Dominique Strauss-Kahn ne voit pas de sortie de crise avant fin 2009

 |   |  270  mots
Le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, a jugé ce mercredi que la crise financière n'était pas terminée et que le gel du crédit, même s'il n'était "plus aussi dur" qu'auparavant, continuait à empêcher le système financier de bien fonctionner.

"Le gel (du crédit) n'est plus aussi dur qu'il l'a été" mais "c'est la débâcle, il y a un peu de circulation (de crédit), pas assez pour que le système fonctionne bien", a commenté le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), l'ancien ministre français des finances, le socialiste Dominique Strauss-Kahn, ce mercredi devant le Conseil économique et social français. "Le marché interbancaire n'est pas reparti, loin de là", a-t-il ajouté.

Il a précisé qu'après "la crise financière, même si elle est loin d'être terminée, la crise économique a pris le relais", et table sur une sortie de crise "fin 2009". Il préconise d'utiliser la politique monétaire pour lutter contre la crise car le risque d'inflation a "totalement disparu, on parle même de déflation même si je pense que c'est exagéré". Un appel indirect, qui n'est pas le premier, à la Banque centrale européenne (BCE) pour qu'elle baisse ses taux.

Il a aussi répété son appel aux pays "qui le peuvent" à recourir à des politiques de relance budgétaire. "S'il y a un moment au cours des cinquante dernières années où une réponse budgétaire coordonnée a fait sens, c'est aujourd'hui", a-t-il insisté, jugeant que partout où c'est possible les gouvernements devraient consacrer "environ 2% du produit intérieur brut" à la relance.

Le patron du FMI a par ailleurs souligné que les ressources du Fonds étaient actuellement "suffisantes mais peuvent demain ne plus (l')être" si l'ampleur de la crise s'accroît au niveau mondial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pauvre DSK, il a à faire face à beaucoup de crises; celle de son couple, celle du PS et la crise financière, qui ne le touche pas directement, vue ses revenus. Question ? Est- il socialiste ou est-ce simplement son fond de commerce ? J'ai ma petite idée à ce sujet...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
DSK ne nous dit pas qu'il y a mistigri et qu'il faut un crack dur ou une inflation douce pour le faire disparaître

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :