Baisse du chômage : le gouvernement fait dans la méthode Coué

 |   |  497  mots
Le gouvernement veut croire à l'inversion de la courbe du chômage à la fin de l'année
Le gouvernement "veut croire" à l'inversion de la courbe du chômage à la fin de l'année (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le gouvernement veut absolument tenir l'objectif d'inverser la courbe du chômage à la fin de l'année. Le temps pressant, il enjoint les entreprises d’accélérer la conclusion des contrats de génération.

 

" Pourvu que ça marche. Ca va marcher !". Une prophétie auto réalisatrice, c'est en substance ce qu'espère le gouvernement sur le front de l'emploi. De fait, l'équipe de Jean-Marc Ayrault sait qu'elle va être jugée sur sa capacité à respecter l'objectif de François Hollande de parvenir à inverser durablement la courbe du chômage à la fin de l'année.

Dans l'entourage du président, on estime que la première "vraie" baisse du chômage pourrait concerner les données de septembre qui seront connues fin octobre. Même si l'on se félicite déjà que depuis trois mois le nombre des demandeurs d'emploi chez les jeunes de moins de 25 ans diminue.

55.000 emplois d'avenir

En attendant, le gouvernement cherche à maintenir la mobilisation. Une réunion s'est donc tenue le 17 septembre à Matignon, en présence notamment du ministre du Travail, Michel Sapin, pour faire le point sur l'avancée des actions en cours.

Selon ce bilan, plus de 55.000 jeunes bénéficient maintenant des emplois d'avenir et le gouvernement se dit certain que l'objectif de 100.000 emplois d'avenir sera atteint à la fin de l'année, mais en gardant toujours la volonté de les consacrer en priorité aux jeunes qui en ont le plus besoin, et notamment en ZUS. Il ne serait donc pas question de chercher à faire du " chiffre".

Le gouvernement mobilise par ailleurs les 440.000 contrats aidés non marchands "classiques" (prévus dans le budget 2013 du ministère du Travail et qui seront reconduits en 2014), dont 60% ont déjà été mis en place. Parmi ces postes, une priorité a été donnée à l'éducation nationale afin de répondre à des besoins comme l'accompagnement des élèves handicapés.

Lire aussi: "François Hollande affirme être "tout près du but" sur l'inversion de la courbe du chômage"

Contrat de génération, attention au bâton!

Autre dispositif : le contrat de génération. Le gouvernement estime qu'il se "déploie progressivement et tous les relais seront activés pour le développer davantage". Façon de dire que dans les entreprises de plus de 300 salariés, où la mise en place de ce contrat devait être négociée avant le 30 septembre, les choses ne vont pas assez vite. Seulement 11.000 contrats de génération auraient, à ce stade, été conclus.

Pour accélérer le processus, le gouvernement va donc faire délicatement pression. Par exemple en rappelant que la loi instituant le contrat de génération prévoyait des pénalités  possibles (qui peuvent atteindre 1% de la masse salariale) en l'absence d'un plan d'action pour l'emploi dans une entreprise. Enfin, lors de la Grande conférence sociale pour l'emploi de juin dernier, un plan de 30.000  "formations prioritaires pour l'emploi "  avait été annoncé pour permettre à des demandeurs d'emploi de se former rapidement pour occuper des postes qui ne trouvent pas preneurs. Selon Jean-Marc Ayrault, ce plan " sera effectif d'ici la fin de l'année ".... Bref, "il faut que ça marche"!

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2013 à 11:16 :
Ce gouvernement sait manier les chiffres et il trouvera le moyen de nous conter fleurettes, nous faisant croire par quelques pirouettes à la diminution du chomage. Au regne des promesses fallacieusers et mensongères ils sont les rois
a écrit le 19/09/2013 à 14:07 :
plutôt que de s'attaquer à la mauvaise dépense publique, au moins 30% de gains tout en apportant plus de services, et donc baisse des impôts, taxes, charges des entreprises, augmentation du pouvoir d'achat, manne pour aider les pme, donc doper l'emploi et la croissance, ils ne touchent à rien, continue à entretenir la danseuse publique et plombent les particuliers et entreprises d'impôts et charges, ce qui tue massivement l'emploi, il est impossible d'inverser la courbe, ils l'accélèrent ! que des archi nuls en gestion !!!
a écrit le 19/09/2013 à 9:21 :
Un plan d'action pour l'emploi dans une entreprise, c'est de trouver des débouchés pour les produits qu'elle fabrique et non de payer des pénalités qui risque pour certaines d'avoir un effet contraire à celui recherché.
a écrit le 18/09/2013 à 23:26 :

De toute façon tous les chiffres vont être tordus ,manipulés pour que les Français tombent
Dans le panneau juste avant les élections et que les socialistes puissent continuer à diriger partout dans les villes socialistes et si possible,en gagner d'autres,C'est ce qui va se passer,.Le chômage pour la suite on ne sait pas mais il faut sauvegarder les apparences avant Mars2014 .Voilà!!!
!
Réponse de le 19/09/2013 à 10:14 :
Préparez vous à une nouvelle méthode de calcul du nombre de chomeurs d'ici décembre 2013...corrigé des variations saisonnières ou corrigé des variations d'éléments de langage.
Soyons dingue, je met un billet sur -0.1% !
a écrit le 18/09/2013 à 20:20 :
conformement a ce qu'ils avaient annonce en arrivant, ils ont casse les reins a tt le monde, l'objectif a donc ete atteint... le chomage pour la fin d'annee, ca va certainement marcher aussi, vu le nombre d'emplois aides... apres les francais se foutent d'un chiffre qu'on va leur annoncer, ils regardent... leur quotidien... et la encore, les objectifs sont atteints ( comme on dit!!!)
a écrit le 18/09/2013 à 19:30 :
Ce gouvernement de pieds nickelés, faisons leur confiance pour masquer, manipuler, contorsionner les chiffres . Et ils seront fiers d'avoir "réussi" à faire "baisser" le nombre de chômeurs, mais "réussi" quoi ? à augmenter notre endettement avec des emplois aidés ? à faire de l'enfumage la seule façon de gouverner ? à nous faire croire que l'activité et la confiance reviennent alors que c'est tout le contraire ? alors sanction sévère en mars 2014, c'est la seule réponse à leur donner.
a écrit le 18/09/2013 à 18:57 :
"Baisse du chômage: le gouvernement fait dans la méthode Coué". Que peut-il faire d'autre, à part du cosmétique, quand on sait d'où vient le problème (euro + libre-échange) et que ce n'est pas dans l'intention des politiques - qu'ils soient de droite ou de gauche - de changer ce modèle. La France continuera donc à perdre de vrais emplois, ceux qui font la richesse du pays et nous finirons soit avec des jobs payés une misère, soit avec des jobs à temps partiels. Le paradis pour les entreprises, l'enfer pour les salariés, c'est ça le libre-échange.
a écrit le 18/09/2013 à 18:32 :
Vous avez bien lu:" Le gouvernement mobilise par ailleurs les 440.000 contrats aidés non marchands "classiques." Voilà comment on s'applique à creuser encore plus les finances publiques. avec des emplois inutiles. Voilà la lutte contre le chômage version socialiste.
Gabegie et poudre aux yeux pour clients fidèles.
Réponse de le 18/09/2013 à 21:34 :
En URSS , à une certaine époque, ils avaient crée des camps de travail, cela donnait aucun pouvoir d'achat à ces " volontaires " mais permettait d'afficher un taux de chômage à 0%!
Ils travaillaient mais ne gagnaient rien, nous plus forts, nous payons des gens à rien foutre et en plus sans formation ni avenir! Il y a une certaine similitude entre les 2 systèmes au final.
a écrit le 18/09/2013 à 18:32 :
Les emplois bidon d'aujourd'hui sont le chômage de demain. Ces emplois ne sont pas gratuits, ils pèsent sur le budget et sont rémunérés par nos impôts. ils entravent donc l'économie. Par ailleurs, ils ne présentent aucune perspective d'avenir pour les bénéficiaires. Quand l'économie mondiale ira mieux, la France en profitera naturellement, quoiqu'elle fasse, mais plombée par ce boulet, elle mettra plus de temps que les autres pour se redresser et le chômage restera plus élevé que dans les pays équivalents qui n'auront pas recouru à cet expédient. On le sait, on a déjà vécu le même scénario.
a écrit le 18/09/2013 à 18:27 :
Vive les contrats aidés ! http://www.youtube.com/watch?v=xvIWE0lUC9E
a écrit le 18/09/2013 à 17:45 :
LA POLITIQUE DU PS PEUT ETRE RESUMEE PAR CET EXTRAIT DE L'ARTICLE : "mais en gardant toujours la volonté de les consacrer en priorité aux jeunes qui en ont le plus besoin, et notamment en ZUS", bref, en faisant de la discrimination, dans des emplois qualifiables de FICTIFS.
a écrit le 18/09/2013 à 17:36 :
vous changez le u en p et coué devient copé...
a écrit le 18/09/2013 à 17:35 :
Méthode Coué, euh, je ne sais pas, je suis suis prêt à parier que beaucoup de français en parlent sans avoir lu le livre, comme ils vont voter sur le traité de lisbonne sans avoir lu le traité. Le pire, c'est quand on est pro, quand on est journaliste, et qu'on parle de méthode coué, dans un article, quand un journal vend de l'info, et qu'on n'a pas lu le livre.
Sinon, ce que je peux dire, c'est que le gouvernement, concernant le chômage, la crise, les délocalisations, les fermetures d'entreprises, fait dans l'autosatisfaction de salon élyséen, bien loin de la situation de terrain dans le pays global.
Que le président (je ne crois pas qu'il ait conscience du mot et du travail à fournir, du devoir) dise qu'on arrive bientôt à la fin de l'année, et que la courbe du chômage va s'inverser, c'est vraiment du foutage de gueule, de l'insulte, même. Ce type devrait être sorti manu militari de là où il vit et il devrait être sermonné "tu vas te mettre au boulot ! et tais-toi !"
Réponse de le 18/09/2013 à 18:18 :
colère contenue , vue juste !
Réponse de le 18/09/2013 à 21:41 :
Ce qu'il reprochait à l'ancien Président, il le fait à puissance 10 , il bave encore plus souvent,de plus pour ne rien dire ou tout et son contraire. Cela devient une indigestion, un dégueuli après beuverie!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :