La croissance italienne sera quasi nulle en 2008, selon le gouvernement

 |  | 265 mots
Le gouvernement a annoncé ce mardi une baisse de ses prévisions de croissance, ne tablant plus que sur 0,1% en 2008 et 0,5% en 2009. Il rejoint ainsi les prévisions de l'OCDE et celles de l'Union européenne (UE).

Ralentissement confirmé en Italie. Le gouvernement a révisé à la baisse ses prévisions de croissance, ne tablant plus que sur 0,1% en 2008 et 0,5% en 2009, a-t-il annoncé ce mardi dans un communiqué, à l'issue du Conseil des ministres. Il misait jusqu'à présent sur 0,5% cette année et sur 0,9% en 2009. Cette révision "reflète les effets de la crise économique en cours dans le monde", souligne le gouvernement.

En revanche, cette révision à la baisse des prévisions de croissance "est sans aucun effet sur l'endettement net qui reste à 2,5% (du PIB) en 2008 et à 2,1% pour 2009", a indiqué le ministre de l'Economie Giulio Tremonti, après le conseil des ministres.

Les prévisions du gouvernement rejoignent ainsi celles de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) et de l'Union européenne (UE), qui prévoient une croissance de 0,1% cette année. En juillet, la Banque d'Italie avait déjà réduit ses prévisions de croissance pour le pays à 0,4% pour 2008 et 2009.

Au cours du Conseil des ministres, le gouvernement a approuvé le projet de budget pour 2009, qui devra encore être voté par le parlement. Dans le cadre de son programme budgétaire 2009-2011, dont les grandes lignes ont été approuvées début août par les députés, le gouvernement Berlusconi a promis de réduire les dépenses publiques. Il prévoit également un relèvement de l'impôt sur les bénéfices des groupes pétroliers et financiers, qui doit alimenter un fonds d'aide à l'achat de produits alimentaires pour les personnages âgées ayant les retraites les plus faibles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :