Le baril de pétrole sous les 50 dollars, Total presse l'Opep de réagir

 |   |  503  mots
Les cours du brut sont restés sous les 50 dollars le baril ce vendredi, dans un marché redoutant toujours une forte diminution de la demande de pétrole. Le patron de Total presse l'Opep de réagir.

Les cours du brut sont restés sous les 50 dollars le baril ce vendredi, en raison des perspectives de baisse de la demande dans un contexte de ralentissement économique. Le prix du baril de "light sweet crude" américain pour livraison en janvier a regagné 51 centes à 49,93 dollars alors que celui du Brent de la mer du nord a regagné 1,04 dollar à 49,12. Ils restent tout de même très loin de leurs records de plus de 147 dollars atteints en juillet dernier.

Mercredi et jeudi, les prix du pétrole avaient reculé à New York, après la confirmation du net recul de la demande de produits pétroliers aux Etats-Unis, premiers consommateurs mondiaux.

Les inquiétudes ont été alimentées par le rapport hebdomadaire du département américain à l'Energie, qui a confirmé le fort recul de la demande aux Etats-Unis, premiers consommateurs mondiaux. Sur les quatre dernières semaines, la consommation de produits pétroliers y a chuté de 7% sur un an. La publication hebdomadaire des stocks pétroliers américains a été marquée par le recul surprise des réserves en produits distillés (gazole et fioul de chauffage). Alors que les analystes attendaient une progression de 400.000 barils, ces stocks ont chuté de 1,5 million à 126,9 millions de barils. Ces derniers sont de plus en plus suivis alors que le froid s'installe aux Etats-Unis, ce qui se traduit par une augmentation de la demande en fioul de chauffage.

Les réserves en produits pétroliers ont augmenté de 1,6 million de barils la semaine dernière, à 315,5 millions de barils. Les marchés tablaient sur une hausse moins importante de 900.000 barils. Enfin, les stocks d'essence se sont étoffés de 500.000 barils, à 198,6 millions de barils, contre une hausse attendue à 300.000 barils.

La tendance baissière reste cependant tenace sur les marchés pétroliers alors que les investisseurs sont déprimés par une forte dégradation des prévisions de demande de brut pour les mois à venir. D'après le rapport mensuel du cabinet CGES publié mardi, la demande devrait se contracter pour la première fois en 25 ans cette année. Du coup, le pétrole devrait poursuivre sa baisse.

Le directeur général du géant pétrolier français Total, Christophe de Margerie qui s'exprimait ce vendredi au salon Actionaria, a estimé que l'Opep, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, "ne peut pas ne pas réagir" à la chute "beaucoup trop rapide" des prix du brut. "Les grands projets qui feront la confiance de demain ne passent pas avec un baril en dessous de 80-90 dollars" et "beaucoup de sociétés ne pourront plus investir" a -t-il souligné.'"A 50 dollars le baril, un grand nombre de pays producteurs ne vont plus avoir suffisamment de revenus pour couvrir leurs dépenses. On vit dans un environnement de coûts élevés pour la production et l'exploration, qui fait qu'il faut un certain prix pour un environnement (pétrolier) rentable, alors qu'à l'inverse la baisse des prix est aujourd'hui beaucoup trop rapide".

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le pétrole ne baisse pas aussi vite à la pompe et ce qui est encore plus troublant c'est que personne ne parle de la baisse du prix du gaz qui est censé s'aligner sur le prix du pétrole.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le prix du pétrole baisse sur le marché international mais au niveau local il ne se passe presque rien, les prix rest les meme et le plus bizare c'est que les fournisseur demande la hausse des prix.???pff vous avez une réponse à cela? merci de me le faire savoir. (je parle pour mon pay Maurice)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
certains analystes (Nobuo Tanaka, le directeur exécutif de l?Agence Internationale de l?Energie,ou Chris Mayer de OR et Matières premières de Agora) le voient à la hausse prochainement. Spinetta aussi ne le voit pas stagner à 50/60$.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Connaître le cours du pétrole,c'est bien;mais moi je me chauffe au fioul,et en connaître les fluctuations,c'est "Top Secret"..;POURQUOI????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Etant donnée que le pétrole se rapproche de 50$ comme en Janvier 2007...
Va-t-on retrouver le même prix à la pompe quand Janvier 2007 ??????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
aprés la réunion de l'elysée et la CONVOCATION des grpes pétroliers aucuns commentaires a ce jour. ayant travaillé dans la division financière de Elf en suisse, je peux vous assurer que les prix a ce jour sont gonflés de 12a 15%, et surtout personnes ne parle des provisions faites de toutes part sur le dos des consomateurs pour la Recherche!!!!de quoi se goinfrer ts les jours sur les millions de litres.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le probleme ce n'est pas le prix du petrole , le probleme c'est la recession mondiale ; c'est le chomage ; c'est les tension sociale qui vont naitre un peut partout surtout dans les pays pauvres ; le probleme c'est les gens qui ont achetes des maisons a credit et qui vont perdre leur travail , il n'y a pas de solution magique ; la catastrophe doit arriver et le nettoyage aura lieu quelque soit l'effort international ; une grande partie de societes vont disparaitres de la carte economique,mais une fois le nettoyage est termine , la demande commencera a augmenter et la vie sera encore plus cher qu'avant ;
est ce que je suis pissimiste ou realiste ?????????? c'est la question
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est vrai que le prixdu gaz de pétrole ne baisse pas proportionnellement. Quant au prix à la pompe des différents carburants, ce sont les pétroliers qui empochent des superbénéfices.
Electeurs qui avez oté pour la droite de Sarkozy, ne venez pas pleurer ! Ca vous apprendra à être ausi crédules !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
e prix du gaz pour les français, a augmenté de mémoire trois fois en 2008 de plus de 5 % de mémoire. qu'en est-il des décisions des pouvoirs publics, alors que nous entrons dans la période hivernale où les besoins de chauffage sont les + importants ?
pour ce qui concerne les prix des carburants à la pompe, n'oublions pas que le groupe TOTAL a réalisé plus de 11 Mds de bénéfices sur les 9 premiers mois 2008. C'est prendre les français pour des vaches à lait, qui sauront s'en souvenir lors des prochains scrutins.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sans être rabat-joie, et quand certains disent se battre pour le pouvoir d'achat, il n'y a en effet personne pour demander l'alignement du prix du gaz dans le "bon" ???? sens du consommateur que nous sommes. Je crois que c'est vraiment ce sentiment de pompe à fric qui nous rend le plus agressif, le moins porteur à croire et faire confiance aux, finalement, beaux parleurs. Messieurs les décideurs soyez pragmatifs et corrects vis à vis de nous et vous serez "récompensés". Toue logique doit s'appliquer dans les deux sens que ce soit pour le gaz ou autres domaines.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je pense que la baisse du baril a une répercussion réelle sur le prix à la pompe: en janvier 2007, avec le même taux de change, je payais mon SP95 1,14 le litre... exactement le prix auquel je le paye aujourd'hui. Le prix de l'essence va encore diminuer, n'oublions pas qu'il y a un décalage d'un mois entre l'achat du baril et sa livraison.

Il n'y a de plus rien de choquant à ce qu'une entreprise utilise ses profits pour faire de la recherche et améliorer le raffinage, optimiser la combustion d'un produit pétrolier... pour le bien de notre environnement et de notre porte monnaie!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le prix à la pompe devrait baisser de façon à permettre à des millions de personnes de respirer finançièrement, ce qui serait formidable au seuil des fêtes de noêl.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je le vois passer sous la barre des $50,oo en janvier 2009.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je crois que le pire nous attend, il faudra certainement s'attendre à des mouvements sociaux de plus en plus violents, je suis sur la fin de mes études de commerce et j'ai deja la corde au cou à cause des anciens qui ont tout spéculés, c'est à nous de tout faire pour changer les choses allez au boulot!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Entièrement d'accord avec ton analyse CIRE!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
de source quasi sur je dirais à 99,99%, le gaz devrais baisser de 5% dans les prochain jour
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la baisse des prix du pétrol sur le marché mondial devrait avoir un impact sur le cout des produits de consommation. ma grande suprise est de constater qu'il en ait rien.en cote d'ivoire les prix des produits de grande consommation ne change pas et pourtant ni autorités ni associations de consommateurs ne réagit.cela me peine beaucoup. J'aimerai comprendre quelque chose.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ce qui est absolument scandaleux c'est que le prix du gpl n'a absolument pas baissé d'un seul centime depuis des mois.Nous le payons encore au prix du baril à 140 euros .C'est comme ça que l'on soutient l'environnement? Je suis ecoeuré de toute cette hypocrisie et je ne cautionne pas !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le baril de pétrole a 50dollars,c/est excellent.cependant le monopole TOTAL ne baisse pas ses prix prohibitifs a la pompe.Que fait le gouvernement a ce titre pour faire baisser les prix de Total???
Suez-gaz de France ne baisse pas non plus les prix du gaz qui est indexé sur le prix du baril,qu/attend le gouvernement pour faire baisser les prix ???
Très médiocre gestion du gouvernement.
-------------------------------------------------
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Malheureusement, il faut être réaliste la crise ne fait que commencer... le prix du pétrole, du gaz et autres ne sont que les petites boules de neiges qui nous conduisent a l'avalache!C'est notre système gouvernemental tout entier qu'il faudrait remanier pour espérer un peu avancer!
Il NE ME RESTE PLUS QU'A SOUHAITER BONNE CHANCE A TOUT LE MONDE POUR LES ANNEES A VENIR!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faut trouver les moyens d'organiser une offensive citoyens/consommateurs contre les profiteurs.
Total dégage des résultats énormes en prétendant maintenir ses prix pour investir. En France, dans les années 70/80 le prix de l'eau a été surfacturé pour permettre aux majors de s'attaquer au marché mondial. Aujourd'hui le prix de l'essence ets surélévé pour permettre la reconversion à terme des majors du Pétrole.Tout cela peut se comprendre à condition qu'au passage les actionnaires ne s'en mettent pas plein les fouilles, pendant que les pauvres gens ont du mal à joindre les deux bouts.
Les analyses ça suffit, maintenant il faut agir et exiger que le vol organisé, d'état ou privé, cesse.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cet article est intéressant. Pourquoi ne pas le compléter avec deux courbes en vis avis. L'une avec le prix en dollard du baril de pétrole, l'autre avec le prix à la pompe du Gaz oil par exemple? Avec cela l'information serait plus complète! J'entends bien qu'il faudrait y ajouter la courbe de l'inflation sur la même période et peut-être la courbe de l'évolution de l'euro par rapport au dollards. Et pendant qu'on y est on pourrait y ajouter la courbe des bénéfices réalisés de quelques Majors du Pétrole. La courbe des bénéfices distribués ferait pas mal non plus dans le tableau surtout en vis a vis de l'augmentation moyenne des salaires dans le Public et dans le privé pendant les mêmes périodes.Ce commentaire est destiné au rédacteur en chef du journal ainsi qu'au journaliste concerné par cet article
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
si nous prenons le prix du diessel en 2005 nous devrions payer 0.90 /litre de diesel pourquoi sommes nous toujours au dessus . que font les journalistes ils dorment !!!!
idem pour le gaz
il y a un article interressant à faire , plus interessant que la perte de vitesse du parti socialiste !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nos gouvernants se sont servis en 2007 et 2008 de la hausse du prix du pétrole pour prétexter la hausse du prix du gaz , d'environ 25% . Pourquoi , maintenant que le prix du pétrole est en chute libre , n'assiste t on pas à une baisse comparative du prix du gaz ? Est ce pour permettre à gaz de France d'engranger des profits pour récompenser ses actionnaires ou pour se refaire une santé sur le dos des clients captifs que nous sommes ? Mais peut être est ce pour nous préparer à une prochaine remontée du prix du pétrole et "amortir"la prochaine hausse ....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il a donc été divisé par trois?
donc on devrait le payer 40 cents le litre de super?
(ben oui , puisque il était à 1.50 quand il coutait (soi-disant)130 dollards le baril)
non?
bizarre, on nous prendrait pas pour des cons?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est simplement une escroquerie de niveau mondiale. les entreprises se font des marges enormes sur le dos de monsieur tout le monde et personne ne crie au scandale.....
le ministre parle meme de baisser nos salaire car on gagne trop, on veux nous faire devenir des gens pauvre sans pouvoir se nourrir normalement tout coute plus chere mais le prix de toutes les matières première baisse...incomprehensible ou alors un coup monter par nos dirigeant...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Surpris de constater que la Rédaction de la Tribune censure les internautes! Il ne m'a pas semblé avoir été insultant ou médisant.! Mon amie qui en a marre et qui s'est exprimée juste avant moi sur la même adresse E.mail s'étonne également de ne pas voir son commentaire apparaître.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
a mon avis le prix du gaz ne baissera pas dans l'immediat les actionnaires GDF SUEZ vont d'abord se remplir les poches et se payer un bon noel au RITZ pendant que les consommateurs pauvres lechent les fonds de casseroles!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je pense que le prix economique du barril devrait etre a 38.00 $US et non a $ 50 compte tenu de la recessession,qui n en est qu a ses debuts.Il devrait donc encore baisse dans les mois a venir.Et dire q
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
voila une adresse fort utile pour comparer les prix des carburants :

http://www.industrie.gouv.fr/energie/petrole/se_cons_fr.htm

pour info..j'apprends aujourd'hui (20/11/2008) que le baril du petrole passe sous la barre des 50$, et, atteint le prix du baril de Mai 2005. Mais une chose me tracasse...

concernant le prix du fioul domestique/100L TTC
Autour de 53 euros en Mai 2005
Autour de 70 euros en Nov 2008
pourquoi une telle difference??

concernant le SP98/100L la difference est plus acceptable
37,33 Euro H.T / 115,11 Euro T.T.C en Mai 2005
41,15 Euro H.T / 121,70 Euro T.T.C en Nov 2008
(ce qui est moins acceptable...ce sont les taxes!!)

Soit..., quelqu'un peut m'expliquer, avec un baril au même prix, la difference de plus de 30% sur le fioul domestique??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le baril du petrole passe sous la barre des 50$, et, atteint le prix du baril de Mai 2005. Mais une chose me tracasse...

concernant le prix du fioul domestique/100L TTC
Autour de 53 euros en Mai 2005
Autour de 70 euros en Nov 2008
pourquoi une telle difference??

concernant le SP98/100L la difference est plus acceptable
37,33 Euro H.T / 115,11 Euro T.T.C en Mai 2005
41,15 Euro H.T / 121,70 Euro T.T.C en Nov 2008
(ce qui est moins acceptable...ce sont les taxes!!)

Soit..., quelqu'un peut m'expliquer, avec un baril au même prix, la difference de plus de 30% sur le fioul domestique??
Et je vous passe la parité euro/dollar durant cette periode
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
apparemment, je suis censuré..pourquoi??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c est le resultat du capitalisme,que les moutons elisent.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C?est la spéculation qui est à l?origine des dégâts causés à l?économie mondiale et à l?être humain en particulier. La spéculation est définie comme « étant une activité humaine consistant à imaginer, à anticiper les réactions et activités d'autrui ». moi je ne lui trouve aucun côté humain, mais au contraire, il y?a beaucoup de gens et des entreprises qui meurent à cause des spéculateurs. Qu'est ce qui a changé entre l?époque ou le baril coûtait 150 $ et aujourd?hui à mois 50$ ? A votre avis?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
juste une reponse à Lamte. Etant le secretaire permanent d' une association de consommateurs en cote d' ivoire je puis vous rassurer que nous y travaillons. la preuve nous organisons ce dimanche 23 novembre au centre d' action culturelle d' Abobo une conference à ce sujet dont voici libellé les invitations: Vous etes prier de prendre part à la conference qu' organise le mouvement ivoiriens des consommateurs organisés et méthodiques ce dimanche 23 nov à 15h.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Petite réaction à vif, je veux bien qu'il y ait un décalage entre le prix du baril et à la pompe mais quand même cela baisse lentement à la pompe, à quand le gazole en dessous les 1 ? comme en 2005.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les transporteurs routiers qui barraient les routes il y
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les transporteurs routiers ,qui barraient les routes à cause des taxes prohibées sur le prix du gas oil, ne réagissent plus sur la spéculation du prix des carburants au regard de la chute du prix du baril...POURQUOI??????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
y'en a marre d' être pris pour des vaches à lait mes amis. C'est l'état et les groupes pétroliers qui nous sucent notre argent, vous trouvez pas ça bizarre que quand le pétrole augmenté la semaine suivante il augmenté à la pompe et ensuite quand il baisse on voit pas toujours l'effet il été a environ 0,85 cent le litre de gasoil à l'époque ou le baril couté au alentours de 60$ donc il faut que les gens qui gèrent les prix (pompiste,groupe pétrolier,état) arrêtent de prendre les français pour des cons ok allez salut tout le monde
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La baisse est indéniable. 1.099/SP95 à l
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la baisse est indéniable à 1.099 le sp95 du côté de Dianrd (Intermarché), je ne comprends pas que certaines stations puissent encore vendre le SP 1.57? comme du côté du garage des Halles dans le 1er arr de Paris ( vu sur www.prix-des-carburants.gouv.fr)Il faut croire que certains consommateurs sont franchement "cons" et certains gérants des voleurs. Cela fait presque 50 cents de différence, au nom de quoi?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis a Londres. EDF Energy a recemment augmente ses prix de +27%. Je parie que quand le baril remonte a + $100. EDF va encore augmenter ses tarifs. Ils se foutent de nous. C'est insupportable!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On comprend l'inquiétude de Total 12 milliards d'? de bénéfice ce n'est pas assez.....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
23/11/2007 baril= 63? Fioul = 776? les 1000 Litres
7/11/2008 baril = 45? Fioul = 721? les 1000 Litres
parité corrigées ?/$ aux dates.
Cours du fioul: industrie.gouv.fr
Il semble que la répercution de la baisse tarde un peu.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vouloir manger le boeuf et vouloir trop s'engraisse ses mr de total et les autre pays d'arbre (dubai des imeubles d'un km de hte pourquoi)ils ont mis tout le a terre pour nous un baril a 50$ a se prix l'economie repartira ??? SI LE PRIX BAISSE A LA POMPE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la stupidité de nombres de propos ci dessus confirme la méconnaissance des faits 1) ce sont les taxes de l'ordre de 70% qui plombent les prix à la pompe les régions socialistes sont toutes au plafond de la tipp 2) total ne réalise que 5% de ses profits en france 3) total pourrait se délocaliser en belgique si politiques et syndicats continuent de mettre la pression sur leurs profits malgré la prime à la pompe pris en charge par total qui n'y était pas obligée
enfin je rappelle le fiaco des socialistes dans la gestion du pétrolier elf aquitaine sté d'état qui servait de pompe à finance aux partis politiques.Ils ont été bien content de trouver total pour éviter un gachi financier qui aurait été comparable a celui du credit lyonnais sté d'état aussi.au final elf et credit lyonnais c'est le contribuable qui a payé alors que total rapporte au budget
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
1,04 le 95 à la pompe ce matin chez esso automate
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est le profit qui dirige! Il faut savoir ce que vous voulez! Si le systeme que nous avons mis en place durant ces 40 dernières années ne vous convient plus, y a plus qu'a ce casser parceque ceux qui sont la haut ne sont pas prés de lacher "l'affaire".
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
arreter de leur donner votre fric a ses pourris de taulier de supermarche consommons moins achetons les biens de premiere necessiter cela permetrai la baisse des prix a tout niveau.ne rentré plus dans le jeu de la consomation

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :