Sécu : le Sénat va demander un milliard d'euros d'économies supplémentaires

 |   |  470  mots
Gérard Larcher (UMP), président du Sénat
Gérard Larcher (UMP), président du Sénat (Crédits : reuters.com)
Le sénat, désormais à droite, propose de revenir sur la modulation des allocations familiales votée par l'Assemblée. C'est l'Assemblée qui aura le dernier mot...

Le Sénat, désormais à droite, va demander au gouvernement un milliard d'euros d'économies en plus que prévu dans le domaine de la santé et supprimer la modulation des allocations familiales à l'occasion de l'examen, la semaine prochaine, du budget de la Sécu 2015.

Amplifier le mouvement d'économies

"Ce budget est orienté plus sur des économies de dépenses que sur une augmentation des recettes", souligne le rapporteur général pour le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), le centriste Jean-Marie Vanlerenberghe. "C'est ce que nous réclamons depuis 2012 et nous espérons amplifier le mouvement".

"D'où cette proposition phare d'un milliard d'économies supplémentaires ciblées sur la pertinence des soins", poursuit le sénateur du Pas-de-Calais. "Il y a 30% d'actes inutiles ou redondants en médecine hospitalière, comme en médecine de ville". "Le gouvernement pour sa part vise un milliard d'économies. Je dis qu'on peut ajouter un milliard d'économies supplémentaires", souligne-t-il.

Accentuer la lutte contre la fraude

M. Vanlerenberghe propose d'accentuer la lutte contre la fraude, de développer les médicaments génériques, ou de réformer la tarification des urgences hospitalières.

Il demande aussi de rétablir une journée de carence pour le personnel hospitalier en cas de congé maladie.  Il recommande de réduire d'une journée le nombre de RTT pratiquées dans les hôpitaux. "Mais c'est de l'ordre de la négociation paritaire", rappelle-t-il.

Par ailleurs, pour soutenir l'emploi à domicile, le Sénat veut faire passer l'exonération sur les charges sociales payées par les particuliers employeurs de 0,75 euro à 1,5 euro de l'heure. L'Assemblée nationale a voté cette augmentation mais en la limitant à la garde d'enfants.

Pour les retraites, le Sénat va proposer le passage progressif de l'âge légal de départ à 64 ans en 2014, en contre-partie de la mise en place du compte pénibilité.

Ne pas moduler les allocations familiales selon les revenus

Le Sénat entend aussi supprimer la modulation des allocations familiales en fonction des revenus, votée par l'Assemblée nationale, qui entrainerait une économie de 400 millions d'euros.  Une moindre économie largement compensée par les économies réalisées dans la santé, selon M. Vanlerenberghe.

Le PLFSS qui prévoit un déficit de 10,3 milliards d'euros pour 2015, soit une amélioration de 1,4 milliard d'euros par rapport à 2014, a déjà été adopté en première lecture à l'Assemblée nationale.

Il fera l'objet, le 18 novembre, d'une commission mixte paritaire (CMP, 7 sénateurs, 7 députés) chargée de trouver une version commune aux deux chambres. En cas de désaccord, évidemment probable, c'est l'Assemblée qui aura le dernier mot. Les propositions du Sénat risquent donc de rester lettre morte. Elles auront servi à animer le débat

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2014 à 10:14 :
Dommage que ce soit toujours les mêmes qui sont visés dans les économies, la France devient un pays du tiers monde, quand ceux des fonctionnaires qui décident de vendre des médicaments chers, alors que la nature et d'autres sont peu chers, qu'il y a trop de lobbys médicaux, para médicaux qui se gobergent depuis des décennies sur le dos des français. Et je ne parle pas du fonctionnement inique des laboratoires pharmaceutiques.........
a écrit le 10/11/2014 à 14:42 :
ET LE CURES THERMALES DE COMPLAISANCE 80%
Réponse de le 10/11/2014 à 20:11 :
J'ADORE CHANGER DE PSEUDO POUR PAS QU'ON ME RECONNAISSE
a écrit le 10/11/2014 à 12:26 :
MORALES/LA SECURITE SOCIAL N EST PAS EN DEFICIT. SI TOUTE LES TAXES INVENTESPOUR LA SAUVER N ETAIS PAS DETOURNEZ PAR LES HOMMES POLITIQUE DE TOUS BORTS . ENVIRONS 20MILLIARDS D EUROS?? ELLES SERAIS MEME EN EXCEDENT? MOI JE DIT DIT SURPRIMONS LE SENAT QUI COUTE TRESTRES CHERS A LA FRANCE???
a écrit le 10/11/2014 à 11:49 :
que le senat commence par abolir SES PRIVILEGES ? SON NOMBRE DE SENATEURS ?SES CUMULS DE MANDATS ET CUMUL EMPLOI RETRAITE (sauf petits salaires).
ils ont voté la jouR nee solidarite MAIS N'Y PARTICIPENT PAS
Réponse de le 18/11/2014 à 20:14 :
tout à fait d'accord : trop de sénateurs (et de députés) avec trop d'avantages, trop de budget et trop de fonctionnaires ; regardez de près c'est honteux !
a écrit le 10/11/2014 à 11:11 :
ces sénateurs qui donnent des lecons d'économie , ils feraient mieux de partir tous ces lascards qui ont dépa
a écrit le 10/11/2014 à 10:44 :
A quand de vrai réforme, la sécu nous coutent 30 % sur notre salaire. Avec un budget de 1000 milliard j'attend des réformes de structure pas des cures dents.

les alloc foutage, ca fait déjà bien longtemp qu'elle n'est plus universelle, ils ont fait un peu trop la sieste.

Des réformes de structure au lieu d'économie serait le bienvenue.
a écrit le 10/11/2014 à 8:43 :
Quand je vois cette photographie je me dis que ce Mr ne mange pas à la table qui recule.....
a écrit le 10/11/2014 à 7:59 :
Comme d hab...nous on continue à vivre comme des seigneurs et les autres saignez vous.... Quand est ce qu on supprimera ce scandale à 1 millard/an....????? ce nid à copains politiques....une revolution?
Réponse de le 10/11/2014 à 8:47 :
Comme d'hab: faites ce que je dis mais ne dites pas ce que je fais.
De toutes façons les lois ne sont que peu ou pas appliquées. Un Sénat pour quoi faire ?
a écrit le 09/11/2014 à 17:26 :
Supprimons le Sénat. Ce sera des économies certaines.
Réponse de le 09/11/2014 à 23:32 :
vous avez raison ! les sénateurs ne font aucun effort et n'ont même pas envie de se réformer !
a écrit le 09/11/2014 à 16:46 :

Sans parler de leur cagnotte de plus de 1 Mds
a écrit le 09/11/2014 à 16:21 :
ils demandent des économies, mais sur le dos de qui, encore? pas sur le leur, bien entendu! pathétique, scandaleux....
a écrit le 09/11/2014 à 13:57 :
Que faisaient ils ces 20 dernières années ? Ils dormaient?

A quand une enquête sur les responsabilité dans la gestion scandaleuse de notre argents?
a écrit le 09/11/2014 à 11:43 :
Quand ils sont au pouvoir, ils creusent le trou, une fois dans l'opposition, ils exigent qu'on le comble illico presto. Des clowns ! (Mes respect aux employés des cirques).
a écrit le 09/11/2014 à 10:04 :
64 ans pour le départ à la retraite, c'est facile pour un sénateur, qui n'a jamais travaillé.
Réponse de le 09/11/2014 à 12:30 :
ils peuvent même rester jusqu'à 90, au train où ils se fatiguent !
Réponse de le 10/11/2014 à 10:40 :
+ 10
a écrit le 09/11/2014 à 8:58 :
tous NULS. La solution , le régime ALSACE-MOSELLE EST TOUJOURS EQUILIBRE.
Réponse de le 09/11/2014 à 16:44 :

Si on appliquait ce système a toute la France, ça foutrait leur système à avantages multiples, par terre et ils perdraient gros; c'est comme ça.
a écrit le 09/11/2014 à 8:03 :
et aucune economie....pour les politiques....suppression du senat et la moitie du parlement
a écrit le 09/11/2014 à 7:06 :
pourquoi ne demande t on pas à l' algérie de régulariser sa situation face à la secu
Réponse de le 09/11/2014 à 12:32 :
FAUT PAS REVER! il vaut mieux que ce soit nous, que l'on presse , jusqu'à crever !
Réponse de le 09/11/2014 à 21:20 :
C'est une bonne idée, en particulier sur les retraites ... mais chutt, ils sont socialistes !!
a écrit le 08/11/2014 à 21:37 :
Supprimons le Sénat, ca fait 350 millions d'euros de gagné immédiatement. Le temps ne sera plus perdu en "navette parlementaire" dont le rôle n'est que de ralentir les décisions pour que l'Assemblée ait le temps de réaliser la bêtise de certaines de ses décisions. Virons la moitié des députés. Supprimons les départements. Supprimons la notion d'emploi à vie dans la fonction publique. Miraculeusement on découvrira qu'avec moins d'Etat on ne sera pas mort, bien au contraire, on retrouvera des couleurs!
Réponse de le 09/11/2014 à 6:13 :
D'accord à 100/100 sur ces propos. Ils ne servent pas à grand chose. Moins d'élus , moins de hauts fonctionnaires , moins de cumul et plus de justice sociale.
Réponse de le 09/11/2014 à 8:04 :
le cout reel du senat est trois fois superieur au chiffre annoncé...
a écrit le 08/11/2014 à 21:19 :
N'est il pas vrai qu'un sénateur gagne entre 9000 et 11000€, qu'il ne paye que 3,50€ de cantine, qu'il a le coiffeur gratuit, un logement de fonction ??? Merci de m'indiquer si ce ne sont que des suppositions ou la réalité????
Réponse de le 09/11/2014 à 12:34 :
ils ont même eu des primes de + de 4000 eur de chauffage, (les 2 époux, si la femme travaille aussi au gvt), sais pas , si ça continue......
a écrit le 08/11/2014 à 20:59 :
En supprimant le sénat, qui manifestement ne sert pas à grand chose, on devrait pouvoir faire quelques substantielles économies, non ?
a écrit le 08/11/2014 à 20:49 :
En gros la droite veut que les riches touchent des allocations familiale et que les pauvres payent pour leurs soins... C'est une absurdité surtout que ceux qui sont touché par la réforme des allocations familiale sont ceux pour qui 200 euros c'est même pas l'argent de poche de leur enfants...
a écrit le 08/11/2014 à 19:23 :
Il est bon de rappeler à notre cher sénateur, pardon bonne chair car la table du sénat est parait-il une des meilleures de France ce qui parait normal dans une assemblée anormale grassement payée pour rien par le citoyen qui lui à parfois du mal à se mettre devant un bol de soupe , donc le rappel un petit souvenir si la sécu doit faire d'après bonne chair un milliard d'économie nous pouvons compter sur la cagnotte de la retraite des sénateurs qui parait-il est D’UN MILLIARD D’EUROS. On se demande d’ailleurs comment ces pseudos élus car la réserve sénatoriale sert avant tout au clientélisme pour l’élection ou parfois à favoriser outrageusement sa bonne ville, sont à la tête d’une telle cagnotte un vol politique, un trop perçu ou une magouille comptable pour faire de la retraite du sénat une tirelire. Encore une assemblée au cout astronomique de 330 milliards pour les beaux yeux pardon les beaux compte en banque de quelques sénateurs dont le vote est sans aucune valeur car seule l’assemblée à un pouvoir législatif. Dormez bien votre inutilité ne sera pas mise en cause par vos pairs de l’assemblée nationale, des partis voyous et autres instances politiques car chacun vise ce poste peinard sans AUCUN RISQUE.
a écrit le 08/11/2014 à 19:22 :
Quelques suggestions ?
Forfait de 5€ a charge du patient a chaque consultation.
Taxi medicalises non pris en charge (pépé n'a qu'a appeler fiston ou fifille pour le conduire au generaliste).
4 jours de carence pour TOUT le monde, y compris les fonctionnaires.
Réponse de le 08/11/2014 à 20:18 :
Il y a des pays où vous payez 100 ou 200 euros de votre poche puis la Sécu s'occupe de ce qui dépassera. C'est une variante.
Réponse de le 09/11/2014 à 10:03 :
Excellente proposition, 4 jours de carence pour tout le monde en sans prise en charge par quelque mutuelle que ce soit. ça remettrait les pendules à l'heure et ferait reflechir les français; on passerait d'assistanat à responsabilisation.
a écrit le 08/11/2014 à 16:35 :
supprimer L'A.M.E et le compte y est.C'est quand même pas compliqué.
Réponse de le 08/11/2014 à 20:12 :
Ben, oui! mais ce n'est pas leur politique!! leur politique, c'est la pêche aux VOIX !!!!le reste, n'importe PAS !
a écrit le 08/11/2014 à 15:12 :
supprimer les trois quart des sénateur aligner leur régime retraite sur le privé supprimer la cagnotte deduire les absences interdire plus de 2 mandats faire pointer tous les employés qui touchent des heures supp même quand ils sont absents.
Réponse de le 08/11/2014 à 15:27 :
et réduire leur nourriture, je les trouve très obèse, leur faire payer le prix réel de leur cantine au Sénat, il y a tellement de gens qui ne mangent pas à leur faim, je trouve leur embonpoint très indécent. C'est de la provoque.
Réponse de le 08/11/2014 à 17:10 :
@harryvee.....ahie ahie ahie vous étés sévère ......!!
a écrit le 08/11/2014 à 14:25 :
Pourquoi mes commentaires (quelque soit le sujet) sont ils systématiquement ignorés ?
suis je devenu un paria pour la Tribune ou bien mes commentaires ne vont ils pas dans le sens que vous souhaitez ?
Réponse de le 08/11/2014 à 14:38 :
@Maurice : je me fait la même reflexion en ce moment. Les 3/4 des commentaires que j'écris ne sont pas publiés. A titre personnel et comme je suis un peu parano ma théorie est que si on ne fait pas du Hollande bashing on est pas publié. En faites il faut être populiste et démago pour être publié.
Réponse de le 08/11/2014 à 17:50 :
Et oui.....c' est ça la démocratie !!!!!!!
Réponse de le 08/11/2014 à 21:21 :
@chich:parce qu'il faudrait que les français fassent des compliments a Hollande en plus???
a écrit le 08/11/2014 à 14:07 :
enfin, on va peut être se décider de lutter contre la fraude et contre les actes médicaux inutiles (et pourquoi pas les prescriptions inutiles) ! mais pour l age de départ à la retraite, je ne suis pas d accord. Il y a beaucoup de seniors sans emploi, et peu d offres d emploi. cette mesure ne servira qu'à retarder le moment où on leur versera leurs retraites (méritée) Trouvez d abord des solutions au chômage, messieurs les sénateurs ! (et pas des stages ou des emplois aidés, mais des vraies solutions)
Réponse de le 08/11/2014 à 15:31 :
pour trouver des solutions , il faut avoir des neurones ; je crains que tout ces élus n'en ai plus beaucoup ....sauf quand il s'agit de magouiller ....
a écrit le 08/11/2014 à 13:51 :
A quoi bon apocalypse now lutter...Gauche comme droite ne visent qu'à nous détruire.
a écrit le 08/11/2014 à 13:44 :
"Pour les retraites, le Sénat va proposer le passage progressif de l'âge légal de départ à 64 ans en 2014, en contre-partie de la mise en place du compte pénibilité." Je propose de supprimer la mise en place du compte pénibilité qui est une véritable injustice, chacun étant libre de choisir l'emploi qu'il souhaite exercer.
Réponse de le 08/11/2014 à 14:03 :
J"ai choisi, je veux bien être patron d'une boite du CAC 40... on fait comment maintenant ?
Réponse de le 08/11/2014 à 14:36 :
@roro : je vous cite : "chacun étant libre de choisir l'emploi qu'il souhaite exercer". Si vous pensez sincèrement ce que vous venez d'écrire vous vivez dans le pays des bisounours. C'est fini depuis longtemps cette époque. Clairement vous devez être un "ancien" pour penser de la sorte. Je vous garantie qu'ls sont de plus en plus rare les jeunes qui font ce qu'ils ont toujours voulu faire.
Réponse de le 08/11/2014 à 15:13 :
Chacun étant libre de choisir l'emploi qu'il souhaite exercer. Pour écrire cela, il y a longtemps que vous n’avez pas été confronté à la réalité. En période de fort chômage, beaucoup prennent des emplois qu’ils n’ont pas choisis, pour des raisons de subsistance, même avec de gros bagages (diplômes). Savez vous par exemple que sur le barreau de Paris, 50 % des jeunes avocats n’ont pas d’emploi et que sur ceux ayant un emploi, certains ne font que les commis d’office, ce qui correspond à moins d’un SMIC mensuel, pour des BAC + 5 + 2 ans en école d’avocat. Mais ceci est également exact dans d’autres professions ou avec un BAC + 2 en restauration par exemple, avec des emplois du temps très modulables (non respect des 11 h entre deux prises de travail, par de journée de repos consécutive, horaire hebdomadaire largement dépassé, et les heures supplémentaires pas toujours rémunérées, rien n’est fourni, ni les couteaux, ni les vêtements de travail, et tout cela pour un SMIC avec plusieurs années d’expériences. Quel avenir avec de pareilles conditions. Et pourtant rien que dans ces deux professions, les dirigeants des entreprises sont loin d’être des personnes dans le besoin. Alors oui certains métiers sont pénibles et cette pénibilité doit être prise en compte et non, tous n’ont pas choisi ce qu’ils font, ils ont choisi ce qu’ils voulaient faire. Il y a aussi ceux qui font autres choses que ce qu’ils souhaitaient faire parce que leurs parents n’avaient pas les moyens financiers de leurs payer leurs études, tous le monde n’habite pas Paris ou une grande ville pour les études dont les frais annexes, logement, transport, etc, coutent très chers, malgré les aides. Devons nous en arriver comme aux USA, où les jeunes doivent emprunter, et où ils passent leurs vie à rembourser ces emprunts avec un travail non choisi. En plus je peux vous assurer qu’un jeune qui travaille pour payer ses études, n’aura pas son diplôme, et je ne parle pas des travaux d’été, parce que là aussi, contrairement à toute idée reçue, les job d’été sont payés maximum le smic, CDD saisonnier c’est sans la prime de fin contrat, contrairement au CDD classique, et les prix en été, sont loin d’être ceux du restant de l’année, il y en a bien que le ramasse cet argent.
Réponse de le 10/11/2014 à 10:45 :
cher RORO, j' ai choisi de travailler dans la chimie en étant posté et au contact de produits dangereux rien que pour mourir plus tôt !!!!
a écrit le 08/11/2014 à 13:43 :
Suppression du Senate = 330 million d'euro par an d'economie + decisions parlementaires plus rapids!!
a écrit le 08/11/2014 à 13:36 :
le sénat devrait aussi faire 100 millions d'économies !
a écrit le 08/11/2014 à 13:32 :
Ah ! Ils vont supprimer l'AME et la CMU ?
a écrit le 08/11/2014 à 13:12 :
pour quoi.....ceux des regimes spéciaux touchent plus et cotisent moins encore une injustice de plus
Réponse de le 08/11/2014 à 13:45 :
Au lieu de diffuser des inepties, vous feriez de vous mettre à travailler.
a écrit le 08/11/2014 à 12:37 :
Non seulement les alloc on va les moduler en fonction des revenus mais demain on va les supprimer à partir d'un certain niveau de revenus (tous revenus confondus) et/ou de patrimoine. Il ya une grande hypocrisie en France avec les alloc, les fils et filles de richards ou de gens aisés qui plus est gagnant bien leur vie (ou profitant du système qui permet de faire des enfants en continuant à âtre payé à la maison en congés ou en arrêt surtout dans les grosses boite ou administrations), ces allocs servant à acheter par ex chambres de bonnes et résidences secondaires. Quand aux économies, eh bien commençons par supprime le sénat qui ne sert strictement à rien, et à diviser les retraites par 3 des anciens sénateurs ou députés qu'ils soient nationaux ou européens. Idem pour les retraités de la Haute administration et autres apparatchiks de toute nature.
Réponse de le 08/11/2014 à 13:13 :
c'est vrai, le Senat ne sert pas à grand chose mais il sert de défouloir à des intervenants comme vous pour nous servir des arguments qui ne mènent concretement à rien
Réponse de le 08/11/2014 à 15:19 :
bravo
Réponse de le 09/11/2014 à 16:24 :
oui! mais c'est une verité, et c'est bon de le rappeler !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :