Modernisation : les pistes pour économiser 5 à 7 milliards d'euros par an jusqu'en 2017

 |   |  230  mots
Jean-Marc Ayrault préside un Comité interministériel de modernisation de l’action publique ce 18 décembre.
Jean-Marc Ayrault préside un Comité interministériel de modernisation de l’action publique ce 18 décembre. (Crédits : reuters.com)
Le premier Ministre réunit le gouvernement ce mercredi pour un Comité interministériel de modernisation de l’action publique (MAP) qui devrait annoncer un plan visant à réaliser entre 5 et 7 milliards d'euros au cours des trois dernières années du quinquennat.

 Plus d'une vingtaine de mesures passées en revue. En plus de la douzaine d'évaluation déjà lancées par les précédents comités interministériel de modernisation de l'action publique (Cimap), le gouvernement devrait lancer une douzaine de nouveaux chantiers ce mercredi. Ceux-ci devraient permettre de réaliser en tout 5 à 7 milliards d'économies par an à l'horizon 2017, selon l'AFP. 

Santé, collectivités locales, aides aux entreprises

Parmi ces nouvelles évaluations au moins quatre concernent la sphère publique au sens général et visent 3 à 4 milliards d'euros d'économies par an. 

  • Dans la santé, l'accent sera mis sur la chirurgie ambulatoire et les médicaments génériques.
  • Pour les collectivités locales,ils sera question du traitement des déchets et d'une mutualisation des fonctions dans les intercommunalités.
  • En outre, une deuxième évaluation des aides aux entreprises devrait être demandée après celle qui a déjà été prise en compte dans le budget 2014. 

Amélioration de la gestion publique

Par ailleurs, de nouveaux programmes d'amélioration de la gestion publique devraient être annoncés qui visent 2 à 3 milliards par an d'économies par an à l'horizon 2017 avec la même montée en charge sur trois ans. Sont concernés l'achat public ainsi que le système d'information de l'Etat, afin notamment d'éviter les doublons et de limiter le nombre de "data centers".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2013 à 21:19 :
Et c'est facile, supprimer des prestations.

Mais idéalement, il faudrait supprimer toutes les subventions qui endormissent les industries et commerce.
a écrit le 18/12/2013 à 17:40 :
Formidable... On va dans le mur, mais plus tard ! Le déficit fiscal est évalué à 10 milliards € et il manque 50 milliards pour se retrouver au point mort. Comme d'habitude, Hayrault enfume.
a écrit le 18/12/2013 à 17:05 :
Ce commentaires ont été écrits par le dialoguiste du Muppets show. Les deux.grands père au balcon...
a écrit le 18/12/2013 à 16:52 :
on aurait pu commencer par cela mais comme toujours demain on rase gratis, à part augmenter les impôts ce qui est à la portée de n'importe c'est un sérieux manque de professionalisme et de sens du collectif
a écrit le 18/12/2013 à 16:03 :
ils appellent économies la diminution des dotations alors qu'il ne s'agit qu'un tranfert de charges sans diminuer le budget de l'état
a écrit le 18/12/2013 à 15:17 :
Cet objectif est insuffisant.
Il ne règle en rien le surnombre d'élus,le mille feuille administratif,le pléthore de fonctionnaires ,territoriaux compris,la masse salariale des corps constitués et les avantages qui vont avec etc etc
Les rapports de la cour des comptes ,de M.Dosière,et autres personnalités ou administrations qualifiés ne sont pris au sérieux.
Quand à l'Ecologie et les déchets,le mot est bien choisi pour l'action au propre comme au figuré.
a écrit le 18/12/2013 à 14:26 :
De bonnes mesures, qui vont permettre de faire des économies sans réduire la qualité des services!

Bravo!
a écrit le 18/12/2013 à 14:17 :
blalblabalablaalabalbalala
Ils ont perdu toute crédibilité!
a écrit le 18/12/2013 à 13:01 :
baratin , discours , incompétence , promesse non tenue = Hollande Ayrault
a écrit le 18/12/2013 à 12:47 :
Il est urgent d 'arrêter de soigner tout le monde gratuitement , ou que les pays des personnes soignées remboursent les frais d'hospitalisation et des frais de santé (médicaments- transports en ambulance )
Supprimer le Sénat doublon des députés , - que les communes réduisent l'éclairage dans les grandes villes - limiter la CMU - les aides sociales beaucoup trop nombreuses revoir la carte vitale trop falsifiée . Est ce n es qu'un début d'économie facile à faire tout de suite
a écrit le 18/12/2013 à 12:15 :
Encore une fois rappeler que ces "économies" ne sont que la moindre augmentation "naturelle" des dépenses de l'Etat, de l'ordre de 20 milliards par an. Donc 5 à 7 milliards sous-entend 13 à 15 milliards de dépenses supplémentaires autorisées qu'il faudra encore une fois emprunter. Très très loin de vraies économies, au sens comptable du terme.
a écrit le 18/12/2013 à 10:55 :
avec + de 80 milliards de déficits tous les ans, la dette ne se réduit toujours pas. Donc une économie de 5 milliards ne sert à rien. La France doit se désendetter, ce n'est que comme ça que la croissance repartira.
Bonnes nouvelles, : les entreprises prédisent une année 2014 pire que 2013 . Salariés, on va vous mettre dans les zoos car vous ne serez plus très nombreux.....
Réponse de le 18/12/2013 à 14:25 :
Enfin 80 milliards par rapport à 750 milliards de revenus, ça n'est pas la même chose que 80 milliards par rapport à 1000 milliards de revenus.

C'est pour cela que nous raisonnons en point de PIB, et que le PIB étant en croissance (sauf crise), il est normal que les revenus et les dépenses croissent aussi naturellement!
a écrit le 18/12/2013 à 10:33 :
Des économies immédiates :
1) Arreter de s'engager militairement en Afrique ou ailleurs.
2) Annuler le pret de 20 milliards pour l'Afrique.( pret souvent non remboursé)
3) Revoir les indemmintés des députés et sénateurs.
4) Revoir les constitutions des C.A.D
Réponse de le 18/12/2013 à 11:57 :
reagir ne sert a rien.attendons de toucher le fond.
a écrit le 18/12/2013 à 8:23 :
nous attendons toujours la suppression du sénat ,la réduction du nombre de députés (1 par département serait bien), la réduction du nombre de ministères aux dénominations aussi pompeuses qu'inutiles.La suppression de l'A.T.I. ET DE L'A.M.E Plafonnement des aides sociales à 75% du smic etc.....
Réponse de le 18/12/2013 à 12:58 :
+10000 et ~
a écrit le 18/12/2013 à 7:53 :
L' etat UMPS a emprunté 89 milliards d' euros en 2013 pour financer la santé, payer ses fonctionnaires le dernier trimestre de l' année. 5 a 7 milliards d' euros économie par an, c' est bien mais c' est surtout tres insuffisant. A quand la définition d'une politique économique (qui passe par des réformes de structure) pour équilibrer le budget ? Apres le mariage pour tous, c' est la banqueroute pour tous ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :