueux des valeurs françaises...
a écrit le 05/01/2012 à 21:19 :
Blablabla .... Sarko et la droite depuis 10 ans ont quand même réussi a ce que les effectifs baissent juste un chouya et que par contre le niveau scolaire des élèves baisse drastiquement (niveau maintenant très très moyen en Europe) ... et il va nous faire des leçons d'efficacités pour 2013 !? Mais je rêve !!
Réponse de le 06/01/2012 à 10:03 :
Pas besoin d'un troupeau de mammouths en surnombre pour éduquer les enfants. Il suffit de personnes dévouées et consciencieuses comme on en connaissait dans le passé.
Réponse de le 06/01/2012 à 10:44 :
@Fremen: Vous peut-être avec des épices ? Permettez-moi d'en douter. Quand aux personnes consciencieuses, si j'étais vous, je retournerais sur Dune. Vous avez beaucoup trop d'imagination... On croirait que les personnes dévouées et consciencieuses pousseraient sur les arbres, avec vous !
a écrit le 05/01/2012 à 19:38 :
Vivement le chèque éducation!.
a écrit le 05/01/2012 à 19:37 :
Comment un pays qui engloutit 50% du budget de l'état dans l'éducation nationale peut-il arriver à un résultat aussi pitoyable?.
Un seul salarié sur quatre relevant du ministère de l'éducation national est affecté directement à l'enseignement!, que font les autres?!!!???.
Réponse de le 05/01/2012 à 23:05 :
réponse à gachiorganisé.
ils réfléchissent au calendrier des vacances.
a écrit le 05/01/2012 à 18:27 :
Celà deviens toute çes éculubrations une guerre des tranchées, vivement que les élections présidentielles se fassent car chaque jour il y à un différent politique dans tout les partis.
a écrit le 05/01/2012 à 18:25 :
C'est quand même paradoxal, vous ne trouvez pas. On supprime de plus en plus de postes d'enseignants alors que dans le même temps, la population française n'a jamais été aussi importante...Que l'on rationalise l'utilisation de l'argent public est une nécessité, mais asséner sans plus d'argument qu'il y a trop de professeurs sans mettre en avant de statistique précise, est navrant. Avec ce Gouvernement, le débat n'est plus permis. On entend, seulement "on a pas le choix". Or, les pays dans lesquels on n'a pas le choix de la politique mise ne ?uvre sont des dictatures, rien de plus!!
a écrit le 05/01/2012 à 18:15 :
Le problème se situe au niveau de la classe primaire ou des collèges où on n'apprend plus rien. Il faut interdire que des élèves aillent au lycée en ne sachant pas écrire.
Il faut que les profs des écoles fassent leur travail et non plus remplir des fiches de compétences

ah cette frénésie des chiffres !!!
Réponse de le 06/01/2012 à 20:19 :
ma fille prof en collège aimerait enseigner l'anglais, or elle fait trop de discipline !tant pis hélas pour les bons élèves qui perdent leur temps ! la discipline est du ressort des parents aussi ! en classe primaire je veux bien mais après ?
les fiches sont souvent imposées par le Ministère ! plaignez vous à Chatel!
a écrit le 05/01/2012 à 17:31 :
Depuis les années 1980, chaque année il y a une réforme de l'enseignement pour un résultat in fine pitoyable en terme de culture et de formation. Toute une classe d'age au bac =Un bac au rabais qui ne vaut rien sans mention. Et des enseignants qui passent plus de temps à réclamer le silence et faire de l'éducation de respect et vie en société non réalisée par les familles....60000 profs de plus est une hérésie dans la crise Eco/financière de la France!!
Réponse de le 05/01/2012 à 18:31 :
vous avez tout à fait raison madame. On peut comprendre que de moins en moins d'étudiants envisagent de faire carrière dans l'éducation nationale, car effectivement ils dépensent beaucoup d'énergie à maintenir un tant soit peu d'ordre dans leur classe, au détriment de la fonction pour laquelle ils sont là: l'enseignement. Ils sont par ailleurs déconsidérés et souvent désavoués en cas de conflit, par les parents, ce qui est déjà regrettable mais aussi par leur hiérarchie, ce qui l'est encore plus.
a écrit le 05/01/2012 à 17:27 :
La Droite est "aux responsabilités" depuis une dizaine d'années et le premier d'entr'elle redécouvre le fil à couper le beurre. Il est vrai qu'en période préelectorale...il y aura encore quelques couillons pour avaler ses sornettes. L'enseignement est dans un état de délabrement avancé, les bacheliers actuels ont à peu près le niveau de ceux qui passaient leur certificat d'étude, il y a 40 ans. Les 2 derniers ministres qui ont eu la charge de ce ministère ne sont même pas foutu d'effectuer une règle de trois. il y a effectivement de quoi se poser des questions depuis belle lurette mais apparemment le français moyen en a plus conscience que nos politiques. Moi qui suis un grand niais, je pensais que l'avenir d'un pays dépendait pour beaucoup de la qualité de l'enseignement dispensé à notre jeunesse...
Réponse de le 05/01/2012 à 18:27 :
Sous les socialistes deja le certificat d'etudes etait egal au bac !!!!
Réponse de le 06/01/2012 à 10:07 :
Et les sornettes de Hollande ? Vous n'en parlez pas, elles sont pourtant énooormes ! Cet individu est totalement incompétent. Sarkozy a au moins fait quelque chose, lui ! (voir la réforme des Universités)
a écrit le 05/01/2012 à 17:09 :
Les syndicats et les enseignants de l'éducation nationale sont responsables du délabrement de notre système éducatif. Il suffit de regarder du côté des pays-bas voir de la Finlande pour comprendre notre retard dans ce domaine.
Cette caste bloque toutes réformes au détriment de l'avenir de nos enfants.

Réponse de le 05/01/2012 à 18:41 :
Il est visiblement plus facile selon vous de balayer devant la porte des autres que devant votre propre porte. Que dire des parents qui considèrent l'école comme une simple garderie. Qui râlent et font des mots pour excuser leurs enfant de ne pas faire le travail donné car il y a ceci ou celà... Quand ce n'est tout simplement que ce désintéresser totalement de la scolarité de leur enfant. Élever un enfant est une tâche longue et difficile mais elle doit être conjointe et partagée et pas de la seule responsabilité des enseignants.
Réponse de le 05/01/2012 à 21:26 :
Nous sommes maintenant 65 Millions , nous sommes le pays occidental qui fait le plus d'enfants ... et ont réduit le nombre de profs et d'heures d'études soit disant pour s'adapter??? On change tous les deux ans les méthodes pédagogiques de l'apprentissage de la lecture dans un sens puis dans un autre, essentiellement pour des raisons idéologiques ... et après on rejette sur les profs que l'on fait tourner en bourrique, un échec de la politique gouvernementale de droite depuis 10 ans et un renoncement des parents a assumer l'éducation de leur marmots infernaux (la chaire de leur chaire !!) qui ne peuvent plus être punis ni même seulement réprimandés !!!!
a écrit le 05/01/2012 à 17:05 :
D'après la photo Sarko est déjà fatigué va t'il tenir encore six mois a raconter ses inepties et a faire du vent comme nous y sommes habitués maintenant. Biensur qu'il faut plus d'enseignants pour avoir de la qualité ce n'est pas a 35 élèves par classe que cela est possible.Quant au financement il y as bien des postes qui peuvent supporter une réduction ne serais ce que la défense et le nucléaire.Les niches fiscales pourraient aussi par leur annulation apporter beaucoup pour nos enfants.
a écrit le 05/01/2012 à 16:58 :
no comment ! après avoir massacré le collège et livré le supérieur au privé !
NO COMMENT...................................
Réponse de le 05/01/2012 à 17:19 :
il faudra DEGRAISER le mammouth ...trop d enseignants qui n enseignent pas le fruit est GATE
Réponse de le 05/01/2012 à 17:25 :
le prive fait mieux....la preuve de nombreux enfants de fonctionnaires fréquentent l école prive ...
Réponse de le 05/01/2012 à 18:43 :
Il est plus facile de faire réussir ceux qu'on a choisi par l'argent ou autre, que ceux qu'on est obliger d'accepter quoi qu'il arrive et qu'on a même pas le droit de renvoyer car un conseil de discipline c'est mal vu, ça fait de la mauvaise publicité alors tant pis s'il passe son temps à agresser son entourage ; l'important c'est qu'à l'extérieur ça ne se sache pas sinon le chef d'établissement n'aura pas sa prime...
Réponse de le 06/01/2012 à 8:57 :
C'est drôle : j'ai un neveu qui est passé cette année pour la première fois de sa vie dans le public, en classe de première : résultat après un trimestre : le lycée tire la sonnette d'alarme auprès des parents : pas le niveau, pas assez de travail. Un quinzaine d'années à payer une école privée pour arriver à ce résultat... D'un point de vue libéral, mauvais investissement. Heureusement pour lui, l'école publique va le remettre sur les bons rails.
a écrit le 05/01/2012 à 16:55 :
L'un promet la création de 60000 postes ,l'autre promet de redistribuer 50°/° des diminutions de postes et les francais moyens seront taxés et surtaxés pour limiter le déficit budgétaire!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 05/01/2012 à 16:16 :
Le Parti auquel appartient Sarkosy est au pouvoir depuis 10 ans et lui-même depuis 5 ans. L'état actuel de l'éducation est le fruit des errements successifs de l'UMP. On peut comprendre facilement en observant que 2 des ministres de l'éducation qu'il a nommé ne maîtrisent pas la règle de 3. C'est notamment le cas du ministre actuel.
Réponse de le 05/01/2012 à 18:30 :
sous la gauche c'etait pire
Réponse de le 05/01/2012 à 23:19 :
réponse à Ditil
mais si toutes ces personnes savent faire les règles de trois;regardez pour leur rémunération: rémunération divisée par deux,le quotient multiplié par trois = nouvelle rémunération;et ce Hollande voudrait plus de profs,inutile.
a écrit le 05/01/2012 à 16:10 :
il faut reconnaitre que lorsque l'on lit un livre de science économique et sociale de 1e : on est abasourdit par la nullité de la formation. Un chat n'y retrouverait pas ses petits !! comment nos enfants peuvent-ils apprendre pareilles inepties ???? c'est un ensemble sans queue ni tête, et même à l'intérieur des fiches on y lit des incohérences absolues !!
les sciences économiques ne peuvent être ni de droite ni de gauche : dans ce livre, on y théorise sur la théorie : il n'est nullement surprenant que nos enfants s'effondrent en classe supérieure !!!!!!!
a écrit le 05/01/2012 à 15:40 :
A quoi bon dépenser de l'argent public que nous devons emprunter aux Chinois pour financer la formation de futurs chômeurs, un chômeur bac+5 c'est pareil qu'un chômeur illettré.
Réponse de le 05/01/2012 à 19:19 :
En un peu plus cultivé tout de même.
a écrit le 05/01/2012 à 15:18 :
Avant de s'occuper de l'education au sens large, Mr.Sarkozy serait bien avisé de s'occuper de sa propre éducation... Charité bien ordonnée commence par soi-même!
Réponse de le 06/01/2012 à 20:24 :
l'histoire dira si Sarkozy aura bien été un président pitoyable ! le plus mauvais de la 5ème ?
a écrit le 05/01/2012 à 15:16 :
L'éternel ring des politiciens qui n'ont plus rien à dire ou à proposer !!! C'est désastreux.
a écrit le 05/01/2012 à 15:10 :
valoriser par tous moyens le metier ,ç est redonner confiance aux enseignants vu la situation financiere actuelle c est un bon levier pour des resultats plus rapides bien dit Monsieur le president!!
a écrit le 05/01/2012 à 15:06 :
Sarkozy est très mal avisé de s'en prendre aux potentielles créations de postes dans l'éducation. Ce sujet est celui qui cristallise le plus les angoisses des parents que nous sommes. Le fait de supprimer un fonctionnaire sur deux de façon aveugle est la mesure la plus imbécile qui soit par ailleurs. Alors même que les effectifs policiers sont tout à fait insuffisants ainsi que les postes d'enseignants souvent, et que les postes sont pléthoriques dans les représentations organiques de l'état et des régions qu'on pourrait allègrement couper sans que personne s'en aperçoive.
Réponse de le 05/01/2012 à 16:12 :
ce n'est pas avec plus d'enseignants que les formations seront meilleures
mais peut-être est-ce trop tard ....
Réponse de le 05/01/2012 à 18:51 :
Dans mon village, l'école primaire n'a pas une seule classe à moins de 30 élèves. Et certaines ont deux (dont une trois) niveaux ensemble pour que rien ne soit au dessus de 35 élèves ce qui obligerai à avoir un enseignant et un assistant dans la classe en permanence. Alors oui, il arrive un moment ou le manque d'enseignant dégrade la qualité d'apprentissage.
a écrit le 05/01/2012 à 15:00 :
lil revient deja sur les accords passe avec les verts pour lenucleaire il revient egalement sur les retraites a 60 ans sachant là aussi que c est impossible es 60000postes a l education ca n est que du vent car mr hollande sais tres bien que ce n est pas possible mais pour etre elu tout est bon
Réponse de le 05/01/2012 à 18:36 :
tout-a-fait d'accord ave vous badou
Réponse de le 06/01/2012 à 9:33 :
tout à fait d'accord BADOU,le blablabla de HOLLANDE c'est nul en plus avec HOLLANDE avec toutes ses positions nous allons droit au mur.
a écrit le 05/01/2012 à 14:56 :
ce qui cloche dans l'education LES RYTHMES SCOLAIRE ET LE CONTENU DES PROGRAMMES;CELA NE COUTE RIEN A MODIFIER;pourquoi n'a-t-il rien fait en quatre ans sauf la betise de passer à la semaine de quatre jours ,??????? POUR LE NOMBRE DE PROF réalité 12 éléves par prof ok il suffit de faire un peu de ménage;autre anomalie faire du soutient scolaire en allongeant encore les journées ,,,,,,???????
Réponse de le 05/01/2012 à 18:46 :
Bien dit. Des profs en plus? Pourquoi pas mais en zup bien pay?et surtout respect? Mais pas besoin de 60 000 . Et on les met o?s profs? Dans des algeco? Il n y a plus de classes. Et si on mutait les profs suite ?igration vers les grandes villes? Logique non?
Il faut tout leur dire ?es ?rques....
Réponse de le 05/01/2012 à 18:49 :
"POUR LE NOMBRE DE PROF réalité 12 éléves par prof". Vous confondez le taux d'encadrement effectif et théorique. Car ce chiffre est obtenu en comptant les remplaçants, les documentalistes, les COP, les enseignants spécilisés en RASED... Bref tout ce qui permet le travail en groupe. Sans parler du cas du lycée professionnel ou un groupe de TP ne peut pas fonctionner à 35 élèves par exemple. L'OCDE a publié des chiffres qui montre que c'est en France qu'il y a le plus faible encadrement prof/élève au primaire de tous les pays développés.
a écrit le 05/01/2012 à 14:51 :
Compte tenu de la situation financière de la France, est il bien raisonnable d'augmenter son salaire de 170 %, est-il bien raisonnable de distribuer l'argent des contribuables au "Fouquet's Club", ceci n'est qu'une partie de l'iceberg immergée
Réponse de le 05/01/2012 à 15:09 :
Et si on arrêtait de ressasser toujours cette " histoire " du Fouquet ", comme les petits vieux qui rabâchent toujours les mêmes choses !!!
Réponse de le 05/01/2012 à 15:30 :
@ mine quand mr sarkosy répete c'est de la pédagogie quand c'est les autres on rabache cherchez l'erreur. peut etre auriez vous préféré "je serai le president du pouvoir d'achat
Réponse de le 05/01/2012 à 15:41 :
Et le QG de campagne de M. Hollande : 1000m2 dans le 7eme arrondissement, ça coûte combien ? C'est aussi les français qui vont payer en remboursant les frais de campagne !!! Il n'est même pas sûr d'être élu, et il dépense déjà des sommes énormes. Pourquoi pas un QG dans une banlieue socialiste pour montrer l'exemple ?
Réponse de le 05/01/2012 à 16:08 :
Quid du prix de ses lunettes......Renseignez-vous....C'est insultant de se 'dire socialiste' alors que l'on vit comme un grand bourgeois !
Réponse de le 05/01/2012 à 21:45 :
il n'y a pas que sarko et hollande ont entend parler que d'eux moi je voterais pour un autre
a écrit le 05/01/2012 à 14:50 :
Notre situation financiére est une CATA depuis 30 ans et c'est maintenant que la prise de conscience s'effectue!!!!!
Depuis des lustres la Cour des Comptes crie casse cou.
moi je dis cassez-vous comme en 1968.
a écrit le 05/01/2012 à 14:48 :
"il a taclé le candidat socialiste Sarkozy en déclarant..."
Vous êtes sûr ??
a écrit le 05/01/2012 à 14:40 :
Pas de chance, car le premier mal éduqué du gouvernement Fillon pourrait bien être Wauquiez ministre des universités impotentes et qui par ailleurs a la lourde responsabilité des destruction d'emplois depuis 2007, partagée avec un autre mal élevé Bertrand

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :