Le prix du baril de brut passe sous les 93 dollars en Asie

 |   |  205  mots
Dans les échanges matinaux, le prix du baril perd encore un dollar. Les investisseurs craignent pour la santé de l'économie américaine et donc pour la demande d'or noir.

 Les cours du brut reculent encore ce vendredi dans les échanges électroniques en Asie. Dans les échanges matinaux, le prix du baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre perd un dollar à 92,97 dollar le baril après avoir clôturé à 93,97 dollar jeudi soir à New York, où il avait trébuché de 4,56 dollars. Pour sa part, le baril de pétrole Brent de la mer du nord pour livraison en novembre perd 87 cents à 89,69 dollars après avoir chuté la veille de 4,77 dollars.

Alors que la crise financière agite les marchés et affecte désormais l'Europe, les intervenants redoutent les conséquences de difficultés de l'économie sur la demande de pétrole. Aux Etats-Unis, premiers consommateurs mondiaux, la demande de produits pétroliers a flanché de 7,1% sur les quatre dernières semaines par rapport à l'an dernier, selon les statistiques du ministère américain de l'Energie (DoE).

A l'appui de ce scénario, les analystes de Merrill Lynch ont divisé par deux leur estimation de croissance de la demande de pétrole dans le monde en 2009, à 400.000 barils par jour. Dans ce contexte difficile, Merrill Lynch estime que le prix du baril pourrait tomber à 50 dollars l'an prochain en cas de récession mondiale.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :