Le coût du régime de retraite SNCF croît année après année

 |   |  112  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La réforme des régimes spéciaux de retraite impulsée par Nicolas Sarkozy n'a pas vraiment engendré d'économies. Le régime de retraite de la SNCF coûtera 3,41 milliards d'euros à l'Etat en 2013. Un chiffre en hausse de 23% depuis la réforme de 2007

Les régimes spéciaux de retraite coûtent de plus en plus cher à l'Etat. Normal, pour beaucoup d'entre eux, compte tenu de la faiblesse du nombre de cotisations, eu égard au nombre de pensionnés. Ainsi, l'Etat consacrera 6,38 milliards d'euros en 2013 à ces régimes (+2,9% par rapport à 2012, et +8,8% sur deux ans). Certains ont été réformés dès 2007 par Nicolas Sarkozy, comme celui de la SNCF. Or le coût de celui-ci pour l'Etat augmente régulièrement. En 2013, le budget consacrera 3,41 milliards d'euros à ce régime. Soit une hausse de 1,5% par rapport à 2012. Depuis la réforme de 2007, la charge pour l'Etat du régime de retraites SNCF a augmenté de 23%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/02/2013 à 13:45 :
C est bizarre que l on parle des patrons voyou qui s octroie des salaires démesurée et qui font payer le prix fort aux ouvriers en les licencient alors que eux ont créer cette richesse et n en profite pas . Dans notre pays a l heure actuel il n y a jamais eu autant de millionnaires donc de l argent il y en a mais il faut que l on est le courage pour aller le chercher . Et augmenter l âge de la retraite c est une bêtises notre jeunesse on en fait quoi tout le monde a 55 ans pour tous pour profiter du peu d année qu il nous reste a vivre aprÚs une carriÚre longue et fatigante que de créer du chômage qui ne rapporte rien .
Réponse de le 16/03/2013 à 12:04 :
C'est évident et trÚs simple , tous les services et structures de notre pays : police gendarmerie justice équipements éducation nationale hôpitaux pôle emploi collectivités locales , ont besoin pour fonctionner correctement de Moyens et d'effectifs. Alors pour les effectifs il faut embaucher nos chaumeurs et pour les moyens prendre l'argent des riches puisqu'il y en a pleins et nous pouvons même nous permettre de virer les patrons . Alors nous serons dans un parfait équilibre et il est certain que nous serons dans un parfait Bonheur.
a écrit le 29/10/2012 à 11:29 :
1,3 milliard d'euros pris à la CNAV pour financer les pensions des agents EDF-GDF !
Une fois encore, on pille les retraites du privé au profit des agents publics :
De quoi s?agit-il ?
En 2005, les pensions des agents EDF étaient mises à la charge de la Cnav. Compte tenu d?un rapport cotisants/retraités désastreux, EDF-GDF devait payer chaque année une compensation financière. « Opération neutre pour la Cnav ! » avait-on juré la main sur le c?ur.
Le problème, c?est que le compte n?y est pas : 5 ans après, il manque 1,3 milliard dans la caisse de retraite du privé. C?est ce que révèle la Cour des comptes dans son dernier rapport sur la sécurité sociale.
Ce pillage est d?autant plus scandaleux que l?intégration du régime EDF-GDF n?a en aucun cas remis en cause les avantages exorbitants des agents publics des industries électriques et gazières :
- Départ à 55 voire 50 ans pour les agents dits « actifs » (57 et 52 ans après la dernière réforme, mais pas avant? 2023)
- Des pensions représentant 75 % du dernier salaire, garanties à 100 %
- Des avantages « maison » en pagaille...
Le comble, c?est que ces avantages extravagants sont déjà payés par le contribuable à travers la CTA, taxe spécialement créée à cet effet, que nous retrouvons sur notre facture.

Collectif Sauvegarde Retraite au 53 rue vivienne, 75105 Paris Cedex 02.

Réponse de le 08/04/2013 à 8:54 :
Ce sont toutes les entreprises gérées par des énarques, on? EDF, GDF, RATP, SNCF. Quand on commence enseigner à l'ENA l'économie moderne? On exclut la concurrence et après la négociation est beaucoup plus facile. Ils se font chier entre stages et en rédiger des notes en détail et après ils prennent en charge la responsabilité des grandes entreprises publiques. Je ne peux pas devenir médecin sans avoir la formation. Pour gérer une grande entreprise, il faut avoir aussi une formation de qualité, non?
a écrit le 28/10/2012 à 12:30 :
Et ce sont encore eux qui manifestent avec leur belle arrogance.
Moi qui croyaient que les syndicats étaient là pour défendre les travailleurs, non juste les fainéants.....
Où est la belle égalité sociale pronées par nos chers syndicalistes et notre beau gouvernement. Il n'y a pas que les riches qui ont de l'argent, qu'on ose une bonne fois pour toute aller le chercher là où il est, y compris à la SNCF, RATP? EDF et autres
a écrit le 27/10/2012 à 9:41 :
Ca suffit les gratteurs qui partent en retraite à 50 alors que autres se cassent les reins et payent les credits. Respect aux anciens, à ceux qui travaillaient dur mais certainement pas à la nouvelle generation d'anarcho punks constituant la CGT cheminots.
a écrit le 26/10/2012 à 16:00 :
Je ne comprends pas?
La politique de droite, fait de la télé réalité. Les journalistes font de la politique? Il me semble cher journaliste, que lorsque vous êtes entré dans le journalisme, c?était pour faire de l?information et non de la désinformation. Si je dis cela, c?est parce qu?il ne faut pas plus de 10min pour avoir l?info que l?état ne verse plus de salaire aux cheminots, et encore moins leurs retraite. Avec un peu de recherche, vous auriez vu que les cotisations verser par les cheminot pour leurs retraire et bien supérieures à celle du privé (et ce genre d?info, l?état et bien au courant, puisque si il voulait changer ce statut, ils devraient reverser l?argent cotisé par chaque cheminot, ce qui leurs couterai trop chère. Oui les cheminot sont dans une caisse a part, et donc il faudrait a l?état racheter cette caisse et rembourser les cheminot pour que l?on soit pareil) La dernière fois que vous journaliste, avez fait cette démarche de désinformation, avait pour but d?augmenter les jours de travail du PRIVE et non des cheminots? Donc je voudrais savoir si vous avez encore une fois l?obligation de faire de la politique favorable pour la réélections de MR Sarkosi, ou si l?état actuel as été poussé à modifier le régime du privé ?
a écrit le 26/10/2012 à 15:51 :
les régimes de retraites des militaires, des fonctionnaires, de tous les élus politiques, les ministres, les sénateurs et autres... coûtent aussi très cher et pour réduire la DETTE PUBLIQUE... plus on réduit le personnel actif... moins il rentre de cotisations dans les caisses de la Sécurité sociale et de retraites... le système se mord la queue... et plus le pouvoir d'achat des travailleurs baissent, plus la consommation (et les TVA) diminuent...moins l'argent rentre dans les caisses de l'Etat... on se mord la queue... jusqu'où...? si on doit rajouter toutes les fraudes et évasions fiscales (plus de 50 milliards d'euros, chaque année) on aurait de quoi renflouer la SS et les caisses de retraite... Pourquoi ne met-on à l'index que les cheminots, les électriciens, Air France encore nationalisés... c'est une véritable levée de bouclier contre une marge de la population productive... du racisme...? et pourtant il faut faire circuler les trains... et fabriquer de l'électricité... pour les faire fonctionner... pour faire marcher vos cafetières... et vous éclairer
a écrit le 26/10/2012 à 13:41 :
Nous allons dans le mur avec nos dépenses publiques et il ne faut plus tourner autour du pot

ou on reforme rapidement : les retraites des regimes speciaux et le nombre de fonctionnaire

ou on finit comme la Grêce à bréve écheance
Réponse de le 26/10/2012 à 15:57 :
@ raspail... c'est un raisonnement simpliste avec un certaine jalousie... pourquoi tu ne t'en prends pas aux énormes avantages des tous les hommes politiques qui te gouvernent...?
Réponse de le 26/10/2012 à 16:32 :
@mich27 parce que c'est la triste vérité - vous vous engraissez pendant que nous nous devons subir
Réponse de le 26/10/2012 à 19:21 :
@ marre... peut-être qu'en étant organisé, syndicalisé... on n'est plus fort... le chacun pour soit prôné par certains diviseurs qui nous gouvernent... les arrangent beaucoup... diviser pour règner... le patronat mise beaucoup pour acheter ou disloquer les syndicats... voire les mésententes entre les syndicats et les avancées du Patronat... quand les syndicats sont forts... les patrons reculent... quand les syndicats sont faibles... les patrons avancent... ne vous géner surtout pas pour taper sur les syndicats, pour monter les uns contre les autres... public-privé, vieux-jeunes... les nantis ne sont pas chez les cheminots, EDF, Air France mais bien au niveau de la bourgeoisie, des grands patrons (qui se partagent avec les actionnaires des milliards d'euros de bénéfices, fruit du travail et de la productivité des salariés) et de nos élus politiques... tapez leur dessus... au lieu de leur lècher les bottes
Qui a créé FO en 1948, quand le syndicat CGT était très fort...?, une célèbre agence US qui fait et défait les gouvernements dans le monde... je ne prononcerais pas son sigle (3 lettres) à cause des mouchards US... qui nous surveillent... 64 ans plus tard, la CGT est plus faible... les salariés subissent les conséquences... et sont les grands perdants... le grand gagnant... c'est le patronat
Réponse de le 26/10/2012 à 19:21 :
@ marre... peut-être qu'en étant organisé, syndicalisé... on n'est plus fort... le chacun pour soit prôné par certains diviseurs qui nous gouvernent... les arrangent beaucoup... diviser pour règner... le patronat mise beaucoup pour acheter ou disloquer les syndicats... voire les mésententes entre les syndicats et les avancées du Patronat... quand les syndicats sont forts... les patrons reculent... quand les syndicats sont faibles... les patrons avancent... ne vous géner surtout pas pour taper sur les syndicats, pour monter les uns contre les autres... public-privé, vieux-jeunes... les nantis ne sont pas chez les cheminots, EDF, Air France mais bien au niveau de la bourgeoisie, des grands patrons (qui se partagent avec les actionnaires des milliards d'euros de bénéfices, fruit du travail et de la productivité des salariés) et de nos élus politiques... tapez leur dessus... au lieu de leur lècher les bottes
Qui a créé FO en 1948, quand le syndicat CGT était très fort...?, une célèbre agence US qui fait et défait les gouvernements dans le monde... je ne prononcerais pas son sigle (3 lettres) à cause des mouchards US... qui nous surveillent... 64 ans plus tard, la CGT est plus faible... les salariés subissent les conséquences... et sont les grands perdants... le grand gagnant... c'est le patronat
a écrit le 26/10/2012 à 11:21 :
Plutôt que de discuter sans fin sur le bien fondé de tout cela, il faut mettre en place un régime unique avec des règles uniques pour tout le monde.
Comme cela plus de problème.
Comme tout le monde ne peut pas être riche, tout le monde doit être pauvre, çà sera plus juste!!!!
a écrit le 26/10/2012 à 8:49 :
un gouvernement responsable supprimerait immediatement cette gabegie publique. Mais comme on a affaire à bons à rien, Fillon et sarkozy ne l'ont pas fait, Hollande ne le fera pas ... C'est comme les strates, ca sera aux francais d'aller le cherher parce que nos politiques sont laches et sont des fossoyeurs. @retraité CGT arrete de me faire rigoler, rigolo que tu es.
a écrit le 25/10/2012 à 19:08 :
Pour compléter l'article de la tribune, cette réforme qui devait harmoniser le public et le privé comporte des compensations ruineuses, en faveur des régimes spéciaux. Après 9 jours de grève en 2007 le gouvernement Fillon à cédé. les fonctionnaires ont obtenu la création d'échelons en plus avec augmentation de salaire, + l'intégration des primes+ l'attribution de points retraites supplémentaires+ la validation de temps partiel sur la base du temps plein et le bouquet c'est la prise en compte de la pénibilité. C'est révoltant!!!
a écrit le 25/10/2012 à 18:32 :
C'est comme lorsque certains fonctionnaires (politiques et "catégorie A en tout premier lieu) "vont couler une douce retraite dans les DOM-TOM et voient leur pension grassement améliorée pendant que le régime fiscal devient plus favorable... Triste société dans laquelle nous vivons : Les petits besogneux du privé sont généralement qualifiés "d'usagers", par les mêmes fonctionnaires qui n'hésitent pas à les "user" pour financer toutes ces gabbegies !
a écrit le 25/10/2012 à 18:04 :
Ah ben ça, c'était une VRAIE réforme.
Quand même, Sarko, quel visionnaire et surtout, quel gestionnaire avisé.
a écrit le 25/10/2012 à 17:44 :
franchement je ne vois pas de quels régimes spéciaux nous profitons:2000 euros de retraite pour 30 ans de cotisations,franchement,qui envie notre situation?
Réponse de le 25/10/2012 à 18:03 :
J'espère que c'est de l'ironie, parce qu'avec un salaire médian en France d'environ 1600? ça fait un paquet de gens qui ont des raisons d'être envieux...
Réponse de le 25/10/2012 à 18:12 :
est tu serieux dans ton affirmation?
sais tu le montant de la retraite moyenne dans ce pays?
sais tu que tu gagnes deux fois ce qu un mec gagne en remplissant les rayons dans une grande surface alors que tu reste chez toi?
sais tu que tu profites de la retraite bien avant les autres?
alors parfois faut savoir la chance que l on as!
et pour info je travailles aussi a la regie ,mais au moins je sais reconnaitre les avantages que l on a!
et pour info moi meme en bossant ,apres 6 ans d anciennete je ne les ait pas les 2000e mois!
Réponse de le 25/10/2012 à 18:20 :
mon pauvre!!!!!!!nous 2000 pour 42 ans de cotisations effectivement nous sommes des "privilégiés" dans le privé !!!!!!!
Réponse de le 26/10/2012 à 15:13 :
@retraite ratp. Eh bien votre ignorance de la situation des francais en dit long sur la fracture de ce pays!
a écrit le 25/10/2012 à 15:50 :
Ras le bol de tous ses régimes spéciaux de retraite pour les grands planqués du système français. Le gouvernement nous parle sans arrêt de justice sociale. Nous en sommes restés au temps des Rois de France et les régimes spéciaux : SNCF-EDF-RATP-Inermittents du spectacle, sont les aristocrates et les grands privilégiés du royaume.
Réponse de le 25/10/2012 à 16:58 :
Quelle blague!! discutable pour les 3 premiers, mais alors les intermittents du spectacle = aristocrates... laissez-moi rire!!
a écrit le 25/10/2012 à 15:08 :
Faut pas se prendre la tête. Il n'y aura bientôt plus de fric pour payer toutes les retraites de tout les régimes. Donc les vieux retourneront bosser. Comme cela tout le monde sera content et il n'y aura plus de jaloux. Par contre il ne faudra pas venir pleurer par la suite.
a écrit le 25/10/2012 à 15:06 :
Calcul de la retraite :
Sur les 25 dernières années dans le privé. La SNCF sur les 6 dernières années avantage les cheminots...
Tout bonnement scandaleux ainsi va la république bananière des camarades de l'état.
a écrit le 25/10/2012 à 14:45 :
Il y a une petite erreur dans les rédactionnel du chapeau :Le régime de retraite de la SNCF coûtera 3,41 milliards d'euros à l'Etat en 2013. Le régime "nous coûtera" et non à l'Etat.
a écrit le 25/10/2012 à 14:03 :
et il font greve pour enmer.....ceux qui paye m THIBAULT est deja en retraite 50 ans ....
a écrit le 25/10/2012 à 13:01 :
Ce qui faut savoir, c'est au sortir de la deuxième guerre mondiale lorsque le régime général des retraite avait été mis en place, la SNCF n'a pas voulue être intégré dans ce système car c'était une entreprise riche. Aujourd'hui, il y a plus de retraité que de travailleur et depuis des années c'est l'état qui prend en charge 60% des retraites SNCF. Donc c'est nous qui payons leur régime plus que spécial (puisque normalement nous devrions ne pas payer)
a écrit le 25/10/2012 à 12:50 :
sarkozy a fait croire qu il a reforme les retraite des regime speciaux.
travaillant a la ratp je peux parler de ce qu il a fait pour nous!
on a pris deux ans de cotisation supplementaire. on part maintenant soit a 52 ans soit a 27 ans de cotisation au lieu de 50 ans ou 25 annees.soit en fait comme dans le privee qui est passe de 60 a 62 ans!
mais soit disant qu il nous faisait baisser les cotisation par des decotes.oui effectivement sur le papier mais en realite par derriere la ratp donc avec l accord de l etat a creer de nouvelles echelles et echelon de remuneration speciaux a 25 et 27 annees d ancienete qui n ont pour but ... que de compenser les eventuelles perte de salaire du aux decotes.....
donc apres faut pas s etonner que le cout a augmenter car il n a strictement rien fait en realite (hormis bien sur de mettre a tout le monde privee/publi/regime speciaux 2 annees supplementaire)
donc c etait bien du sarkozisme!beaucoup de parole ,de gesticulation pour derriere rien du tout!
Réponse de le 25/10/2012 à 16:10 :
Vous avez sérieusement l'audace de vous plaindre ? L'article vous explique que NOUS, contribuables payons VOS retraites alors même que nous cotisons dix ans de plus et qu'en raison d'une insuffistante durée de cotisation votre régime est déficitaire, et vous venez encore vous plaindre ?
Réponse de le 25/10/2012 à 16:43 :
mais je ne me plaint pas du tout!ou avez vous lu cela?
au contraire je denonce le coup mediatique de sarkozy qui au contraire n a strictement rien fait en faisant croire qu il avait reforme les regime speciaux et que la consequence de cela est que pour nous rien ne change hormis d avoir deux ans de plus a faire comme tout le monde!
il a pondu un systeme de decote en metant en parallele une compensation (creation de nouveau echelon) qui compensent 95% des pertes donc....
j apporte juste des elements de comprehension pour savoir pourquoi ca ne peu pas baisser et que la reforme des regime speciaux est une poudre aux yeux!
a écrit le 25/10/2012 à 12:19 :
La honte républicaine la mieux préservée et la plus protégée , honte à tous les politiciens de droite comme de gauche ... !
a écrit le 25/10/2012 à 12:00 :
Un travail pas du tout pénible, 6h de travail par jour et grève à répétition, accueil mal luné pour la clientèle, un niveau de retraite franchement pas mérité...
Toujours la République bananière des camarades...
Réponse de le 25/10/2012 à 17:28 :
RasLeBol : merci pour vôtre commentaire, et en plus de ça ils ont la sécurité de l'emploi, et il y en à 2 sur 10 qui ne sont pas syndiqué, mais les syndicats vont se charger de leur faire leur numéro de charme pour qu'ils se syndiquent.
Réponse de le 26/10/2012 à 16:13 :
@RasLeBol: je peux te faire entrer à la SNCF, on t'embauche direct, mais je doute que tu restes longtemps, car la réalité te ferai peur... Sa me rappel un agent qui a démissionner quand il a vu la réalité, et a eu l'audace de dire à la direction, qu'il voulait un bureau pour ce tourné les pouces, comme ce qu'on lui raconte sur TF1... on a bien rigoler ce jour-là...
@ pathinder : Vu que tu sembles sur de toi, et tu prêt à mettre 1 Centimes d?Euros pour chaque agent SNCF qui n?est pas syndiquer au-delà de tes chiffres ? Pour info, en moyenne les chiffres réel sont à 6% de syndiquer à la SNCF et le taux de gréviste et de moins d?un jour de grève par ans et par agent? (Oui la réalité n?est pas belle, c?est comme pour les histoires romantique, ça ne finit jamais mal pour que tout le monde aime le film ;)
a écrit le 25/10/2012 à 11:49 :
Encore plus de 3 milliards que le contribuable va devoir payer pour entretenir des cheminots partis à 55 ans à la retraite et qui passent leur temps à voyager avec leur famille pour un cout tellement minime que c'est honteux.
Réponse de le 25/10/2012 à 13:38 :

mais non 50 ANS pour les
Réponse de le 25/10/2012 à 14:03 :
Avec mon épouse qui est retraitée SNCF, nous sommes scandalisés de voir tous ces commentaires haineux à propos de fonctionnaires consciencieux, ayant le sens du service public et fier de leur entreprise. Les avantages "acquis", voyages gratuits et électricité à 10% font partie du salaire et de la retraite.
Réponse de le 25/10/2012 à 16:55 :
Ce que vous appelez "Les avantages acquis", ne sont acquis que pour vous les fonctionnaires et assimilés ce sont donc des privilèges et c'est nous qui les payons...
Réponse de le 25/10/2012 à 17:23 :
retraité EDF : tu seras un fonctionnaire comme ça tu auras au moins la sécurité de l'emploi, comme disait mon regretté père qui à finis sa carrière de fonctionnaire avec une rente de misère.
Réponse de le 25/10/2012 à 17:37 :
@ pathinder: il devait pas être à EDF, les retraites sont très correctes et avec la hausse de l'énergie on apprécie les tarifs préférentiels. Etant écolo, j'attends avec impatience la sortie de la Zoé électrique.
Réponse de le 25/10/2012 à 19:41 :
retraité EDF : non mais est-ce que je vous demande le montant de vôtre retraite, je n'ai pas ce culot, il était fonctionnaire et il était loin d'avoir tout les avantages que vous ayez, quand il est parti à la retraite il touchait 80 % de son salaire, donc pas de quoi fouettez un cheval, c'est pour ça que je n'ai jamais voulu entrer dans la fonction publique car la mentalité est trop étriqué et malsaine, vous vous plaignez tout le temps et vous avez des tas d'avantages, bon j'ai choisit le privé car je me sentais mieux dans la peau d'un ouvrier que d'un fonctionnaire, et le pire vous vous permettez de promouvoir un avantage supplémentaire que vous allez avoir en plus, fonctionnaire un jour, fonctionnaire tout jour, très peu pour moi, j'ai choisis là ou je suis et je m'assume pleinement mais je ne partage pas mon point de vu et ses avantages à tout les internautes, je me contente de ce que j'ai.
Réponse de le 25/10/2012 à 19:58 :
Retraité EDF : c'est quoi la Zoé électrique, en plus de payer un prix préférentielle grâce à vôtre retraite EDF vous voyagez à l'oeil vous avez bien raison demain faite paraître un communiqué de presse pour les avantages de vous et de vôtre dame, vraiment on vit une époque formidable, qu'est-ce que ça peut vous faire dans quel administration qu'il était mon regretté père.
Réponse de le 26/10/2012 à 7:42 :
ceux qui critiquent retraité edf auraient probablement été incapables d'assumer le niveau de responsabilité et la charge de travail de retraité edf.ces commentaires sont bien français:envie et jalousie par rapport a celui qui mouille sa chemise!
Réponse de le 26/10/2012 à 10:59 :
retraité cgt, non vous êtes trompez par vôtre phrase "a celui qui mouille sa chemise" à la cgt le terme le plus exacte "allez viens boire un coup à la maison, il y à du vin et du saucisson" les commentaires que vous dites n'ont que pour but, c'est que les retraités EDF/GDF et SNCF ne devrait pas se plaindre de leur train de vie, ces fonctionnaires ont le droit de s'exprimer sur un article, mais ils ont trop tendance à mettre en avant leurs acquis et après ils mettent un bref avis sur le commentaire.
a écrit le 25/10/2012 à 11:44 :
Aucun de membres de l'oligarchie politique n'aura le courage de réformer en profondeur.
Résultat : la faillite et les troubles qui vont avec dans une dizaine d'années.
Il n'y a plus aucun moyen d'y échapper.
Réponse de le 25/10/2012 à 14:20 :
c'est malheureusement également mon point de vue : il faudrait bcp de courage et de lucidité pour réformer ces aberrations, mais les politiques en manquent et, accessoirement, ils ne sont pas aidés par les électeurs qui cautionnent assez souvent ce genre d'aberrations et/ou par la presse qui soutient souvent ces grévistes.
a écrit le 25/10/2012 à 11:36 :
La Constitution est foulée aux pieds puisque la continuité de l'Etat n'est pas assurée par la fonction publique. Ils disent qu'ils font un service minimum, mais c'est faux. En démocratie l'administration obéit à la société civile...
Réponse de le 25/10/2012 à 16:40 :
Allons plus loin, Article 1 de la declaration des droits:
« Tous les Hommes naissent libres et égaux en droit. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l utilités commune » Des lors ces régimes spéciaux et autre avantage n étant fondé sur aucune utilité commune, pire étant source d?inégalité et de sur-cout social elle sont donc par le fait anti-constitutionnelles, nous citoyens et contribuables serions en droit de réclamer leur remboursement par tous ces agent publics et para-publics !
a écrit le 25/10/2012 à 11:36 :
Le pinochio de service nous avait promis de casser les régimes spéciaux; Comme pout le reste, c'était du vent. A quand, une droite vraiment responsable ?
a écrit le 25/10/2012 à 11:26 :
A quoi sert de donner la retraite à 50 ans aux agents SNCF, puisqu'au lendemain de leur retraite ils prennent un autre travail?.
Réponse de le 02/04/2013 à 9:58 :
Tout à fait exact! Je travaillais dans une filiale SNCF/RATP, avec un statut privé, et je confirme. Ces messieurs ont la retraite à 55 ans pour soit disant pénibilité, ou même avant pour ceux de la RATP qui bénéficient du tableau "B" par exemple ; et (certains) viennent cumuler emploi/retraite dans les filiales de ces deux entreprises, ou les entreprises privé de ce secteur d'activité, et c'est pas gratos : le Jackpot assuré!!........
a écrit le 25/10/2012 à 11:20 :
Pendant ce temps, moi, petit entrepreneur, n'aurais probablement pas de retraite..... mais je cotise !!!!
a écrit le 25/10/2012 à 11:10 :
Le refus de réformer la fonction publique est certainement une des raisons de la perte des élections par le prédécesseur de l'actuel président. On s'entend dire que la SNCF est une entreprise sans comptes ce que le gouvernement doit justifier, de plus, elle coûte chaque année la bagatelle de 20 milliards à la société ce qui doit aussi se justifier. Ne parlons pas des avantages catégoriels indus. C'est l'économie Air France, ce qui ne marche pas est pris pour modèle, une aberration sur la Terre le régime français. Et même plus, le système éducatif fabrique des illétrés, mais alors à quoi il sert?
a écrit le 25/10/2012 à 11:07 :
pas du tout..... les grèves se sont arrêtées du jour au lendemain, sans que l'on sache exactement pourquoi, et on a vu Barnard thibault presque embrasser NS sur la bouche... beaucoup de non dit dans cet accord......
a écrit le 25/10/2012 à 11:07 :
Supprimez donc tout ces regimes... Retraites a point pour tous le monde!!!
a écrit le 25/10/2012 à 11:00 :
Ils font grève sans doute pour la retraite à 45 ans !
Réponse de le 25/10/2012 à 14:28 :
Ils en seraient capables, en effet ... La seule chose qui pourrait presque me faire sourire (jaune), c'est que je suis convaincu que in fine, une bonne partie d'entre eux ne touchera pas ces avantages mirobolants qu'ils ont extorqué (via leurs grèves "prises d'otage") aux autres français ! En effet, grâce aux innombrables abus de ce genre, on est à peu près assurée de la faillite à terme de l'Etat, et donc du non-paiment de ces "avantages". Pour autant, c'est une triste et maigre consolation, car que de casse aurons nous tous à subir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :