Enquête ouverte dans l'affaire des sondages de Matignon

 |   |  276  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon Le Parisien, une enquête est en cours depuis octobre pour favoritisme et détournement de fonds publics. François Fillon se tranquille.

François Fillon sera-t-il atteint par l?affaire des sondages commandés par Matignon ? Selon le Parisien de dimanche, le parquet de Paris a ouvert en octobre une enquête préliminaire sur les conditions dans lesquelles avaient été commandés des sondages par les services du premier ministre lorsque François Fillon occupait Matignon, entre 2007 et 2012. L?intéressé a déclaré attendre « cette enquête avec beaucoup de tranquillité. »


Près de 700.000 euros en cause ?


Cette affaire a débuté voici un an, lorsque l?association Anticor a saisi le parquet en s?appuyant sur un rapport de la Cour des comptes de 201. Selon Le Parisien, une information pour "favoritisme" et "détournement de fonds publics", confiée à la brigade de répression de la délinquance économique, a été ouverte par le Parquet. En d?autres termes, Matignon aurait abusé des sondages et n?aurait pas utilisé la procédure légale d?offres pour les marchés publics. La Cour des Comptes a relevé des contrats passés avec la société Giacometti-Péron sans mise en concurrence ni publicité pour un montant de 694.959 euros entre mai 2008 et juillet 2011. L?Elysée est aussi mis en cause dans une affaire similaire.


François Fillon nie


« Tous les sondages ont toujours été commandés par le service d'information du gouvernement, par appel d'offres, par appel à la concurrence et sans aucune intervention des membres de mon cabinet », a déclaré François Fillon. Et d?ajouter : « Je vous dis simplement qu'il n'y a rien de nouveau en ce domaine. Il y a eu une enquête de la Cour des comptes sur ces pratiques. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2013 à 10:17 :
Comment ne pas croire cet homme qui a un patrimoine si faible.
a écrit le 14/04/2013 à 17:59 :
Tout ces nuisibles qui veulent s'éliminer mutuellement par le biais des médias en essayant d' enfumer leur électeur, ne remonte dans l'estime de personne!
a écrit le 14/04/2013 à 16:46 :
Les choses vont si mal qu'il est urgent de faire diversion avec ce qu'on peut. Après l'inculpation suspecte de Sarkozy, voilà maintenant une enquête réchauffée sur Fillon ! Dur, dur...
Réponse de le 31/12/2015 à 20:46 :
Comment cet homme peut-il se regarder dans le miroir le matin?
Réponse de le 01/01/2016 à 7:53 :
500 000 formations pour diminuer le nombre de demandeurs d'emploi d'autant, c'est une mascarade digne des pays communistes de l'ex-URSS dont la France est devenue l'héritière!!!!!!! S'il est rééllu en 2017 il devra assumer et prendre de plein fouet ces chômeurs.... Comme dirait l'autre, L'Arroseur arrosé!!!!!
Réponse de le 02/01/2016 à 9:06 :
Vous les Français vous avez le président que VOUS avez élu!!!! Et en plus vous allez sûrement le garder en 2017... Finalement, nous sommes super contents à l'étranger car la France sombre et cela nous fait un concurrent de moins! Au lieu de râler, agissez......
a écrit le 14/04/2013 à 14:41 :
1er Copé veut éliminé Fillon avant les primaires de l'UMP .

2em aujourd?hui FILLON critique HOLLANDE c'était avant qu'il fallait criquer son ancien patron N S pour dérapage budgétaire de 7,5 % en 2010.
a écrit le 14/04/2013 à 13:45 :
Selon le Jdd, Guérini pourrait balancer des noms et des ministres pourraient sauter...Une purge est en train de s'oppérer. http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Guerini-Si-je-parlais-certains-ne-seraient-plus-ministres-593141
Réponse de le 14/04/2013 à 15:11 :
Pourquoi dire tout haut qu'il pourrait faire sauter des ministres ? 1) s'il s'agit d'influer sur son futur procès, ne serait ce pas plus discret et aussi efficace de le dire a ceux qui pourrait le protéger d'un juge ? 2) veut il salir la classe politique, que ses accusations soient vraies ou non, partant du principe que si tout le monde est considéré comme potentiellement pourris, sa future condamnation possible le rendrait moins "salaud" et plus "normal", c'est a dire comme les autres ? 3) a t il vraiment des noms a balancer ? S'il balance un nom sans preuve il court a la condamnation pour diffamation...
a écrit le 14/04/2013 à 12:58 :
Il parait que l'enquête sera menée par ...sondage...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :