Un gouvernement taillé pour les législatives

En bonne logique, ce premier gouvernement Ayrault est taillé sur mesure pour les élections législatives, rassemblant toutes les sensibilités du PS, parfois au détriment des fidèles de François Hollande. Sans oublier les partis alliés (écologistes, radicaux de gauche..). La donne changera après les législatives

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters

Le gouvernement annoncé ce mercredi par le secrétaire général de l'Elysée, Pierre René Lemas, surprend d'abord par son ampleur : avec 34 membres, on est loin de l'équipe resserrée évoquée depuis des semaines par les socialistes. « Il y aura 15 à 20 ministres » entendait-on avenue de Ségur, au local de campagne de François Hollande. La volonté de donner des gages à l'ensemble des courants, dont celui de Martine Aubry, qui s'est exclue de la partie, faute d'avoir obtenu Matignon, a eu raison de cet impératif de minceur. Même si, dans l'absolu, on ne compte effectivement que 18 ministres de plein exercice.

Parité respectée

En revanche, la parité promise par François Hollande est parfaitement respectée, puisque 17 femmes trouvent leur place dans ce premier gouvernement Ayrault... Certes, beaucoup se retrouvent sur les questions sociales... Comme d'habitude. Cependant, il est incontestable qu'a un mois d'élections législatives, loin d'être gagnées pour la gauche, la composition de ce premier gouvernement est assez maligne. Quelques ténors du PS, y figurent, comme Pierre Moscovici et, surtout, Laurent Fabius. Il fallait mieux avoir l'ancien Premier ministre à l'intérieur, plutôt qu'à l'extérieur... Paradoxalement, si toutes les chapelles du PS sont représentées - même si l'aile gauche du parti est plutôt mal servie - , les Hollandais de vieille date ont un peu fait les frais d'une nécessaire conciliation. Ainsi, Alain Rousset, soutien ancien de François Hollande, n'hérite finalement pas de l'Industrie. De même pour François Rebsamen, sénateur maire de Dijon, qui attendait l'Intérieur...Même Michel Sapin, certes présent, devait davantage réver de Bercy que du ministère du Travail.

l'apparition de jeunes pousses

Ensuite, astucieusement, un saut générationnel est aussi opéré, avec l'apparition de "jeunes pousses" comme Najat Vallaud Belkacem - qui sera la porte-parole - , Delphine Batho et Fleur Pellerin. Enfin, les " alliés traditionnels du PS" sont représentés, via Christine Taubira (radicaux de gauche) et Cécile Duflot (Europe Ecologie-Les Verts). Bien entendu, pas de représentant du Front de Gauche puisque, à ce stade, aucun accord de mandature n'a été signé avec ce parti. Reste qu'il ne s'agit que d'un premier gouvernement. Les rapports de force risquent d'évoluer après les législatives en cas de victoire... Ce qui n'est pas fait. Jean-Marc Ayrault a déjà annoncé que les ministres battus ne pourront pas rester au gouvernement. Il semble acquis qu'après les législatives, davantage de places seront accordées aux écologistes et, éventuellement, quelques ministres communistes pourraient faire leur entrée. En outre, des secrétariats d'Etat seront certainement créés. Last but not least, le cas de Martine Aubry sera certainement remis sur la table, surtout en cas de très bon score du PS. Rentrera-t-elle cette fois au gouvernement ?


 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 18/05/2012 à 11:59
Signaler
Comme c'est étrange on n?entend pas les médias dits ''objectifs'' devant une telle supercherie politique!! Car c'est cousu de fil blanc: On distribue un peu d'argent avant les législatives, le premier ministre dit déjà que le rendez-vous de la réalit...

à écrit le 17/05/2012 à 20:00
Signaler
Nom d'une pipe, voici un gouvernement bien taillé !

le 18/05/2012 à 8:38
Signaler
Excellent !

à écrit le 17/05/2012 à 19:32
Signaler
Je n'ai aucune confiance en ce nouveau gouvernement. Que des idéologues, des profs et des politicards, aucune personne compétente sur quoi que ce soit...

à écrit le 17/05/2012 à 11:57
Signaler
Après les ponts de mois de mai, le changement de politique et les législatives la croissance est mal barrée. Rien ne va se passé avant les vacances pour les entreprises et surtout les PME et TMPE qui attendent l?allègement des taxes et une souplesse ...

le 17/05/2012 à 21:37
Signaler
En fait , la France ne travaille plus depuis Noël ... Crise ??? ... Election présidentielle en mai... Législative en juin ...Vacances ...En septembre 2012...Peut-être... ?. Les seuls qui travaillent : les huissiers qui viennent saisir les victimes d...

à écrit le 17/05/2012 à 11:26
Signaler
Au Président Hollande et son, gouvernement de retirer ces soldats d'Afghanistan immédiatement pour éviter une foudre sur Élysée et des punitions divine sur la France les catastrophes naturelles ces orages cette foudre sur l'avion de Hollande un avert...

le 18/05/2012 à 9:45
Signaler
Voilà encore un illuminé, qui croit au père fouettard, à la petite souris, au père Noêl, et aux foudres divines ou aux ouragans surnaturels. La foudre c'est de l'electricité statique et heureusement que l'homme a dépassé ce crétinisme.

à écrit le 17/05/2012 à 10:45
Signaler
Il est toujours étonnant de voir que la vie politique ne change pas : le Gouvernement aurait beaucoup de travail et pendant un mois, comme d'habitude, ils vont travailler dur pour la France et, en même temps, faire une campagne législative. Il faut t...

à écrit le 17/05/2012 à 9:36
Signaler
Bizarre, aucun article sur les deux ministres venant de l'outre mer : TAUBIRA et LUREL. Est-ce par manque d'infos ? (mais libé semble mieux informé puisque ce journal publie un article sur TAUBIRA ! Quant à LUREL, il vient de sortir un livre pas mal ...

le 17/05/2012 à 12:38
Signaler
Lurel, oui, certainement, il aurait mérité comme tous les autres et au même titre. Par contre, Taubira, il aurait fallut l'oublier. Je ne comprend pas que Hollande est nommé celle qui avait torpillé Jospin en 2002 (en lui "volant" les 194600 voix qui...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.