Le déficit budgétaire américain s'envole, le déficit commercial américain se réduit

Le déficit commercial américain a été multiplié par quatre en octobre par rapport à l'an passé. En septembre, les importations américaines ont reculé de 5,6%, tandis que les exportations chutaient de 6%, ce qui a contribué à la réduction du déficit commercial. Et, pour la première semaine de novembre, le nombre de nouveaux chômeurs est au plus haut depuis septembre 2001.

Conséquence de l'intervention massive de l'Etat américain pour venir en aide au secteur financier, le déficit budgétaire américain s'est envolé en octobre, pour atteindre 237,1 milliards de dollars. Un niveau record, quatre fois plus élevé qu'un an plus tôt.

Les dépenses ont progressé de 71%, en raison notamment des 115 milliards de dollars versés aux neuf plus grandes banques américaines le cadre du plan de sauvetage du système financier mis en place par les autorités et des 21,5 milliards de dollars de rachats de titres de dettes émis par Fannie Mae et Freddie Mac, les deux géants du refinancement hypothécaire.

Le déficit commercial américain s'est de son côté d'avantage réduit que prévu en septembre, à 56,47 milliards de dollars, selon les chiffres publiés ce jeudi par le département du Commerce. Mais c'est surtout en raison de la crise économique. A cause du ralentissement de l'activité, les importations ont reculé d'un pourcentage record, 5,6%, et les exportations, victimes du ralentissement mondial, ont connu leur plus forte baisse depuis septembre 2001, reculant de 6%.

Une baisse record des prix du pétrole importé et des importations d'automobiles et de pièces pour autos à leur plus bas niveau depuis de février 2004 a contribué aussi à cette réduction du déficit. La baisse des exportations et des importations est un nouveau signe des effets de la crise financière internationale sur l'économie. Le déficit mensuel des biens et services est au plus bas depuis octobre 2007.

Les économistes tablaient en moyenne sur un trou de 57 milliards de dollars, en légère réduction par rapport aux 59,08 milliards enregistrés en août (révisé de 59,14 milliards). Sur les neuf premiers mois de l'année, le déficit de la balance commerciale américaine atteint 534,51 milliards de dollars contre 526,48 milliards sur la même période un an plus tôt.

Par ailleurs, le nombre des nouveaux chômeurs indemnisés aux Etats-Unis est passé au-dessus de la barre des 500.000, lors de la semaine close le 8 novembre, selon les données corrigées (CVS) publiées jeudi par le département du Travail. Les nouvelles demandes d'allocations chômage ont augmenté de 32.000 par rapport à la semaine précédente, pour s'établir à 516.000, alors que les analystes attendaient en moyenne 479.000 nouveaux allocataires.

Il faut remonter à la fin du mois de septembre 2001 pour retrouver un nombre de nouvelles demandes supérieur. Le ministère a revu en hausse son estimation pour la semaine précédente à 484.000 nouvelles demandes (au lieu de 481.000).

En moyenne sur quatre semaines, chiffre considéré comme plus représentatif, le nombre des nouvelles inscriptions a fortement augmenté par rapport à la semaine précédente, passant de 477.750 à 491.000, niveau qui n'avait plus été constaté depuis la fin du mois de mars 1991.

Selon le ministère, le taux de chômage indemnisé s'établissait à 2,9%, pour la semaine close le 1er novembre, soit autant que la semaine précédente, qui avait marqué un plus haut depuis août 2003. Cela correspond à 3,897 millions de chômeurs indemnisés (65.000 de plus que la semaine précédente), soit un plus haut depuis janvier 1983.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.