Ayrault : "Le gouvernement a besoin des chefs d'entreprise comme il a besoin des salariés"

<b>Université d'été du Medef - </b> Le premier ministre a ouvert l'Université d'été du Medef ce mercredi. Voici les principaux points de son discours.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le premier ministre a prononcé le discours inaugural de l'Université d'été du Medef, après une introduction par Laurence Parisot, la présidente de l'organisation patronale.

Voici les points forts du discours de Jean-Marc Ayrault, grâce au "live tweet" de Laura Fort, notre correspondante sur place.


A l'adresse des Français :

- La France, ce n'est pas n'importe quel pays mais elle a besoin de repartir de l'avant.

- Je veux éviter les effets d'annonces qui se transforment en annonces sans effets.

La négociation comme maître mot :

- Le gouvernement a besoin des chefs d'entreprise comme il a besoin des salariés.

- Ce n'est pas la première fois que nous nous serrons la main avec Laurence Parisot et ce n'est sans doute pas la dernière.

A l'adresse des entreprises :

- Je connais vos inquiétudes concernant vos carnets de commandes et vos taux de marges.

- Vous pouvez compter sur le soutien du gouvernement

- Nous avons besoin de vous pour réussir le redressement du pays.

- Il faut que nos entreprises soient fortes pour être créatrices d'emplois.

- Je n'ai qu'une demande à vous faire, c'est d'aider les jeunes.

Réforme bancaire et financement de l'économie :

- La réforme bancaire sera présentée d'ici la fin de l'année.

- La supervision des banques doit être réalisée avec la BCE.

- Le texte sur le doublement du plafond du LDD sera publié dés septembre.

Économies d'énergie et nucléaire :

- La part du nucléaire dans la production d'électricité sera ramenée de 74% à 50% à l'horizon 2025.

- Un plan sans précédent d'économies d'énergie sera lancé.

- Le grand chantier de la transition énergétique doit être porté à l'échelon européenne.

Crédibilité financière et financement de la protection sociale :

- Il faut renforcer la crédibilité financière de notre pays.

- Il n'y a pas de sujet tabou. Le financement de la protection sociale en était un.

- Nous définirons un nouveau modèle de financement de la protection sociale.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 30/08/2012 à 12:40
Signaler
Ayrault en voilà une bonne idée, on nous prend vraiment pour des ânes, déjà avec Sarkozy c'était un tour de ménage des entreprises gratuit et sous Hollande c'est BOZZO LE CLOWN AVEC SES COMPAGNONS.

à écrit le 29/08/2012 à 20:09
Signaler
" Je n'ai qu'une demande à vous faire, c'est d'aider les jeunes". Et les vieux ??? La retraite reportée à 62 voire 65 ans c'est une invention de l?esprit ?

à écrit le 29/08/2012 à 19:55
Signaler
Il est évident qu'il a besoin de chefs d'entreprises, mais surtout des salariés pour payer taxes, impôts et contribution, quitte à les mettre sur la paille.

le 30/08/2012 à 9:42
Signaler
50% d elus et de fonctionnnaires en moins voila nos besion

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.