Six Français sur dix affirment regretter le franc

 |   |  313  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Une large majorité de personnes sondées par l'institut Ifop pour le site Atlantico affiche son mécontentement à l'égard de la monnnaie unique européenne. Un autre sondage paru en septembre indiquait que les Français ne souhaitaient pour autant pas revenir au Franc.

Nostalgiques, les Français ? Onze ans après l'introduction de l'euro dans leur portefeuille, ils sont 62% à déclarer qu'ils regrettent le franc, selon un sondage de l'Ifop pour Atlantico publié ce lundi. Une proportion légèrement moins élevée qu'en 2010 quand le nombre de mécontents de l'euro atteignait 69%. Juste après l'introduction de la monnaie européenne, moins de la moitié (48%) des Français sondés disaient regretter l'ancienne devise.

Dans le détail, les femmes sont bien plus nombreuses que les hommes à regretter le franc (70% contre 54%). En terme de répartition sociologique, les employés et ouvriers sont également plus nombreux ( 77%) à se montrer nostalgiques que les cadres supérieurs et professions libérales (41%).
 

" Les critiques envers l'euro sont renforcées, notamment à l'occasion de la crise économique et financière"

Pour Jérôme Fourquet, directeur du département opinion publique à l'Ifop qui s'exprime sur le site d'information Atlantico, cette évolution est le signe que " loin de s'estomper, le souvenir du franc et les critiques envers l'euro sont renforcés, notamment à l'occasion de la crise économique et financière". Pour expliquer ce désamour, il rappelle que la méfiance provient en partie de l'idée rapidement apparue et désormais ancrée que le passage à l'euro s'était traduit par une envolée des prix. Plus largement, la critique, avivée par la crise, porterait sur la construction européenne.

"Non" au traité de Maastricht ?

D'ailleurs un autre sondage, publié en septembre confirme cette idée. A l'occasion des vingt ans du traité de Maastricht, portant notamment sur la création de la monnaie unique, il avait été demandé aux membres d'un panel représentatif de la population s'ils voteraient en faveur de ce texte aujourd'hui. Six sur dix avaient répondu "non". Toutefois, grande différence, une majorité de sondés affirmaient qu'ils ne souhaitent pas revenir au franc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/06/2013 à 9:15 :
Avec le franc les politiques faisaient des dévaluations, pour relancer à la fois les exportations et la consommation; une dévaluation ça veut dire en gros que les prix augamentent par rapport au dollar ou aux autres monnaies, donc tout coûtait plus cher. Au bon d'un moment il n'y avait plus la possibilité de faire des dévaluations sans se transporter une brouette à la place du porte monnaie. Avec l'euro les prix ont donc forcément montés puis que cela signifiait dévaluation lors du passage de l'un à l'autre. Maintenant, le système de dévaluation est décaler vers un autre système au niveau de l'europe, c'est la banque européenne, le FMI, les autres pays hors euro. Il existe toujours une forme de dévaluation. Mais l'augmentation des prix n'est-elle pas due à l'impression de "fausse mannaie" issue de l'acaht et de la revente de dettes entre les pays?
a écrit le 23/06/2013 à 3:10 :
depuis l euro c est la misere tout coute plus cher!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! mais revenir o franc c est pas possible soyons realiste cela nous couterais encore plus cher!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 21/06/2013 à 17:54 :
on aurait jamais du accepté l,euro c,est une monnaie de m....
a écrit le 21/06/2013 à 16:57 :
pour moi l'erreur vient du choix de l'euro il fallait prendre une monnaie moins forte que le dm car à mon avis il aurait fallu choisir une monnaie intermédiaire entre tous les pays concernés qui devaient constitues l'europe et non une monnaie aussi forte que le dm.
a écrit le 14/06/2013 à 0:47 :
Avant le premier prix d'un téléphone potable était de 1franc. Depuis l'Euro c'est 1?euro la c'est comparable car ce fut des le passage a la monnaie unique
a écrit le 12/06/2013 à 21:38 :
avant l'euro :pour 5 frs un café,une baguette et le journal .et maintenant le café (chez moi) 1e20 c'est a dire 7frs 87......alors......
a écrit le 12/06/2013 à 21:24 :
il faut revenir au francs car avant une baguette coûte un franc et maintenant presque 1 euro :)
c est une arnaque !!!
a écrit le 10/06/2013 à 19:49 :
Depuis que l euro et la tt coute plus cher
a écrit le 09/06/2013 à 15:23 :
Je pense que c'est normal que les français ne souhaitent pas revenir au Franc, car si les prix restent tels qu'ils sont, on n'achèterait surement plus grand chose.
Je suis totalement d'accord avec Obma962, qui suggère de remettre l'Euro au prix du Franc.
Regardez, avant, lorsque l'on achetait une baguette de pain pour 1 Franc, maintenant c'est 1 Euro (pour pas dire plus), donc on paye notre baguette 6 fois. Y'a de quoi se révolter.
Réponse de le 09/06/2013 à 15:59 :
la baguette a 1 fr c'était dans les années 75 il y a bientôt 40 ans donc elle ne serai plus a 1 fr depuis très longtemps!!!!!!
Réponse de le 09/06/2013 à 16:49 :
Faux ! En 2000, la baguette coûtait 0,90 francs.
Réponse de le 11/06/2013 à 14:12 :
Désolée, mais en 2000, j' acheté ma baguette de pain entre 3 et 4 francs et non 0,90 fr.
En même temps, il faudrait peut être comparer l'évolution du smic en fonction de celle de la baguette (ou autre), pour ce rendre compte de cette "flambée "des prix. Je ne suis pas sure que ce soit proportionnelle. Je n'ai pas fait le calcul.
Réponse de le 13/06/2013 à 16:43 :
je sait pas ou tu achetais ton pain mais tu devais te faire arnaquer ! 3 ou 4 franc !!!! mon pain je l'achetais a 1.20 franc en 2000 et le smic étais a environ 6 500 francs brut ! autrement dit lee smic est toujours au meme tarif mais les dépenses ont été multipliées par 6 !!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 09/06/2013 à 14:35 :
il faut remettre l euro au prix du franc et dm et les autre pays europeens aussi et tout ira mieux car la on va droit dans le mur quand pense les français ou autre membres europeens
a écrit le 09/06/2013 à 14:16 :
84 commentaires et 71 contres l'euro, soit 85% des commentaires. Voilà qui permet par comparaison avec le sondage de se faire une idée des csp présentes sur le forum.
Réponse de le 09/06/2013 à 14:40 :
que sont les csp ?
a écrit le 09/06/2013 à 14:04 :
il est exact que l'euro a entraîné une augmentation des prix et en cela, est une véritable tricherie des gouvernements; néanmoins à ce jour, leretour du franc entraînerait le retour des frontières
Est ce envisageable?
A aujourd'hui nous ne pouvons qu'être amer: l'euro était un beau défi mais dans les mains des politiques et des financiers c'est devenu une manière détournée d'accentuer l'écart entre nanti et classes ...."étranglées"
a écrit le 09/06/2013 à 11:52 :
Avant l'euro je partait tous les ans en vacances ; nous économisions toute l'année pour cela . Depuis 2004 nous n'avons pas pu en prendre .Mais il est vrai qu'un melon coûtait 3 francs et non 1.40 à deux euros pièce ; les cerises à 7 euros nous ne pouvons pas en manger de l'entrecôte entre 18 et 25 euro non plus mais , c'est vrai je dois délirer . aussi lorsque l'on voit à Carrefour des articles prendre 20à 30 cts d'une semaine sur l'autre .Mais je délire encore il nous reste la possibilité de nous approvisionner dans ces nouveaux magasins réservés aux gens de notre classe ...... ces magasins qui vendent des produits aux dates de DLC dépassées.Vive la France et ces nouveaux Nababs qui la gouvernent ou magouillent à notre détriment .
a écrit le 09/06/2013 à 11:17 :
Même si on revenait au franc les prix ne baiseraient pas pour autan, et il est vrai que les prix ont flambés d'une manière extravagante 1 kg de pomme de terre milieu de gamme à 1.50? aujourd'hui alors que juste avant en francs il ne coûtait que 0.80 Fr, c'est juste un petit exemple car tout le reste a suivi; et qu'en j'entends que les gouvernements successif disent que les Français se font une fausse idée, là, je sors de mes gongs!!
a écrit le 09/06/2013 à 11:16 :
J'ai voté contre le Traité de Maastricht et, si c'était à refaire, je voterais encore Non. Pour une raison simple, c'est que j'avais prévu ce qui est arrivé avec la monnaie unique, c'est-à-dire l'étouffement de notre économie. C'est en grande partie notre perte de souveraineté monétaire qui nous a conduit là car, sans politique monétaire, il n'y a pas de politique économique possible et une politique monétaire est très difficile à mettre en oeuvre au niveau européen compte tenu des divergences des économies qui remontent bien plus loin que les réformes Shroeder pour ce qui concerne celles qui séparent la France de l'Allemagne. A la fin des années 70, le franc perdait régulièrement 3% de sa valeur face au DM. Cet ajustement est devenu impossible avec l'euro et c'est ce qui étouffe notre économie. Le passage à l'euro a entraîné certainement des hausses, mais celles-ci seraient restées acceptables, si nos économies avaient convergé. Malheureusement, cela ne s'est pas produit parce que c'était impossible. Alors, il faut en tirer les conséquence en étant cohérent. C'est pourquoi je dis: à bas l'euro!
a écrit le 09/06/2013 à 11:03 :
Moi j'avais prévenu au tout début lors de l'ouverture de l'Euro que cette monnaie allait apporter le malheur en France car en fait les seuls qui y ont profité, ce sont tous les commerces et je dis bien "tous" et dans TOUS les domaines car nous les petits Français que nous sommes, nous nous sommes fait avoir comme des bleus et la précarité est à son summum et ce ne redeviendra normal que lorsque ces putains de gouvernement reviendrons à nos vraies valeurs c.a.d le FRANC FRANCAIS!!!!!
a écrit le 08/06/2013 à 21:22 :
bonsoir je regrette le franc si ont pouvais y revenir je serai satisfaite mais ont ne peut plus retourner en arriere depuis l'euro les prix ont augmentés plus rien est en rapport il y a de plus en plus de misères les riches continues à s'enrichir et les autres sont de plus en plus pauvre comment peut ont redresser la France si personne na plus les moyens de consommer
a écrit le 08/06/2013 à 18:22 :
Bonjour,je veux simplement dire que je suis contre l'euro.Cela n'a fait que enrichir les multinationales et les grands groupes alimentaires.on devrait aussi revenir à l'europe des 6,c'était pas magnifique mais on s'en sortait plus ou moins.
a écrit le 08/06/2013 à 17:53 :
en tant que consommatrice je constata que les prix ont flambe depuis l introduction de l euro et je suis pour le retour du franc
a écrit le 08/06/2013 à 15:47 :
c'est normale si vous fete un sondage sur des jeune d'une vingtaine d'année , ils ne connaisse rien au francs , moi je suis pour de revenir au franc et de supprimer l'euro
a écrit le 08/06/2013 à 15:38 :
ce qu'on 1 franc onl paye 1e maintenant...
a écrit le 08/06/2013 à 13:31 :
Je pense qu'avec l'Euro on ne se rend plus compte de la valeur des choses... je ne me souviens pas avoir payé 125 francs mon paquet de lessive au supermarché, aujourd'hui à 19,10 euros sans citer de marque...
Réponse de le 09/06/2013 à 11:32 :
ON 2000 LA BAGUETTE 2F50 EN 2013 EN 0.90C A 1.20 DE 5F50 A 8.00F
Réponse de le 10/06/2013 à 11:46 :
Qu'est-ce que ce charabia ?
a écrit le 07/06/2013 à 19:12 :
le prix de la baguette en 2000 était de 4 Fr soit 0.61?

et pour eux en 2002 elle est de 2.80 Fr soit 0.42 ? ....
il faudra vérifier leurs sources au lieu de dire n'importe quoi !!!!
Et faire croire aux gens que l'Euro cest de la merde !!
Réponse de le 08/06/2013 à 15:19 :
l'euro c'est de la grosse merde !!!!!!!!!!!
Réponse de le 13/06/2013 à 17:04 :
chez moi en 2000 elle était a 2.50 fr !
a écrit le 07/06/2013 à 18:09 :
J'ai voté contre le traité de Maastricht en 1992, contre le traité en 2005 (bonne date me semble-t-il ????) et quand je vois le résultat aujourd'hui je ne regrette pas mon vote; à refaire je ferai la même chose. Euro bien ou mal ? Pas pour les ouvriers et classes défavorisées. La farine, le pain, le beurre, le lait, le sucre, le café pour ne citer qu'eux ont augmenté de plus de 150% depuis l'euro génial !!! Bizarre ceux qui ne regrettent rien sont les mêmes à être parmi les classes les plus aisées CQFD !!!
Réponse de le 09/06/2013 à 10:47 :
bien dit je suis d'accord avec toi
Réponse de le 09/06/2013 à 17:40 :
Je suis d' accord depuis l' euros les prix on flambé
a écrit le 02/01/2013 à 23:32 :
Que vaudrait le franc avec si peu de moyens de défense? L'inflation serait probablement à 3 chiffres.
Réponse de le 03/01/2013 à 6:07 :
Pas s'il y a dévaluation.
a écrit le 02/01/2013 à 16:56 :
On voit vraiment écrire n'importe quoi en ces lieux, ce qui reflète l'ignorance abyssale des français en matière d'économie.
Certains donnes des informations les plus fantaisistes sur une prétendue hausse énorme des prix. Si on prend les chiffres réels, les prix ont augmenté de 21,25% (indice INSEE des prix de détail, incluant le tabac) entre décembre 2001 (dernier trimestre des francs) et décembre 2012. On est donc loin des culbutes énoncées çà et là. Cela ne signifie pas pour autant que certains pris peuvent avoir varié davantage, notamment ceux qui sont liés aux cours mondiaux de matières premières. mais la résultante est là, hausses et baisses comprises!
IL faut tout de même savoir qu'environ les 2/3 de notre commerce extérieur, importations et exportations se fait avec la zone euro, donc avec une situation de monnaie stable alors que nous étions auparavant confrontés au yoyo des changes entre monnaies européennes, et parfois des dévaluations compétitives de certains pays (les plus récentes furent avec l'Italie et l'Espagne dans les années 90).
Quant à ceux qui rêvent d'un retour au franc, et pour autant que celà soit possible techniquement, cela équivaudrait à un désastre pour nos porte monnaies. Compte tenu de l'état de nos finances, on assisterait inévitablement à une ou plusieurs dévaluations et le franc "post-euro" verrait sa valeur diminuer de 30 à 50%, d'où un renchérissement mécanique de nos importations. Il ne faut pas oublier que le commerce international se fait dans le cadre d'accords de plus ou moins libre échange. Si nous fermions nos frontières en rétablissant des droits de douane, nos partenaires économiques feraient de même et nous serions les grands perdants.
Ce ne sont que quelques éléments évoqués car il en existe encore bien d'autres!
La voie du salut passe plutôt par une réduction de la dépense publique qui permette de rééquilibrer notre budget (le dernier budget voté et réalisé en équilibre remonte à 1974, le dernier voté à l'équilibre mais exécuté avec un déficit modéré à 1980 et la situation n'a cessé d'empirer depuis 1981!). Cela permettrait également de réduire la charge de l'impôt et les charges sociales. Enfin, cette TVA sociale si décriée par certains était un dispositif simple pour aider à améliorer la compétitivité de nos entreprises sans augmenter les prix des produits et services d'origine nationale en chargeant les produits d'importations pour leur faire financer en partie notre système social, étant rappelé que les produits de première nécessité n'étaient pas touchés par cette mesure de bon sens.
Réponse de le 07/06/2013 à 11:14 :
Dommage qu'on ne fasse pas la comparaison sur, non pas les seules hausses ou baisses de prix, mais sur ce qu'il reste à la fin du mois : les français ont sans doute une mauvaise "culture" économique, mais eux savent gérer un budget!
Le problème du passage à l'euro provient de la seule question à se poser : qui a payé la réunification allemande?
Réponse de le 08/06/2013 à 11:30 :
vous dites vingt eu pour cent seulement d'inflation de l'euro sur le franc?
c'est a dire que pour vous une baguette achatter en deuxmille un a un franc vingt vaut aujourd'hui multiplier par vingt et un pour cent en euro zero euro vint trois centimes ou aller vous faire vos courses
Réponse de le 08/06/2013 à 11:44 :
D'accord avec vous Colchique, nous qui n.y connaissons rien en économie, merci de nous le rappeler Coquelicot, savons très bien gérer notre budget, et la dessus pas besoin de nous expliquer que depuis l'euro il n'y a jamais eu autant de précarité et de familles en difficulté, personnellement je convertis toujours en franc lorsque j'achète et ce qui est exorbitant, je laisse, il aurait fallu que les salaires augmentent autant que le prix des produits de première nécessité, pour relancer l'économie il ne suffit pas d'autoriser le déblocage des participations d'entreprise, il faut donner du travail et payer décemment ( retrait?s y compris, qui peut vivre décemment avec 700? par mois de nos jours?
Réponse de le 09/06/2013 à 12:17 :
la supercherie dans l'indice INSEE est qu'il est pris en compte que les français change leur électro-ménager tout les deux ans et de voiture avant trois ans. Plus des deux tiers des français ne changent leurs appareils qu'au bout de six ans voir plus et de voiture tout les dix ans en moyenne.
Réponse de le 11/06/2013 à 11:44 :
Bonjour j'aimerai bien pouvoir comparer les prix en francs et en euros, mais je ne me souviens déja plus!!
a écrit le 02/01/2013 à 11:30 :
ce n'est que le résultat de la désinformation politicienne et médiatique, ceux qui nous manipulent pour se donner de l'importance et garder leur place qu chaud
a écrit le 01/01/2013 à 23:51 :
"Pour expliquer ce désamour, il rappelle que la méfiance provient en partie de l'idée rapidement apparue et désormais ancrée que le passage à l'euro s'était traduit par une envolée des prix."

Quelle mauvaise foi ! C'est pourtant un triste constat que tout le monde à fait, enfin tout le monde ... ceux qui font leurs courses et qui sortent un peu.

Peut-être qu'un dandi ou un ours journalistique a une vision différente ...
Réponse de le 13/06/2013 à 17:11 :
ou bien avoir suffisamment d'argent pour ne pas avoir a compter avant la fin du mois et pour ne pas s?inquiéter d'un augmentation des prix même importante !
a écrit le 01/01/2013 à 18:08 :
étant donné l'absence de toute culture économique dans les médias, l'éducation nationale, les politiques, comment voulez vous que les français se fassent une opinion fondée de ce qui est profitable au pays ?comme dit clyde ci dessous, encore faudrait il répondre aux questions élémentaires et tout aussi fondamentales (comme quoi les français sont plus avertis que nos énarques creux et immobiles). Avez vous entendu un journaliste retoquer un politique (yc président) en disant, mais vous voulez investir 200 millards, mais si on s'endette c'est pour être gagnant demain, quels est votre projet qui rapporte 25 millards par an ? avec quelles hypothèses? ou allez vous trouver l'argent, quel sera le suivi en performance, reporting, qui le pilotera, comment seront nous informé de la rentabilité au fil de l'eau, bilans, réajustements ?.....mécanique de base dans toute entreprise sinon elle disparait, absence totale de gestion dans ce monde hallucinant qui nous manipule pour embrouiller la réalité et ainsi garder les commandes
a écrit le 01/01/2013 à 17:56 :
L'euro est tellement détesté que aucun gouvernement ou pays n'a osé faire une grande fête pour les 10 ans de l'euro! Pourtant, on sait les fêter les 10 ans de ci, 20 ans de ça etc.

A part cela, je ne souhaite pas une bonne année aux lecteurs mais la moins pire année possible et encore moins pire que celles qui nous attendent...
a écrit le 01/01/2013 à 17:21 :
a quoi bon un référendum -?- il y a bien longtemps que nos élus s'assoient dessus -Ils sont l'élite , du moins
en partie....récemment sur le M.E.S.usine à gaz qui ne servira à rien - SEULS SOIXANTE DIX DEPUTES COURAGEUX DE TOUT BORD CONFONDUS ont voté contre -nous avons perdu définitivement notre souveraineté;
et qui plus est pour une Europe confédérale -des nations -que nous avons appelée de tous nos voeux ; il est trop tard.....dans quel état laisserons notre pays à nos enfants et petits enfants.. ? sans compter que les souverainistes sont des pestiférés...des arriérés,des mauvais français en somme.....
je ne regrette absolument pas d'avoir voté NON à cette Europe là....et méme j'en suis FIER
Réponse de le 08/06/2013 à 11:39 :
bien que vous aviez eu raison de voter contre comme moi a l'epoque car nous n'etions pas pret aujourd'hui nous y sommes et nous ne pouvons surtout pas faire machine arriere cela serait du suicide pur et simple . alors il faut federer en grnade vitesse cette europe c'est a dire mettre le meme smic , le meme temps horaire, le mem age de depart en retraite avec les meme condition, indexer les prix uniformement, le meme temps de congées payer etc de façon a ne plus faire qu'un seul et grand pays tout en preservant notre passer qui ne sera qu'historique nos tradition culinaire nos traditions (savoir faire artisanaux et local )
chaque pays sera une immense region c'est la seul chose qui sauvra nos enfant pour nous c'est trop tard, ainsi il suffira de fermer réelement nos frontiere a l'immigration magrebine, asiatique ,indienne tant que l'europe auras du chomage, c'est comme cela que nous nous en sortirons
a écrit le 01/01/2013 à 16:32 :
C'est toujours drôle d'observer comment les européistes tentent de décrédibiliser les eurosceptiques en les affublant de termes péjoratifs: ce sont des rétrogrades, des réactionnaires etc... Et eux, ils se donnent la posture de ceux qui savent, qui ont la vision, la contenance des futuristes, le camp du bien, le cercle de la raison etc... Vous est-il possible d'imaginer que ce souhait du retour au franc, par exemple, puisse être le fruit d'une réflexion menant à un constat, celui que ça ne fonctionne pas. La monnaie, et par conséquent la politique monétaire, est un instrument essentiel. L'euro était censé amener toutes les vertus du monde sauf qu'il n'en est rien. C'est le contraire qui se passe. Et ceux qui nous le ventaient sont les mêmes qui nous prédisent la catastrophe en cas d'abandon. Sauf que la catastrophe, la Grèce la vit, l'Espagne la vit, le Portugal et l'Italie en suivent le chemin et quid de la France ? La Suède, le Danemark ou encore la Pologne n'ont pas l'euro comme monnaie et se portent bien mieux. Pourquoi donc ? La crise s'arrête à leur frontière ? La Suisse ou la Norvège ne sont pas dans l'UE et se portent fort bien. Pourquoi ? L'Angleterre songe à s'y retirer, pourquoi donc là encore ? C'est dans la zone euro que ça merde grave, pourquoi ? L'euro devait faire converger les économies, elle les fait diverger en réalité. Et nous sommes liés par chaînes et boulets. Le constat, après 10 ans, c'est celui d'un échec mais aucune politicard, qui a soutenu cette construction contre vents et marées, n'est prêt à assumer donc c'est la fuite en avant, reste à savoir jusqu'à quand. Quand on se trompe de chemin, on fait demi-tour pour retrouver le bon chemin. Là, les européistes préfèrent foncer dans le mur, se croyant plus forts que le mur.
Réponse de le 08/06/2013 à 12:37 :
Parfaitement bien dit.....
Réponse de le 10/01/2015 à 9:45 :
Les Français oublient que ce sont des Français, considérés comme terroristes à l'étranger, qui ont perpétués ces attentats et que le problème est en France!!! Ce pays est incapable de se remettre en cause tant sur le plan économique que sociétal. Votre liberté de la presse va à sens unique et uniquement quand cela vous arrange. Qu'en est-il du mur des cons? Qu'en est-il de Mr Zemmour viré de itele? Qu'en est-il de la personne fondatrice de Hollande démission et arrêté sans raison? Malheureusement, votre pensée unique est en train de tuer votre si beau pays.
a écrit le 01/01/2013 à 15:45 :
Ne serait-ce pas plutôt 80% des Français qui opteraient pour un retour du franc? Encore des chiffres "édulcorés" par les médias!
Cependant si on vous annonçait qu'une pâtisserie à 2,30 euros la part vous coûterait 14 francs environ ou qu'un soda (au bar) à 15 fr., ou le litre de super à 11 fr serions nous prèts à accepter ces sommes? Et bien non, on redemanderait l'euro car il masque malgré tout (artificiellement) le coût excessif du panier de la ménagère! Tous ces prix prohibitifs sont pour le moins "adoucis" par le petit chiffre de l'euro (6,5 fois moins que le franc), l'illusion est parfaite mais la réalité nous ramène sur terre!
Réponse de le 02/01/2013 à 11:19 :
Tu confonds cause et conséquence...C'est justement parce que l'euro cache une hausse du prix qu'une forte inflation déguisée a été possible.
La preuve: récemment j'ai fait des courses au supermarché, une fois conversion faite, j'ai vu un poulet à 111 Francs !! Je ne me rappelle pas en avoir vu un à ce prix avant l'euro.
Bien sûr, le franc "inflatait" naturellement et régulièrement, mais jamais à ce point.
a écrit le 01/01/2013 à 14:26 :
C'est dingue le nombre de gens qui regardent dans le retro et pas devant! le franc à été toujours à la remorque du mark en raison de son pouvoir d'achat moindre et de nos "chers" politiques qui ne veulent pas mettre le prix!
la planche à billet c'est tellement simple (avoir de grosses liasses de billet de banque c'est rassurant mais c'est de la monnaie de singe.
Combien de fois le franc à dévalué sans regler les vrais problèmes de la france, avec l'euro nous voyons enfin nos handicaps.
Réponse de le 01/01/2013 à 15:14 :
avec l'euro, on voit nos handicaps ? ! ben, oui, surtout lorsque l'on fait ses courses,il faut 3 fois plus de pognon pour avoir la meme chose dans le cabas, merci l'euro !
Réponse de le 01/01/2013 à 18:54 :
la monnaie unique est le résultat de cette construction européenne très particulière décidée par quelques irresponsables politiques (Mitterand/Delors, Chirac, Sarko, Hollande); dont l'objectif consistait à noyer leurs programmes de surenchères sociales indigestes, plébiscités par tous les électeurs évidemment majoritaires; au détriment des plus à même de comprendre la supercherie et la dénoncer; donc, fabrication de ce monstre technocratique qui était l'outil destiné à diluer l'indigence politique dans un bourbier commun: celui des Institutions de l'Union européenne; cette technocratie dirigées par des individus dont les peuples connaissent à peine les noms (736 eurodéputés, un Conseil européen, un Conseil de l'Union européenne, une Commission européenne, des Institutions économiques et judiciaires, des sièges à tous les niveaux et à toutes les strates, disséminés un peu partout; dont on ne sait exactement combien de postes elle abrite et protège, et accessoirement, sans savoir ce que coute ce château des privilèges). mais bref; donc un peu de sérieux: personne ne doit s'étonner de la déroute générale de ce guêpier européen, qui est le résultat du Complot (ho! la "vilaine théorie", bouh! ;) que les quelques pays refusent de remettre tous leurs pouvoirs à cette bureaucratie là - préservant donc leur souveraineté dans certains domaines; autres que celui du diamètre des pommes) - ont très bien identifiés; dont l'Angleterre, l'Allemagne, et quelques pays du Nord, bien évidemment. quand on dit "pays", ils font comprendre: les cerveaux de leurs dirigeants politiques et leurs concitoyens. Bonne année.
Réponse de le 08/06/2013 à 11:44 :
oui pour mitterand, chirac sans est arranger sarko a fait avec , quand a hollande il ne sait
toujours pas ce qu'il fait la
a écrit le 01/01/2013 à 11:44 :
c'est trop tard pour faire machine arriere et revenir au franca , amoins qu'il y ait une guerre en europe
a écrit le 01/01/2013 à 10:56 :
he oui notre " c était mieux avant"participe a l ambiance de soupçon d aujourd?hui .a quand une résolution qui participe a la vision de demain .pourquoi pas dire que l on regrette 1960 et pourquoi pas louis 14 .
on peut voir dans cette fiction la main mise des années post guerre qui arrivent a la retraite ou les jeunes sont stigmatisé . ceux qui ont l argent imposent leur vue .mais arrêtons de se plaindre et essayons de bouger sinon là on regretteras vraiment .l avenir est devant un peu de courage .bonne année 2013
a écrit le 01/01/2013 à 10:04 :
On reconnait un nostalgique au fait qu'il ne manie pas la boule de cristal pour parler de l'Euro. Rien n'empêche que les deux monnaies coexistent si l'on désire "vraiment" le fédéralisme,
Réponse de le 01/01/2013 à 11:18 :
Je suis d'accord pour que l'Euro figure dans ma collection d'anciennes pièces.
a écrit le 01/01/2013 à 9:45 :
Je ne vois pas comment vous pouvez oser écrire "six Français sur dix" étant donné qu'aucun référendum n'a eu lieu sur le sujet.
Réponse de le 01/01/2013 à 11:19 :
Pour ce que valent les référendums en France. Laissez moi rire.
Réponse de le 01/01/2013 à 15:16 :
oui, vous vous souvenez ce fameux référendum, ou le non avait fait force, transformé en "oui" par notre cher, ancien président, donc, le référendum pfff
a écrit le 01/01/2013 à 8:38 :
Ce qui coûtait un franc coûte maintenant plus d'un euro et les salaires n'ont pas suivi.
Réponse de le 01/01/2013 à 11:34 :
tout à fait, bien plus que perdants, nous sommes !
Réponse de le 01/01/2013 à 14:50 :
Mais si les revenus ont suivi ! regardez la baguette qui était à 1 FR est à 1? , ça va bien dans la poche du boulanger ! le prix du Gas oil par rapport au SMIG est moins élevé aujourd hui qu'il y a 25 ans ! une TV ça coute une semaine de SMIG , avant c'était un mois de SMIC !
a écrit le 01/01/2013 à 8:00 :
La situation est difficile,mais notre intérêt est de rester dans l'Europe avec l'Euro.
Réponse de le 01/01/2013 à 11:21 :
Je suis pour une scission des pour et des contres.
Réponse de le 01/01/2013 à 16:20 :
@ henry: des arguments, pas des assertions. Rester dans une UE remodelée de fond en comble, une Europe des Nations en somme, oui, pourquoi pas, en effet. Quant à l'euro, expliquez nous, surtout au regard de ce que cette monnaie a provoqué en Grèce, en Espagne, au Portugal ou en Italie.
a écrit le 31/12/2012 à 23:40 :
a moins que ça soit le contraire, beaucouips savent que l'euro n'a rien apporté et qu'il ne fut valorisé a cette valeur de conversion qu'en France. (?/£, ?/DM,.... a combien ?) l'artifice de la France n'etait qu'un moyen de provoquer une rentabilité fiscale plus rapise avec des sommes aux montants plus acceptables. le cadeaux etait bien embalé, mais les Français l'ont ouvert
Réponse de le 01/01/2013 à 11:35 :
et sont lucides
a écrit le 31/12/2012 à 21:51 :
en 1975 avec 100 francs on faisait un grand marché legumes fruits , viandes pour 4 personnes ; la baguette a 50centimes , c'etait le bon temps . avec l'euro tout a changé ; avec 15 euros tu as 1 kg de pommes ; 1kg de navet , 2 kg de ppommesde terre ;1 salade 1 kg d'oranges tout ça a paris .en province pour 15 euros on a le double mais on n'a pas ni la viande ni le poisson
Réponse de le 02/01/2013 à 10:54 :
en 1975 le smic était à Frf 1408 pour 40 H par semaine alors qu'aujourd'hui il est de Eur 1.430
pour 35 h (env 1=1)
donc la logique voudrait que pour Eur 100 on est la même chose dans son panier que pour Frf 100..
le seul problème en fait c'est que ce sont les loyers et autres produits de première necessité qui semblent ne plus être abordable. En effet en 1975 vous pouviez avoir un joli studio pour Frf 300, par mois en banlieue parisienne (mon expérience sans aucune aide)...aujourd'hui rien à moins de 1000 euros (un taudis et toujours en banlieue)
a écrit le 31/12/2012 à 19:14 :
L'euro n'a tenu aucune des promesses qu'on nous avait vendues. Et pour cause, une monnaie unique pour des économies différentes, ça ne peut pas fonctionner de façon satisfaisante à long terme. Cela engendre des déséquilibres au profit des plus forts et par conséquent au détriment des plus faibles, ce qu'on observe désormais. Maurice Allais, le seul prix Nobel d'économie français, n'avait pas manqué de mettre en garde sur cette construction bancale, en pure perte malheureusement. Les politiques se croient toujours tellement intelligents et forts qu'ils vont s'imposer au monétaire et au financier. Ah non tiens. Alors oui les Français regrettent le franc, pas par nostalgie mais par bon sens. On maîtrise tellement mieux son propre destin quand nous détenons notre propre souveraineté. Les politiques l'ont abandonné et on en paye le prix. Quant au fait que les Français ne souhaitent pas revenir au franc, c'est d'une part car on leur dit que ce serait une catastrophe sans précédent (stratégie de la terreur) et d'autre part car le sujet est tabou, interdit et qu'ainsi il n'y a pas de débat. Avec un débat équilibré sur le sujet, je serais curieux de connaître les résultats. Maintenant, rien ne dit qu'un retour aux monnaies nationales ne se fera pas un jour, contraints et forcés qu'ils seront de reconnaître leur échec. Ca peut prendre des années, des décennies.
Réponse de le 01/01/2013 à 8:08 :
Comment font les USA?
Réponse de le 01/01/2013 à 11:24 :
Les USA ont moins de 250 ans d'histoire et se sont construits avec le dollars. Donc rien à voir.
Réponse de le 01/01/2013 à 11:37 :
@ Clyde Excellent !
Réponse de le 01/01/2013 à 15:17 :
n'importe quoi + 1
Réponse de le 01/01/2013 à 16:17 :
@ henry: faites des comparaisons qui ont un sens. Le modèle américain est intransposable à l'UE. Les USA sont une zone monétaire optimale peu ou prou. L'UE ne rassemble aucune des conditions cumulatives. Aucune, ne vous en déplaise. Donc comparer USA et UE, c'est comme comparer, je ne sais pas moi, le football avec la danse ?
a écrit le 31/12/2012 à 18:46 :
Comme toujours, les français regardent dans le rétro au lieu de se tourner vesr l'avenir.... l'euro n'est pas resposnable de la hausse des prix mais ceux qui vendent leurs produits....lzs boulangers qui augmentent le prix du pain de 5 ou 10 cents, des croissants vendus au prix d'une baguette de pain, des arrondis sytématiques etc....et tous ces consommateurs peu regardant qui encouragent ces mêmes vendeurs à vendre plus cher....Vive l'euro! Ce que je regrette c'est que nos billets soient si môches! ....si nous avions le franc, les prix payés seraient sûrement plus élevés encore et lezs taux de la BdF non pas à 1.% mais à plus de 7% pour défendre notre monnaie....le DM serait à plus de 5 ff, le dollar US à plus de 7f...el la France n'exporterait pas plus, au contraire...quand on offre des Dacia et des Clio on ne peut pas espérer jouer dans la cour de Mercedes ou de BMW....
Réponse de le 01/01/2013 à 11:01 :
encore une victime de fascination pour le soi disant modèle allemand avec trouble obsessionnel orienter bagnole
sachez cher monsieur qu'avant l'euro les bagnoles françaises valaient largement les bagnoles allemandes
Réponse de le 01/01/2013 à 16:13 :
Eurofederal, je vous relance. Vous n'avez toujours pas répondu sur l'union de transfert, une des conditions nécessaire à la mise en place du fédéralisme. Comment les pays dits "riches" peuvent, sur leur propre budget, transférer l'équivalent de 8 et 12 % de leur PIB. Je ne cesse d'attendre une réponse argumentée. J'en ai d'autres qui suivront si vous résolvez celle ci.
a écrit le 31/12/2012 à 18:42 :
bravo, c'est vrai qu'avec le franc nous étions plus heureux !!!! autrefois a la fin du 19eme siècle aussi c'était mieux
a écrit le 31/12/2012 à 17:10 :
Comptez moi dans le lot. Nous a t'on demandé une seule fois notre avis pour ce changement de monnaie ? Comme pour l'Europe d'ailleurs qui n'a été créé que pour des intérêts financiers qui ne sont pas les nôtres. Je n'ai jamais quitté la France et je n'ai visité que 5 ou 6 départements. J'espère qu'un jour la France retrouvera sa souveraineté.
Réponse de le 01/01/2013 à 8:25 :
Si,si, on vous l'a demandé lors du référendum sur le traité de Maastricht en 92. Peut-être ne l'aviez-vous pas lu correctement, ou peut-être même pas du tout, ou alors vous avez refusé d'aller voter,(car après tout,cette ville on sait même pas où c'est)....Dans les 3 cas vous en êtes responsable (devotre choix)
Réponse de le 01/01/2013 à 11:39 :
@Françaisd'unjourFrançais toujours +10000 tout à fait en accord avec vous !
a écrit le 31/12/2012 à 16:42 :
on s'est fait entuber grave ! et on est pas prêt de l'oublier.
Réponse de le 01/01/2013 à 11:40 :
bah oui + UN
a écrit le 31/12/2012 à 16:36 :
Bah c'est sûr, avec des nostalgiques de cet acabit, la France n'est pas prête d'aller de l'avant et de voir le bout du tunnel. Indécrottables ces 6 sur 10. Allez ! Pour moi, Vive l'Europe et Vive l'Euro !...n'en déplaise.
Réponse de le 31/12/2012 à 22:18 :
Rien à voir avec de la nostalgie. Juste du bon sens.
a écrit le 31/12/2012 à 16:34 :
La mise en place de l'Euro fût une vaste arnaque destinée à masquer une inflation qui a osciller entre 250 et 400% sur une période de 10 ans, sur une majorité de produits de grande consommation (hors électronique et autres japoniaiseries).
Rien d'étonnant donc que ce soit les femmes qui soient les plus réticentes à accepter cette monnaie de singe, ce sont elles les premières victimes qui, en faisant leurs courses qui se sont aperçues de l'arnaque en premier.
Les grands gagnants de cette hausse des prix inconsidérée, sont l'état par le biais de TVA qui touche le pactole, les commerçants et les importateurs.
a écrit le 31/12/2012 à 16:19 :
Rien d'étonnant sachant que 80 % des français ne comprennent rien à rien à l' économie de marché , le système qui les fait prospérer depuis 1945 !
MDR
Réponse de le 31/12/2012 à 22:56 :
Alors éclairez nous !
Réponse de le 01/01/2013 à 11:28 :
Je ne sais que vous dire, j'ai jamais rien compris moi-même à l?économie.
a écrit le 31/12/2012 à 16:18 :
Est-ce que par hasard 62% cela ne nous ferait pas exactement la population de vieux en France ? La France du passé. La France qui geint, a engraissé sur la dette et ne participe plus au redressement du pays...
Réponse de le 31/12/2012 à 21:06 :
vieux ne va pas de pair forcément avec nostalgique ou inapte à comprendre le système -monde, au contraire croyez le, il y a du ressort chez le "vieux"
Réponse de le 31/12/2012 à 22:55 :
Vous devriez détailler ce sondage. Il indique que les personnes agées y sont les moins réfractaires. Parfois, il vaut mieux se taire.
Réponse de le 01/01/2013 à 11:22 :
Le résultat du sondage, 37%, est une aberration sans doute due à la faiblesse du nombre de sondés. Je maintient la totalité de ce que j'ai dit plus haut.
Réponse de le 01/01/2013 à 15:22 :
pol75 vous êtes injustes les "vieux", n'ont rien volé, ils ont travaillé, ont cotisé, alors votre fiel, vous savez ce que vous pouvez en faire...bon jour de l'AN
Réponse de le 01/01/2013 à 15:23 :
votre propos n'engage que vous, et ne convainc personne
a écrit le 31/12/2012 à 16:09 :
Comme toujours; On sait ce que l'on perd mais pas ce que l'on gagne, les promesses n'en sont qu'au niveau de promesse, de déception et de méfiance vis a vis de l'Euro!
Cette monnaie n'a de base que le virtuel!
Réponse de le 01/01/2013 à 11:43 :
sansplus + mille
a écrit le 31/12/2012 à 16:07 :
Ce genre d'étude relève du populisme, en l?occurrence c'est normal qu'en période de crise il y ait une montée des réac, du "c'était mieux avant". On a jamais avancé en mettant un pied en arrière.
Réponse de le 31/12/2012 à 22:17 :
Et si vous faîtes fausse route, vous ne revenez pas en arrière vous ? Vous préférez vous emplafonner le mur ?
Réponse de le 01/01/2013 à 11:41 :
c'est surement ça, que ce Mr préfère...
a écrit le 31/12/2012 à 15:50 :
Alors là : véridique! et j'en fait partie à 100 % !
a écrit le 31/12/2012 à 15:46 :
http://www.skywebforum.com/t587-comparaison-des-prix-en-francs-et-en-euros-juste-pour-avoir-un-peu-plus-les-boules
Alors que les sondages exposent la volonté de certains Français de renoncer à l'Euro et de revenir au Franc, la rédaction de Planet.fr s'est amusée à calculer en Francs le prix de certains produits vendus aujourd'hui. Si le Franc revenait, quel serait leur prix ?
Réponse de le 21/06/2013 à 18:11 :
je fait réponse à tous ceux qui sont a coté de la plaque et qui pense que l'euros est bien, moi je sait que le lendemain du passage a l'euros ce qui couter 1 Fr a ce moment la est passer a 1? .Les commerçants et l'etat s'en sont mis plein lor poches. Je vois en ce moment des articles qui augmentent de 10 a 20 centimes d'euros du jour au lendemain .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :