La chute des ventes de l'immobilier en Espagne s'accélère

 |  | 214 mots
Quelque 155.861 logements ont été vendus entre avril et juin, avec une chute de 13,6% pour les logements neufs, et de 46,9% pour l'ancien.
Le nombre de ventes de logements au deuxième trimestre a reculé de 31,5% par rapport à l'année précédente, selon les chiffres publiés par le ministère du logement. Les achats de logements par les étrangers se sont effondrés.

Les craintes étaient fondées: le secteur immobilier espagnol est en train de se retourner de manière très brutale, conséquence d'une décennie de construction outrancière qui a gonflé l'offre de logements, et de la crise financière internationale qui restreint l'accès au crédit.

Le nombre de ventes de logements au deuxième trimestre a reculé de 31,5% par rapport à l'année précédente, selon les chiffres publiés mardi par le ministère du logement. Un total de 155.861 logements ont été vendus entre avril et juin, avec une chute de 13,6% pour les logements neufs, et de 46,9% pour l'ancien.

En glissement trimestriel, la baisse est de 2%, et de 25,3% en glissement annuel. La baisse du nombre de transactions s'est observée dans toutes les régions. Mais la plus violente a été ressentie en Catalogne, région dynamique du nord-est de l'Espagne, où la chute, en glissement annuel, est de 42,2%.

Les achats de logements par les étrangers, qui étaient relativement importants en raison du nombre significatifs de Britanniques, d'Allemands, de Néerlandais ou de Scandinaves qui venaient s'installer en Espagne, se sont effondrés. Au deuxième trimestre, 10.695 logements ont été achetés par des étrangers, soit une baisse de plus de 57% par rapport à l'année précédente.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :