Pierre Moscovici relance l'idée d'un blocage des prix à la pompe

 |  | 351 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, a déclaré mardi devant les députés qu'un possible gel temporaire du prix des carburants à la pompe était toujours d'actualité.

Un possible gel temporaire des prix des carburants est "toujours d'actualité" et le gouvernement n'exclut "en rien" de l'appliquer en cas de remontée des prix à la pompe, a déclaré mardi le ministre de l'Economie Pierre Moscovici devant les députés. Le ministre a tout d'abord souligné que les prix des carburants en France avaient globalement reflué depuis le pic de mars-avril, "même si nous sommes évidemment extrêmement vigilants sur une remontée des cours du baril du brut ces dernières semaines". "Il n'empêche que cet engagement est tout à fait d'actualité, il n'est pas oublié, nous surveillons évidemment les mouvements des prix du pétrole et nous n'excluons en rien, en fonction de l'évolution de la situation, de l'appliquer", a-t-il ajouté, en réponse à un député UMP.

Lors de sa campagne présidentielle victorieuse, le candidat François Hollande s'était engagé à bloquer temporairement les prix du carburant durant l'été si nécessaire. Une mesure inédite dans l'Hexagone depuis que le marché a été dérégulé dans les années 1980.

Baisse des cours du pétrole brut

Les prix à la pompe, après avoir atteint sdes sommets en mars et avril (environ 1,46 euro le litre pour le diesel et 1,67 euro l'essence sans plomb 95), ont reflué d'environ 15 centimes jusqu'à la fin juin du fait du recul des prix du pétrole brut. Néanmoins, une remontée de 5 centimes pour l'essence et 8 centimes pour le diesel (80% de la consommation française) a été observée en juillet, là aussi à cause d'une remontée des prix du baril et d'une dépréciation de l'euro par rapport au dollar. La semaine dernière, un litre de diesel coûtait en moyenne 1,40 euro le litre et le sans plomb 95 1,55 euro le litre, selon les relevés officiels du ministère de l'Ecologie.

Si le gel des prix des carburants n'a pas été appliqué en raison du reflux des prix observé au printemps, le gouvernement Ayrault a créé une taxe exceptionnelle sur les stocks pétroliers qui doit rapporter 500 millions d'euros cette année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/08/2012 à 19:06 :
CHURCHILL + 1000 pour vôtre commentaire pour une fois qu'on est d'accord
a écrit le 08/08/2012 à 19:04 :
@ Marion = les fonctionnaires ont pourrait en débattre pendant des heures, moi ce que je pense il y 35 % des fonctionnaires qui font leur boulot sérieusement et les 65 % on en parle même pas.
a écrit le 01/08/2012 à 18:34 :
Il serait plus judicieux d'envisager la baisse ou le maintien des prix du gasoil à l'entrée de l'hiver pour le chauffage des collectivité et des personnes à très bas revenus. Cela serait rattrapé par l'économie faite en matière de santé durant l'hiver.
a écrit le 01/08/2012 à 16:30 :
vaste supercherie et démago comme ils en ont l'habitude, si l'état se prive de revenus alors qu'on a 1700 milliards de dette et un déficit chronique, il y aura des augmentations d?impôts pour compenser la perte de revenus !!!!!! et c'est le contribuable qui va payer !!!!! ferait mieux de s'attaquer aux vrais problèmes, au gouffre de la dépense publique.. mais pas question, pas touche à l'électorat, aux bosseurs de payer, entreprises, indépendants.. tous ceux qui se décarcassent pour financer le trou sans fond et insatiable.. comme d'habitude, c'est la fuite en avant, pas de gestion, uniquement de l'affichage social en détruisant l'emploi. La démagogie et l'idéologie c'est maintenant
Réponse de le 04/08/2012 à 7:35 :
Arrêtez de dire que les fonctionnaires ne sont pas des bosseurs. C'est une insulte.
a écrit le 01/08/2012 à 11:50 :
ils feraient mieux de bloquer les impôts.
a écrit le 01/08/2012 à 11:11 :
C'est n'importe quoi de bloquer le prix de l'essence!
Continuons à consommer de l'essence en fermant les yeux sur la hausse inéluctable du brut. Continuons aussi à consommer ce produit entièrement importé et continuons à aggraver le déficit de notre balance commerciale. Belle technique de l'Autruche.
Le seul moyen de s'habituer à la raréfaction du pétrole, ce que chacun doit faire, est l'augmentation directe du prix de l'essence et ce n'est pas parce que la plupart d'entre nous utilisent leur voiture pour aller au boulot que cela doit donner une excuse pour ne pas le faire.
Alors oui, c'est dur, mais on n'a pas vraiment le choix.
Réponse de le 01/08/2012 à 12:36 :
ah ça s'est sûr un chomeur doit moins polluer qu'un routier ou un vrp....
a écrit le 01/08/2012 à 9:47 :
Reprenons le vélo, cela ne ^pollue pas et c'est très bon pour le physique mais le seul HIC, il faut plus de pistes cyclable. Pour les grands trajets, prenons le train, cela revient moins chères...
a écrit le 01/08/2012 à 9:45 :
et pourquoi pas bloquer le prix du pain ? et le prix des denrées indispensables ? etc etc etc ...
Pour mémoire, cela a déjà été expérimenté par le premier gouvernement socialiste de la planète (et le premier génocide de la planète aussi, coincidence....), cad la Terreur de Robespierre et Saint -Just, et cela s'appelait la loi du maximum. au bout de 6 mois, la France était exangue, tout le monde crevait de faim, et Robespierre et Saint just sont passés sur l'échafaud en conséquence ...
Réponse de le 01/08/2012 à 10:03 :
Ca fera son chemin de façon plus insidieuse avec les forfaits sociaux, electricité, internet,gaz,téléphone,alimentation,essence pourquoi pas bloquer le prix de l'Iphone 5 et des clubs de vacances aussi? Bonjour les effets de seuils : à moins de 2ke/mois sur une part plus rentable d'aller bosser mieux vaudra toucher RSA et consors et bénéficier des exemptions et tarifs sociaux. Collectivisation et nivellement par le bas
Réponse de le 01/08/2012 à 11:04 :
Pàn, il n'y a pas que les effets de seuil à craindre, mais tout simplement la FRAUDE ! Il ne faut croire que tout le monde est salarié et qu'il déclare l'intégrité de ses revenus...
a écrit le 01/08/2012 à 9:22 :
Plus démagogique tu meurs..Bloquer les prix à la pompe ça a un coût puisque l'ajustement se fait en baissant les taxes quand le prix du brut monte, ayant renoncé à la voiture j'ai pas trop envie de payer pour l'essence des autres cqfd.
a écrit le 01/08/2012 à 8:44 :
De gros tickets carburants pour les déplacements vers le lieu de travail pour tout le reste un prix maximum, toujours beaucoup trop de monde sur les routes en déplacement inutile.
Réponse de le 01/08/2012 à 9:43 :
tout à fait, et un ministère qui doit déterminer ce que nous devons manger, en quelle quantité, ce que nous devons regarder à la télé, ce que nous devons faire de nos loisirs, etc etc etc
Cela s'appelle le totalitarisme, et ça n'arrive qu'à faire le malheur des gens.
a écrit le 31/07/2012 à 21:09 :
Pourquoi pas finalement. Au rythme où les maires des grandes villes s'échignent à rendre la voiture malvenue, pour ne pas dire interdite, cette mesure finira pas ne pas coûter grand chose.
Réponse de le 31/07/2012 à 21:25 :
il est temps de retourner vivre libre à la campagne ... avec ma vieille moto qui va bientôt être interdite en ville alors qu'elle fume moins qu'un mazout moderne :-))
Réponse de le 31/07/2012 à 22:26 :
Oui, mais vous cumulez deux tares abjectes: vous roulez dans un vieux véhicule (sur dans votre cas) donc vous soit un pauvre qui ne s'endette pas ou si pauvre qu'in ne peut plus s'endetter, vous n'êtes donc pas le bienvenu dans les villes bobos, et le fait que vous continuiez à l'utiliser prouve que vous n'avez pas accepté de vous plier comme il se doit aux dogmes qui nous gouvernent, et en particulier pas à l'apparence... Vous ne seriez pas rebelle en plus?
Quoi? Vous êtes juste un français qui tient aux choses, ne gaspille pas son argent durement gagné, ne veux pas polluer plus que nécessaire en achetant
a écrit le 31/07/2012 à 20:27 :
Quelle idée de bloquer les prix à la pompe!!!!!!., théoriquement d'après les prix du pétrole d'aujourd'hui, les prix à la pompe en France sont surfacturé de 17%!!!!!!.
Décidément le moustachu est copain avec tout le sérail!.
a écrit le 31/07/2012 à 20:20 :
ou vont ils prendre le manque a gagner!!! vu leurs dépenses
a écrit le 31/07/2012 à 19:57 :
quand ils vont bloquer les prix ' temporairement' ( c'est a dire de maniere definitive), on va rapidement qui va se mettre a gueuler quand il n'y aura plus une goutte en station...
a écrit le 31/07/2012 à 19:06 :
et pendant ce temps on remplie les poches
a écrit le 31/07/2012 à 18:43 :
Le gel des prix à la pompe ? On va voir,il faut réfléchir, on va nommer une commission, il ne faut pas s'emballer,........
Réponse de le 01/08/2012 à 7:49 :
non , ce ne sera pas une commission mais un comité , ne vous en déplaise. le comité est le mode de concertation le plus pertinent dans le cas du carburant, cela va de soi !!!. en revanche, l'observatoire est totalement exclu et son exclusion a été admise de tous.
a écrit le 31/07/2012 à 18:17 :
Les socialos communistes sont des menteurs, les mémes mensonges que l'ump sarkosiste,l'éssence a de nouveau augmenter elle est au méme prix qu'avant les élections,il l'augmente au maximun une fois quelle sera arriver à un prix encore plus élevé il la baisseront peut être de quelques centimes et ils diront voila nous l'avons baissé,ils nous prennent vraiment pour des c....,,dans cinq viront (par les urnes) tous ses dictateurs qui gouverne la france .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :