Singapour entre à son tour en récession

L'économie de la ville-Etat, très dépendante des exportations, a affiché de juillet à septembre un deuxième trimestre consécutif de baisse de son PIB.

L'économie de Singapour est entrée en récession pour la première fois en six ans, avec un produit intérieur brut (PIB) qui a reculé pour le deuxième trimestre consécutif, a annoncé ce vendredi le gouvernement. En moyenne annualisée, le PIB a reculé au troisième trimestre de 6,3% en données corrigées des variations saisonnières après un recul de 5,7% au trimestre précédent, a indiqué le ministère du Commerce et de l'Industrie.

Le ministère n'a toutefois pas évoqué le terme "récession", définie par au moins deux trimestres consécutifs de recul du PIB. Singapour avait connu sa dernière phase de récession en 2001 quand l'économie s'était contractée de 2,4% sur l'année. Le ministère a également révisé à la baisse ses prévisions de croissance globale pour l'année à environ 3%, citant comme explication le ralentissement de l'économie mondiale et la situation de l'économie locale.

La ville-Etat affiche le plus haut PIB par habitant de l'Asie du Sud-Est mais est extrêmement dépendante de ses exportations. L'économie est donc particulièrement sensible à tout ralentissement de l'activité dans les économies développées, en particulier de ses principaux marchés, les Etats-Unis et l'Europe.

L''Autorité monétaire de Singapour a également annoncé un assouplissement de sa politique monétaire, pour la première fois en quatre ans.

La Bourse de la ville-Etat est, elle aussi, très mal orientée. A mi-séance, elle affiche ce vendredi une chute de 6,59%, dans le sillage des autres Bourses asiatiques.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.