France : près de 140.000 emplois ont disparu en un an dans le secteur marchand

 |   |  251  mots
Sur le deuxième trimestre 2013, 34.600 postes ont disparu dans le secteur marchand
Sur le deuxième trimestre 2013, 34.600 postes ont disparu dans le secteur marchand (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au cours du deuxième trimestre, le secteur marchand a perdu 34.600 postes. Un chiffre en forte hausse par rapport aux premiers mois de l'année 2013.

L'emploi salarié dans le secteur marchand (hors agriculture) s'est fortement dégradé au deuxième trimestre. En effet,  34.600 postes ont disparu (-0,2%), après 4.700 au trimestre précédent, selon des données définitives publiées mercredi 11 septembre par l'Insee.

Industrie et construction en baisse

Sur cette période, la baisse s'est poursuivie dans l'industrie comme dans la construction. Dans l'industrie, l'emploi recule de 0,6% (-19.000 postes), accentuant le rythme des destructions observées au cours des précédents trimestres, souligne l'Insee. Sur un an, ce sont près de 50.000 postes qui ont disparu dans ce secteur. Dans la construction, la baisse a été au deuxième trimestre de 0,5% (-7.700 postes). Sur un an, ce secteur a perdu près de 30.000 postes.

Après une embellie surprise au premier trimestre dans l'intérim (+10.300 postes), les effectifs dans le travail temporaire diminuent légèrement au deuxième (-4.300 postes). Ils tirent ainsi à la baisse l'emploi dans le secteur tertiaire où ils sont comptabilisés (-7.800 postes).

139.100 emplois rayés de la carte sur une année

Si on exclut l'intérim, dont l'embellie avait permis de limiter la casse au premier trimestre, le recul de l'emploi marchand s'est accentué au deuxième trimestre, note l'Insee, avec 30.300 postes supprimés contre 15.000 au premier trimestre.

Sur un an, 139.100 emplois ont été rayés de la carte (-0,9%). Tous les secteurs sont en souffrance mais la chute est la plus forte dans l'intérim (-5%), dans la construction (-2,1%) et dans l'industrie (-1,5%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2013 à 18:34 :
Vive les contrats aidés ! http://www.youtube.com/watch?v=xvIWE0lUC9E
a écrit le 11/09/2013 à 15:59 :
Enfin quoi...Pépère développe les emplois d'avenir et il inversera la courbe du chômage pour la fin de l'année il suffit d'y croire...Plus de dépenses de l'état,plus d'impôts, plus de taxes tous azimut entreprises et particuliers
avec augmentation des prix, la consommation ne peut que se réduire induisant moins d'emplois simple et je ne suis pas énarque!!!!
Réponse de le 11/09/2013 à 16:33 :
Mais précisément, il faut être énarque pour foutre un pays par terre..! Vous pouvez aussi compter sur les profs..!
Réponse de le 11/09/2013 à 16:38 :
A quand le retour les Kolkoses ....le rêve d'une bonne partie de la nomenclatura de la gauche et de ses extrêmes .
Réponse de le 11/09/2013 à 22:11 :
et bien finalement il faudra peut être y passer pour rétablir l'égalité : l'attribution d' un smic minimum obligatoire pour les artisans et les tpe et le différentiel s'il n'est pas atteint.
Combien d'artisans et de tpe n'ont même pas l'équivalent du smic pour vivre et ils travaillent plus de 35h!
Réponse de le 12/09/2013 à 10:34 :
Coluche disait : "les technocrates, si tu leur donne le sahara, dans 5 ans ils sont obligés d'aller acheter du sable ailleurs !". C'est resté tristement d'actualité, sauf que le point de non-retour n'a aucune chance d'être évité tant que nous seront dirigés par notre caste politique acuelle, laquelle a été élue démocratiquement par une majorité d'entre nous totalement autiste. Il est vrai qu'il n'existe pas beaucoup d'alternative sérieuse !
Réponse de le 12/09/2013 à 17:42 :
pour Ben voilà : le problème c'est que dans ce genre d'homme c'était un réaliste pur et dur mais il est mort, par contre c'est que maintenant on arrive au point de non retour, mais j'apprécie et je m'aperçois avec joie qu'on le cite.
a écrit le 11/09/2013 à 15:28 :
Je ne comprends pas ce pessimisme. Personnellement je suis retraité et j'étais encore récemment au maroc ou je séjourne pour des raisons fiscales et je peux vous dire que nous étions nombreux sur les terrains de golf.

Faudrait peut etre que les actifs se retroussent un peu les manches.
Réponse de le 11/09/2013 à 16:54 :
Si vous ne comprenez pas le pessimisme des Français, vous allez mieux le comprendre lorsque vous n'aurez plus de retraite...! Priez bien le ciel..!
Réponse de le 11/09/2013 à 16:55 :
Attends un peu que le polisario te prennes en otage .......et ta retraite ne suffira pas pour payer la ranson , faudra que tu vendes ton riad ,ta merco et ta maitresse !!!
Réponse de le 11/09/2013 à 16:58 :
Profitez bien de vos dernières parties de golf avant que votre retraite ne soit amputée de la moitié, pour commencer...!
a écrit le 11/09/2013 à 15:21 :
C'est Fabus qui avait raison. La fraise des bois n'a aucun goût et aucune qualification pour ce poste.
a écrit le 11/09/2013 à 14:37 :
Normal,gestion socialo.
a écrit le 11/09/2013 à 14:27 :
mais flanby vous dit que ça va mieux, il faut le croire, même si 'absence de vraies économies d'ampleur sur la dépense publique (30% de gains enayant de meilleurs services) permettrait de baisser les impôts et charges et donc de doper l'emploi et l'aide aux pme... non,tout à l'envers, on augmente les impôts et taxes, ce qui tue massivement l'emploi.. aussi efficace que le gaz sarin....faut pas s'étonner du résultat, il est cohérent avec la politique ...
a écrit le 11/09/2013 à 14:22 :
La ligne de flottaison coût du travail*nbre de salarié baisse. Cela sort des personnes de l'activité. Et pendant ce temps on embauche des fonctionnaires, les retraités ont leur niveau qui a dépassé celui des actifs avec une tendance inexorable d'1 actif pour 1 retraité, et une dette qui devrait dépasser les 2 000 milliards d'euros.
a écrit le 11/09/2013 à 14:21 :
Une industrie va renaître en France : la fabrication de vélo. Depuis que les chinois roulent en voiture de luxe, nous avons de moins en moins les moyen ici d'acheter des voitures neuves. Les "riches" Français pourront quand même rouler en Solex ;)
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130906trib000783572/solex-le-mythique-deux-roues-made-in-france-est-de-retour-en-version-electrique.html
a écrit le 11/09/2013 à 13:00 :
Nous sommes dans une économie régressive, c'est à dire que le progrès ou la rationalisation détruit plus d'emploi que le dynamique économique peut en créer. Par exemple un hypermarché détruit 5 emplois pour une création, la IT et la numérisation détruisent 15 emplois pour 1 opérationnel. Si l'on considère à minima des postes comme ceux des enseignants parmi les fonctionnaires ou même l'ensemble correspondant à 25% des emplois totaux en France (!) il s'agit de plus de la moitié qui serait amené à disparaître. Il s'agit donc de créer des activités massivement ce qui ne peut se faire par la petite politique actuelle. Le constat induit puisqu'il s'agit d'une stratégie en non plus d'un marché de l'emploi libre que l'immigration soit stoppée puis que chacun dispose d'un salaire minimum : 80% du smic pour ceux qui sont victimes d'emploi de manière à offrir une vie normale non subventionnée par de petites mesures d'assistances et la possibilité de créer plus facilement une entreprise. Une énorme simplification et paradoxalement des économies (20% malheureusement revient en TVA) Ensuite il convient de commencer à baisser justement cette TVA pour la porter à 8% au général progressivement et pour une première étape visant à sa disparition sur 15 ans. Enfin il faut mettre en place un système général privé de participation puisque les français sont pour l'essentiel privés d'un effet de levier que constitue l'entreprise, sous la forme de la France-Action. Un mécanisme de "LBO" permettant un endettement entreprenarial de tous les français à titre privé et d'une prise de participation progressive de 40% dans les grands groupes via une augmentation de capital. Ceci leur permettant d'accélérer leur développement. Ces mesures s'accompagnent d'un accès généralisé au logement et d'un abaissement possible du smic de 20% sur les 5 premières années d'activité d'un salarié. L'action d'un gouvernement économique et non plus idéologique.
Réponse de le 11/09/2013 à 13:24 :
Connaissez vous Frédéric Bastiat et son fameux "ce qui se voit et ce qui ne se voit pas" ??méditez sa prose avant de sortir des aneries sur "l'économie régressive". Le travail appelle le travail, la productivité crée du travail, elle n'en détruit pas ...
Réponse de le 11/09/2013 à 14:05 :
La productivité ne créé pas de travail si l'inflation est supérieure à l'augmentation des salaires. Or c'est le cas actuellement (cf magouilles du calcul de l'inflation). Et le travail en lui même n'appelle pas le travail quand la productivité est telle que les entreprises détruisent ce qu'elles n'arrivent pas à vendre. (cf récemment l'histoire des 100.000 oeufs/jour détruits).
Réponse de le 11/09/2013 à 14:32 :
Vous croyez comme un certain nombre que les économistes du 19ème siècle pourraient avoir à faire avec notre économie actuelle ou que les principes d'alors seraient quelque peu actifs !? Je ne peux que vous conseiller de vous éloigner au plus vite de l'idéologie passéiste pour vivre avec votre temps sans être obligé de regarder dans le rétroviseur. Par ailleurs les exemples foisonnent pour démontrer que la productivité (que vous employez certainement à la place de "progrès", comme acteur idéalisé) sert justement à détruire des emplois pour les remplacer par du profit. Mais ici la problématique est différente d'un cycle économique ordinaire puisqu'il s'agit d'une bulle financière, fictive donc, qui se dégonfle au fur et à mesure des évolutions technologique. Elles produisaient en partage beaucoup de capital avec un peu de faux-emplois. Ce sont ces faux-emplois alliés à ceux de la productivité qui disparaissent en masse et dont on tente de freiner la destruction par un conservatisme de non progrès programmé. L'administration par exemple est peu et mal informatisée et s'il était possible on y écrirait encore avec une plume d'oie pour conserver les postes. Il en va de même dans nombre d'entreprises privée pour d'autre mécanismes que l'on freine au moyen de cartels. Désolé, @john galt, nous sommes dans une économie régressive et cela ne fait que commencer.
Réponse de le 11/09/2013 à 14:35 :
à corso : pas d'accord sur la vision : l'emploi tire l'emploi, le chômage tire le chômage. La france a une particularité à l'échelle de la planète : le privé est structuré mais sa productivité plombée par nos impôts records, et on a la dépense publique la plus élevée ainsi que les effectifs publics avec des résultats en décroissance. Il suffit de s'attaquer à cette manne financière, ce gisement disponible, c'est à dire 30% de gaisn de dépense publique, ce qui permet de baisser les impôts et charges, donc de développer la croissance et l'emploi et d'affecter le reste à l'aide aux pme : avec ça on repart à 3% de croissance et baisse rapide du chômage. c'est ce qu'on fait le canada, la suéde, la finlande.. ils s'en sortent bien et n'avaient pas autant de gains possibles...en france l'énorme potentiel industriel et privé est détruit par la dépense publique débridée et inefficace, il est simple d'en sortir si on en a le courage... mais c'est ça ou la débacle continue ...
Réponse de le 11/09/2013 à 15:12 :
@Thargor : si l'inflation est supérieure aux salaire, il y a mécaniquement augmentation de la productivité, par baisse des salaires réels ...Si les entreprises ne vendent pas ce qu'elles produisent, alors la productivité diminue.....
@Corso : les évidences sont de tout temps vraie. Gallilée a dit au 16 ième siècle que la Terre tournait autour du soleil, est-ce que cela a changé au 21 ième siècle ?
Free produit des services téléphoniques moins cher : il a augmenté la productivité des téléphones. Certes, ses concurrents ont perdu de l'emploi, mais le gain financier des clients des téléphones est utilisé poru financer d'autres achat, et donccréer d'autres emplois dans d'autres secteur, c'est un jeu à somme nulle sur les emplois, sauf que tout le monde est plus riche car il consomme plus pour le même prix (hausse de la productivité de Free) ... Ce qui ne se voit pasc'est les autres emplois créent indirectement dans d'autres ecteru grace à cette hausse de la productivité... Ici, la crise n'est pas financière, c'est tout simplement la crise de l'état providence, cad l'an II de la mort des idées socialistes. Le socialisme est mort en 1989, la social démocratie va mourir en 201... car, comme le disait miss maggie "le principal problème du socialisme, c'est qu'il finit toujorus par être à court de l'argent des autres" ... nous y sommes ...
Réponse de le 11/09/2013 à 16:57 :
Les pays ne sont pas comparable, @Marion, la Suède et la Finlande sont des nations financées indirectement par les autres pour des raisons géopolitiques, nous leurs octroyons et avons octroyé des avantages énormes mais leur paradigme est en train de se transformer maintenant que l'Europe semble faîte; le Canada regorge de ressources naturelles,une énergie gratuite, a comme voisin un pays surfant sur une bulle financière et a par ailleurs réalisé ses réformes dans une période favorable. Ces arguments de "l'extérieur" sont utilisés par des démagogues, ne les reprenez pas. Restons en France qu'il s'agit de considérer comme un ensemble. Si vous réduisez les fonctionnaires, ce qui est souhaitable à terme, vous créez des chômeurs qui sont à la charge de l'état, à moins de leur trouver un travail qui n'existe pas actuellement. La dépense publique ce surtout sont des écoles, des hôpitaux il faut le noter. Alors certes il faut éviter les gâchis mais le processus rendu ne peut être que réduit hors la solution que je donne. Vous avez faux en disant que le potentiel privé est bridé par la dépense publique, c'est le contraire tant les quémandeurs de commande sont nombreux. Au contraire il faut inciter le privé à vendre à l'exportation. @john galt si vous voulez bien laisser Galiléo de côté car il n'a jamais rien démontré et c'est bien ce qui lui était demandé [La problématique de ce dossier correspond plus à la logique de nécessité de l'éducation, créatrice de valeur, que par le contenu précis de celle-ci, mais c'est une autre question qui correspond à une autre époque alors que rien ne change à nos vies si soleil fait ce qu'il veut] L'exemple de Free est plus pratique : la marque qui ne boucle pas son budget, vit sur une marge excessive peut-être, créée par d'autres, et fournit du smartphone IT qui détruit 15 emplois pour un créé. C'est cette perte d'emploi qui constitue les gains financiers que vous évoquez, exactement ce que je disais. Tout le monde est plus riche de la perte de l'emploi des autres jusqu'à ce que le sien propre soit concerné, mais le processus peut prendre quelques années, comme la cavalerie de Law par exemple. C'est génial jusqu'à ce que ce soit dramatique. Plus d'emplois sont détruits que ce créés, ce que je dis dans mon post soit ce qui peut être nommé économie régressive. Pour l'anecdote Free vit par ailleurs sur un petit cartel d'état puisque seuls 4 opérateurs sont autorisés... Je ne suis comme vous pas favorable au socialisme car il est constitué par une idéologie, pas plus pour les même raison par le libéralisme. Je prône une économie lucide et nationale de préférence à une politique floue et internationale.
Réponse de le 11/09/2013 à 19:37 :
dans n'importe que les entreprise digne de ce nom, on fait du benchmark, c'est à dire qu'on analyse les processus, méthodes des autres et on applique au plus vite pour consolider les résultats, sinon on est mort. et on ne se pose pas la question de savoir s'il y a des différences exogènes, et patati et patata... exemple clair, source ocde : la finlande dépense 30% de moins que la france par élève et est classée 3eme en résultats scolaires quand la france est classée 22eme !! (et oblige tout le monde à être bachelier en notant sur 25 voire plus ...( réaction d'une entreprise efficace : le responsable a 2 ans pour obtenir les mêmes résultats) peillon recrute 60 000 fonctionnaire set laisse l'inefficacité en place, délirant d'antigestion...de même la suede a supprimé ses fonctionnaires et gère par missions. donc elle n'a pas nos 1600 commissions théodules, un service de l'emploi qui recrute et pond des textes inapplicables : 11000 articles dans notre code du travail, 54 en suisse !!! donc voila le drame de la france : 30 ans de vote de budget en déficit (totalement irresponsable) et une puissance publique surdimensionnée, impotente, qui entrave lourdement la création privée (l'ennemi !) et ruine le pays... donc le problème majeur est clair : il faut baisser de 30% cette dépense inutile (300 milliards possibles !!), ce qui permet de baisser les impôts et charges, aider les pme...et avec ça on repart à fond dans l'emploi, la croissance... c'est évident, majeur...le reste ne sont que des alibis par ceux qui n'ont jamais rien géré et intellectualisent les problèmes simples (la france intello), et/ou veulent faire de la diversion pour éviter qu'on tape dans leurs privilèges, tout comme les élus évitent ce diagnostic clair et solutions évidentes, parce que ça veut dire qu'il faudrait qu'ils se mettent au travail, suppriment tous leurs privilèges et caisses noires....l'économie régressive est une croyance, si on applique ce que je dis, on redémarre à fond, parce qu'on cette "chance" d'avoir autant de gains possibles, ce qui illustre l'ampleur du gâchis, du potentiel qui est détruit par la dépense publique et la dette
Réponse de le 11/09/2013 à 20:20 :
les économistes ne servent à rien, ils déblatèrent sur des théories alors qu'ils n'ont jamais rien géré, et ça se voit sinon ils seraient un peu plus pragmatiques et réactifs !!! quand à l'économie regressive, quelle bétise ! à vous écouter il faut revenir à tailler les silex à la main sinon toute évolution va détruire l'emploi !!! mais quelle vision statique san sfondements ! si on produisait les voitures comme au début 19eme, ça ferait plus d'emplois ? surement pas car elles seraeitn au prix de la rolls, donc marché de niche. L'évolution fait baisser les prix, réduit l'emploi dans certains secteurs mais en développe quantité d'autres... ce qui manque c'est juste des politiques gestionnaires, avec le bon sens d'une pme..et là on exploserait les résulats vu le potentiel de la france et le niveau du gâchis public !!!
a écrit le 11/09/2013 à 12:49 :
Normal, en un an, notre entreprise a subi 9% de charges en plus. Les belges viennent nous rafler les marchés et espérons tenir jusqu'en 2014 ! La hausse fiscale s'est abattue sur des entreprises déjà très fragiles. Nous redoutons les mois qui viennent.
a écrit le 11/09/2013 à 12:47 :
Super les Français doivent assumer leurs votes ... Des veaux comme disaient DeGaule ... Mais il voteront encore socialo communisme en 2014...
Réponse de le 11/09/2013 à 13:56 :
Oui c'est très vrai, tout comme ceux d'avant qui ont auraient du être ré-élus si il n'avaient pas eux aussi contribuer a couler la boutique.. ce dualisme Gauche-Droite entretenu par l'etat nous coule lentement mais surement.. heureux les veaux...
a écrit le 11/09/2013 à 12:12 :
Mais c'est pas grave... Flamby espéré créer 5000 emploi francs d'ici la fin de l'année : on est sauvé !!
Réponse de le 11/09/2013 à 14:04 :
Il est vraiment grand seigneur ce Hollande. 5000 emplois pour les gueux.
La France sous Hollande, terroir de chômage et de dette publique.
a écrit le 11/09/2013 à 11:23 :
Les emplois marchands supprimés me paraissent la suite logique de la perte des emplois industriels des années passées. Seules l'agriculture et l'industrie créent de la richesse, les autres activités la transforment. il faut donc réindustrialiser .... si c'est encore possible.
Réponse de le 11/09/2013 à 12:17 :
Il faut surtout que ce gouvernement cession interventionnisme permanent : il doit juste créer un environnement favorable à l'emploi en réduisant les charges qui pèsent sur l'emploi au lieu de les alourdir ! Quand au choix de réindustrialiser en France, ce sont les acteurs économiques qui le feront si on les y incite ... mais ils ne le feront pas sous la contrainte, et ce ne sera pas l'état qui pourra le faire !!!
Réponse de le 11/09/2013 à 12:32 :
Parce que voir les campagnes désertes et les champs en jachère, avec les titulaires du RSA entassés dans des cités, qui s'ennuient... Ils seraient bien mieux à cultiver leur potager bio à la campagne.
Réponse de le 11/09/2013 à 14:11 :
Ils travaillent mais en souterrain, en plus de toucher toutes les allocations. Mais comme 50% des français défendent ça...
Réponse de le 11/09/2013 à 14:22 :
Sauf que les CDI RSA les politiques préfèrent continuer à avoir leur soutien pour augmenter les impôts des esclaves. Car dans un pays disposant de logements en excès et de surproductions alimentaires, ceux qui travaillent sont les esclaves de ceux qui glandent.
a écrit le 11/09/2013 à 11:14 :
Hollande disait qu'il fallait attendre que les mesures de sa fameuse "boîte à outils" commencent à porter leurs fruits. C'est chose faite: moins 34.600 postes au deuxième trimestre 2013. Le socialisme commence à bien fonctionner, la machine à détruire l'économie est opérationnelle.
Réponse de le 11/09/2013 à 11:28 :
C'est la boîte a outils LEGO alors forcément c'est de l'emploi pain d'épice qu'ils créent en ce moment.
a écrit le 11/09/2013 à 10:37 :
Les bonnes nouvelles continuent !! En effet, ce qui diminue ici, ce sont des emplois mal payés (car peu productifs) et très pénibles(il faut travailler obligatoirement), et ils sont remplacés par des vrais emplois du futur (on dit aussi d'avenir), cad des emplois créés par l'état où les gens sont bien payés (le smic c'est bien suffisant) et bien moins pénibles (ils n'ont pas besoin de travailler pour avoir un salaire) et où le risque de chomage est nul, donc une vie sans stress. Le paradis socialiste avance, le bonheur est à nos portes (pour demain en fait) !!!
Réponse de le 11/09/2013 à 10:57 :
vous êtes sérieux?
Réponse de le 11/09/2013 à 11:11 :
Personnellement, je suis élu PC. Et je trouve qu'il faut aller beaucoup plus loin dans le traitement social du chômage. Pourquoi fixer des quotas de contrats aidés ?
Il faut aider les jeunes a aller vers l'emploi. Il faut aussi démultiplier les aides pour ceux qui souhaitent venir s'installer en France. Pourquoi mettre des barrières comme le fait Valls ?
Il faut des solutions constructives mais Hollande fait le dos rond pour l'instant. Il est comme une grenouille qui attend la pluie.
Réponse de le 11/09/2013 à 12:15 :
à Elu PC : J'ose croire que votre prose est une plaisanterie ! Faut-que yaka... Juste une petite question : Qui paye ???? Les créateurs de richesses ont été plumés par l'UMPS, ceux qui se lèvent encore tot pour travailler idem, et nos entrepreneurs sont stigmatisés, la classe moyenne tondue toujours plus court, etc... Comme cela ne suffit plus depuis 40 ans, on a les dettes que vous connaissez... Cela ne vous interpelle pas ?? Vous pensez que ce n'est pas suffisant et que notre état n'est pas assez providentiel pour les profiteurs, le train de vie de notre état et de ses élus ?????
Réponse de le 11/09/2013 à 12:27 :
@Ben voilà : les profiteurs sont les possédants et ceux qui ont la chance d'avoir du travail !!! De l'argent il y en a, l'impot n'est pas encore à 100 % !! les marges de maneuvre sont là !!
Réponse de le 11/09/2013 à 12:52 :
Pas encore à 100% vous dites? Non mais si voulez, ma boite verse mon salaire directement à l'état, plus d?impôts, c'est réglé. et moi je reste chez moi.

On marche sur la tête, Carl sort de ce corps ^^
Réponse de le 11/09/2013 à 14:24 :
à élu PS : Vous avez tellement raison qu'il suffit de rester factuel, et observer calmement les tendances, les chiffres en valeur absolue, les ratiosactifs / retraités / chomeurs / fonctionnaire / taille du mammouth sans oublier dettes / PIB, prélèvements / créations de richesses etc... etc... Si vous pensez qu'il suffit de continuer ainsi et que vous etes encore capable de regarder vos gamins dans lesyeux, alors je m'incline !!!
Réponse de le 11/09/2013 à 15:08 :
Tout le monde veut des allocations. Il n'y a qu'à créer l'allocation universelle touche par tout le monde.
Réponse de le 11/09/2013 à 15:16 :
Les gosses, nous sommes en train de les décerveler grace à notre (ré) éducation nationale. Lisez donc les manuels : l'entreprise c'est mal, le capitalisme c'est l'asservissement, vouloir être autonome, c'est être égoiste. L'impot, c'est bien, tant que vous n'êtes pas à 100 %, vous bénéficiez d'une niche fiscale !! vous voulez être propriétaire de vous même et de votre travail ??? VOUS ETES EGOISTE !!!! La société du futur sera socialiste ou ne sera pas, l'échec de l'URSS est incompréhensible, mais l'URSS(AF) Française va réussir !! Il est normal de passer par 100 % de chomeur quand on détruit un ancien monde, mais l'homme nouveau (socialiste) qui naitra de ce chaos sera pleinement heureux.
Réponse de le 11/09/2013 à 17:05 :
Si on n'est pas imposé a 100% de ces revenus, on est un facho dans ce pays. Mais j'ai fait ce qu'il fallait. J'ai pris ma carte d'adhérent et depuis je tracte un dimanche sur deux sur le marche. Les tracts, c'est toujours la même salade : plus d'emplois, plus de gens heureux, la Seine Saint Denis métropole du futur, la réussite par l'abnégation de soi même....
Réponse de le 11/09/2013 à 17:29 :
Vous êtes bien le descendant de Lénine ? Partez donc en Corée du Nord parce que même la Russie commence à comprendre la connerie du collectivisme. Concernant les 100 % de chômeurs, patientez encore un peu, Flamby et sa clique vont s'en occuper... Il faut vraiment être socialiste pour aimer le chômage et vous serez content. L'on aura, au moins, plus rien à vous verser.. !
a écrit le 11/09/2013 à 10:30 :
La reprise est là ... La désertification industrielle s'accélère ...
a écrit le 11/09/2013 à 10:27 :
Vous avez voulu Flamby maintenant ils vous restent à payer cash. Dans quatre ans la France est à genoux.
Réponse de le 11/09/2013 à 11:08 :
non, dans quatre ans la France sera à plat ventre...
a écrit le 11/09/2013 à 10:23 :
Il faudra lire le dernier livre de François de Closets : "maintenant ou jamais". La France devra d'abord être en faillite avant de se redresser. Rien ne sera possible avant car vous avez deux catégories de personnes, celles qui anticipent, qui voient loin et qui avancent en conséquence, en évitant les catastrophes... et puis vous avez les innocents, les utopistes, les bornés qui planent à 20000 mètres, qui marchent à 150 dans le brouillard et qui s'étonnent lorsque le carton se produit. Le problème est que les Français appartiennent à cette dernière catégorie...!
a écrit le 11/09/2013 à 9:51 :
Pas de nation, pas de projet, pas d'avenir. Un pays où c'est chacun pour soi. Vive le monde libéral.
Réponse de le 11/09/2013 à 10:26 :
Antilibéral! Vous préférez un despotisme éclaire, façon Poutine ou Franco ?
Réponse de le 11/09/2013 à 10:28 :
Trop de nation, trop d'état, trop de taxes, trop de complexité, trop de rigidité. Un pays où chacun attend ses allocations. Vive le monde communiste.
a écrit le 11/09/2013 à 9:46 :
il est urgent de rendre le droit du travail plus complexe... afin de renforcer les effectifs de pôle emploi !
Réponse de le 11/09/2013 à 12:38 :
@ pmrx : pourquoi vous voulez rendre le droit du travail plus complexe et de renforcer les effectifs de pôle emploi tout ces 2 facteurs ne sont pas adapté et apte à trouver des solutions à la recherche d'emploi
a écrit le 11/09/2013 à 9:37 :
Ces derniers jours sur ce même site un commentateur qualifiait d'ineptie le fait que j'écrive que les seuls emplois créés ces 20 dernières années l'avaient été dans la fonction publique , j'entendais solde net .Et bien les chiffres du jour confirment mon propos : le secteur privé ne crée plus d'emplois .........ce qui explique le taux de chômage élevé que nous connaissons .........et comme les spécialistes disent qu'il faut un taux de croissance d'au moins 2% pour créer des emplois !!!
Réponse de le 11/09/2013 à 12:27 :
@pnv. Oui mais comme beaucoup de français considèrent que les CDD et les emplois privés sont des emplois précaires, ils sont bien contents de cette situation. Tant que tout le monde ne sera pas fonctionnaires à vie, on entendra chouiner dans les chaumières !
a écrit le 11/09/2013 à 9:31 :
C'est la preuve que les politiques menées par Sarkosy et par Hollande depuis un an et demi portent leur fruit. Il faut renforcer cette trajectoire en créant une allocation d'autonomie a destination des jeunes a partir de 6 ans supportes par les ménages et les entreprises. Ensuite, il faut interdire la voiture dans les villes de plus de 1000 habitants et créer une taxe écologique pour financer la prochaine guerre en Afrique. Et pour terminer, créer un impôt avec une assiette large sur tous les revenus supérieurs a 12000? brut par an pour financer la rénovation urbaine en Seine saint Denis.
Réponse de le 11/09/2013 à 9:41 :
Enfin une bonne nouvelle pour le gouvernement. L'emploi privé se reduit. On va pourvoir enfin accelerer la migration vers un etat socialo communiste comme la corée du nord. Notre reve a tous va enfin etre exaucé : Merci Mr Hollande ! PS : du coup il faudrait penser a augmenter de 100000 les emplois aidés et recruter 200000 nouveaux fonctionnaires.
Réponse de le 11/09/2013 à 10:10 :
A Superprolétaire,
Vous devriez partir vivre en Russie ou même plus loin !!!
Réponse de le 11/09/2013 à 10:25 :
Jamais nous n'irons vers un modèle type Corée du Nord. Nous progressons plutôt vers un modèle type de la RDA. Considérons l'Allemagne a côté comme la nouvelle RFA. Le bureau de Montebourg est le nouveau ckeckpoint charlie. Quand a Ségolène, elle est notre Soljenitsyne version lowcost et bravitude en plus. Si seulement, nous avions plus de ministres comme Valls, nous pourrions exporter de l'énergie verte éolienne mais non, Hollande a préfère Marisol qui est en froid avec son fils et Taubira qui est chargé de faire le mur.
a écrit le 11/09/2013 à 9:22 :
au 31/12/2013 17 915 000 salariés et 13 235 074 de retraites
Avec la baisse continue du nombre d'emplois et la hausse continue du nombre de retraités, c'est la reprise évidente.
Si on ajoute les demandeurs d'emploi aux retraités, on comprend mieux pourquoi on rame, les salariés sont finalement moins nombreux que ceux qui (sur ?)vivent grâce à leurs cotisations.
a écrit le 11/09/2013 à 9:17 :
Heureusement pour ce gouvernement d'avoir créer des emplois bidons pour masquer les vrais chiffres.
a écrit le 11/09/2013 à 9:17 :
Ces chiifres sont les seuls qui vaillent , le chomage trafiqué par des stages et autres emplois subventionnés c est du cataplasme sur jambe de bois . Le bilan est très mauvais , mais on s en fout , les homos peuvent se marier, on va moins mettre de gens en prison, et on va faire des hlm pour tous les sans papiers
Réponse de le 11/09/2013 à 9:51 :
Et l'armée rouge va débarquer en France !
Réponse de le 11/09/2013 à 10:09 :
L'armée rouge des emplois subventionnés et publics a déjà pris des positions fortes qu'il sera difficile de réduire....
Réponse de le 11/09/2013 à 10:34 :
Pas prêt d'embaucher, nous allons attendre que la droite revienne au pouvoir ou travailler au noir pour compenser taxes et impôts en tout genre. Et on veut jouer les gros bras avec les US !
Réponse de le 11/09/2013 à 12:30 :
La droite reviendra au pouvoir ? Si c'est pour faire du déficit et de la dette, autant fusionner UMP et PS...
Réponse de le 11/09/2013 à 12:45 :
@ Grosso, bien sur que oui que la droite reviendras au pouvoir, de toute les façon possible vous avez entièrement raison il aurait été plus judicieux dans de fusionner UMP et PS cela n'aurait pas changer la donne Sarkozy + Hollande = même combat

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :