Vers une baisse des taux de la Fed

Ben Bernanke a expliqué ce mardi que la Réserve fédérale allait réexaminer sa politique monétaire, ouvrant la voie à une prochaine baisse de son taux directeur.

La Réserve fédérale américaine va réexaminer la pertinence de sa politique monétaire, compte tenu de l'évolution de la conjoncture américaine. "La combinaison des nouvelles données économiques et les récents développements financiers suggèrent que les perspectives de croissance économique se sont dégradées et que les risques pesant sur la croissance ont augmenté", a expliqué son président Ben Bernanke, lors d'un discours prononcé devant les économistes d'entreprise de la National Association for Business Economics, réunis ce mardi à Washington.

"A la lumière de ces évolutions, la Réserve fédérale doit examiner si la position actuelle de sa politique reste appropriée". La rumeur a couru ces jours-ci d'une baisse des taux américains avant la prochaine réunion de son comité prévue pour la fin du mois. Les marchés spéculent sur une action concertée avec d'autres banques centrale. Une hypothèse renforcée ce mardi après la décision de la Banque de réserve d'Australie (RBA) de réduire son taux directeur d'un point, de 7% à 6%. La Banque d'Angleterre (BOE), qui se réunit ce jeudi, pourrait elle aussi opter pour un assouplissement monétaire.

"L'activité économique devrait être terne jusqu'à la fin de l'année et au delà", a ajouté Ben Bernanke. "La période prolongée de turbulences financières que nous avons connues récemment pourrait bien prolonger la période de performances économiques faibles et accroître encore les risques pour la croissance". Ce mercredi, le Fonds monétaire international (FMI) devrait d'ailleurs revoir très fortement à la baisse sa prévision de croissance pour les Etats-Unis en 2009.

Du côté de l'inflation, toujours bien supérieur à l'objectif de 2%, "les perspectives restent très incertaines, en partie à cause de l'instabilité extraordinaire des prix des matières premières", a-t-il déclaré. Mais ce le président de la Fed n'a pas manqué de noter les progrès réalisés en la matière, notamment grâce au fort repli des cours du pétrole qui ont perdu environ 50 dollars depuis leur pic touché le 11 juillet dernier.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.