"Les médecins ne sont pas des pigeons " : les blouses blanches en colère

 |   |  583  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Une grève illimitée des chirurgiens libéraux dans les cliniques, doublée d'un mouvement d'internes dans les hôpitaux publics: les blouses blanches ont décidé à partir de lundi d'exprimer leur colère face à un gouvernement qui, selon eux, les stigmatise.

Médecins en colère. L'accord d'encadrement des dépassements d'honoraires médicaux, signé le 25 octobre sous la pression de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, et jugé trop contraignant par les protestataires, cristallise le mécontentement. Mais au-delà, la profession exprime, de plus en plus sur les réseaux sociaux, sa crainte de voir disparaître la médecine libérale. Au-delà de la question des dépassements, la colère des médecins libéraux contre le gouvernement s'est répandue sur Facebook, sur le thème "les médecins ne sont pas des pigeons".

La grève des chirurgiens libéraux, à l'initiative du syndicat Le Bloc, majoritaire chez les spécialistes de bloc opératoire, va concerner 70% des cliniques privées de France, soit environ 700 établissements selon la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP).  "Et ça augmente d'heure en heure", assurait-on vendredi. Les chirurgiens ont prévu de manifester mercredi.

Les interventions prévues ont pour la plupart été repoussées. Pour les urgences, certains patients pourraient être dirigés vers les hôpitaux publics. A l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP, 37 établissements), on a indiqué que "certains services ont prévu de déprogrammer des activités, notamment des interventions chirurgicales" mais que les urgence seront assurées au besoin par la réquisition de médecins. Les hôpitaux seront aussi affectés par une grève des internes en médecine déclenchée le même jour.

A l'appel du syndicat des internes Isnih et de celui des chefs de cliniques Inscca, ces futurs médecins ont choisi d'organiser leur propre mouvement, indépendamment de leur aînés et sur leurs propres mots d'ordre.

Attachés aux dépassements d'honoraires, les internes insistent aussi sur la détérioration de leurs conditions de travail. Ils défileront lundi de la gare Montparnasse au ministère de la Santé (7e).

Le Bloc, à la pointe du mouvement, a rejeté l'accord signé par les trois premiers syndicats de médecins libéraux, généralistes et spécialistes (CSMF, SML, MG France).

Selon lui, cet accord "ne correspond pas aux spécificités" des activités des chirurgiens, anesthésistes ou obstétriciens. Il réclame un avenant spécifique à ces professions, instaurant un plafond de dépassements plus élevé.

Le syndicat s'est dit cependant disponible à d'éventuelles discussions avec le ministère au cours du week-end. Mme Touraine a répété vendredi que sa porte était, de son côté, "toujours ouverte".

Au total, 28 syndicats et organisations professionnelles de médecins participent au mouvement, selon les organisateurs.

 Pour fédérer le mouvement, une association a été créée, l'Union française de la médecine libre (UFML), présidée par un généraliste de Haute-Garonne, le Dr Jérôme Marty de Fronton.

"Le mouvement est immense (...) Cette profession (fait face à un) manque de respect mais ça été amplifié par notre ministre qui a oublié que sa fonction est de protéger la profession dont elle a la charge et de ne pas être méprisante vis-à-vis d'elle", insiste le Dr Marty de Fronton.

Soucieuse de ne pas se laisser déborder, la CSMF, premier syndicat libéral, a affirmé vendredi soir qu'"il appartient à tout syndicat responsable de travailler aux solutions plutôt que de développer les réflexes corporatistes qui compromettent notre crédibilité et marginalisent notre profession", égratignant les "cartels improvisés sur le net".

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2013 à 20:59 :
Pfff! France jalouse, France d'assistés touts ces commentaires rageux envers cette proffession! Que de jalousie, alors oui vous protestez sur le médecin qui a trois porshes et trois résidence secondaire ( c'est marrant a croire qu'ils ont exactement tous les mêmes idées) et sur le fait qu'ils gagnent de l'arg.. L'arge... !! L'argent !!! Ouf c'est dur de le dire en France! Mais pourquoi ça ?? Est ce parceque vous n'en gagnez pas assez ? Ou consultations a 23 euros chez le généraliste conventionné (esclave) trop cher pour vous (= toujours pas assez d'argent)? Donc on en revient au même point vous êtes jaloux car vous ne gagnez pas autant ! Certes c'est un sentiments partage par beaucoup ! Mais les enfants pour garder un pays compétitif et donner au gens l'envie d'avancée il fait qu'il y ai une récompense au boulot ! Alors certes nos études sont payées par l'état blabla ... Et vous les votre ? Trois ans de comptabilités a 3000 e (en étant large) étude de mass ou socio en fac ou autre ... Vous les avez payez combien vos études hein ??? Des mille et des cent, j'en doute fort ... Alors oui on nous paie le droit d'aller en cours, mais les bouquin et autres nécessites entourant les études, le travail acharne ?? Qui paie pour ça ?? A part l'étudiant lui même sur sont bureau 6 années (au minimum durant) et ensuite les innombrables gardes et astreinte et heure de stage ? En tant qu'externe on est 5 heures tout les matin a l'hôpital (moi en ce moment) pour 100 euro par mois... Et oui renseignez vous chers mrs et Mme jaloux ... Alors on va me dire " tes pas content change de voie, laisse ta place salopa*d, et bein vous savez quoi : non ! Non je ne laisserai pas ma place a des incapable jaloux sans aucun sens du mérite car j'aime ce que je fait et que j ai reussi un putin de concours a 10%(aller le passer si vius voulez tellement notre place, on en parlera apres, et jai aucun doite sur le fait que parmis tout les commentateurs haineux envers la proffession certains ont du se casser les dents sur le concours) et vu les condition de travail et les salaire des médecins actuel (et attention je vais vous en boucher un coin) je ne fait pas ça pour devenir riche comme crésus, car a mon sens et vu le nombre incalculable d'horaire passer a bûcher a courir pour des patient souvent qui nous manques de respect, je pense qu'on devrait gagner 10 fois plus cela n'engage que moi ! Cela dis vous qui aimiez que tout soit régulé tel du papier musique et un paiement horaire, payez les médecin au six qui est finalement le salaire minimal d'insertion... On verra si ils gagnent plus ou moins qu'actuellement (indice : moi ça me ferait beaucoup plaisir)! Enfin bref restez haineux et j'espère que le jour on vous tomberez vraiment malade vous irez dire en face au médecin qui viendra vous soigner (4 euro de l'heure) tout ce que vous pensez au fond de votre incommensurable esprit de déduction dénué de toute subjectivité et autre jalousie bien sur, histoire d'améliorer le pronostic de votre maladie... Après tout peut être qu'il se sentira coupable et ne vous soignera que mieux ... A bonne entendeur, salut
Réponse de le 10/11/2013 à 21:27 :
Excusez mes fautes d'orthographe et autres non sens, c'est terrible de rediger sur un smartphone (cher car je gagne du fric en passant et ouai !!)
a écrit le 12/11/2012 à 23:54 :
Ignorance affligeante du sujet! S' il y a des assistés dans la société Française, on n'y trouve pas beaucoup de médecins. Et toujours ce parti pris comme quoi nous méprisons les autres! Vous apprendrez que la première qualité pour soigner son prochain est de manifester un minimum d'empathie.
a écrit le 12/11/2012 à 20:18 :
nous ne devons pas vivre dans le même monde que ces gens là ils passent un patients toutes les 5 ou 10 minutes par mois. c'est honteux que les médecins gagnent autant sur notre dos ceux sont des assistés depuis le début de leur études, s'il ne sont pas contant qu'ils laissent leur place comme notre patron nous dit quand on fait grève. en plus ce sont ces même médecin qui ne supportent pas que le petit personnel hospitalier fasse grave alors que eux gagnent une misère
Réponse de le 17/11/2012 à 17:23 :
Débile profond , vous feriez mieu de consulter au lieu de critiquer le travail de ces respectueuses personnes . Comment juger sur le simple fait que les etudes ne coûte rien ? Et l'investissement personnel que cela inflige , on en parle ? La quantité de travail ? Ces longues études sont très dur , et le metier aussi . Il est regrettable que les francais oublient l'importance de ces hommes , et ce qu'ils portent sur leurs dos !
a écrit le 12/11/2012 à 0:24 :
Il est regrettable de lire ces commentaires. Je vous invite à aller lire l'avenant N°8 qui est proposé. Un avenant qui remet en cause la liberté d'installation, un avenant qui projette de diminuer progressivement la rémunération des médecins libéraux, un avenant qui va rendre obligatoire les mutuelles pour tous les français afin de compenser le désengagement de l'état. Sans parler d'un texte qui est actuellement en lecture au Sénat pour imposer aux médecins libéraux d'effectuer un certain nombre d'heures dans les déserts médicaux. On se croirait à la plus belle époque de l'URSS. Alors "logique", vous qui semblez mépriser les médecins, trouvez-moi une profession à qui l'on demandera toujours autant, toujours plus avec comme contre-partie de baisser leur rémunération? Il est peut-être temps de se rendre compte que le père Noel n'existe plus. Il est peut-être temps d'ouvrir les yeux et de se rendre compte que si la santé n'a pas de prix, elle a un coût. Ce coût pour le médecin libéral, c'est celui de l'excellence, de son engagement personnel et financier ( et oui, on fait des prêts bancaires pour financer son installation et on a aussi des salariés). Et quoiqu'on puisse en dire, nous les médecins libéraux, ne sommes pas avares de notre temps; au détriment bien souvent de notre vie familiale. Combien de confrères consultent tard le soir? Ah, c'est bien pratique de pouvoir voir un spécialiste à 19h00 ou le samedi matin! 23 ? la consultation du spécialiste secteur 1. C'est un peu cher!!! Non! Non monsieur. C'est tout simplement du low-cost. Certains de nos collègues ont la possibilté de se faire rémunérer à une juste valeur et bien je dirai que c'est tout simplement bien. Nous avons votre santé entre nos mains et quoiqu'en disent les gens, notre travail nous l'aimons et nous le faisons conscienceusement. Alors oui, nous méritons d'être rémunérés à notre juste valeur et certainement pas d'être considérés comme des enfants gâtés pour les abus d'une minorité. Vous dites que le contribuable a payé nos études, je ne pense pas que la majorité des étudiants en médecine de France ait été des boursiers. C'est par ailleurs un faux procès car il n'y a en France qu'une seule voie d'accés aux études de médecine c'est la faculté. Enfin, monsieur logique, voler le patient comme vous dites, ça serait de ne pas faire ce à quoi l'on s'est engagé .Cest à dire le soigner. Vous me faites rire dans les images que vous projetez de nous. Franchement, vous avez côtoyé et dirigé le milieu médical...c'était dans "Nip/tuk".Alors...circulez, vraiment il n'y a rien à voir....Et enfin, comment expliquez-vous qu'un si grand nombre de nos concitoyens vienne se faire soigner dans le privé et accepte de payer si les soins n'étaient pas à la hauteur de leurs attentes.
Réponse de le 12/11/2012 à 1:07 :
Courage les doc, on est avec vous
Réponse de le 12/11/2012 à 8:04 :
Vous voulez une autre profession à qui l on demande toujours plus? Les pharmaciens... De plus, oui je vous confirme que l'Etat a payé vos études, car la Fac est quasiment gratuite pour les Etudiants en comparaison de son coût reel pour l etat. Mais cela ne doit pas entrer en ligne de compte puisque l'Internat (entre autre) donne l'occasion aux Medecins de rembourser cela... Plusieurs fois...
Une question me vient à l'esprit toutefois: pourquoi ne pas changer de metier si vous n'êtes pas satisfait de votre traitement? nous sommes dans un pays libre et personne ne vous oblige a pratiquer..

Réponse de le 12/11/2012 à 11:57 :
A ces docs imbus et orgueilleux:
- vous avez fait des études à nos frais,
- vous pensez être les meilleurs, voire les sauveurs de l'humanité
- vous voulez le beurre et l'argent du beurre, continuer à profiter de la sécu, mais être totalement libre
Dans ce cas, soyez "libéral à fond" : que les médecins qui veulent dépasser les 150% de dépassement, sortent de la convention avec la sécu. On verra bien si vos "chers clients" vous suivent et se cotisent pour votre nouvelle Porsche ou votre 3è résidence secondaire ou vos parts dans votre clinique.
a écrit le 11/11/2012 à 23:48 :
Vous voulez une bonne source d'économie dans la santé ? (mon épouse est généraliste)... Il arrive qu'elle demande à une société d'ambulances UN TAXI pour x ou y raisons JUSTIFIEES.... (mamie qui ne peut pas se déplacer bla bla bla).... SAUF QUE........ les sociétés d'ambulances la plupart du temps envoient une AMBULANCE pour facturer cette dite ambulance là où un taxi suffirait amplement..... (regarder ce que coûtent les transports....) c'est des centaines de millions d'euros en france... le filon est hyper connu....
Réponse de le 13/11/2012 à 23:41 :
Dois je comprendre qu'il y aurait des filous parmis les professions de santé ? Et en plus un filon super connu..
a écrit le 11/11/2012 à 18:46 :
Trop c'est trop !
Quand on voit les tarifs exorbitants pratiqués par les privés , avec pleins de soins très inutiles pour payer plus je le vois pour moi , pour mes proches ...c'est se foutre de la gueule du client en appuyant là où çà fait mal , sa santé en otage ...la bourse ou la vie ...encore un peu on y est et ils en réclament encore plus . Se rappellent t'ils qu'ils ont prêté serment , qu'ils se sont engager à soigner et non à voler un patient qui ne demande que des soins et non à voir sa bourses curée . Oui ils ont fait des études et le contribuable les a payé pour eux , c'est tout le retour qu'ils ont ? Oui il y a des membres qui ne gagnent pas leur vie ,....mais tout travail mérite salaire sans plus , médical ou non . C'est la crise , beaucoup de gens au chômage , sans revenu , qui ne peuvent plus se payer les soins et ils en demandent plus ...ils sont fous , ils ont vu qui ils étaient et dans quel monde ils vivaient actuellement . Il y en a beaucoup à bac plus 5 ou 8 et bien plus qui ne demanderaient qu'à travailler à hauteur d'un smic , et ils n'ont rien , un peu de correction messieurs où vous serez remplacés , d'une façon où d'une autre , ne serait ce que par la pénurie de clients , regardez autour de vous bon sang et les 10 années à venir seront pires , vous le savez bien ! Alors les moyens matériels d'exercer vos compétences , une rémunération à hauteur , verrouillée entre 2 et 5 fois le smic au départ , c'est la crise , si vous n'êtes pas d'accord , on ira ailleurs y compris géographiquement et là vous aurez tué la poule aux oeufs d'or , et on verra quand les gens auront les moyens de se faire soigner , c'est pas pour demain . Bien sûr il va falloir oublier un certain train de vie que vous connaissez bien , voiture maison sorties vacances petites amies et tant d'autre pour beaucoup avec l'orgueil des idiots qui se font foutres d'eux , et forcément çà coûtent bien au-delà d'un smic , alors pleurez , mais vos clients ne sont ni des pigeons idiots prêts à se faire dévorer par des rapaces toujours plus affamés , ni des enchaînés à vous et je sais ce que j'avance , la France est petite et les transports rapides vers l'extérieur . A bon entendeur ...tout a une fin , même les paradis dorés , surtout en temps de crise . J'ai côtoyé et dirigé ce milieu , j'ai tout entendu d'eux en confidence . Alors oui , très peu tirent la langue comme nous et travaillent comme quatre , mais les autres , je ris de leur bêtises quand ils se plaignent !!!!!i et dire que beaucoup n'en savent rien encore , mais l'information circule très vite , nous sommes au 21 ème siècle .
Réponse de le 12/11/2012 à 0:55 :
Allez à l'étranger et vous reviendrez vite la queue basse, soyez en sûr, la médecine française est le fleuron de la médecine européenne. Britanniques, espagnols, italiens viennent se faire opérer ici. Alors ne crachez pas sur le système et ses acteurs; vos commentaires sont à vomir...Donc pas les même chances pour tous les européens, en revanche l'ensemble des médecins européens est beaucoup mieux payé qu'en France. Cherchez l'erreur. Voilà pourquoi le secteur 2 existe, parce que les actes médicaux n'ont pas été revalorisés depuis 20 ans en France, et que au tarif sécu le médecin travaile parfois gratuitement. Rien n'oblige un patient à aller voir un médecin en secteur 2. Il y a aura toujours l'hôpital qui n'est pas une médecine bradée. Et que dites vous des millliards de bénéfices engrangés par les mutuelles? Qui sponsorisent le Vendée Globes avec l'argent des malades par exemple? Pour 420 euros de cotisation mutuelle annuelle seule 20E correspond au remboursement du secteur 2. Tout le reste tombe dans la poche des mutuelles, et là en revanche c'est la grande opacité...Tiens, tiens...J'ai relu le serment d'Hippocrate. Et je ne me souviens pas avoir lu dedans: Je ferai cadeau de mes honoraires et de mon travail aux mutuelles et engraisserai leurs dirigeants et leur administration". A bon entendeur. Si on demande à la majorité des gens (comme vous) combien il aimeraient payer le coiffeur ils répondraient: gratuit
Réponse de le 12/11/2012 à 1:14 :
Ben vas-y Einstein te faire soigner ailleurs, et tu verras qu'on est les moins cher. Etats unis 7 fois plus, Angleterre 4 fois plus, Suisse 2 fois plus, même en Espagne c'est plus cher. Discours de prolétaire feignant tirant toujours les autres vers le bas. Les Bac +8 qui n'ont pas de boulots avaient qu'a choisir une filière formatrice et non pas histoire de l'art ou autre connerie philosophique. J'ai bossé au MacDo pour payer mes études soit disant gratuite, sauf que c'est pas toi qui a payé mon loyer, mes bouquins. Désolé mais nous on fait un travail qui mérite un salaire, et d'ailleurs je suis pas désolé, j'ai bien envie de te dire que je t'*mm*rde. Tu sais quoi, si on payait les internes au SMIC horaire leurs 70h par semaine, l'hôpital fermerait boutique. Alors avant de l'ouvrir et d'employer des mots plus gros que toi, réfléchis. un interne est payé en première année environ 1300 euros pour environ 280h par mois (70h/semaine) soit 4.6 euros de l'heure, soit 2 fois moins que le SMIC. Un peu de respect pour ceux qui te sauveront sans doute la vie un jour.
Réponse de le 12/11/2012 à 3:34 :
Completement daccord, reflechit un peu l'ami avant de dire des anneries plus grosses que toi!
Tu etais surement en vacances quand je revisais mes partiels, ou a savourer du foie gras en famille quand je suturais des gens a 1h du mat pendant le reveillon!
En France, le secteur de la sante n est plus du tout considere et le respect se perd!
Allez voir ailleur dans le monde voir comment ca marche et vous comprendrez tres vite la chance que vous avez que ce soit en medecine G, specialisee, dentisterie, kinesitherapie...
On ne comprend la valeur d une chose qu une fois qu on la perdu...
Meditez bien car je vous envoie ce message du Vietnam ou j ai ete faire un tour a l'hopital juste pour voir! Pas top...
Réponse de le 13/11/2012 à 1:10 :
Pour "logique"
Raisonnement "petit et bas" pour mériter une quelconque réponse
A bon entendeur : Salut.....
Réponse de le 13/11/2012 à 7:28 :
J'approuve totalement vos commentaires, celui du "patient". Marre d'être considéré comme un "client".
Réponse de le 13/11/2012 à 23:24 :
Si c'est mieux à l'étranger, allez y.
Pourquoi des médecins roumains en France ? Des kinésithérapeute belges en France ? Des infirmeries espagnoles en France Si c'est mieux chez eux ?
Réponse de le 14/11/2012 à 0:15 :
Vous prenez pour exemple infirmière et kinésithérapeute, ce qui n'est pas le propos. Pour les Roumains je vous invite à lire ceci http://www.ariegenews.com/news-41204.html pour résumer ils gagnent 400-500 euros par mois dans leur pays, voient la france comme un Eldorado mais pour citer l'article "Une fois sur place, l?exercice de la médecine dans un pays différent et en territoire rural est une autre paire de manche, «80% de ces praticiens des professions libérales sont en situation d?échec"
Puis vous citez des pays économiquement pas comparable, alors que je compare notre pays à ses économies voisines (Angleterre, Suisse, Allemagne c'est 3 fois plus au fait) ce n'est pas bien l'escroquerie intellectuelle. Vous travailleriez vous pour le smic roumain ??
a écrit le 11/11/2012 à 16:41 :
ces médecins ne font que recevoir le boomerang car ils ont été privilégiés par Nicolas Sarkosy durant les 5 dernières années ! Médecine libérale ? NON, ce sont des fonctionnaires de la Sécurité Sociale qui profitent de l'argent public puis qui dépassent les tarifs pour s'enrichir !
Réponse de le 12/11/2012 à 0:15 :
1) les médecins ne sont pas des "fonctionnaires " : en moyenne 70h/semaine et pas 35, pas de congés payés , pas d'indemnité en cas d'arrêt de travail , retraite très faible en regard des cotisations , retraite à 67 voire 70 ans. Responsabilité directe civile , pénale et financière .
2) nous ne demandons pas une "augmentation" : nous demande que nos revenus ne soient pas divisés brutalement par 2 ou 3 , ou pour certains d'entre nous à ne pas se retrouver en faillite. Pour beaucoup les "dépassements d'honoraires" correspondent à leurs revenus. Ce qui est remboursé par la sécu couvre à peine les charges ( secrétaire , cabinet...)
3) diviser par 2 les revenus des médecins ne rendra pas du pouvoir d'achat aux Français. Les mutuelles ont déjà prévu d'augmenter les cotisations !
4) Il n'y a pas de problème d'accès aux soins en France. Même un étranger sans papier peut bénéficier des meilleurs soins dans des délais tout à fait raisonnables en France sans aucun frais en public.... et même en privé ! La France est probablement le seul pays au Monde où c'est possible.
5) Les médecins participent déjà à l'effort contre la crise , au quotidien , en adaptant leurs honoraires en fonction des patients.
6) Nous ne partons pas travailler ailleurs en Europe parce que nous aimons notre pays . Si quelqu'un doit partir de ce pays , ce sont les patrons des mutuelles qui doivent se choisir une résidence en Suisse pour préserver leurs bénéfices et leurs salaires exorbitants, prélevés sur les cotisations des adhérents sans tact ni mesure.

Alors s'il vous plait, informez vous avant de cracher gratuitement sur le corps médical.
Réponse de le 13/11/2012 à 23:39 :
1) les médecins vivent grâce à la sécu
2) vos revenus ne seront pas divisés par eux ou trois. Votre mouvement vise à obtenir une augmentation. Ne nous prenez pas pour des imbéciles.
3) diminuer les honoraires remet de diminuer les charges sociales et de rendre nos entreprises plus compétitives.
4) il y a bien des problèmes d'accès aux soins pour 15% de la population pour raisons financières (source drees) y compris pour les bénéfices de la cmu. Lesquels se voient souvent refoulés par les médecins lors des prises de rendez vous ( cf testing fait par des associations de doits de l'homme )
5) j'ai pas vu de médecin proposer des tarifs moindres en fonction des patients. Il appliquent le tarif sécu. Quelques dentistes adaptent le prix des couronnes en fonction des capacités financières de leur patients. Pour les autres ils adaptent leur tarif avec le plafond de la mutuelle de leur patient. Je n'appelle pas cela participer à l effort contre la crise mais exploiter au maximum les mutuelles ( donc les patients )
6) j'aime vous voir demander du tact et de la mesure aux autres..ou l'art d'inverser les sujets....
a écrit le 11/11/2012 à 11:47 :
Finalement, plombier rapporte plus et est moins dangereux, question assurance ! Il est parfois plus difficile de discuter le prix devant un plombier qu'un toubib qui comprendra votre situation financière !
Réponse de le 13/11/2012 à 0:43 :
Et pourquoi un plombier ne devrait-il pas prétendre à de hautes rémunérations telles qu'elles sont évoquées pour les docteurs ? Une installation sanitaire complète demande un savoir faire irréprochable. C'est mieux pour la villa, de la tuyauterie de qualité.
Réponse de le 13/11/2012 à 12:49 :
Parce que le plombier est à bac moins 4. Et qu'il gère de la tuyauterie. Pas des vies humaines. Il est délirant qu'un système rémunère mieux le moindre effort et le moindre risque. Les généralistes sont en moyenne juste à 2000E/mois. Je ne connais pas de plombier ni de coiffeur qui gagne si peu...C'est étonnant qu'en revanche les bénéfices monstrueux des mutuelles ne vous afssent pas grincer des dents puisque la jalousie sociale est votre moteur à penser...la jalousie est un vilain défaut. Et se réjouir des malheurs des autres...aussi! à méditer
Réponse de le 13/11/2012 à 23:47 :
Les revenus des généralistes sont de 80 000 euros par an, nets de charges. ( source : impôts )
Que vous diminuiez à ce point le revenu moyen démontre bien à quel point vous sentez que sans cea votre combat n'est pas defendable.
a écrit le 11/11/2012 à 9:41 :
Parlons par le concret... Je me suis fait enlever 2 "baso" (sorte de cancers de la peau) par un chirurgien esthètique (puisque cela fait aussi partie de son métier).
1 personne pour m'accueillir dans la chambre
1 personne pour refaire le lit et nettoyer la chambre quand je serais partie
1 anesthésiste
1 anapat pour étudier le baso et voir s'il est bien enlevé
1 chirurgien
1 infirmier
1 brancardier
1 aprés midi passée à la clinique
1 collation (pour voir si on ne vomit pas à cause de l'anesthésie)..

Je crois que c'est tout.... remboursé par la sécu de façon royale... par la somme de 124 EUROS !!!!!!!!

Mon plombier vient de me demander 130 euros pour l'entretien annuel de ma chaudière...

ALORS FAISONS LA CHASSE AUX FRAUDEURS ET ILS Y AURA DES SOUS POUR NOUS !!!!!!!!!!!
Réponse de le 11/11/2012 à 9:49 :
J'ai oublié aussi la personne qui m'a accueilli et créé mon dossier..... Donc 124 - une collation - 1 après midi d'hospitalisation - TOUT LE MATOS NECESSAIRE A MON OPERATION = euh.......... le tout divisé par 8 !
Réponse de le 11/11/2012 à 16:30 :
En externe, dans son cabinet, vous auriez été bien soigné et le chirurgien bien payé......
Réponse de le 11/11/2012 à 23:45 :
Coco : impossible c'était malgré tout de la chirurgie lourde.....
a écrit le 11/11/2012 à 9:40 :
La ponction des professions libérales atteint 85,6% des revenus . Les dépassements ont tentes de compenser l'absence d'evaluation des tarifs et le désengagement des mutuelles. Faites une réelle enquête sur l'argent cache des mutuelles et sur les grands intérêts de grands financiers a réaliser une sorte de" grande distribution " de la médecine . Ne croyez pas que l'argent sera absent de la motivation des politiques a favoriser cette mutation, la France étant un état bananier depuis longtemps. Ne croyez pas non plus que la qualité des soins perdurera, ou alors vous pensez au Mc Do manger comme dans un restaurant étoile Michelin...Et n'oubliez pas: chirurgie c'est facile, il faut juste travailler beaucoup, mais vraiment beaucoup, et pas simplement qqs années. Il faut aimer son métier et ses patients pour leur consacrer toute son énergie, accepter des responsabilités d'un autre temps ( a notre époque personne n'est plus responsable de rien ). Mais si le meilleur n'est plus financable, le meilleur choix n'est il pas d'arrêter et de conseiller aussi aux jeunes de ne pas faire médecine, ...ou de le faire ailleurs ?? Bonne Annee et bonne santé...peut etre
Réponse de le 13/11/2012 à 23:54 :
Revenus net moyen d'un chirurgien : 130 000 euros par an
a écrit le 11/11/2012 à 0:22 :
combien gagne, en moyenne, un chirurgien libéral ?? un anesthésiste libéral ?? un obstétricien libéral ?? combien leurs études ont elles couté à la société ??
je pense qu'il faudrait déja commencer par là avant d'écouter les arguments des 2 cotés, les francais n'ont pas un QI d'huitre et sont capables de se faire leur propre opinion....
Réponse de le 11/11/2012 à 0:33 :
13 ans d'etudes a travailler au bloc 60h par semaine pour un salaire horaire inferieur au smic. Normal de gagner un peu plus qu'un ouvrier apres ca, non?
Réponse de le 11/11/2012 à 2:17 :
On parle des praticiens libéraux, pas des internes ou des médecins étrangers exploités dans les CHU. Je doute qu'un chirurgien libéraux gagne le SMIC. Notez, je n'ai rien contre le fait qu'ils gagnent de l'argent sauf que l'argument du "on gagne pas d'argent!" Faut arrêter ! Des quasi fonctionnaires avec les avantages des professions libérales, j'en connais peu.
Réponse de le 11/11/2012 à 9:51 :
Vous vous trompez de combat : Les différents gouvernements (droite et gauche) on pris la décision pour combler le trou de la sécu de mettre a contribution les mutuelles, tout en les taxant. Les mutuelles ont en échange demandé aux gouvernants de tuer la médecine libérale.ins ont trouvé un compromis. Demain votre médecin sera salarié et subordonné a l'établissement public ou privé qui l'emploie. Il n'aura plus le libre choix des techniques pour vous soigner, il n'y aura plus ces fameux dépassements honnis qui lui permettent d'acheter des matériels et appareils non fournis par la securite sociale car non ou mal remboursés. Il devra appliquer les techniques les moins chères appliquées dans les cliniques affiliée a votre mutuelle, et utiliser les médicaments les moins couteux. Demain votre rendez vous pour un scanner urgent sera de trois semaines, comme en Angleterre, votre opération pour une prothèse de hanche sera dans un an comme au Canada, et vous n'aurez plus le choix du chirurgien ni de la clinique. Les mutuelles collectent 28 M d'euros par an, en dépensent 8 M frais de publicité et sponsoring (voir Vendée Globe) ont des frais de fonctionnement de plus de 10% (alors que la sécu c'est 6%) et remboursent seulement 2,5 M de dépassement dont (0,56 M pour la chirurgie). Ou va le reste ? Souvenons nous de la MNEF et du financement de partis politiques. Cherchez ou est le réel problème.
Réponse de le 11/11/2012 à 10:23 :
Les mutuelles se gavent,il serait préférable de cotiser 2 à 3% de plus à la Sécu pour un bon remboursement,mais l'Etat ne toucherait RIEN. exemple le régime Alsace-Moselle. pour 1.5% de plus on est remborsé à 90% et hopital gratuit. qui dit mieux.
a écrit le 10/11/2012 à 22:16 :
c'est marrant tous ces gens de divers horizons qui ne sont pas contents...
Réponse de le 10/11/2012 à 22:18 :
Ça leur fait au moins un point commun!
a écrit le 10/11/2012 à 20:59 :
Ben oui, et pis faut changer le Q7 aussi!!
Réponse de le 10/11/2012 à 23:45 :
Dit il, hautain de son Iphone
a écrit le 10/11/2012 à 19:37 :
Les blouses blanches en colère, elles sont plutôt rouges pour les chir .
a écrit le 10/11/2012 à 19:18 :
Je respecte le médecin, quand il parle à son patient. Je ne le respecte plus, quand il parle à son client .
Réponse de le 11/11/2012 à 10:38 :
Quand je suis à mon cabinet de consultation ou au bloc opératoire ,je suis toujours avec "mon patient" et c'est pour cela que j'aime ce que je fait...
Mais quand je n'ai plus mon patient en face et que je me retrouve devant mesRond point de reignac prendre barbe zieux
400 m puis à gche vers montchaude
1km traverser en face
Puis la basse valsiere à 1,5km sur la gche
0545789216
obligations "de paperasserie " des caisses et mes obligations de gérant de " micro entreprise " avec tout ce qui permet de faire vivre et mener à bien cette micro entreprise ... Je suis respectable ou non ?
Malheureusement , le fonctionnement de notre activité nous oblige à devenir comme tout le monde et croyez moi ,nous somme nombreux à le regretter
Merci de ne pas top " tirer sur l'ambulance "
a écrit le 10/11/2012 à 19:18 :
Etant du métier je puis vous dire que la "grève" des chirurgiens libéraux sera comme d'habitude une vaste plaisanterie .Comme chaque opéreation ramène du fric ,les blocs vont tourner comme d'habitude. Quelques caciques vont attirer ( communication bien organisée ) les caméras des chaines de télévision ( dont la plus grande partie sont de mèche avec les interêts de la médecine libérale ).
Les opérations seront décalées de 24 à 48 heures : donc pas de problèmes pour les malades et surtout pas de perte de recettes pour les chirurgiens ! Le plus drole c'est qu'ils nous font le coup de ces" pseudo-grèves" depuis des années et que cela semble encore impressionner nos gouvernants : ou ceux-ci sont d'une bêtise noire ,ou ,alors ils sont complices ( merci au Jerome Cahuzac,ancien chirurgien esthétique et à Marisol Touraine ,soeur du Professeur Touraine qui est un des chirurgiens qui réalise les plus importants dépassements d'honoraires de l'APHP.
Réponse de le 11/11/2012 à 16:50 :
Tu es Anesthesiste? Vraiment? Medecin?
Un bon fonctionnaire, alors?
Tes arguments sont totalement débiles...et le frÚre de Touraine n'est pas chirurgien, simplement Nephrologue ou endocrinologue à 150€ la consultation..
a écrit le 10/11/2012 à 18:06 :
l'unité de ces médecins s'est realisee du fait du mépris afficher par les politiques,avec une stigmatisation trop importante ces derniers mois afin d'occulter le vrai problème:le tarif opposable indigne pour un pays occidental et des revenus tres largement inferieurs de ces professinnels vis a vis des voisins europeens..;les gouvernements successifs et les medias qui n'ont pas su faire preuve de pedagogie vis a vis de leurs lectorat(mediacratie+ligne editoriale des medias+analyse de wolton sur ce site+...)...la fin du tarif d'autorite semble la voie raisonnable au vue des textes europeens
a écrit le 10/11/2012 à 17:47 :
lEs medecins ne sont pas des pigeons mais des vautours.
Réponse de le 10/11/2012 à 18:12 :

bien vu !!! par contre le patient est le pigeon
Réponse de le 10/11/2012 à 18:42 :
Quand vous aurez un parent,un enfant qui aura fait ces études très difficilles pendant 12 ans et plus,sacrifiant beaucoup,qu'un de ces médecins vous aura sauvé la vie et qu'il passera vous voir dans votre chambre même le Dimanche,tout cela pour quelques centaines d'euros(moins que votre plombier)vous changerez d'avis.
Réponse de le 10/11/2012 à 20:08 :
Je vous souhaite de trouver beaucoup de vautours à bac + 13, 2 concours classants faisant 80 heures par semaine, des astreintes de semaine et de WE non rémunérés, joignable 24 heures sur 24 pour ses patients pour une cotation d'acte opératoire non revalorisée depuis 30ans mais à qui on augmente les cotisations sociales (+ 10% de RSI), les responsabilités professionnelles (> 13000? par an en augmentation constante) avec une baisse concomittante du point retraite etc etc...
Réponse de le 10/11/2012 à 20:53 :
@objectif : Les pompiers, la police, la croix rouge, et autres associations humanitaires sauvent également des vies. Ils ne touchent pourtant pas votre salaire. Et eux aussi sont soumis à des astreintes horaires (week-end compris). Alors, arrêtez de pleurer.
Réponse de le 10/11/2012 à 22:14 :
Les pompiers même les volontaires ainsi que la police perçoivent des salaires pour leurs activités. Quand aux associations seuls les salariés sont soumis à des astreintes d'horaires, les bénévoles choisissent librement leurs horaires et activités
Réponse de le 11/11/2012 à 7:07 :
@Zyb : On est d'accord, les pompiers et ceux que j'ai cité pus haut touche un salaire. Mais leur salaire n'est certainement pas à la hauteur des médecins. Dans tous les cas, c'est un choix de vie professionnel qui ne doit pas être guidé par l'argent, mais par celui de l'humanitaire. Les années d'études n'ont pas à entrer en ligne de compte pour exiger un revenu à vie en rapport. Faire le choix d'être médecin relève d'une vocation qui n'a pas pour but de créer une médecine à 2 vitesses. L'accès aux soins pour tous doit rester à un tarif raisonnable sans créer des exclusions compensées par la CMU;
Réponse de le 11/11/2012 à 19:48 :
Il y a une chose que beaucoup oublie à mon avis, c'est que le tarif d'une consultation ne corresponds pas au salaire réel d'un médecin. Entre ce que le patient paye et ce qu'il reste au médecin (taxes, impôts, assurances, frais divers, epargne style pour prendre des vacances -là je parle juste pour pas avoir de pertes de salaires car ouais les congés payés ça existe pas -... déduits) il y a une énorme différence. Il est sure que dans l'absolu un médecin s?inquiète rarement de savoir si il va pouvoir finir le mois sans être à découvert. Mais merde il s'est pas taper entre 10 et 15 ans d'études pour devoir compter ces deniers restant pour finir le mois.
Réponse de le 11/11/2012 à 20:10 :
Qu'en pense les pompiers qui ne comptent pas leurs heures (astreintes nuits et week-end) et sauvent des vies. Ils n'ont certainement pas vos revenus ?
Réponse de le 11/11/2012 à 21:43 :
Mon père et mon beau frère sont pompiers volontaires. Les astreintes, les gardes pour quelques centimes de l'heure en dehors des heures de travail, je vois bien ce que c'est. Mon cousin qui est lui est pompier professionnel à un salaire correspondant à ces gardes et à ces qualifications. Il est sur qu'il n'ont pas les revenues d'un médecin (pour info je ne suis pas médecin ou autres professions médicales) mais il n'ont pas les même qualification, les même risque.
Personnellement je suis serveuse, je travaille le weekend, j?enchaîne souvent deux services dans deux restaurants différents avec à peine une pause repas, et je touche le smic que je travaille un lundi ou un mardi le salaire ne change pas idem pour les jours fériés ça n'existe pas. La différence de salaire entre moi et un médecin bien que je fasse régulièrement autant d'heures que eux ... c'est simple ils ont plus de responsabilité, de risques professionnels et n'ont pas arrêter l'école après un BEP.
Réponse de le 12/11/2012 à 1:06 :
Exact, il y a une différence entre gérer des fruits et légumes, ou de la paperasse, ou des copies d'élèves, ou même des billets de banque et ...des vies humaines...Rentrer dans un bloc opératoire et prendre le bistouri pour ouvrir un mec en 2 c'est stressant, et les gars ne sont pas des surhommes: ils se font exploser les nerfs. Tout le monde n'accepte pas de prendre ces responsabilités. C'est quelque chose qui doit être reconnu. Comme pilote de ligne (d'ailleurs les pilotes sont très bien payés)
Réponse de le 13/11/2012 à 7:35 :
Parce qu'un pompier n'est pas stressé lorsqu'il intervient sur un accident de la route ? Qu'il doit faire au mieux en attendant l'arrivé du medecin?
a écrit le 10/11/2012 à 15:35 :
supprimons le numerus clausus et laissons les dépassements
Réponse de le 11/11/2012 à 11:19 :
@TOTO
Puisque le système se veut libéral, c'est ce qu'il faut faire, la concurrence fera baisser les prix. Et puis au passage supprimer l'Ordre des médecins...Tous les ordres d'ailleurs, ces survivances du Pétainisme d'un autre âge.
Réponse de le 11/11/2012 à 11:19 :
@TOTO
Puisque le système se veut libéral, c'est ce qu'il faut faire, la concurrence fera baisser les prix. Et puis au passage supprimer l'Ordre des médecins...Tous les ordres d'ailleurs, ces survivances du Pétainisme d'un autre âge.
a écrit le 10/11/2012 à 14:26 :
Que les médecins et futurs médecins ne pensent qu'à leur(s) compte(s) en banque :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=VFF_SnJMZKo
a écrit le 10/11/2012 à 13:46 :
tres bien repondu de la part du CSMF; il y'en a marre de ces pigeon qui nous prennent pour le coup pour de vrai pigeon
a écrit le 10/11/2012 à 13:43 :
c'est vrai, les pigeons c'est les patients.
a écrit le 10/11/2012 à 13:03 :
Cahuzac va faire grève ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :