Le FMI annonce la récession pour les pays développés en 2009

 |   |  323  mots
L'institution financière internationale a de nouveau revu à la baisse ses perspectives pour 2009. Elle table désormais sur une contraction de 0,3% de l'activité des pays développés l'année prochaine, ce qui serait une première depuis 1945. L'économie américaine devrait ainsi connaître un repli de 0,7% de son PIB, celles de la France et de la zone euro de 0,5%.

Alors que la France vient d'abaisser ses prévisions de croissance pour 2008 et 2009, le Fonds monétaire international (FMI) enfonce le clou ce jeudi. L'institution financière annonce que les pays développés devraient entrer en récession l'année prochaine. Selon le FMI, ces pays connaîtront en 2009 la première contraction (de 0,3%) de leur produit intérieur brut (PIB) depuis 1945. 

De son côté, la croissance mondiale ne devrait pas dépasser 2,2%. Pourtant, il y a encore un mois, le FMI prévoyait 0,5% de croissance dans les pays développés et 3% dans le monde pour l'année 2009.

Cette révision à la baisse s'explique par un net abaissement des prévisions de croissance pour les Etats-Unis et la zone euro. Ainsi, l'organisation basée à Washington estime que l'activité américaine devrait se contracter de 0,7% en 2009, contre une croissance de 0,1% prévue il y a un mois. En ce qui concerne la zone euro, le recul du PIB devrait atteindre 0,5%, contre une croissance de 0,2% encore espérée il y  a un mois.

Pour le FMI, la France devrait aussi connaître la récession en 2009, avec une activité en recul de 0,5%, alors que le fonds estimait jusqu'ici qu'elle pourrait rester modestement en croissance de 0,2%. D'ailleurs, le gouvernement français estime que la croissance sera comprise entre 0,2% et 0,5% l'année prochaine.

Pour autant, la France ne devrait pas être le pays le plus touché par la crise. Selon le FMI, la Grande-Bretagne devrait ainsi connaître une contraction de 1,3%  de son PIB en 2009.

Dans les économies en développement, l'organisme prévoit une croissance de 5,1% en 2009, contre 6,1% prévus il y a un mois. La Chine devrait rester l'un des moteurs de la croissance mondiale, avec 8,5% en 2009.

La seule bonne nouvelle vient de l'inflation, qui devrait revenir à des niveaux raisonnables en 2009, à 1,4% dans les pays développés après 3,6% en 2008, et 7,1% dans les pays en développement en 2009, après 9,2% en 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :