Chine : la Banque mondiale revoit la croissance en forte baisse pour 2009

 |  | 118 mots
Lecture 1 min.
L'économie chinoise ne devrait progresser que de 7,5% en 2009, contre 9,2% prévu initialement, selon les nouvelles anticipations de la Banque mondiale, qui a pris en compte les effets de la crise.

La Banque mondial table désormais sur une hausse du PIB chinois de 7,5% en 2009, contre une prévision initiale de 9,2% de croissance. L'institution estime ainsi que la crise mondiale devrait "coûter" un peu moins d'un point de croissance au pays, mais elle estime que "l'économie chinoise s'est modérée pour atteindre un rythme plus viable".

Déjà cette année, la croissance devrait passer sous la barre des +10% pour la première fois depuis cinq ans, à +9,8% et après 11,9% en 2007, selon l'organisme.

Cependant, de son côté, le gouvernement chinois, qui se fixe un objectif de croissance de 8% annuel depuis plusieurs années, estime que l'économie du pays va encore progresser de 8 à 9% l'an prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est logique que la chine pâtisse un peu d'une crise que ses autorités ont largement contribué à créer en jouant aux apprentis sorciers : les excédents de dollars générés par le commerce extérieur chinois largement excédentaire ont été "prélevés" à la source par la Banque de Chine qui n'a pas voulu qu'ils pénètrent dans l'économie chinoise pour éviter que la monnaie chinoise ne s'apprécie(comme le deutsch mark s'est apprécié de plus de 3 fois par rapport au franc entre 1960 et 2000, en conséquence d'un commerce extérieur allemand largement excédentaire). Cette masse de dollars (l'équivalent d'un PIB annuel de la France) a été injecté pour l'essentiel dans des fonds d'Etat US(et non dans des fonds "souverains" qui ne représente que 10% de cette masse et ont servi pour la moitié à recapitaliser les banques chinoises)et a largement contribué à l'afflux de liquidités US à l'origine de la crise actuelle (c'est l'aspect "global savings glut" - engorgement par les épargnes mondiales - de la crise US exporté dans le monde entier).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ces informations sont erronées et relevent du bourrage de crâne ,ou ,comme on le disait naguère de la " PROPAGANDA STAFFEL " de sinistre mémoire .
La CHINE ,comme tous les autres pays va connaître une sévère récession ,et les troubles sociaux qui s 'ensuivront feront exploser ce pays disparate qui ne tient que par le Parti Communiste , son Armée et sa police ;souvenez vous de la décomposition de l 'ex puissante URSSS!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
7.5% c'est encore trop, la "surchauffe" et ses tragiques conséquences ne baisseront pas significativement, 5 à 6% auraient été plus raisonnables, pour de multiples raisons...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Merci Dominique. Votre commentaire m'a pousse à faire des recherches et m'a permis d'intégrer des éléments en plus pour comprendre les origines cette crise. Irresponsabilité, opacité et cupidité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :