Nouveaux signes de ralentissement de l'activité aux Etats-Unis

 |  | 384 mots
Les commandes à l'industrie reculent de 4% en août par rapport à juillet. Les inscriptions hebdomadaires au chômage outre-Atlantique ont augmenté fin septembre à 497.000, leur plus haut niveau depuis les 517.000 inscriptions de la semaine du 29 septembre 2001.
Deux nouveaux mauvais indicateurs ce jeudi outre-Atlantique. Les commandes industrielles ont baissé en août après cinq mois consécutifs de hausse, reculant de 4% par rapport à juillet, selon les données corrigées (CVS) du ministère du Commerce américain à Washington. Cette baisse est bien supérieure aux attentes des analystes, qui tablaient en moyenne sur un recul de 2,9%. C'est la plus forte baisse des commandes industrielles depuis octobre 2006. Le ministère a par ailleurs révisé en baisse son estimation de la hausse de juillet à 0,7% (au lieu de 1,3%).
 
En glissement annuel, les commandes industrielles ont néanmoins augmenté de 5,6% en août. Hors transports, les commandes ont baissé en août de 3,3% par rapport à juillet, après une hausse de 0,5% le mois précédent. Hors défense elles ont baissé de 4,2% après une hausse de 1,2% en juillet. Les commandes de biens durables ont reculé de 4,8% (après une hausse de 0,7% en juillet), ce qui est supérieur à l'estimation d'une baisse de 4,5% publiée le 25 septembre. Les commandes de biens non durables ont reculé de 3,3% après avoir augmenté de 0,8% en juillet, ajoute le ministère.
 
Après cinq mois consécutifs de hausse, les livraisons de l'industrie ont baissé de 3,5% en août, ajoute le ministère, et les stocks ont augmenté de 0,6% pour atteindre leur plus haut niveau depuis la publication de l'indicateur sous sa forme actuelle en 1992.
 
Par ailleurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté aux Etats-Unis lors de la semaine au 27 septembre à 497.000 contre 496.000 (révisé) la semaine précédente, a annoncé ce jeudi le département du Travail. C'est leur plus haut niveau depuis les 517.000 inscriptions de la semaine du 29 septembre 2001, une dégradation que le département du Travail a expliqué par les conséquences du passage des ouragans Gustav et Ike. Les économistes attendaient en moyenne 475.000 inscriptions au chômage.
 
Les inscriptions de la semaine au 20 septembre ont été révisées en hausse par rapport à une estimation initiale de 493.000. La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 474.000 contre 462.500 la semaine précédente.
 
Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 3.591.000 lors de la semaine au 20 septembre, dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles, contre 3.543.000 (révisé de 3.542.000) la semaine précédente.  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :