SFR : "Il n’y a aucune main cachée de l’Etat pour la solution Bouygues"

 |   |  139  mots
Jean-Pierre Jouyet, Directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations, lors du Club Entreprises La Tribune - CCI Paris Ile-de-France du 4 avril 2014 - Paris. / DR
Jean-Pierre Jouyet, Directeur général de la Caisse des dépôts et Président du Conseil d'administration de la Bpi, était l'invité du "live média" de La Tribune ce vendredi 4 avril à la chambre de Commerce et d’Industrie de Paris. Parmi les nombreux thèmes abordés, les grandes manœuvres dans la téléphonie mobile dont nous diffusons le passage de l'entretien qui sera mis en ligne intégralement lundi 7 avril.

Quel meilleur décrypteur de l'actualité politique et économique que Jean-Pierre Jouyet ? Six cents décideurs de l'entreprise s'étaient donnés rendez-vous ce vendredi 4 avril à la chambre de Commerce et d'Industrie de Paris pour écouter le Directeur général de la Caisse des dépots et Président du Conseil d'administration de la Bpi qui avait répondu à l'invitation live média de La Tribune.

Politique gouvernementale, Europe, gouvernance, collectivités territoriales, Grand Paris… Tous les sujets de l'actualité la plus chaude furent évoqués sur un ton direct et professionnel. Les grandes manœuvres qui agitent les opérateurs de téléphonie furent l'objet d'une analyse sans complaisance.

La Tribune vous en livre un extrait avant que vous ne retrouviez l'ensemble de cet entretien lundi sur le site et dans les pages de La Tribune.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2014 à 10:36 :
les juifs tunisiens etaient á la manoeuvre ...!
a écrit le 06/04/2014 à 10:31 :
Il va en faire un infarctus le pauvre petit héritier. Un romanichel vient de lui souffler son joli jouet, et l'autre romanichel va bientôt pouvoir racheter son château a pas cher. Pov chou...
a écrit le 05/04/2014 à 18:48 :
ce que dit Jouyet semble vrai !
SFR vient d'être vendu à Numericable.
Vous vous êtes énervés pour rien.
a écrit le 05/04/2014 à 15:01 :
L'état n'est pas un actionnaire comme les autres car il dispose d'un cash illimité faussant indéniablement le marché (cf. EPIC). Que ce soit la Caisse des dépôts usant de l'argent des épargnants ou BPI France usant des impôts, l'état n'a pas à participer aux affaires privées!
a écrit le 05/04/2014 à 13:01 :
C'est un gag ou quoi?
a écrit le 04/04/2014 à 23:08 :
Bin non voyons. On envoie d'abord le conterto montebourgeois, puis la banque publique, et en cas de besoin, on ramène des caisses d'or du qatar.. Mais a part ca, aucune influence de l'Etat... Georges Bush Jr avait bien raison : plus c'est gros, plus ca passe...
a écrit le 04/04/2014 à 22:59 :
Pourquoi c'est pas la banque publique (politique ?) d'investissement qui s'y colle c'est pourtant son rôle ou la CDC c'est que pour les opérations qui puent : Dexia banque postale EADS raid société générale
a écrit le 04/04/2014 à 19:38 :
ça bétonne ! heureusement que Free est sur le marché pour la concurrence .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :