22.100 : le nombre de professeurs que le gouvernement veut recruter en 2013

 |   |  174  mots
DR
DR (Crédits : AFP)
Quelque 43.000 professeurs devraient être recrutés en deux ans, indique le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon, ce dimanche dans le JDD. Dès l'an prochain, 22.100 recrutements sont prévus, soit plus de 5.000 supplémentaires par rapport à l'an dernier.

Pas de rigueur pour l'Education nationale. Lundi, Vincent Peillon détaillera son plan national visant à recruter 43.000 professeurs en deux ans. Et pour y parvenir, le ministre de l'Education nationale compte améliorerl'attractivité de la profession en révisant par exemple les conditions de rapprochement des conjoints, et en prenant en compte "les situations individuelles". "Nous avons besoin de bons professeurs. Professeur est un métier de talent, d'excellence", argue-t-il par ailleurs dans le JDD publié ce dimanche.  

27.000 postes pour la formation des professeurs

Suivant la promesse de campagne de François Hollande de recruter du personnel dans l'Education nationale, quelques 22.100 postes seront ouverts aux concours externes en 2013, soit 5. 250 de plus que l'an dernier. En 2014, ce sont 21.350 nouveaux professeurs que le gouvernement compte recruter. Le chef de l'Etat avait promis qu'un peu moins de la moitié des 60.000 postes qu'il espère créer pendant son quinquennat soient affectés à la formation des enseignants (soit 27.000 postes en tout). Le reste sera dévolu pour les deux tiers à l'école primaire et pour un tiers au secondaire. 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2012 à 3:02 :
Quand va-t-on enfin demander aux enseignants de bosser pendant les vacances scolaires (hors 5 semaines de congés comme tout le monde) pour faire de la remise à niveau par exemple, et ce sans passer par des organismmes privés, voire du Black ???
a écrit le 10/12/2012 à 15:19 :
plus de moyens alors qu'il y en a déjà trop,mais surtout pour 80% de bacheliers, alors que la moitié s'ennuie, ne vaut pas travailler, serait mieux dans une école pro à apprendre un métier... et on baisse le niveau pour maintenir les pourcentages, voire on revoit la notation des épreuves, notés sur 25, 30...un vrai délire. il faut adapter la scolarité aux besoins pas aux dogmes socialos qui trichent pour camoufler l'échec
a écrit le 10/12/2012 à 14:37 :
les études OCDE montrent que les pays du nord, principalement la finlande dépense 30% de moins par élève tout en étant classé 3eme en résultats scolaires, alors que la France est 22eme (et dépensant donc 30% de plus). L'urgence était d'optimiser l'existant en supprimant les dogmes et en travaillant de façon pragmatique comme en finlande pour de meilleurs résultats en baissant les moyens, et on aurait trouvé 60 000 agents de trop (dans les rectorats, administrations, ministères, commissions, syndiqués à temps plein à faire dansl'autogestion..). Mais comme d'habitude, on ne touche à rien et on plombe la dette par des dépenses supplémentaires (7,5 millards!) . Les politiques ne gèrent pas, ils dépensent, ils sont totalement inaptes à leur fonction, c'est l'arme de destruction massive de l'emploi et de genèse de la dette. Il faut envoyer ces coqs en pâte qui vivent avec notre argent travailler à Florange, ils apprendront la vraie vie. dramatique. et destructeur.
Réponse de le 10/12/2012 à 15:03 :
super, marion ! 2000%, mais que faire face à la dictature du public ?
a écrit le 10/12/2012 à 10:49 :
Il est absurde de garder le système tel qu'il se présente maintenant. Au lieu de raisonner par classe, qui nécessite l'homogénéisation des différents élèves, ne serait-il pas plus intelligent de créer des modules, suivant ainsi le niveau des élèves en fonction de leur niveau dans une discipline donnée ???
Réponse de le 10/12/2012 à 11:46 :
Pourquoi pas un module intelligent, un module nuls, un module moyen. Et des modules avec seulement des garçons , et aussi seulement ceux à lunettes.
Réponse de le 10/12/2012 à 13:36 :
Ce genre de système éducatif existe déjà dans nombre de pays d'Europe du Nord. Et il faut voir un peu comme ils sont mal classés par l'OCDE..... Mais bon, il est vrai que les français sont les plus fortiches du monde, même si le pays, à force d'idéologie marxiste surannée, fonce droit dans le mur !
Réponse de le 10/12/2012 à 21:04 :
Vous avez raison, la France est un pays de marxistes léninistes trotskystes, staliniens. Ici ce sont les communistes rouges , avec la faucille et le marteau, alors respectez le peuple et les travailleurs, vous êtes surement un bourgeois capitaliste esclavagiste ? Vive octobre et contre les dictateurs royalistes capitalistes.
a écrit le 10/12/2012 à 10:24 :
ça va devenir le plus grand club de loisirs au monde, mais qui va payer tout cela ?.
Réponse de le 10/12/2012 à 10:40 :
T'as raison, faudrait que tout le monde soit nul et cancre , et avec niveau cm2.
a écrit le 10/12/2012 à 10:02 :
plus que le nombre de prof c'est le salaire qu'il faut augmenter pour qu'ils se sentent mieux considérés. En échange on peut demander plus de présence dans l'établissement et pourquoi pas un peu plus d'heures de cours
Réponse de le 10/12/2012 à 15:21 :
si on ajuste le salaire horaire avec le privé, c'est -50% pour les profs !!!!!
a écrit le 10/12/2012 à 10:01 :
Avant de recruter, que l'on mette d'abord en classe tous les profs qui traînent au ministère, dans des tas d'organismes parasites, dans les syndicats, et ailleurs, où ils ont perdu tout contact avec la réalité enseignante.
a écrit le 10/12/2012 à 9:58 :
est il prevu qu'ils auront le droit de fumer du shit en salle des profs?
a écrit le 10/12/2012 à 8:57 :
En Allemagne, les profs sont avant tout formés en tant qu'enseignants, on privilégie les connaissances / aptitudes pédagogiques et non le blabla académique. Pendant le "Referendariat", la période de formation de 2 ans, les aspirants professeurs ne touchent que le smic et doivent impérativement prouver qu'ils ont les aptitudes nécessaires pour ce métier : capacité de transmettre, facultés d'adaptation, gestion du stress, facilités relationnelles, avec notamment la présence régulière en cours d'un autre enseignant / tuteur ou inspecteur qui peut intervenir à l'improviste. Les candidats qui ne répondent pas au profil recherché sont tout simplement invités à prendre la porte mais le plus souvent, ils abandonnent d'eux-mêmes...
Réponse de le 10/12/2012 à 10:29 :
et nous on va aller les chercher ou nos 20 ou 40.000 prof ! des gens qui pointent à l'ANPE ou des anciens étudiants qui encombraient les bancs de la fac de droit ! pauvres élèves ! quant à changer les méthodes de l'IUFM faut pas rêver , nos syndicats laicards de l'enseignement et toute la bande gaucho libertaire du ministère de l'éducation...nationale veillent sur le mamouth : faire encadrer un futur enseignant pendant 2 ans par un titulaire quelle méthode "bourgeoise" n'y pensez-pas ! il faut former le futur enseignant dans un moule bien précis de façon à ce que toute idée de concours soit enlevée de la tête des élèves et qu'on puisse niveler par le bas le niveau d'éducation de tout le monde ! et oui décidément on n'est pas près de rattraper l'Allemagne !
Réponse de le 10/12/2012 à 10:48 :
Selon vous, les gens qui pointent à l'anpe sont des idiots ? Et selon vous, les anciens étudiants de fac de droit sont des analphabètes ? Et vous êtes quoi ?
Réponse de le 10/12/2012 à 11:31 :
@Wars: Sauf que vous dites l'inverse de ce qu'il s'est vraiment passé sur la réforme, a savoir que la réforme demandant a tous les professeurs d'avoir un master et diminuant largement l'encadrement et la formation des nouveaux enseignants a été mise en place par le précédent gouvernement, quand les syndicats eux demandaient une réforme de l'IUFM avec notamment plus de stages.
Réponse de le 10/12/2012 à 11:43 :
Mais y a t'il besoin de 20000 ou 40000 profs supplémentaires??? Encore une fois, beaucoup de pays font mieux que la France avec moins. Embaucher des profs à tour de bras, payés avec nos impôts (ce n'est donc pas indolore), n'est que pure démagogie de la part de notre gouvernement, comme si c'était la réponse aux problèmes de l'éducation nationale!
Réponse de le 10/12/2012 à 12:00 :
Attention au "modèle allemand"!
Il y a du bon et du moins bon. Contrairement à l'idée bien partagée de la discipline germanique, la tenue des classes en zone à peine difficile est catastrophique, des élèves se permettent tout et n'importe quoi.
Là où ils ont des choses à nous montrer, c'est sur la valorisation du travail manuel, sinon ouvrier. Nos enseignants qui aiment se dire de gauche (et donc proches du peuple ) ont une hantise des fonctions de base, des métiers ouvriers ou manuels . Leur objectif d'enseignant est d'éviter à leurs élèves ces taches dégradantes (à leurs yeux ). "Si tu continues à ne rien faire, tu deviendras ouvrier (ndlr: comme ton papa )". Pour les allemands
Un stage de plus de six mois dans le privé devrait etre obligatoire pour tous les enseignants, pour leur permettre d'appréhender le monde auquel il préparent la majorité de leurs élèves.
a écrit le 10/12/2012 à 8:51 :
Je ne savais pas que plus de prof améliorai la qualité , et ce rapport qui signale que 20000 profs n'ont jamais donnés le moindre cours.Peillon ne fait qu'engraisser le mamouth
a écrit le 10/12/2012 à 8:31 :
Si le président de la république et le gouvernement n'ont toujours pas compris que leur politique est vouée à l'échec et rejetée par la majorité des français, ...ils n'ont qu'a analyser les résultats du premier tour des trois élections partielles de ce dimanche ...CQFD ....les prochains mois et les prochaines élections vont être catastrophiques pour les équipes en place;
a écrit le 10/12/2012 à 8:18 :
L'Education "Nationale" est la seule entreprise qui ne soit pas sanctionnée pour la qualité de son produit: elle est plus un filtre qu'un outil pour valoriser les capacités de l'élève; mais son personnel est un réservoir électoral et syndical, alors...
Réponse de le 10/12/2012 à 10:59 :
L'Education Nationale a un dispositif d'évaluation particulièrement efficace. Nul besoin de hiérarchie ou de supervision directe. L'évaluation suprême c'est celle des enfants et des étudiants..... cette inspection est quotidienne et ils savent parfaitement distinguer ceux qui font leur travail et ceux qui ne le font pas ;. et ces derniers sont immédiatement sanctionnés : leur travail devient un enfer. Tout ceux qui parlent à tort et à travers sans connaître ce beau métier et ses spécificités ont surtout le devoir de réfléchir avant d'écrire leur commentaire.
Signé : Un prof qui adore son métier, qui n'est pas syndiqué, qui ne se plaint pas, qui est fier de la réussite professionnelle de ses anciens étudiants dont il reçoit fréquemment des témoignages touchants, mais qui en a assez des sarcasmes injustifiés et stériles.
Réponse de le 10/12/2012 à 11:38 :
Bravo François,
vous êtes de ces trop rares profs qui ont la "vocation" , savent et aiment partager leur savoir. Tout est là. Le partage de la culture et de l'enthousiasme.Je comprends votre amertume face à cette "mise à mort" collective. Comprendra-t-on un jour en France que la quantité ne fait pas la qualité. Est-ce en rajoutant sans arrêt de nouvelles matières, de nouveaux processus, qu'on enseignera mieux. Assurons les bases, pour tout le monde, affinons ensuite en fonction des capacités de chacun. Motivons nos enfants. Revoyons notre façon d'enseigner, les exemples à l'étranger ne manquent pas.Chez nous,l'intellect prend toujours le pas sur le manuel, on voit où cela nous a mené, avec cette hérésie du pourcentage de bachelier "obligatoire"......aujourd'hui nous avons besoin d'un ministère du redressement productif.
Réponse de le 10/12/2012 à 15:16 :
les profs évalués, je rève ! oui il y en a de bons, mais il y a aussi des nuls qu'on ne peut pas toucher, des incapables, aucune écoute, aucune remise en cause, voire des caractériels, d'autres qui sont incapables de maitriser une classe.. le niveau de sortie est en chute libre, l'inspection n' a aucun rôle, les nuls restent en place et nous pourrissent la scolarité. je suis partie dans l'école privée et ça marche, il n'y a pas de dealers, de shootés en classe...
a écrit le 10/12/2012 à 8:17 :
Et si l'on commençait par mettre fin à ce truc de crétin nommé collège unique..
a écrit le 10/12/2012 à 7:53 :
si c'était le nombre de profs qui faisaient la qualité de l'éducation, cela se saurait !!!!!
regardez les programmes, qui sont d'une parfaite nullité.
Par ailleurs, en Allemagne, beaucoup moins de profs, mieux payés avec des écoles d'excellence !!! et on ne parle pas de la Suisse !!!
mais dans ces pays on apprend à travailler, quand en France on apprend à théoriser !!
Réponse de le 09/10/2014 à 14:34 :
il ne faut pas oublier les rivalités concurrentielles et techniques en matière de cyberattaques de groupes informatiques
a écrit le 10/12/2012 à 7:44 :
Trouver 22100 professeurs ayant la vocation d'enseigner dans un monde ou l'élève ne respecte plus rien, quel optimisme.
Réponse de le 10/12/2012 à 7:54 :
l'élève ne respecte rien parce que le prof ne le respecte pas : toute la journée le prof répète à l'élève qu'il est un nul et n'arrivera à rien !!!
Réponse de le 10/12/2012 à 10:04 :
@ bertrand: que faut-il que fasse un prof qui se fait traiter de "sale connasse" par un élève qui ne veut pas travailler ? (situation vraie)
Réponse de le 10/12/2012 à 10:12 :
Vous viendrez pleurer quand y aura un désert de profs, comme actuellement, y a un désert de médecins en France. A force d?embêter ces travailleurs, plus personne ne veut faire ces métiers pour des gens qui ne le méritent pas.
Réponse de le 10/12/2012 à 10:24 :
sanction immédiate
Réponse de le 10/12/2012 à 12:11 :
Je donne des cours de "remise à niveau" d'adultes et suis donc témoin des dégats produits par certains profs. Le "tu es nul et tu n'arriveras à rien" est proprement criminel. C'est aussi criminel qu'un parent qui met son marmot dans le placard trois heures par semaine, les dégats sur l'adulte sont dramatiques. Sauf que le parent, non professionnel, est condamné en justice pour ces maltraitances.
Réponse de le 10/12/2012 à 12:26 :
Vous avez raison, quand un élève a 03 sur 20, on lui dit qu'il est génial.
Réponse de le 10/12/2012 à 15:17 :
@@vd69

Effectivement, quand je dois mettre un 3/20 à un élève, je me dis : "Tu n'as pas été bon, il n'a rien compris à ce que tu voulais lui apprendre, si ton cours avait été bon, si tu avais réussi à l'intéresser, il aurait eu une meilleure note". je vous rassure, cela m'arrive souvent, comme à d'autres, mais jamais je n'ai traité un élève de "nul" , "bon à rien" , "débile" , etc.
C'est souvent en se remettant en question, en se mettant à la place de l'enfant en difficulté, en écoutant ce qu'ils essayent de nous dire malgré leurs lacunes que l'on peut (parfois, souvent?) les débloquer. C'est alors un bonheur immense de voir ces petits êtres s'éveiller. Et pouvoir alors lui donner un 15/20 mérité, vaut tous les salaires du monde.
a écrit le 10/12/2012 à 7:26 :
L'education c'est l'investissement pour l'avenir. C'est un des rares postes ou un pays ne doit pas faire d'impasses. Ça coûte combien par rapport à ces nombreux rafales qui coûtent des millions et ne servent pas à grand chose ?
Réponse de le 10/12/2012 à 9:53 :
Votre éducation économique est à revoir. C'est toujours une affaire de compromis. Les chiffres ne font pas tout, l'aspect culturel de l'éducation apportée dans un pays est à prendre en compte. Regardez les méthodes finlandaises (non redoublement, méthodes qui n'ont rien à voir, budget en % du pib inférieur que la France) et leur classement au niveau mondial est très bon... quand on viendra taper à votre porte parce que vos rafales sont trop peu nombreux et sous armés, votre armée de bacheliers n'y pourra rien.
a écrit le 10/12/2012 à 6:45 :
faire plaisir à ses électeurs aujourd'hui c'est prendre des risques pour demain (..)
a écrit le 10/12/2012 à 6:24 :
franchement,il pourrait en embaucher 100000 ,les résultats éducatifs seraient les memes.il faut dissoudre tous les syndicats existants(medef compris)et rendre la syndicalisation obligatoire,avec de nouveaux syndicats
a écrit le 10/12/2012 à 4:59 :
Peillon pense qu'il peut embaucher sans problème car avec 3 ministères pour l'enseignement, Éducation Nationale, Réussite éducative & Enseignement Supérieur, chacun avec leur cabinet respectif et leurs nombreux conseillers payés 10000? par mois, la France fait comme si elle était riche. L'article de Paiecheck montre que le gouvernement dépense sans compter : http://paiecheck.com/2012/12/02/salaires-des-conseillers-des-ministres/
a écrit le 10/12/2012 à 3:58 :
non, les profs ne votent pas tout pour le PS....De moins en moins.....A l'heure actuelle, ils travaillent à la hauteur de leur salaire - peu -
Si on veut de bons profs, il faut mieux les payer!!!!comme en Grande Bretagne, ou le prof négocie son salaire...
En France, on en est loin....La motivation tombe quand on voit sa fiche de paye..
Réponse de le 10/12/2012 à 8:32 :
Mouai, mais bon même à 1500 net par mois , 6 mois de vacances payes et des semaines à 25 h .... 3 jours d enfants malades , retraite sûre .... Bien des ouvriers qualifiés en rêvent ... D ailleurs c est ça le problème !!! On ne fait ce job que pour les avantages pas pour le plaisir d enseigner !!!!
Réponse de le 10/12/2012 à 11:38 :
Vous exagérez largement vos chiffres (6 mois de vacances... bien-sur...), de plus vous parlez d'ouvriers qualifiés, la grande majorité gagne plus que 1500 euros net par mois et les augmentations sont plus fréquentes (pour ceux qui ont une vraie qualification). Les profs francais sont dans la tranche basse des salaires en Europe si on prend en compte le cout de la vie dans chaque pays.
Certes il y a bien des réformes a faire, mais il faut que les francais comprennent aussi qu'on ne peut pas demander a un professeur de faire 35h de cours par semaine, c'est contre-productif et la qualité de l'enseignement en sera impactée. L'éducation est un métier a part.
Réponse de le 10/12/2012 à 14:46 :
les 25 heures de travail effectifs ne comptent pas les nombreuses heures de préparation de cours (qui empiètent sur les 6 mois, que dis je l'année de vacance d'un prof, allons y puisque nous sommes dans la surenchère débile)pour une heure de cours (bien faite) comptez une demi heure de préparation. refaite votre calcul et vous comprendrez pourquoi la profession a un problème de valorisation.
a écrit le 10/12/2012 à 1:45 :
C'est parfaitement scandaleux, et une insulte de plus envers tous les Français qui payent des impôts. En recrutant 43 000 fonctionnaires parfaitement inutiles le Ps veux renforcer sa base électorale par un électorat captif, sur argent public. C'est de la captation d'intérêt..
a écrit le 10/12/2012 à 1:19 :
Tout les pays Europeens suivent une cure d'austerite. Le reequilibre des finances publiques est la cle de la sorti de crise. La californie (au PIB proche de la France) etait au bord de la banqueroute en 2008. Desormais ces comptes seront excedentaire en 2014. Qu'est ce qu'on attend en France?
a écrit le 10/12/2012 à 0:29 :
On croit rêver!!!
Embaucher 43 000 syndicalistes de plus !!!
Il n'y a pas plus d'élèves dans les classes qu'à mon époque j'ai fait mes études avec plus de 30 élèves en moyenne dans la classe. La solution est simple:
- Arrêter de prendre l'école pour une garderie (arrêter de prendre les enfants de moins de 3 ans)
- Revaloriser l'enseignement technique (CAP/BEP/BTS) car on est pas plus intelligent aujourd'hui qu'avant. En plus on manque de vrai professionnel. Le slogan 80% d'une classe d'age au bac est une imbécilité. On confond intelligence et instruction. D'un âne on ne fera jamais un cheval de course.
- Un zeste de discipline.
On verra avec cela on retrouvera les marges de man?uvre nécessaire pour faire sans 43 000 enseignants de plus.
a écrit le 10/12/2012 à 0:23 :
Concernant les enfants dans les classes. On entend dire que Bonaparte ne peut être enseigné dans les classes. On aimerait bien savoir pourquoi. On a condamné le FN parce qu'il disait je suis national. Pourtant Bonaparte disait je suis national. Donc condamner le FN c'est condamner Bonaparte. En revanche, peut-on apprendre à lire, écrire et compter à l'école, c'est une gageure!
a écrit le 09/12/2012 à 22:45 :
Toute personne qui a des enfants du CP à la terminale l'a constaté les classes sont trop nombreuses, les profs absents souvent peu remplacés... La France est classée 14éme pays de l'OCDE au niveau qualité de l'enseignement avec l'Allemagne et les USA. On y trouve en tête (dans le désordre) La Corée du sud, Singapour, le Japon... et en 5éme position la Grande-Bretagne. Est-ce à dire que nous devrions recruter massivement dans l'éducation Nationale? Avec des sureffectifs énormes en proportion du nombre d'élèves encore une fois notre administration se distingue par son inefficacité par rapport aux autres pays cités. Pourquoi? Tout simplement parceque nous entretenons une armée de technocrates et syndicalistes payés sur le dos du contribuable au ministère et en administratif. Alors comme la Police pas assez de personnel sur le terrain mais trop dans les bureaux. Notre piètre performance (rang OCDE) à mettre en rapport avec le ratio nombre d'élèves, nombre d'employés dans l'éducation nationale devrait aussi nous interroger sur les fondements de notre système éducatif qui ne colle plus au monde d'aujourd'hui. Les profs sont entrés à l'école à 3 ans, ont fait leurs études (souvent longues et brillantes) et.... sont retournés à l'école. Sans compter que beaucoup sont issu de familles d'enseignants. On frise le délire! Ils ne connaissent RIEN du monde extérieur dans 95% des cas. L'entreprise leur est étrangère et très souvent très peu considérée. Belle façon que de former des jeunes qui , majoritairement (j'espère...) intègreront le monde du travail dans le privé. Je ne parle même pas d'expérience à l'étranger, de l'enseignement des langues ou de la maitrise des nouvelles technologies.N'est-ce pourtant pas par là qu'il faudrait commencer Monsieur le Ministre?
Réponse de le 09/12/2012 à 23:41 :
Tout le système de gestion de l'éducation est complètement délirant: la compagne d'un jeune collègue est instit. A la veille de la rentrée, elle a découvert son affectation, à 50km de chez elle, sans possibilité de prendre les transports en commun. Autant dire qu'elle allait bosser principalement pour les compagnies pétrolières et autoroutières. Deux semaines après, elle était réaffectée ailleurs, plus près de chez elle. Que ce soit vis à vis d'elle ou des deux classes concernées qui ont changé d'instit juste après la rentrée, on a l'impression que l'éducation nationale a pour principale mission de gérer du bétail.
Réponse de le 10/12/2012 à 1:10 :
Tant que la France produira du Po-po-litique et du papier, on ira chaque jour un peu plus près du Néolithique. C'est comme Papandréou, parti socialiste européen, je fais du fric et tout le monde crève!
a écrit le 09/12/2012 à 21:54 :
On a publié récemment fier d'être français, seulement quand l'allemagne dicte sa BONNE conduite à la France, doit on être fier de ces résultats? La culture de la défaite est-il le but?
a écrit le 09/12/2012 à 21:53 :
L'éducation, c'est une farce, on fait dans la garderie sauf quelques endroits. Si faire des illétrés c'est le but, alors lui c'est le roi. Le socialisme c'est la prospérité sur le vice.
a écrit le 09/12/2012 à 21:51 :
Bon, si ça peut accélérer la faillite. Pourquoi pas?
En attendant, ça fait des électeurs en plus pour Flamby, c'est toujours ça de pris.
Réponse de le 09/12/2012 à 22:31 :
sont deja trop ,nombreux
Réponse de le 10/12/2012 à 0:43 :
Vous parlez de faillite? Merci. Peut-on éviter cela vu les malheurs que cela produira.
Réponse de le 10/12/2012 à 1:26 :
les electeurs en plus, ne se sont pas déplacés pour les législatives partielles .. le peuple se rendrait-il compte que le problème est ailleurs que dans une simple addition de profs !!! ??
a écrit le 09/12/2012 à 21:23 :
je calculais pour l année scolaire 2009/2010 on avait pour le 1er et second degré du public :9952684 eléves,et 712453 profs!!!faites le calcul!!!alors pourquoi encore et encore en rajouter????
Réponse de le 09/12/2012 à 22:33 :
permet aux profs de s'arranger pr prendre un ajout de vacances héhé
a écrit le 09/12/2012 à 20:11 :
Personne ne veut faire prof, qui a envie de supporter des enfants mal polis et leurs parents mal polis , qui se croient tout permis ??
Réponse de le 10/12/2012 à 8:00 :
oui, mais voilà, quand le prof apprend des choses inutiles qui mènent droit au chômage, on peut comprendre parents et enfants !!!
Réponse de le 10/12/2012 à 10:14 :
Le prof fait son boulot, point barre. Le prof n'est pas responsable des programmes ni du chômage !
a écrit le 09/12/2012 à 19:25 :
Logiquement, seul les bases de l'enseignement devraient être pris en charge par l?État, les élèves ne sont pas des fonctionnaires...!
Réponse de le 09/12/2012 à 20:08 :
Vous pouvez écrire en français svp ? merci.
a écrit le 09/12/2012 à 19:21 :
Renforcez le "Primaire" quitte a privatiser le "Secondaire", le but n'est pas d'avoir des étudiants qui non que le nom!
Réponse de le 09/12/2012 à 23:23 :
@ Simplet!? donc si je comprend vôtre commentaire, il faut renforcer quitte à privatiser le secondaire, et le droit au étude gratuit qu'en faite vous, du primaire au secondaire, vous voulez de plus en plus d'illètré qui ne savent presque pas lire, compter, et que malgré nos différents qui ont été au gouvernement depuis on va dire + de 20 ans, que c'est les parents qui doivent je dis certains parents que leurs enfants partent à la dérive, et que malgré ça ils sont les rois dans leurs familles.
Réponse de le 10/12/2012 à 5:19 :
En lisant ces commentaires je me dis que l'ecole a vraiment failli dans sa mission fondamentale...relisez vous et si vous vous comprenez, bravo, vous etes unique.
a écrit le 09/12/2012 à 19:10 :
La France fait exactement ce qu'à fait l'Espagne lorsque le PS y été au pouvoir, et on voit le résultat aujourd'hui !!!!! De plus, on va encore augmenter les impôts ...
Réponse de le 09/12/2012 à 19:42 :
On entend dire qu'il y aura un magma grouillant et au dessus la chose, l'Etat de l'obésité à la monstruosité. Alors on peut dire que la bête est de retour pour dévorer les petits hommes. La pauvreté n'est-elle pas entrain d'augmenter. Bientôt on trimera comme les esclaves, pour rien. On trouve dans un livre très ancien, pour ceux qui lisent dans les livres: Aristote dans la politique nous dit que les apories de la démocratie sont la guerre civile et la démagogie. On pourrait éviter cela. On trouve aussi Tocqueville qui nous parle du magma et Aron qui dit qu'il faut éviter de faire l'urss. Car on fait dans la police dans esprits et la disparition des gens. Il existe des esprits malins qui ont le mal chevillé au corps. Qui nous dit qu'on travaille au bien public dans les partis? Je dis que celui si détruit la fortune des français avec rage et passion. On embrigade à tour de bras. Bientôt certains livres seront interdits... La disparition des classes moyennes, voila qui est préoccupant, car on envoie à la poubelle la démocratie, la liberté, le progrès, la justice et l'entreprise...
a écrit le 09/12/2012 à 19:04 :
vivement que le FMI et les prêteurs imposent à ce gouvernement de cesser leurs dépenses inconsidérées ... on a plus de sou !!!
a écrit le 09/12/2012 à 18:49 :
Les 22100 postes servent surtout à remplacer les départs à la retraite et le turne-over. Il y en aura 5250 de plus que l'an dernier, année 2011 qui avait été une année de réduction d'effectif de 3525 postes http://www.lexpress.fr/actualite/societe/education/moins-de-postes-d-enseignants-en-2011_906541.html. Donc selon calcul, cela fait 1725 postes réellement en plus depuis 2 ans, soit 14 dans le primaire et 6 au collège par département ! La nation met le paquet !
a écrit le 09/12/2012 à 18:31 :
Plus on augmente les effectifs de la fonction publique aujourd'hui, et plus il faudra licencier demain quand les marchés se seront aperçu que nous ne pouvons pas réduire nos déficits ni notre dette. C'était pourtant facile d'éviter une dépense de plus...
Réponse de le 09/12/2012 à 18:42 :
N'oubliez pas que seule une chose anime ce gouvernement : la démagogie pour arroser sa clientèle électorale. Entre les augmentations des différentes allocations (familiales, APL etc... ) et le recrutement de nouveaux fonctionnaires, ce gouvernement sait s'y prendre. Mais en effet, le retour de manivelle risque d'être particulièrement violent dans quelque temps !
Réponse de le 09/12/2012 à 18:48 :
Vu que le nombre d'élève par classe en primaire est anormalement élevé en comparaison des autres pays, il serait judicieux d'embaucher plus d'instituteurs, au moins pour que les futurs salariés du privé sachent lire!
a écrit le 09/12/2012 à 18:30 :
Et pour payer tous ces nouveaux fonctionnaires qui seront demain des électeurs votant pour le parti socialiste, on emprunte combien de millions d' euros? Oui combien d' endettement supplémentaire ???? On a plus un euro dans les caisses de l' état. Bonjour les nouveaux impôts, bonjour les nouvelles taxes...merci Hollande.
a écrit le 09/12/2012 à 18:23 :
Apparemment personne ne veut être prof malgré sécurité de l'emploi, et le seul qui le soit veut quitté son poste, ça doit vouloir dire quelque chose. Maintenant avoir fait Bac + 5 pour se faire pourrir par les parents et se faire traiter par des ados, faut aimer. Un autre article parlait de profs roumains, un peu comme pour les médecins dans les déserts médicaux.
a écrit le 09/12/2012 à 18:22 :
Les riches n'auront qu'à payer ! Non, mais ! MDR
a écrit le 09/12/2012 à 17:58 :
Je doute qu'il y ait 22 000 profs en formation prêts à enseigner . Ou alors on va y coller les "emplois d'avenir"??!!!
Parce que ceux qui sont "enseignants" mais sans élèves, ne sont pas prêt de se remettre aux fourneaux......
CQFD. Encore un effet d'annonce destiné à marquer les esprits , sans plus.......
a écrit le 09/12/2012 à 17:55 :
"Quelque 43.000 électeurs devraient être recrutés en deux ans, indique le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon" j'ai bien lu ?????
Réponse de le 09/12/2012 à 19:59 :
Et oui, no limit in spending ! Le PS a toujours ete genereux pour dilapider l'argent du contribuable.
a écrit le 09/12/2012 à 15:29 :
ça leur fera quelques dizaines de milliers d'électeurs qui voteront PS.
Réponse de le 10/12/2012 à 1:28 :
...pas pour ces légilsatives partielles ... le gouvernement s'est pris une de ces claques !!! .. j'espère qu'ils vont en tirer toutes les conséquences ...!!!
a écrit le 09/12/2012 à 14:44 :
Pas de panique, la France est riche... Les divers ministères vont se partager un pactole de 20 millions d'euros de cadeaux de noël, c'est à dire entre 10 et 15 000 euros par intéressé ! Pour plus d'informations voir le JDD. Une honte, la France est gouvernée par des FOUS !!!
Réponse de le 09/12/2012 à 15:48 :
Précisez vos sources. Je n'ai pas lu la même chose que vous sur le JDD. Par ailleurs votre ration par personne ne m'apparaît pas crédible.
Réponse de le 09/12/2012 à 19:39 :
Bof, les sénateurs ont déjà une prime de chauffage à l'année (x2, pour conjoint) de 4000 eur, ils ne risquent pas de se geler ce à quoi je pense, eux! alors , s'ils ont droit aussi à une belle somme pour cadeaux de Noel, rien d'étonnant !...et tout ce à quoi on pense comme avantages, sans compter TOUT ce que l'on ne sait pas !! "Révolution " !
Réponse de le 10/12/2012 à 5:08 :
Pour l'enseignement, il y a 1 ministre pour " l'Éducation Nationale", 1 ministre délégué pour la "Réussite Éducative", et un ministre pour " l'Enseignement supérieur" . Sachant que chaque ministre possède son cabinet et ses propres conseillers, la note est lourde. La moyenne des salaires mensuels des 40 conseillers tourne aux alentours de 10 000? chacun. Voir pour les détails le site Paiecheck.com . http://paiecheck.com/2012/12/02/salaires-des-conseillers-des-ministres/
a écrit le 09/12/2012 à 14:27 :
Un fonctionnaire prof coûtera 90 000 € par an au contribuable et A VIE !! Donc 43000 ... De nouveaux impôts sont à prévoir !!! Bientôt l impôt de celui qui roule après 20 h , ou l impôt sur ceux qui pensent à contre courant , la France ou le pays des droits de l homme ? En tout cas perso je l ai ressenti le changement ... Bravo
Réponse de le 10/12/2012 à 10:43 :
Ce chiffre est délirant .......
Il faut un impôt sur la bêtise ... il rapportera beaucoup !
a écrit le 09/12/2012 à 14:22 :
Il faut faire la révolution
Ce gouvernement promet taxe et retour à la politique URSS avec nationalisation!

AU SECOUR!!!
Réponse de le 09/12/2012 à 14:55 :
votre professeur vous dira l'orthographe ça fera mieux ds votre texto...
Réponse de le 09/12/2012 à 17:14 :
@ausecours: Vous venez sans doute de découvrir le vrai problème de l'éducation nationale,car un professeur il en a eu un comme vous et comme moi.Mais même là l'autosatisfaction fait des ravages avec un égo digne de nos footballeurs nationaux.
Réponse de le 09/12/2012 à 22:14 :
Le taux d'enfants sortant du milieu scolaire sans posséder les bases élémentaires est trop important. Autrefois tout le monde trouvait du travail même sans formation.aujourd'hui le monde à changé mais pas l'esprit élitiste de l'éducation et des parents. Le pays devrait se donner comme objectif qu'aucun élève ne sorte de l'éducation nationale sans avoir les bases nécessaires pour travailler en entreprise, artisanat...
Je vois arriver des candidats lors de recrutements qui ne sont pas du tout employables et certains sont très loin du compte. Quel gâchis humain et d'argent....
a écrit le 09/12/2012 à 13:12 :
Pour enseigner l'ignorance, pour fabriquer des esclaves et des chiens totalitaires. Combien de millions de pauvres et de chômeurs le socialisme fera?
Réponse de le 09/12/2012 à 13:25 :
"Pour enseigner l'ignorance, pour fabriquer des esclaves et des chiens totalitaires"

Tout ce qui est excessif est insignifiant.
Calmez-vous et allez respirer un grand bol d'air frais.
Réponse de le 09/12/2012 à 13:44 :
Evidemment, seulement voila, retournez vous et voyez le passé: le national socialisme et le communisme ont fait des millions de morts. Ne devons-nous pas préserver la société de ce mal qui rôde. Ne devons-nous pas préserver la société des politiques déclinistes et des déroute comme celle de 40 ou nous avions la moitié des armes de l'Allemagne. N'y a-t-il pas quelques cancrelats à l'oeuvre?
Réponse de le 09/12/2012 à 15:55 :
Qui croit réellement que M Hollande est un communiste ? Mis à part ceux pour qui on est communiste des lors que l'on ne pense pas comme eux ou plus à gauche qu'eux sur l'échiquier politique.
Ouvrez les yeux, le communisme inspiré des politiques de l'est ou de la Chine n'existe pus depuis 1989 !
Réponse de le 09/12/2012 à 18:01 :
Hollande n'est certes pas un communiste, mais ce n'est pas un libéral non plus. C'est un socialiste pur jus. POINT BARRE.
a écrit le 09/12/2012 à 13:11 :
continuez ainsi et augmenter encore les déficits !!

c'est une vraie réforme structuelle qu'il convient de faire : un seul satut des enseignants, développer l'alternance, augmenter le temps de travail des enseignants assorti d'une hausse des traitements, diminuer le nombre de bac, et surtout arrêter cette massification inutile et revoir les orientations.... enfin supprimer un grand nombre de corps intermédiaires
a écrit le 09/12/2012 à 13:05 :
sur 20 ans, combien de profs en plus ? Le système éducatif est-il meilleur ??? En allemagne, le budget par élève est moindre, le nombre d'élève par classe est supérieur...et le niveau scolaire est reconnu comme largement meilleur !!! Il faudrait peut-être se poser les bonnes questions, non ??!
Réponse de le 09/12/2012 à 14:26 :
En Allemagne, le budget par élève est plus élevé qu'en France, le taux d'encadrement y est plus favorable.
Bref vérifiez vos chiffres...
Réponse de le 09/12/2012 à 14:53 :
@john : j'ai recherché quelques chiffres (voir le lien ci-dessous) :
dépense publique : 71.5 contre 70.3 milliards avantage : allemagne - salaire moyen d'un enseignant 31021 euro en france contre 47.214 : avantage Allemagne - Dépense par élève : 7.084 contre 5.981 en Allemagne : avantage Allemagne - classement Pisa de l'OCDE : France 22e contre Allemagne 20e !!!!
Bref vérifiez vos chiffres...c'est Fait !!! http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/09/03/20002-20120903ARTFIG00494-l-education-coute-moins-cher-a-l-allemagne-qu-a-la-france.php
Réponse de le 09/12/2012 à 15:11 :
... j'oubliais un des critères que vous avez soulevé : moyenne d'encadrement d'élève par professeurs : 15 en Allemagne, contre 14 en France !!! Bonne journée !
Réponse de le 09/12/2012 à 17:08 :
En 10 secondes sur google:
Pour l'encadrement des élèves:
http://www.lemonde.fr/education/article/2011/02/14/la-france-derniere-de-l-ocde-pour-l-encadrement-des-eleves_1480128_1473685.html

Réponse de le 09/12/2012 à 19:01 :
"Depuis 20 ans, il y a 500 000 élèves en moins et 34 000 enseignants en plus" !!!
Réponse de le 09/12/2012 à 23:22 :
Je suppose donc que le taux d'encadrement devait être encore plus bas il y a 20 ans...
Réponse de le 10/12/2012 à 1:30 :
le taux d'encadrement était plus bas...et les résultats meilleurs !! CQFD !
Réponse de le 10/12/2012 à 8:50 :
Ou le taux d'encadrement était trop bas et les résultats ont donc baissé...
En fait , il y a eu depuis 20 ans une dégradation du taux d'encadrement en primaire (à l'age ou on apprend à lire), au profit du secondaire et il y a eu paradoxalement la suppression des dispositifs pour les élèves en difficulté (4e technologique par exemple). On marche sur la tête!
C'est sur que renforcer les effectifs c'est une chose, mais si ce n'est pas accompagné de réformes ...
a écrit le 09/12/2012 à 13:03 :
45.300 chômeurs de plus rien qu'en octobre ... alors augmentons les taxes et impots pour payer 43.000 fonctionnaires-profs de plus !!! ..comme ça, les entreprisescréerons 100.000 chômeurs de plus le mois suivant puisqu'elles ne pourront plus payer leurs salariés !!
a écrit le 09/12/2012 à 12:44 :
le nombre de profs n'est pas en cause mais les programmes cette année en cm1 mon petit fils fait sport 3 jours dans une semaine de quatre,par contre les cours sont survolés et pas d'application derriére, pas de lecture etc etc
Réponse de le 09/12/2012 à 16:46 :
Pour ma part mes petits enfants sont dans le privé et c'est super... suivi sérieux, pas de grèves, bons résultats pour pas cher, je répète pour pas CHER !
Réponse de le 09/12/2012 à 19:03 :
@logic ... pour pas cher, .. donc c'est POSIIBLE "Yes, we can !!"
a écrit le 09/12/2012 à 12:27 :
Peut-être a-t-on besoin d'embaucher des profs; Dans ce cas, il faut supprimer le statut scandaleux des fonctionnaires qui ont un emploi à vie . Ces nouveaux emplois doivent- être de droit commun , comme les autres salariés, en CDI .De cette façon, ils pourront- être licenciés en cas de nécessité.
Réponse de le 09/12/2012 à 13:04 :
ahahahahahahahahahahahha!!!! Quel humour! Je pense qu'il faut être fou pour faire prof de nos jours. Et je sais de quoi je parle, j'exerce cette profession depuis 10 ans.
J'ai déjà réussi à décourager 5 de mes connaissances de faire ce métier, et mon travail se poursuit. Alors, si les seuls volontaires ou masos n'ont pas la garantie de l'emploi à vie, il n'y aura plus personne!!
j'espère pour ma part m'arrêter dans moins de 10 ans, et faire une petite activité plus épanouissante....
Réponse de le 09/12/2012 à 13:13 :
il faut arrêter la massification et fait croire à des jeunes qu'ils peuvent tous devenir des cols blancs
la réussite d'une vie ne passe pas forcément par de bonnes notes en classe
le modèle français est dépassé
Réponse de le 09/12/2012 à 13:45 :
Erdan,
Il ne faut pas attendre 10 ans, il faut vite créer votre petite activité épanouissante, c'est maintenant au regard du niveau de chômage, vite une bonne âme qui veut investir du temps et de l"argent !!
Réponse de le 09/12/2012 à 14:21 :
Dans 10 ans je serais largement plus confortable financièrement, j'aurais déjà des rentrées d'argent régulière sans activité (Fin des crédits de locations). Pour l'instant je continue, au moins j'ai la couverture maladie, et des rentrées fixes sécurisantes en cas de vacances locatives.
Voilà tout
Réponse de le 09/12/2012 à 14:27 :
Et puis, on a le recul de l'exemple suédois et canadien. Le jour ou l'état n'aura vraiment plus les moyens de nous payer, on pourra facilement négocier notre garantie de l'emploi contre une indemnité conséquente!!! Donc le temps, c'est toujours de l'argent.
Réponse de le 09/12/2012 à 15:20 :
@eridan .. donc vous découragez vos amis d'embrasser une profession où "on pourra facilement négocier notre garantie de l'emploi contre une indemnité conséquente!!!" C'est sympa pour vos amis !!! Ceci dit, vous reconnaissez bien que c'est un avantage qui a un prix ... très lourd pour la collectivité nationale !! Vous parlez d'être "largement plus confortable financièrement, j'aurais déjà des rentrées d'argent régulière sans activité" Vous reconnaissez donc être largement bien payé ??? et pour une activité pour le moins réduite : peut-être faites-vous allusion aux nombreuses vacances scolaires, ou aux faibles nombres d'heures de présence hebdomadaire (24 h ? 18 h ? ou 4 ou 5h en université ???) ... en bref : encore une caste qui vit "Largement" (ce sont vos termes) sur le dos de la collectivité !
Réponse de le 09/12/2012 à 15:20 :
@eridan .. donc vous découragez vos amis d'embrasser une profession où "on pourra facilement négocier notre garantie de l'emploi contre une indemnité conséquente!!!" C'est sympa pour vos amis !!! Ceci dit, vous reconnaissez bien que c'est un avantage qui a un prix ... très lourd pour la collectivité nationale !! Vous parlez d'être "largement plus confortable financièrement, j'aurais déjà des rentrées d'argent régulière sans activité" Vous reconnaissez donc être largement bien payé ??? et pour une activité pour le moins réduite : peut-être faites-vous allusion aux nombreuses vacances scolaires, ou aux faibles nombres d'heures de présence hebdomadaire (24 h ? 18 h ? ou 4 ou 5h en université ???) ... en bref : encore une caste qui vit "Largement" (ce sont vos termes) sur le dos de la collectivité !
Réponse de le 09/12/2012 à 15:23 :
...vous avez une couverture maladie : vivement le régime général pour TOUS : un régime unique, et halte aux régimes spéciaux ! c'est ça le justice ! (vous savez, celle dont se gargarisent tous ceux qui ne se l'appliquent pas à eux-même !!!)
Réponse de le 09/12/2012 à 16:01 :
Eridan,
Les masques tombent !!
Hé oui, belle mentalité !!
Réponse de le 09/12/2012 à 16:44 :
éridan:"Dans 10 ans je serais largement plus confortable financièrement".et les profs nous disent tous les jours qu'ils sont mal payés et qu'ils n'ont pas assez de vacances et que le métier est si dur.pauvres chtis profs,vite un soutien psychologique!
Réponse de le 09/12/2012 à 18:56 :
Je n'ai jamais indiqué me plaindre de mon salaire, ou dire que je gagnais confortablement ma vie!!! En revanche, je possède des compétences professionnelles me permettant de compléter mes revenus. Voilà tout.
Bilan de compétences, formation continue sont indispensables pour évoluer, et pour améliorer son niveau de vie.
C'est un beau message pour la jeunesse?
Réponse de le 09/12/2012 à 19:07 :
"je possède des compétences professionnelles me permettant de compléter mes revenus." Donc en plus, vous confirmez que ce job (on ne peut plus parler de travail, là !!) vous laisse plein de temps libre pour bosser à côté !!! Bravo, j'espère au moins que ce ne sont pas des heures au black !!!
Réponse de le 09/12/2012 à 19:46 :
Le consulting en Free lance prend pas mal de temps, il est vrai. Et c'est vrai que cela augmente mon niveau d'imposition. Vous voilà rassurez Lyon69!
Réponse de le 09/12/2012 à 20:21 :
rassuré "é" !!! J'espère que ce n'est pas consultant en ortografe !!?
Réponse de le 09/12/2012 à 20:25 :
le consulting prend du temps : c'est là que vous devriez trouver vos revenus ! et pas dans la fonction publique, au frais du contribuable ... allez, un petit effort : lancez-vous dans la VRAIE vie !! Ce qui est anormale, ce n'est pas que le consulting prenne du temps, au contraire, c'est tout à votre honneur de bosser ! Ce qui est anormale, c'est que vous touchiez une rente pour avoir du temps libre pour ne pas vous consacrer à la fonction publique !! C'est comme si notre ministre du redressement productif passait la moitié de son temps à jouer les avocats (au vu des résultats, en même temps, c'est peut-être ce qu'il fait !), comme si Ayrault continuait à donner des cours d'allemand pendant que François Hollande continuait à diriger le département de Corrèze !!!
Réponse de le 09/12/2012 à 20:29 :
Cela fait un moment que j'ai passé le concours, donc depuis mon niveau a bien baissé!
Réponse de le 09/12/2012 à 20:29 :
Cela fait un moment que j'ai passé le concours, donc depuis mon niveau a bien baissé!
Réponse de le 09/12/2012 à 21:02 :
Bien vu Eridan, tu as tout compris, tu cumul les avantages, la preuve que des reformes sont à faire très très rapidement !!
On est bien dans une volonté politique de paupériser le secteur privé, faire du chômage de masse pour que certains bien planqués ,sans prise de risques, se constitue une capitalisation de chef d'entreprise, par contre eux, chaque jour prennent des risques, bravo la France, la France du déclin !!!
a écrit le 09/12/2012 à 12:25 :
D'où les a-t-il trouver? Du pôle Emploi?
a écrit le 09/12/2012 à 12:20 :
Il faut à tout prix renforcer la Primaire; Le but n'est pas d'avoir une quantité d'étudiants universitaires, mais d'avoir des gens biens formés à la base pouvant se perfectionner par la suite!
Réponse de le 10/12/2012 à 10:54 :
Pourquoi pas renforcer la maternelle ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :