Indice PMI : le secteur privé au meilleur de sa forme depuis 2011

 |   |  335  mots
Le secteur des services a augmenté légèrement ses effectifs, assez pour compenser une nouvelle contraction de l'emploi dans le secteur manufacturier.
Le secteur des services a augmenté légèrement ses effectifs, assez pour compenser une nouvelle contraction de l'emploi dans le secteur manufacturier. (Crédits : Reuters)
L'indice PMI est reparti à la hausse en février en France, avec 52,2 points, contre 49,3 en janvier, tiré par la bonne croissance du secteur des services. Mais le secteur manufacturier est en recul. Dans la zone euro, l'indice a atteint son plus niveau en 7 mois.

Alors qu'en janvier le secteur privé se contractait, il a retrouvé la croissance en février. L'indice composite PMI, qui regroupe les secteurs des services et manufacturier, a progressé à 52,2 ce mois-ci contre 49,3 en janvier, selon les données provisoires du cabinet Markit publiées vendredi 20 février. Il est repassé ainsi au-dessus de la barre de 50, qui sépare croissance et contraction de l'activité, et atteint son plus haut niveau depuis août 2011.

Le secteur privé, porté par les services

Le secteur privé a été porté par les services, dont l'activité a été soutenue par les nouvelles commandes, à leur plus haut depuis trois ans et demi.

Ce regain a permis d'augmenter légèrement les effectifs, assez pour compenser une nouvelle contraction de l'emploi dans le secteur manufacturier. En effet, celui-ci s'est inscrit en baisse à 47,7, contre 49,2 un mois plus tôt.

À noter que ces données de l'enquête Markit du mois de février, dans leur première version flash, sont en contradiction avec les dernières enquêtes de la Banque de France et de l'Insee, centrées sur janvier, qui avaient montré des perspectives plus favorables pour l'industrie manufacturière.

>> Aller plus loin Quels secteurs porteront la reprise en 2015 ?

Le PMI de la zone euro au plus haut depuis février 2014

Par ailleurs, la croissance de la zone euro a atteint en février un plus haut de sept mois, grâce au regain de l'économie française qui est sortie de sa torpeur, a indiqué vendredi le cabinet Markit qui publie l'indice PMI. Le PMI composite de la zone euro s'est établi à 53,5 en février contre 52,6 le mois précédent.

En Allemagne, une croissance plus forte que prévu dans les services a permis en retour une progression accélérée du secteur privé en février, laissant penser que la première économie européenne est bien partie pour s'assurer une performance économique forte au premier trimestre. L'indice PMI est mesuré à 54,3 contre un 53,5 en janvier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2015 à 6:13 :
En France, la croissance se mesure en microns ! On nous sert le décrochage de 2008 et la bérézina européiste béate !
a écrit le 22/02/2015 à 1:59 :
Si on parle de la croissance, ne devrait-on pas parler compétitivité?
Si on regarde l'après 2008, donc sur 6 ans, les 5 grands européens sont à -0,36% de moyenne annuelle, l'Italie à -1,45 ; France +0,12 ; Allemagne +0,73 ; RU -0,19 ; Espagne -1. Les USA font +1 et le Japon +0,1.
Sur 2012 et 2013, la moyenne est de -0,37 sur les 5 grands européens, Italie à -2,11 ; France +0,11 ; Allemagne +0,56 ; RU 1,01 ; Espagne -1,43. Les USA font +2,33 et le Japon +1,5.
Les américains sont premiers en compétitivité... La croissance où est-elle ? Ne devrait-on pas après 6 ans engager des réformes en Europe ? Par exemple subventionner les diplômés et faire des eti et financements R&d.
a écrit le 21/02/2015 à 19:59 :
Le PMI est en hausse mais le manufacturier est à 49 non pas 3 mais 7… On parle de richesse des nations ou de leur pauvreté dans l’austérité par la dette ?
Si on prend le pib par habitant, on trouve que la France dépense 55% dans la consommation, 19% en investissement et 25% dans le public. Pour les USA on a 67-18-15, pour l’Allemagne 61-18-21, pour le Japon 60-21-20, pour le RU 65-14-21, pour l’Italie 62-18-20, pour l’Espagne 61-21-18.
Si on relève le pib du facteur consommation par habitant et en ppa pour 2013, selon la banque mondiale en $ (univ de chère broke), on trouve : USA 35115 (2012), Japon 26753 (2012), Norvège 26737, Allemagne 24934, Australie 23935, RU 23758, France 21239, Suède 21067, Italie 20696, Pays-Bas 19643, Espagne 18984, Corée du Sud 17340, Portugal 16696.
Donc pour la consommation par habitant, nous sommes presqu’au niveau de l’Italie, à 2,6%, à 11,9% de l’Espagne et à 11,9% sous le RU…
C'est la dolce vita, les claquettes, le sirtaki en pompon!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :