Le pétrole plonge largement sous les 50 dollars

 |   |  605  mots
A moins de 47 dollars, le baril de pétrole a perdu plus de 100 dollars depuis le pic atteint début juillet. Ce mardi, les cours ont de nouveau reculé, toujours sous l'effet des inquiétudes sur le niveau de la demande mondiale.

100 dollars. Voila ce qu'ont perdu les cours du brut en moins de 5 mois. Ce mardi, ils ont poursuivi leur tendance baissière, quasiment ininterrompue depuis les records atteints le 11 juillet à plus de 147 dollars le baril. A la clôture du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en janvier a cédé 2,32 dollars à 46,96 dollars. Le baril a touché en fin de séance 46,82 dollars, un nouveau plus bas depuis mai 2005. A Londres, sur l'Intercontinental Exchange, le Brent de la mer du Nord a reculé de 2,40 dollars, à 45,57 dollars le baril.

Le prix du pétrole est nettement reparti à la baisse depuis le début de la semaine, après l'absence de décision, samedi, des responsables des pays exportateurs de pétrole, réunis au Caire. Ce mardi, le baril de "light sweet crude" pour livraison en janvier descend vers les 48 dollars. Quant au baril de Brent de la mer du Nord, il plonge vers les 46 dollars. 

Lundi, les prix du pétrole ont déjà fortement reculé à New York, les investisseurs prenant acte de la décision de l'Opep de maintenir ses quotas de production inchangés, dans un contexte économique très morose. A la clôture du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en janvier a cédé 5,15 dollars à 49,28 dollars. A Londres, sur l'Intercontinental Exchange, le Brent de la mer du Nord a reculé de 5,49 dollars, à 48 dollars le baril

Face à la dégringolade des prix de l'or noir, l'Opep, Organisation des pays exportateurs de pétrole, a décidé de préparer des mesures drastiques. Le cartel pétrolier envisagerait de baisser substantiellement sa production lors de sa prochaine réunion, le 17 décembre en Algérie. Samedi, les pays de l'Opep ont tenu une réunion consultative au Caire où ils ont maintenu la production inchangée mais en convenant "de prendre toute action supplémentaire" pour stabiliser le marché.

Le secrétaire général de l'organisation, Abdallah el-Badri, a été encore plus explicite en affirmant qu'il y avait au sein de l'Opep "un consensus général pour une action" en faveur d'une baisse de production lors de "la prochaine réunion" d'Oran. Sans donner de chiffre précis, le responsable de l'Opep a parlé d'un montant "substantiel". Le terrain est donc préparé à une nouvelle baisse de la production du cartel, la troisième en quatre mois.

Selon les analystes, cette baisse de production pourrait être d'au moins 1 million de baril par jour (mbj), certains évoquant une fourchette entre 1,5 et 2 mbj. Le ministre iranien du Pétrole, Gholam Hossein Nozari, a estimé ce dimanche que le marché mondial souffrait d'un excédent de 2 mbj. Mais il s'est refusé à préciser l'ampleur de la réduction que Téhéran souhaitait pour la réunion d'Oran.

Déjà, le 24 octobre dernier, l'Opep avait annoncé une baisse de 1,5 mbj du seuil de production de ses 11 membres soumis au système des quotas (l'Irak en est exclu), à 27,3 mbj à partir du 1er novembre. En septembre, ils avaient appelé à un plus strict respect des quotas, ce qui équivalait à une baisse de production de quelque 500.000 barils par jour.

Il faut dire que le cartel est confronté à une situation difficile. Le ralentissement économique mondial pèse sur la demande et a entraîné une chute brutale des prix.  L'Opep, qui produit 40% du pétrole mondial, est confronté en plus à un dilemme: ne pas resserrer son offre suffisamment entraînerait la formation d'un surplus sur le marché pétrolier et pousserait les prix encore plus à la baisse mais la réduire trop serait contre-productif.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Erbajolo, tu trouveras ce que tu recherches ainsi que tous les cours possibles sur le site boursorama.com.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Qu'ils baissent comme ils veulent, consommez le moins possible, qu'ils se cassent la geule une foius pour toute
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pour gagner encore plus d'argent les pays producteurs vont baisser la production, les constructeurs devraient faire des voitures qui se passent du pétrole, nous ne sommes pas des vaches à lait.tous augementent merci de me publier
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
500000*51=25500000 de dollar par jour.Je dirai les pauvres les temps vont etre dur!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ainsi donc la hausse folle et déraisonnable des prix n'est pas la conséquence de la raréfaction du pétrole mais de la spéculation et de la logique capitaliste de la maximisation du profit. La preuve c'est qu'il y a surproduction. Et que les prix baissent. Pour faire remonter les prix il faut donc réduire la production.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est un flagrant délit de spéculation, où l'on constate que seul compte le profit des lobbies et multinationales au détriment de l'intérêt du plus grand nombre, c'est à dire nous. Par contre les consommateurs, nous, sommes le lobby le plus puissant qui existe à ce jour , à condition de ne pas marcher en ordre dispersé. Faisons du vélo pour changer les choses
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il serait bon pour l opep de ne pas fermer trop les robinets du petrole pour faire augmenter le prix du baril car ils vont etre confrontes aux energies alternatives comme l electricite pour faire avancer les automobiles qui est promis a un bel avenir
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le prix de l'extraction du pétrole revient actuellement en moyenne à 15 dollards le baril. La marge des compagnies pétrolières ressemble à ceux de l'industrie de pointe avec un ratio de 2,2 qui paye le raffinage, la commercialisation, la recherche de nouveaux gisements. Le reste c'est pour les pays producteurs. Durablement le prix du pétrole pour les prochaines années me semble celui du marché actuel probablement encore un peu surévalué.
Le seuil important qui fera changer le cours structurellement sera un cout d'extraction plus élevé qui arrivera lorsque les réserves des pays seront difficiles à exploiter. Nous avons encore quelques années, j'imagine.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le pétrole ce n'est pas que du carburant pour moteur à explosions il rentre aussi dans 80%
des matiéres premiéres c'est notre gouvernement qui récupére le plus de bénéfices et non
les sociétés pétrolieres meme si le baril est à 30 dollars le litre de super sera à un euro
et les vétements et autres idems . quand les voitures à air comprimés il y a que cela pour sauver
pour l'instant .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nous sommes piqués au Pétrole, notre drogue,nous ne pouvons nous en passer,c'est bien cela la triste réalité.Les producteurs eux meme sont pris dans la crise (bien sur que le pétrole va disparaitre il n'est pas inépuisable),les spéculateurs du baril de petrole de l'été dernier... cherchent un,des supports afin de gagner encore ou ne pas perdre, personne ne souhaite perdre,nous perdrons tous plus ou moins, surtout les plus pauvres.Comme le disait un américain en 1930 pendant la crise,"j'avais l'impression que le sol se dérobait sous mes pieds",n'avez vous pas encore se sentiments?.en réponse a l'article, il faut un juste prix du baril,car si non,il reviendra a + de 200 dollars...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand le prix du petrole montait, il fallait augmenter la production, ainsi les prix seraient restés modérés à la pompe, et ne se seraient pas cassés la gueulle par la suite .C'est l'histoire de l'arroseur arrosé ahah!!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Marchons le plus souvent à pied , faisons du vélo quand c'est possible , et laissons nos voitures au garage autant que faire se peut .Passons nous le plus possible du pétrole , dont l'argent finance le terrorisme et la haine , et allons résolument vers les énergies renouvelables .Nous ne nous en porterons que mieux !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Jusqu'en 2004, les prix oscillaient entre 10 et 30 dollars le baril. Et aujourd'hui, à 50 dollars, il faudrait consoler les pays producteurs????? Le baril à 150 dollars n'était qu'une hérésie née du fruit de la spéculation. Un peu d'histoire ne ferait pas de mal à tout le monde pour recentrer le débat. http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/petrole/cours-petrole-brut.shtml
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le sang de notre terre est précieux; qu'il soit a 50 dollar le barril ou 150 il reste bon marché: Les mécanismes intrinsec du prix du baril sont extremement complexes , émotionnels, economics mais a mon avis relativement peu d'influence a très court terme sur les histoires de Réserve 1P 2P , nouvelles découvertes ou autres.Pour connaitre la richesse de se bien terresstre essayer de pousser votre voiture sur 3 Kilomètre jusqu'à la prochaine Boulangerie: Vous verrez il n'est vraiment pas cher!Mais il deviendra inévitablement un luxe dans les prochaines décénnies,

Géologue pétrolier
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le mieux serait que le prix du baril de pétrole passe au dessus de la barre des 1000 dollars le baril, d'une pour ruiner les pays producteur d'electricité par ces moyens, de pousser les gens à ne plus utiliser leurs véhicules inutilement, et pousser les constructeurs à se remuer les méninges et faire un gros f*** au lobby des pétroliers.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que les pays de l'OPEP n'oublie pas cela : ils n'ont que le pétrole et rien d'autre! Faisons pareil avec l'eau que nous leur fournissons, avec la nourriture que nous leur apportons! S'ils veulent nous étrangler en faisant remonter les prix du pétrole, soit, mais faisons pareil : quand les voitures rouleront sans pétrole, ils auront l'air bien fins avec leurs barils à 150$!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le petrole a bon dos,c'est sur que certains pays commandent la planete, mais qu'attendons nous pour utiliser notre savoir afin de reduire cette dépendance,une histoire de quelques milliardaires encore!!! attention à tous ceux qui ont faim et qui n'ont rien a perdre§
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y a encore peu de semaines tous les médias voulaient nous faire croire à la justesse des prix du pétrole, avançant des stocks mondiaux insuffisants et le grand nombres de chinois consommateurs etc.. etc;..mais ecartant toute influence de la spéculation. Aujourd'hui il n'y a pas un baril de pétrole de plus sous terre et pas un chinois de moins sur terre, ce qui prouve bien l'ampleur de la désinformation dont nous sommes victimes.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
récemment j'ai du faire un déplacement en bretagne : aller retour en TGV : 150 euros. aller retour en 4x4 120 euros : bien qu'il pollue plus 300g de co2 et bouffe 10 litres aux cents j'ai pris la voiture : pas de risque de grève. Le pétrole est encore trop peu cher pour changer les habitudes des consommateurs. Ou alors nos transports en commun sont encore trop chers(imaginez le prix du TGV si j'avais du aller en bretagne avec une femme et deux enfants) Mais il faudrait rogner sur les avantages des cheminots et les faire travailler plus de 32 h : impensable. Alors je continue à polluer. tant que le prix du TGV ne sera pas passé en dessous du prix du 4x4 le plus polluant et je persisterai tant que le transport en commun sera un produit de luxe, c'est-à-dire 2 fois plus cher pour une famille qu'une grosse voiture de luxe. (4 cartes orange à plus de 100 euros, 2 week-ends par mois à 300 euros de TGV) désolé mais mon cayenne me revient moins cher que la deuxième classe.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le petrole ce n'est pas que ....les carburants.
c'est aussi, les vètements que l'on porte ,les chaussures que l'on met,les téléphones portables,les ordinateurs,les télévisions,l'electroménager, les ustensiles de cuisine,les produits vaisselle,de bains,de nettoyage,les matelas sur lesquels nous dormons,les maisons ou appartements, ou nous habitons,les bureaux ou l'on travail, les engins avec lesquels on travaille.................etc......
regardons autour de nous ,ce qui n'est pas fait avec du pétrole...!!; mon lambris! non traité: ouf!...oui mais ,il a été coupé en utilisant du pétrole, et je suis allé le chercher avec ma voiture
on tourne donc en rond....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
@ totor:
peut etre oublie tu le cout d'utilisation de ton vehicule?
c'est a dire prix d'achat + entretien + consommation ramene au nombre de km

en tout cas le gouvernement devrait augmenter les taxes sur le petrole, que les gens regardent a deux fois avant d'acheter leur vehicule et leur maison

si on augmente le prix du petrole par le biais des taxes qund le sprix mondiaux baissent et qu'on baisse ces taxes quand la speculation baisse , on favorisera le developpement d'un developpement eco moins petrolique

vive le petrole cher et la rarefaction des ressources
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
rejouissons nous de voir le baril de petrole a 50 dollars .Loinde moi de vouloir jouer au" cassandre"mais bientot les choses vont changer, Quand les centres atomiques iraniens seront bombardes , le baril depassera les 200 dollars . VOICI LA PROPHETIE D UN HOMME DE DIEU ?????LES GISEMENTS PETROLIFERES DU MOYEN ORIENT FLAMBERONT NUIT ET JOUR. ENEFFET DES BOMBES TOMBERONT SUR LES PUITS DE PETROLE SUR LES QUAIS D EXPEDITION SUR LES RESERVOIRS DE STCKAGE DE TELLE SORTE QUE LA PANIQUE FRAPPERA LES PRODUCTEURS ET LES EXPEDITEUS DE PETROLE AINSI QUE LES PAYS QUI ENDEPENDENT CE CAUCHEMENT ECONOMIQUE VA SUBITEMENT DEVENIR REALITE ET NOUS PAYS DEVELOPPES SERONT SAISIS DE PEUR ET DE PANIQUE .QUANT A VOUS FRANCAIS PRENEZ GARDE ? CAR SI AUJOUD HUI LA TEMPETE FINANCIERE EST LA DEMAIN ELLE VA SE TRANSFORMER EN OURAGAN DEVASTATEUR . AUSSI UNE SAGE PRECAUTION EST A RETENIR .LA VOICI . PENSEZ A FAIRE QUELQUES PROVISIONS SUIVANTES..CAFE HUILE SAVON LESSIVE ... EN FONCTION DES BESOINS DE CHACUN NON POUR SAUVER VOTRE VIE MAIS POUR FAIRE FACE A UNE DISETTE MOMENTANNEE . . NE DITES PAS QUE VOUS N AVEZ PAS ETE AVERTIS . QUE DIEU VOUS SOIT EN AIDE .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
jer 28 je pense qu'il existe d'autre alternative au pétrol,mai nous ne somment que des marionettes et ils épuise d'abord les contra avec certain pays,ils réfléchissent comment taxer?ci dm1 on rouleraient a l'eau ou autre?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Attention , la baisse du pétrole n'est pas une bonne nouvelle à court terme , pour le climat , ni à long terme , pour les consommateurs . Rappelez vous du pétrole à 10 dollars , et du gel des investissements !!!!!!!!!
N'oublions pas que nous devons aussi l'économiser comme les autres matières premières de la planète
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pourquoi j'irais à la boulangerie en poussant ma voiture alors que je peux facilement faire ces 3 km à pied?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
j'utilise le moins possible ma voiture parce que le coup du sans plomb 98 a 1,5E/L en juillet dernier m'avait dégouté. Même si depuis le prix a baissé. j'ai l'impression qu'on ne peut plus se fier au prix du carburant, il varie trop et c'est anxiogène. J'ai une voiture qui a 21ans, (une 4L) et je ne veux plus d'une voiture a essence, ca n'a plus d'avenir car quels seront les prix de l'essence dans 20ans? Je ne veux pas acheter une voiture si je ne peux meme pas m'en servir parce que l'esence est trop cher. J'attend beaucoup de la voiture a air comprimée, moins puissantes que la voiture electrique mais surtout moins cher! et en plus francaise...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que le baril baisse, trés bien, mais pourquoi cette dernière n'est pas entièrement répercutée à la pompe???
Total et les autres distributeurs nous prendraient-ils pour des aveugles???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ok
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je le vois bien aux alentours de 30 $ le baril d'ici le 1er quart de l'année 2009 et les producteurs ont besoin de produire , leurs économies étant dépendantes du pétrole , donc on peu compter qu'ils ne respecteront pas leurs quotas .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Déjà les repreneurs d'antiennes chantent les louanges bien apprises sur les compagnies pétroliers qui ne peuvent pas investir si le pétrole est moins cher. Rassurez-moi, elle pourront continuer à faire des bénéfices record, alors. Et elles doivent être en train d'investir le feu de dieu avec les prix élevés auxquels on est abonné pour un bon moment. A moins que tout soit parti en bénéfice et qu'au bout du compte, comme pour les banques, ce soit nous qui payions.Je serais des compagnies je ne me gênerais pas, avec tous mes copains bien arrosés aux places qu'il faut et le troupeau de citoyens prêt à entonner un "i fo lé sauvé sinon c'est nous qui prend". Je nous rassure tous:c'est toujours nous qui prenons, en commençant par avaler, muis répandre, les mensonges dont on nous gave.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est vrai que la spéculation nous a conduits à 150 dollars le baril cet été. Je n'ai pas vu le prix de l'essence divisé par 3 depuis malgré les promesses du gouvernement.
En fait nous devons revenir à un mode de vie moins dispendieux en ne voyageant plus comme avant, en évitant les marchandises importées de trop loin, en mangeant les produits des maraîchers, en réparant les objets. Pensez qu'il y a 30 ans, il y avait des ateliers de réparation de vélos, de télés, de radios, etc... C'était des emplois ! Le tout jetable nous tuera. Cessons avec cette société de consommation : consommons ce dont nous avons besoin, militons pour des services vraiment publics qui fonctionnent. sauvons les abeilles
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Où sont les prévisions alarmistes qui prédisaient qu'à la fin de l'année 2008, le baril de pétrole frôlerait les 200 dollars ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et la compression de l'air, elle se fait comment? (on pédale =:)) )
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il est ahurissant de constater que tout le monde se focalise sur le carburant automobile alors que le
pétrole est aujourd'hui à la base de presque tous les produits que nous utilisons, à commencer par
le PLASTIQUE et tous ses dérivés. Le pétrole est actuellement INDISPENSABLE, et rien n'est prévu pour le remplacer à ce niveau!!!!!

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la tribune devrait filtrer les commentaires, il est navarant de trouver de tels propos sur cette page, créer une rubrique "garbage comments".
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il faut augmenter nos capacités nucléaires, le nucléaire est l'énergie de l'avenir.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il faut augmenter nos capacités nucléaires, le nucléaire est l'énergie de l'avenir.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je viens de lire toutes ces remarques, c'est vrai que le pétrole est indispensable pour nos économies, pour l'instant il redescent mais dès que la reprise économique reviendra et elle reviendra sinon?? ce cher pétrole reprendra sa courbe ascendante à nos chers politiques de faire en sorte que sa remontée reste maitrisée la leçon actuelle devrait faire réfléchir tout le monde aussi bien les producteurs que les pays demandeurs,les moyens de remplacements ne sont pas encore maitrisables il faudra encore compter sur ce bon vieux pétrole pendant de nombreuses années; à nous d'etre raisonnables!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce prix du pétrole est un véritable " élastique " plus fort il baissera, et plus fort il grimpera et nous cassera la figure.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
N'oubions pas que les réserves de l'uranium sont plus faibles que du pétrole !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
avec tous ces commentaires je m'aperçois que tous vont d'un côt' augmentation ou disparition du pétrole. il ne faut pas croire à tout cela, du pétrole il y en a assez encore pour des décennie.j'ais travaillé 54 ans dans les produits pétroliers et déjà en 1954 ont nous prédisait la fin de l'ère du pétrole qui en ce moment là coûtait 3.50 Dollard le baril, il y a plusieurs possibilités pour arriver à extraire du pétrole par exemple les schiste bitumineux en dernier ressort donc pas d'alarmiste. Si les les taxes seraient moins lourdes il n'y aurait pas tant de difficultés pour avoir un brut à un prix normal.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Moi ce que je trouve ahurissant c'est que quand le petrole a dépassé les 100 en janvier dernier et quand il a atteint les 147 en juillet on a pas entendu l'OPEP pas une seule reunion pour augmenter leur quotas non rien du tous il ont contenter de sen mettre plein les poches Et maintenant il pleure??? le temps que tous leur benefices de cette année soit utilisé il peut s'en passer des années à 50$
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ces jours-ci je passe à la pompe pour recharger ma Carte Bleue. La semaine prochaine, je leur file Paypal à recharger. Merci messieurs les pétroliers, marchands de rêves et gouvernements câlins.
Plus je roule , plus je me recharge le compte en banque. Qui a dit que le paradis n'était pas sur terre ?
Allez, une gorgée et hop!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ces jours-ci je passe à la pompe pour recharger ma Carte Bleue. La semaine prochaine, je leur file Paypal à recharger. Merci messieurs les pétroliers, marchands de rêves et gouvernements câlins.
Plus je roule , plus je me recharge le compte en banque. Qui a dit que le paradis n'était pas sur terre ?
Allez, une gorgée et hop!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'avenir est l'apprentissage de l'après pétrole pour les
véhicules -y compris les camions pollueurs des campagnes-
nous tâtonnons actuellement vers d'autres énergies .
Cela sera irréversible "il y a un temps qui trempe et un
temps qui détrempe " les pays de l'OPEP ne produisent rien
un grand malheur pour eux et les compagnies pétrolières .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Remplaçons le plastique par le bois, la laine, le coton, le métal
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ou puis-je trouver un graphique affichant les cours du pétrole en ??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la baisse... oui ça va !
la fin des voitures recouvertes de diamants, des dents en diamants, des tortures aux femmes, des attentats dans le monde, et oui c'est la fin ! On ne vous loupera pas !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En juillet à l'heure du pétrole à 147 dollars je me suis offert un sympathique coupé BMW(diesel de 2 litres 177 cv). Consommation réelle constatée : 4,7 à 130 km/h et guère plus en consommation mixte. Nota : je ne suis professionnellement apparenté en rien au secteur automobile mais j'aime me faire plaisir surtout en participant ainsi à la baisse du brut.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je suis tres heureux aujourd'hui les restos du coeur ont réouvert merçi a tous. Ah au fait c'est quoi le petrole ? ça se mange!! dommage
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour,

Le gaz étant indexé sur le prix du baril de pétrole, pourquoi l'Etat Français ne demande pas à GDF Suez de baisser ses prix pour améliorer un peu le pouvoir d'achat des Français consommateur de gaz de ville?

Lorsque le pétrole monte, GDF demande une augmentation des prix mais pas l'inverse. Le profit maximum es toujours d'actualité.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vous souvenez vous? Lorsque le pétrole était à 150$, on nous explicait sérieusement (le gouvernement, les experts...) que non, ce n'était pas de la spéculation, mais le vrai prix du pétrole car fin prévisible, etc.Hors qui a jamais vu une contraction actuelle du PNB mondial de 2% entrainer une division des prix par 3 dans n'importe quel secteur! Oui, c'etait purement de la spéculation (comme pour d'autres matières premières) et le lobby Grenelle de l'Environnement battait son plein. Sur qu'il faut préparer la fin du pétrole, mais en attendant, on pourrait pas interdire la spéculation sur les matières premières stratégiques? (suffit de plus preter l'argent pour le faire, non?).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore un petit effort et il va repasser sous la barre des 10$.

Arrétons tous de consommer, et l'on verra tomber les petro monarchies comme de fruits murs (et le pétrolières avec) !

Bon débarras
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour vivre heureux et libre détachez vous du trop.
n'ajoutez pas à vos besoins mais retranchez aux envies avec les quelles les assoiffés d'argent vous font croire au bonheur. Le bonheur ces d'ètre libre.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est bien de parler du PETROLE , mais il ne faut pas oublier le GAZ. De combien doit baisser les tarifs du gaz en janvier prochain ! En janvier 2005, le gaz valait 0,0273, aujourd 'hui 0,0411. Soit une hausse de 50.55% . Il serait bon que les journaux économique lance une campagne pour réclamer une baisse des tarifs similaire à la baisse du pétrole. les journaux doivent aussi défendent leurs écrits, par des campagnes éfficaces. Sans avoir peur de l'opinion politique et industrielle.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le pétrole va baisser sous la barre des 20 dollars et après ils vont encore se plaindre qu'on consomment pas assez
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est super que le pétrole baisse mais une fois de plus il y a bien eu spéculation sur cet or noir quelques mois avant et la personne ne pleurait suaf nous particulier consommateur, car moi je me chauffe au fioul cet été il était à + 1 euros et personne ne se souciait de nous nos salaires étaient toujours les mêmes et il fallait bien en achetait du fioul et maintenant le voila à 0,600 berf maintenant a nous d'en frofiter.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :