92% des Français sont "contents de vivre en France"

Les Français sont peut-être râleurs et pessimistes, mais ils sont quasi unanimes à se dire "contents" de vivre dans leur pays, selon un sondage Ipsos paru aujourd'hui.
Copyright Reuters

Alors que la polémique fait rage autour de l'exil fiscal des personnalités, 92% des personnes interrogées par Ipsos se disent "contentes de vivre en France". Ce pourcentage fléchit cependant chez les 15-34 ans (86%), les personnes sans diplôme (80,9%), les commerçants, artisans et chefs d'entreprise (80%) ou les sympathisants du Front national (79%). De plus, 89% des Français sondés se sentent "concernés par l'avenir de leur pays" et les deux tiers considèrent qu'il continue à jouer "un rôle majeur dans le monde".

Pourtant, seulement 53% recommanderaient à des amis étrangers de venir vivre en France. 58% se déclarent "à l'aise dans la société telle qu'elle est" contre 42% qui sont d'avis contraire. La moitié ou plus des classes populaires (employés et ouvriers) et des non-diplômés ne se sentent pas à l'aise, tout comme 66% des sympathisants du Front national.

Mais selon ce sondage réalisé avant l'"affaire Depardieu", 24% déclarent avoir "déjà sérieusement envisagé de quitter la France". Le pourcentage de ces Français tentés par l'expatriation atteindrait, d'après cette enquête, jusqu'à 39% chez les moins de 35 ans, 33% chez les ouvriers (contre 25% chez les cadres) et jusqu'à 51% chez les musulmans.

Ceux qui ont envisagé de quitter la France avancent des motivations psychologiques (57% "en raison de l'état d'esprit des Français"), mais surtout économiques: 51% pour des raisons professionnelles, 36 % en raison du pouvoir d'achat, 27% à cause du chômage. Seulement 3% évoquent des "raisons fiscales", ce qui correspond aux tranches de revenus les plus élevées.