Le plan Paulson sera soumis à la Chambre des réprésentants vendredi

 |  | 479 mots
Le plan Paulson est mis au vote au Sénat américain ce mercredi.
Le plan Paulson est mis au vote au Sénat américain ce mercredi.
Le plan de sauvetage des institutions financières américaines, fébrilement attendu par les marchés du monde entier, sera examiné par la Chambre des représentants vendredi, qui a rejeté une première version lundi. Le Sénat américain doit voter ce mercredi soir.

Le plan de sauvetage des institutions financières américaines, fébrilement attendu par la planète financière mondiale, sera examiné vendredi par la Chambre des représentants. "Le Sénat va examiner ce projet de loi ce soir, j'espère qu'il va l'adopter, et ensuite la Chambre aura l'occasion de voter vendredi matin", a annoncé ce mercredi George Bush. "Le projet de loi est différent, il a été amélioré et j'ai confiance dans le fait qu'il sera adopté", a ajouté le président américain, pour qui cette loi va permettre de "stabiliser la situation" et d'éviter son aggravation, "ce qui amènerait nos concitoyens à perdre leur argent et leur emploi".

La nouvelle mouture du plan de soutien américain au système financier de 700 milliards de dollars est censée être plus facilement adoptée par les 100 membres du Sénat que sa première version rejetée par la Chambre des représentants lundi et pour laquelle manquait le soutien républicain. Le plan de l'administration Bush appelé également "Plan Paulson" prévoit de débloquer 700 milliards de dollars pour racheter les créances douteuses des banques mises à mal par la crise des prêts immobiliers à risque.

Le sénateur du Nevada, Harry Reid a obtenu, en effet, dans la nuit de mardi à mercredi l'accord à l'unanimité des sénateurs pour organiser  le vote sur le plan "Paulson" que la Maison blanche juge nécessaire pour éviter une crise économique plus aiguë.  La version révisée du plan sera ainsi mise au vote ce mercredi à la tombée de la nuit après le Nouvel An juif. Ce vote signifie qu'exceptionnellement le Sénat se prononcera avant que la Chambre des représentants n'examine à nouveau le plan jeudi.

La nouvelle version du plan inclut un relèvement du plafond d'assurance de l'agence fédérale de garantie des dépôts bancaires. Si le texte est adopté, ceux-ci seront garantis jusqu'à 250.000 dollars, contre 100.000 aujourd'hui. Cette mesure vise à restaurer la confiance des particuliers et des entreprises dans les banques et à tenter de contrer les opposants au plan. De nombreux Américains jugent notamment que le plan rejeté lundi faisait porter un fardeau trop lourd au contribuable et va récompenses les dirigeants de Wall Street alors qu'ils sont responsables de la crise.

Cette version modifiée du texte comprend également des réductions d'impôts pour les entreprises et de taxes sur l'énergie qui avait été refusées par les représentants. Cet ajout pourrait hypothéquer l'adoption du plan par la Chambre des représentants même s'il est validé au Sénat.

Les candidats à la Maison Blanche Barack Obama et John McCain, en campagne respectivement dans le Nevada (ouest du pays) et l'Iowa (centre du pays), reviendront à Washington pour le vote au Sénat, ont indiqué leurs équipes de campagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :