Nouvelle crainte sur un ralentissement économique brutal aux Etats-Unis

Des chercheurs du FMI évoquent pour la crise actuelle "une menace majeure pour la croissance mondiale".

2 mn

La récession menace les Etats-Unis
Les Etats-Unis vont probablement souffrir d'un ralentissement économique brutal, voire même d'une récession, si l'on en juge par l'impact que des crises bancaires similaires ont eu à travers le monde au cours des trente dernières années, estiment jeudi des chercheurs du Fonds monétaire international (FMI). Dans un nouveau document, rendu public ce jeudi, le FMI écrit que le risque de récession est plus grand quand une crise financière est précédée d'une hausse des prix de l'immobilier et d'une expansion rapide du crédit, comme ce fut le cas aux Etats-Unis avant le retournement du marché de l'immobilier fin 2006.
 
"Les configurations pour les prix des actifs, les agrégats de crédit et les emprunts immobiliers aux Etats-Unis pendant l'épisode actuel de stress financier semblent similaires à ceux des précédents épisodes où une récession a suivi", ont établi les chercheurs du Fonds. "Il est désormais malheuseusement très clair que nous observons le choc le plus dangereux que des marchés financiers matures aient connu depuis les années 1930, constituant une menace majeure pour la croissance mondiale", a souligné devant la presse Charles Collyns, directeur adjoint du département recherche du FMI.
 
Les travaux des chercheurs ont porté sur 113 périodes de tensions financières dans dix-sept économies développées au cours des trente dernières années. Pour le Fonds, la priorité dans le cycle actuel est de restaurer la base de fonds propres des banques.
 
Cette étude est incluse dans les chapitres analytiques des "Perspectives économiques mondiales" que diffusera le FMI mercredi, un peu avant la tenue de sa traditionnelle réunion d'automne à Washington. Le FMI devrait probablement à cette occasion tirer les conclusions de l'intensification de la crise sur les marchés, en abaissant ses prévisions de croissance pour le monde et pour les Etats-Unis en particulier. Fin août, le fonds tablait encore sur une croissance aux Etats-Unis de 1,3% en 2008, mais estimait que celle de 2009 ne devrait pas dépasser 0,7%. Pour la zone euro, le FMI avait revu ses prévisions à 1,4% en 2008 (contre 1,7% jusqu'ici) et prévoyait 0,9% pour 2009 (contre 1,2% auparavant).

2 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.