Marylise Lebranchu , une proche d'Aubry à la Réforme de l'Etat et la décentralisation

 |   |  215  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Marylise Lebranchu, élue bretonne proche de la première secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry, fait une entrée-surprise au gouvernement à la Réforme de l'Etat, la Décentralisation et la Fonction publique.

C'est une demi-surprise pour Marylise Lebranchu. Ce sera son deuxième portefeuille ministériel après celui de la Justice dans le gouvernement de Lionel Jospin en 2000-2002. A 65 ans, la députée du Finistère élue à l'Assemblée depuis 1997 et ex-maire de Morlaix (1995-1997) prend un poste qui fait figure de "signe" en direction de Martine Aubry, qui a renoncé à entrer au gouvernement.

Présidente de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains

Elle n'est pas un poids lourd du PS mais a été choisie sans doute pour son implantation chez les élus locaux, car elle occupe depuis 2010 la présidence de la puissante Fédération nationale des élus socialistes et républicains (FNSER). Avec des régions, des départements et des grandes villes en grande majorité socialiste, elle aura notamment la mission de mener à bien un nouvel acte dans la décentralisation, annoncé par le président Hollande dès son investiture. Après trois années comme secrétaire d'Etat aux PME Commerce, à l'Artisanat et à la Consommation, sa nomination à la Justice en 2000-2002 n'avait pas été vraiment considéré comme un signe de reconnaissance, au moment où les "affaires" menaçaient le président d'alors Jacques Chirac et où la cohabitation avec Lionel Jospin s'envenimait.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/05/2012 à 21:20 :
pour avancer et rationaliser le millefeuille, il faut tout mettre à plat, et tout réorganiser de façon rationnelle et efficace. En prenant quelqu'un qui vient du milieu, aucune chance qu'on avance, aucune capacité de remise en cause, on va modifier à la marge et conserver notre record européen de dépenses publiques et de fonctionnaires! comme si on prenait un truand pour réformer la police !
a écrit le 17/05/2012 à 18:53 :
Je me souviens parfaitement de Madame Marylise Lebranchu, elle m'a toujours fait une impression extraordinaire d'humanisme, de sérénité et je l'ai beaucoup admiré. J'espère qu'elle n'a pas changé depuis.
a écrit le 17/05/2012 à 13:56 :
Et nos impôts locaux vont continuer leur flambée délirante: transferts de compétences donc d'impôts (qui au niveau national ne baisseront pas pour autant, il faut bien payer la dette); annulation de la (bonne) réforme de Sarkozy qui a réduit le nombre d'élus locaux en remplaçant les conseillers régionaux et généraux par des conseillers territoriaux; assistanat (à la charge des départements) en rien remis en cause, ne serait-ce en intensifiant les contrôles.... Les membres de ce gouvernement sont des shadocks!
a écrit le 17/05/2012 à 11:09 :
C'est pour moi la seule bonne nomination de ce gouvernement. Vu le dossier qu'elle a gérer dans un pays comme le notre ultra jacobin et parisiano-centré, le fait de mettre quelqu'un proche des élus locaux est plutot encourageant. Reste a voir ce qu'elle pourra faire...
Réponse de le 17/05/2012 à 13:39 :
Elle était Maire de Morlaix pendant qu'elle était ministre de la justice. Résultat : fermeture de la Seita , de la banque de France, de plusieurs usines, et de très nombreux commerces. Le tout en surendettant la Ville avec une véritable politique d'assistanat.
Cette recette au niveau national peut être désastreuse...
a écrit le 17/05/2012 à 10:49 :
les fonctionnaires peuvent espérer faire 32 heures.
Réponse de le 17/05/2012 à 11:35 :
Et vous peut être commencer à travailler.
a écrit le 17/05/2012 à 10:33 :
On ressort les fonds de tiroir...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :