Bruxelles craint, elle aussi, les conséquences de la crise financière sur la croissance

 |  | 276 mots
Le commissaire européen aux affaires économiques s'est exprimé sur la crise financière et ses conséquences.
Le commissaire européen aux affaires économiques, Joaquin Almunia, assure que "les événements dans le secteur financier affectent l'économie réelle".

L'inquiétude sur la croissance et les conséquences de la crise financière est relayée ce mercredi par les plus hautes instances. Aux Etats-Unis par le patron de la Fed, la Federal Reserve, banque centrale américaine, et en Europe par la Commission européenne.(Retrouvez le discours du commissaire européen aux affaires économiques en cliquant ci-contre à droite dans la rubrique : "pour aller plus loin").

"Il est évident que les événements dans le secteur financier affectent l'économie réelle", a ainsi lancé aujourd'hui le commissaire aux Affaires économiques et monétaires, Joaquin Almunia, devant le Parlement européen. Il estime que cela entraine une "forte érosion de la confiance" des ménages et des entreprises et une baisse de la demande."La situation économique et les perspectives restent particulièrement incertaines. Les risques pour la croissance demeurent".

Les derniers chiffres diffusés ce mercredi apportent de l'eau à se sombre moulin. Le moral des industriels français a chuté de façon alarmante en septembre. Le climat des affaires outre-Rhin, mesuré par l'indice Ifo, a reculé pour le quatrième mois consécutif. Et au Royaume-Uni, les ventes de détail sont au plus bas depuis 25 ans. Mardi avait déjà été annoncé un indice composite des directeurs d'achats (PMI) de la zone euro, descendu en septembre à son plus bas niveau depuis novembre 2001.

Et gare à 2009, année pour laquelle "les incertitudes sont mêmes plus fortes" a prévenu Joaquin Almunia. Selon lui, la Commission européenne s'attend à ce que "la croissance reste relativement faible". Bruxelles vient déjà de ramener ses prévisions pour cette année en zone euro à seulement 1,3%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :