Les complémentaires santé vont financer des vaccins contre la grippe A

 |   |  207  mots
Les mutuelles, assurances et institutions de prévoyance vont participer à l'achat de vaccins pour un montant de 280 millions d'euros.

Les complémentaires santé vont aider à lutter contre la grippe A (H1N1). Les mutuelles, assurances et institutions de prévoyance viennent d'annoncer qu'elles allaient aider, aux côtés de l'Etat et de l'assurance maladie, à l'achat de millions de doses de vaccins pour un montant de 280 millions d'euros. L'Union nationales des organismes d'assurance maladie complémentaire (Unocam) a déclaré que "compte tenu du caractère exceptionnel de la situation de pandémie grippale, les membres de l'Unocam ont décidé d'apporter leur concours à l'effort de solidarité nationale".

La ministre de la santé, Roselyne Bachelot, a calculé que la lutte contre la pandémie couterait 1,5 milliard d'euros dont 1,1 milliard pour l'achat de produits tels que les vaccins ou les masques, et 450 millions pour les campagnes d'information et la rémunération des médecins.

La part du versement des assureurs et mutuelles qui reviendra à la sécurité sociale devrait apparaître dans le projet de budget de la sécurité sociale (PLFSS). Le président de la Mutualité française, Jean-Pierre Davant, a déjà annoncé dans un entretien au quotidien Le Progrès, que, à cause de l'augmentation naturelle des dépenses et de l'épidémie de grippe, "les cotisations des mutuelles ne pourront qu'augmenter".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ah oui, sous condition que les gens se fassent vacciner !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Totalement anormal. Cetta allégeance corrobore, le cas échéant, le fait quelle pourrait s'inscrire insidieusement dans un schéma de désolidarisation étatique (via le maintien de prélèvements de cotisations sociales maladie) vers une appropriation du marché de la santé tout en le segmentant par tranche d'âge et en dynamisant les tarifs à l'encontre d'adhérents pour le moins captifs selonn leu âge.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
bien dit, surtout quand ce moment ils feraient mieux de nous dire la vérité.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cette vaccination bientôt obligatoire et forcée ne sert à rien et est au contraire dangereuse pour l'homme. Attention évitez à tous prix de vous faire avoir par cet énorme mensonge !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Première phrase de l'article:"les complémentaires santé vont aider".Dernière phrase:" les cotisations ne pourront qu'augmenter". Le client est donc pris en otage. Il subit le choix de sa mutuelle et la fatalité de sa conséquence.Je serais curieux de savoir quel est l'enjeu financier de tout ce battage médico-commercial pour que les mutuelles s'y mettent aussi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :