Le PMI au plus bas, le cabinet Markit en appelle à la BCE

 |   |  231  mots
L'indice composite PMI de la zone euro s'est établi à 51,1 en novembre contre 52,1 en octobre.
L'indice composite PMI de la zone euro s'est établi à 51,1 en novembre contre 52,1 en octobre. (Crédits : reuters.com)
L'indicateur des directeurs d'achats se rapproche dangereusement du seuil de contraction économique. Le cabinet Markit pointe l'insuffisance de la politique monétaire menée par la Banque centrale européenne.

Le cabinet Markit est-il devenu alarmiste? L'éditeur de l'indice PMI, un indicateur avancé de croissance qui sonde les anticipations des directeurs d'achat, a plaidé pour la "mise en place immédiate d'une politique de relance plus agressive de la Banque centrale européenne".

Proche du seuil de contraction économique

Il faut dire que l'indice composite PMI de la zone euro publié ce mercredi 3 décembre est très mauvais puisqu'il ressort à un plus bas en six mois au mois de novembre à 51,1 en moyenne contre 52,1 le mois précédent. Pour le cabinet, l'indice se rapproche du seuil de 50 en-dessous duquel l'économie se contracte.

Ces "données sont pour l'heure conformes à une hausse du PIB d'à peine 0,1% au 4ème trimestre, et à défaut d'une reprise prochaine de la demande, le secteur, qui connaît actuellement une croissance nulle, s'oriente vers un retour à la contraction en début d'année 2015", estime Chris Williamson, chef économiste chez Markit.

Des fondamentaux dégradés

Le cabinet Markit note que la demande s'affaiblit, et le volume des nouvelles affaires recule pour la première fois depuis juillet 2013. Les mauvais chiffres de l'emploi continuent à peser sur les perspectives des directeurs d'achat, observe le cabinet. Et de conclure que "les mesures adoptées par la BCE pour dynamiser la croissance de la zone euro n'ont toujours pas produit d'effets tangibles sur les consommateurs et les entreprises".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2014 à 16:56 :
Je suis endetté à 35% de mon salaire net (emprunt immobilier)... même si ma banque me proposait un prêt à taux Zéro et ben j'en voudrais pas... faut être réaliste les salaires réels baissent. Pourquoi irais-je emprunter alors que mon salaire est bloqué depuis 2010 et ce jusqu'en 2017 (voir +) Le pire est à venir. J’emploie mon temps à ne pas consommer mais à cultiver mon potager et soigner mes poules. je suis en grève économique jusqu'à nouvel ordre : achat de uniquement de l'essentiel et si possible d'occas. Je fais de la résistance passive ;-)
a écrit le 03/12/2014 à 13:23 :
C'est pas la France qui tire vers le bas? si on délivre pas de permis de construire, c'est la bce qui va relancer? on entend dire que les banques rendent l'argent...
a écrit le 03/12/2014 à 13:05 :
Markit note surtout que l'economie privee française se contracte encore plus. Et c'est la seule economie en ZE qui affiche une telle mauvaise performance et qui se contracte . Le boulet!
a écrit le 03/12/2014 à 13:03 :
Si on vend des bagnoles vieillotes et si la population préfère vw, des voitures modernes, baisser leur prix ne changera rien... on veut une industrie lada?
Et pourquoi nous on n'y arrive pas et les allemands oui... on est bêtes?
Moins y a de production, plus on fait de billets...
Réponse de le 03/12/2014 à 14:20 :
C'est vrai il faut acheter des voitures allemandes qui tombent en panne et les payer comptant. Ils faut les enrichir, et leur dire qu'ils ont raison d'étrangles le reste de l'Europe avant qu'ils ne deviennent trop vieux ...
a écrit le 03/12/2014 à 12:22 :
la politique monétaire n'est pas une fin en soi, simplement un outil d’accompagnement d'une politique économique...... hors il n'y a pas de politique économique en europe..... pas plus que de politique tout court.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :