Berlin estime que la croissance a stagné au troisième trimestre

Sans donner de chiffre, le rapport mensuel du ministère des Finances allemand souligne la faiblesse de l'économie de juillet à septembre, et que ce ralentissement devrait perdurer en 2009.

L'économie allemande a stagné entre juillet et septembre et cette tendance risque de se poursuivre en 2009 en dépit de l'impact limité qu'a eu la crise jusqu'à présent, écrit ce jeudi le ministère des Finances dans son rapport mensuel. Lors du deuxième trimestre, le PIB (produit intérieur brut) s'est contracté alors qu'il était en hausse lors des trois premiers mois de l'année. Une contraction au troisième trimestre ferait donc basculer la première économie européenne dans la récession.

"Les indicateurs industriels soulignent la faiblesse de l'économie au troisième trimestre et il y a de grandes chances que cela se poursuive l'année prochaine", écrit le ministère dans son bulletin. "Les effets de la crise des marchés internationaux sont limités pour l'instant."

Le rapport souligne toutefois que la crise touche indirectement la croissance mondiale et en particulier, les principaux partenaires de l'Allemagne en Europe et aux Etats-Unis. L'Allemagne n'attend en conséquence aucun soutien de l'étranger pour faire redémarrer son économie. Le ralentissement ne produit, pour l'instant, aucun effet sur le front de l'emploi, mais cela pourrait être le cas d'ici à la fin de l'année.

La semaine dernière, le gouvernement allemand a fortement abaissé sa prévision de croissance pour 2009 à 0,2% contre 1% précédemment attendu.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.